PARTAGER

Les accusations d’agression qui pesaient contre Caleb Brantley ont été levées ce mercredi pour « manque de preuves évidentes » par la Cour du comté d’Alachua en Floride. Le lineman défensif, drafté en avril par les Browns, accusé d’avoir agressé une femme à l’époque où il jouait pour l’Université de Florida.

Considéré comme l’un des meilleurs joueurs de la draft à son poste, Brantley a chuté jusqu’au sixième tour où les Browns l’ont choisi en 185e position. Ian Rapoport de NFL Media avait expliqué que le staff de Cleveland avait étudié de près cette histoire. Ils étaient même allé rencontrer le joueur en personne avant de le sélectionner.

Le vice-président exécutif de la franchise rappelait toutefois qu’en fonction du résultat de l’enquête, ils n’auraient pas hésité à se séparer du joueur.

PARTAGER