PARTAGER

Il était déjà très difficile de plaquer Devonta Freeman. Mais le coureur des Falcons n’est pas encore satisfait.

En 2017, il veut faire encore plus mal.

« Des petites choses, comme casser des plaquages avec les bras, les transpercer. Je pense que je pourrais aussi être meilleur pour aider nos linemen offensifs », a-t-il annoncé mardi en conférence de presse. « Ils se démènent. Ils ne sont pas remplacés. Le seul moment où ils ont du répit c’est si nous marquons un touchdown et que la défense vient sur le terrain. Mais si nous avons une série de 18 actions, ils sont sur le terrain tout le temps. Je peux aider ces gars en cassant un gros plaquage. La saison dernière, j’ai laissé quelques courses inachevées. Quand j’ai le champ libre, il faut que je continue à esquiver les défenseurs, à la punir. »

Le mot d’ordre pour celui qui est pourtant déjà un des meilleurs casseurs de plaquages de la ligue ?

« Je veux juste être très irrespectueux cette année sur le terrain. »

Viril mais correct.

PARTAGER