Denver8
Seattle43

Analyse d’avant saison : Tampa Bay Buccaneers

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2013. Au programme aujourd’hui : les Tampa Bay Buccaneers.

Greg Schiano an II ! Après une première année en demie teinte, le coach des Buccaneers va devoir faire mieux. Pour cela, ses dirigeants ont encore tenté de l’aider au maximum.

Car les Buccaneers ont peut être fait ce qui pourrait être LE coup de cette intersaison. La franchise de Tampa Bay a réussi à récupérer Darrelle Revis. Une bonne affaire qui ne doit pas faire oublier l’objectif premier : trouver de la régularité dans les performances.

Tous les yeux seront forcément tournés vers Darrelle Revis (et son genou) en début de saison.

Tous les yeux seront forcément tournés vers Darrelle Revis (et son genou) en début de saison.

La saison dernière : 7 victoires – 9 défaites. Pas de playoffs.

Mouvements à l’intersaison : Forcément, le cas Darrelle Revis a été le point fort de l’intersaison, d’autant plus que l’on a cru qu’il n’aboutirai jamais. Mais les Buccaneers ne se sont pas contentés de Revis pour améliorer les lignes arrières. Ils ont en plus signé Dashon Goldson. L’ancien safety des 49ers était considéré comme le meilleur joueur disponible à ce poste. Toujours à l’arrière de la défense, les Buccaneers ont du dire adieu à Ronde Barber, une des légendes de la franchise. Après 16 saisons le safety s’en va sans avoir raté un seul match depuis 1998 ! Fort ! Il faut ajouter à cette perte celle de Michael Bennett qui, s’il n’est pas un des meilleurs defensive end de la ligue, avait tout de même réussi un tiers des sacks des Buccaneers en 2012.

Signatures : Dashon Goldson(S), Derek Landri(DL), Brian Leonard(RB), Darrelle Revis(CB), Jason Weaver(OT), Nate Kaeding(K), Kevin Ogletree kevin(WR)
Re-signatures : Andrews Economos(LS), Dan Orlovsky(QB)
Draft : Josh Banks(CB), Mike Glennon(QB), Akeem Spece(DT), William Gholston(DE), Steven Means (DE), Mike James (RB)
Pertes notables : Ronde Barber(S), Michael Bennett(DE), LeGarette Blount(RB)

Les points forts : En arrivant à Tampa Bay, Greg Schiano a voulu imposer un jeu « old school », basé sur la défense et la course. Il a plutôt réussi. La défense a été plus que satisfaisante contre la course avec 82,5 yards en moyenne concédés dans ce secteur, soit la meilleure moyenne de la ligue. En attaque, Doug Martin a fait le bonheur de son équipe, avec 1452 yards à la course, le cinquième total de la ligue. Martin s’est montré physique, explosif et fiable (1 seul fumble), une sorte de nouveau Ray Rice. Son match contre les Raiders en semaine 9, reste comme un des grands moments de la saison. Il faut dire que le jeu au sol a été facilité par une bonne ligne offensive à la fois dans la protection du quarterback et dans la capacité à créer des trous. Même si le côté droit de la ligne semble un peu plus en difficulté.

La défense aérienne a été le point faible de l’équipe en 2012, mais si Revis revient en forme et que Goldson s’intègre bien, alors le quatuor Revis, Johnathan Banks, Goldson et Mark Barron sera forcément un des points forts de cette équipe en 2013.

Les points faibles : En défense il y a un réel problème pour gêner le quarterback adverse. Les Buccaneers ont réalisé seulement 27 sacks l’an dernier. Un manque de pression qui a d’ailleurs fait de Tampa la plus mauvaise défense aérienne de la ligue l’an dernier. Avec le départ de Michael Bennett et de ses 9 sacks, il y a des inquiétudes à avoir. Greg Schiano compte sur DaQuan Bowers pour résoudre ces inquiétudes, ce qui n’est pas forcément rassurant en terme de régularité. La perméabilité de la défense a aussi été causée par un groupe de linebackers très faible dans les airs.

Le(s) facteur(s) X : La régularité sera le facteur X de cette équipe. Josh Freeman a montré qu’il a les armes pour conduire les Buccaneers en playoffs (4000 yards à la passe, 27 touchdowns pour 17 interceptions…). Capable d’enchainer 5 matchs avec une évaluation supérieure à 104, il peut aussi en enchainer 4 autres avec 2 interceptions ou plus. Il doit être plus régulier et franchir un cap. Il entre dans la dernière année de son contrat et ses dirigeants ont drafté Mike Glennon pour lui mettre la pression. Tous les coéquipiers de Freeman doivent aussi être plus réguliers, en évitant par exemple les séries de 4 victoires qui se suivent de 5 défaites…

Bien évidemment le niveau de Darrelle Revis sera un facteur X. Si le cornerback arrive à imposer la « Revis Island », alors c’est toute la défense des Buccaneers qui s’améliorera. Car le numéro 24 fait partie de ces rares joueurs qui peuvent transformer une défense.

Calendrier :, @Jets, Saints, @ Pats, Cardinals,Bye, Eagles, @Falcons, Panthers, @Seahawks, Dolphins, Falcons, @Lions, @Panthers, Bills, 49ers, @Rams, @Saints

En résumé
: Si Revis est en forme et que Freeman trouve son rythme de « croisière » alors les Buccaneers ont de réelles armes dans la lutte pour une place en playoff. Dans le cas contraire, les Buccaneers pourraient lancer Mike Glennon (QB) dans le grand bain et reconstruire à nouveau leur équipe.

Le pronostic : 8 victoires – 8 défaites



Mis en ligne dans : A la une, Actu, Preview 2013, Tampa Bay Buccaneers

Leave a Comment