Detroit34
Chicago17
Dallas10
Philadelphia33
San Francisco3
Seattle16
Baltimore30/11
San Diegoà 19h00
Buffalo30/11
Clevelandà 19h00
Houston30/11
Tennesseeà 19h00
Indianapolis30/11
Washingtonà 19h00
Jacksonville30/11
NY Giantsà 19h00
Minnesota30/11
Carolinaà 19h00
Pittsburgh30/11
New Orleansà 19h00
St. Louis30/11
Oaklandà 19h00
Tampa Bay30/11
Cincinnatià 19h00
Atlanta30/11
Arizonaà 22h05
Green Bay30/11
New Englandà 22h25
Kansas City30/11
Denverà 2h30
NY Jets1/12
Miamià 2h30

Analyse d’avant saison : San Diego Chargers

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2013. Au programme aujourd’hui : les San Diego Chargers.

2012 n’a pas vraiment été une année à retenir pour les supporters des Chargers. Après une défaite contre les Broncos en semaine 5 malgré un avantage de 24 points, la fin de la saison n’a été qu’un long cauchemar.

Conséquence : le coach Norv Turner et le GM A.J. Smith ont tous les deux été remerciés. Une nouvelle ère s’ouvre en Californie sous la tutelle de Mike McCoy et de Tom Telesco.

Après un printemps agité par ses histoires de copine imaginaire, Manti Te'o va forcément attirer beaucoup de regards curieux.

Après un printemps agité par ses histoires de copine imaginaire, Manti Te’o va forcément attirer beaucoup de regards curieux.

Bilan de la saison dernière : 7 victoires – 9 défaites. Pas de playoffs.

Mouvements à l’intersaison : Les Chargers sont restés plutôt tranquilles cet été en ce qui concerne l’effectif. Le linebacker Takeo Spikes, auteur d’une bonne saison, a été remercié. Un jeune linebacker bien en vue depuis quelques mois a été recruté lors de la draft pour pallier à ce départ : Manti Te’o. Un choix osé mais les nombreux échos positifs qui sortent du vestiaire plaident en faveur du rookie. Le vétéran Dwight Freeney est également venu renforcer l’escouade défensive après 12 années passées chez les Colts. Enfin, le cornerback Derek Cox a signé un contrat de 4 ans avec les Chargers.

Le tackle Jared Gaither a été relâché pour être remplacé par le premier choix de la draft des Chargers : D.J. Fluker. Mais l’arrivée la plus notable en attaque est celle de Danny Woodhead. L’ex-running-back des Patriots va apporter toute sa polyvalence.

Arrivées notables : Dwight Freeney (LB), Derek Cox (CB), Max Starks (T), Rich Ohrnberger (OG), Danny Woodhead (RB), Deon Butler (WR), John Phillips (TE)
Draft : D.J. Fluker (OT), Manti Te’o (LB), Keenan Allen (WR), Steve Williams (CB), Tourek Williams (DE), Brad Sorensen (QB)
Pertes notables : Takeo Spikes (LB), Randy McMichael (TE), Atari Bigby (S), Jackie Battle (RB)

Les points forts : La défense au sol de San Diego a été le point fort de l’équipe l’an dernier. Les Chargers ont été la 6e meilleure équipe de la ligue dans ce secteur (si l’on oublie le 4&29 converti par les Ravens…) avec une moyenne de 3,8 yards concédés par course adverse. Le staff ayant joué la continuité pour le front seven tout en recrutant quelques renforts (Te’o, Freeney), les Californiens devraient encore pouvoir s’appuyer sur cette force contre la course.

Les points faibles : Le problème des Chargers repose sur le jeu au sol. Ryan Matthews a connu une saison 2012 difficile avec seulement 707 yards et 1 touchdown. Jackie Battle étant parti du côté du Tennessee, Danny Woodhead et Ronnie Brown vont devoir assurer derrière Mathews. Voire même devant si ce dernier ne parvient vraiment pas à élever son niveau de jeu. Mathews a toujours du potentiel, mais sa fragilité et son aversion pour le contact commencent à désespérer du côté des supporters.
Une ligne offensive moins perméable serait également un plus pour l’équipe, histoire de simplifier le travail des coureurs et du quarterback. 49 sacks concédés, le 4e pire total de la ligue, ce n’est pas vraiment ce que l’on peut appeler une ligne fiable.

En regardant l’arrière de la défense des Chargers, Peyton Manning se frotte déjà sûrement les mains. Il n’y a aucun cornerback digne d’un poste de numéro un dans cette équipe. Le safety Eric Weddle est en fait le seul membre de la couverture aérienne qui serait un titulaire indiscutable ailleurs. San Diego pourrait donc encaisser quelques cartons dans les airs.

Le(s) facteur(s) X : C’est encore sur Philip Rivers que (presque) tout repose. L’an dernier, il a lancé 26 touchdowns mais 15 interceptions. Il a concédé 15 fumbles, dont 7 ont été perdus. S’il parvient à ne pas accorder trop de turnovers, l’attaque aérienne peut retrouver un peu d’allant. Le problème, c’est que ses receveurs sont aussi des facteurs X. Antonio Gates vieillit, Robert Meachem est à la ramasse et Danario Alexander est déjà blessé. Il va donc falloir que Malcolm Floyd, Vincent Brown et le rookie Keenan Allen apportent quelque chose. Woodhead devrait aussi aider. Le jeu aérien reste en tout cas le facteur X de cette équipe.

Calendrier : Houston, @Philadelphie, @Tennessee, Dallas, @Oakland, Indianapolis, @Jacksonville, Bye, @Washington, Denver, @Miami, @Kansas City, Cincinnati, Giants, @Denver, Oakland, Kansas City

En résumé : Philip Rivers va devoir prouver que les coaches ont eu raison de lui faire confiance une nouvelle année. Mais il va aussi falloir qu’il reçoive beaucoup d’aide de ses coéquipiers offensifs et qu’il espère que la défense aérienne ne prenne pas l’eau. Dans ces conditions, compliqué d’accrocher une place en playoffs.

Le pronostic : 8 victoires – 8 défaites



Mis en ligne dans : A la une, Actu, San Diego Chargers
 
 

Nos dernières vidéos

Powered by Dailymotion

Leave a Comment