PARTAGER

En NFC Est, les quarterbacks semblent avoir encore du mal à promouvoir correctement leurs produits dérivés. Après Eli Manning, accusé d’avoir vendu des objets de collection qui ne lui appartenaient pas, c’est Dak Prescott qui se retrouve dans l’oeil du cyclone.

Selon Steve Grad, chargé d’authentifier les produits dérivés au sein de la société Beckett Grading Services, des cartes à l’effigie du quarterback texan auraient été signées par une machine, dans le cadre d’une vente de la société Panini. Grad indique avoir été alerté par la signature assez mécanique constatée sur la carte, avec un manque « d’élan » dans l’écriture.

Reste à connaître le degré de responsabilité des uns et des autres. Nul ne sait vraiment si Dak Prescott lui-même était au courant de la vente de ces produits. Il est plus difficile de croire que ni son agent ni sa franchise n’ont eu un regard sur ce droit d’image. Le rôle de Panini est aussi à déterminer, l’entreprise s’étant fait pincé il y a quelques mois pour avoir faussement proposé des produits signés par Takkarist McKinley, le premier tour des Atlanta Falcons lors de la dernière draft.

PARTAGER