Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Course au MVP

La course au MVP – Semaine 1

Qui dit nouvelle saison dit nouvelle course au MVP. Après la première série de match, il est donc venu le temps de dévoiler le premier classement. Un classement toujours relativement subjectif puisque susceptible de changer dans de grandes largeurs dès la semaine prochaine.

Une première semaine déjà riche, forte de confirmations, de déceptions, de révélations et d’explosions. Bref la NFL est de retour !

Megatron dans ses oeuvres.

1) Calvin Johnson (-) Receveur – Detroit Lions (1-0)
7 réceptions, 164 yards, 2 touchdowns.
Celui qui est (presque) unanimement reconnu comme le meilleur receveur actuel n’a pas pris son temps pour briller. Dès le premier drive offensif de son équipe, il a su se défaire de la défense des Giants pour un touchdown de 67 yards. Pour montrer que sa palette était bien plus large qu’une menace en profondeur, sur le drive suivant, Megatron (7 réceptions, 164 yards, 2 touchdowns) trouve le moyen de rattraper une passe lui arrivant dans le dos dans la end zone. Pour cela, ses aptitudes physiques phénoménales lui ont permis de se retourner et de plonger pour assurer la réception. Du grand art et un signe clair que si la fée santé est avec lui toute la saison, il faudra compter avec lui.

2) Matt Ryan (-) Quarterback – Atlanta Falcons (1-0)
448 yards à 72% – 3 touchdowns pour aucune interception – 128.8 d’évaluation – 3 courses, 15 yards.
Du côté des quarterbacks, c’est LA performance majuscule de la première semaine de compétition. Dans le match le plus fou du week end, Matty-Ice a fait vivre un cauchemar à la défense aérienne des Saints. Menés 20-10 à la mi temps, les coéquipiers de Matt Ryan (31/43, 448 yards, 3 touchdowns) semblaient partis sur le même rythme qu’en 2013. C’était sans compter sur le meilleur joueur offensif de la semaine selon la NFL, totalement déchaîné de faire pleuvoir les actions de grande classse sur la tête de Saints déboussolés. Un premier come back réussi pour Ryan qui lance parfaitement la saison de son équipe.

3) Julius Thomas (-) Tight end – Denver Broncos (1-0)
7 réceptions, 104 yards, 3 touchdowns.
On prend les mêmes et on recommence. Si 2013 a été la saison de l’explosion pour Julius Thomas (7 réceptions, 104 yards, 3 touchdowns), son ascension ne semble pas prête de s’arrêter, du moins tant qu’il aura Peyton Manning pour lui lancer des offrandes. Le tight end a en effet fait exploser les compteurs dès la première mi temps face aux Colts. Si Demaryus Thomas semblait être la cible numéro 1 de maître Manning, c’est bien Julius qui est venu inscrire les trois touchdowns de son équipe en première mi temps. Une véritable pluie de points qui a laissé les Colts K.O à la mi temps (24-7). Malgré une belle réaction des Colts, la performance de Julius Thomas avait déjà fait bien trop mal à la tête.

4) Marshawn Lynch (-) Running-back – Seattle Seahawks (1-0)
110 yards pour 2 touchdowns à la course, 14 yards à la réception.
Beast mode est de retour. Au placard les mauvaises langues qui le prédisait sur le déclin ou en baisse de régime avec sa grève en début de camp d’entraînement. Dès l’ouverture de saison, auréolé de sa première bague, Marshaw Lynch (110 yards, 2 touchdowns) a rappelé pourquoi il était la principale arme offensive du champion en titre. Véritable machine à gagner des yards après contact, Lynch a littéralement marché sur une défense des Packers qui n’a cessé de décliner au fur et à mesure du match. Une véritable machine qu’il faudra arrêter sous peine d’assister à un back-to-back historique des Seahawks.

Il n’y aura pas eu d’abus de skittles pour Marshawn Lynch en ouverture de saison.

5) Matthew Stafford (-) Quarterback – Detroit Lions (1-0)
346 yards à 68,8 % de réussite – 2 touchdowns pour 0 interception, 125,3 d’évaluation – 4 courses, 2 yards, 1 touchdown.
Bien aidé par la grande performance de son receveur star Calvin Johnson, Matthew Stafford (22/32, 346 yards, 2 touchdowns) a tout de même superbement distribué le jeu. L’apport d’un second receveur sûr en la personne de Golden Tate n’a en tout cas pas tardé à porter ses fruits. En réceptionnant pour 93 yards, l’ancien receveur des Seahawks n’a pas tardé à être visé par Stafford. Bien aidé par le nouveau système offensif importé par Joe Lombardi, le quarterback des Lions s’est montré mobile en se jouant du pass rush des Giants. Une fois de plus pour lui, il s’agira de confirmer, ce qu’il n’a pas su faire suffisamment jusqu’à présent.

6) Peyton Manning (-) Quarterback – Denver Broncos (1-0)
269 yards à 61,1% – 3 touchdowns pour 0 interception, 4 courses, -3 yards, 111,9 d’evaluation.
Le MVP en titre est de retour dans le classement pour cette nouvelle saison. Pas forcément impressionnant face aux Colts, il a su rester sobre et efficace. Lancer 269 yards est un minimum pour le vétéran. En revanche sa capacité à planter trois touchdowns tous en direction de Julius Thomas dès la première mi temps a littéralement abattu des Colts surmotivés. Et puisqu’il peut s’appuyer sur une défense encore plus puissante qu’en 2013, la gestion était de mise en seconde mi temps. Une belle entame de saison pour le chef de file des Broncos qui ne visent rien d’autre qu’une victoire au prochain Super Bowl.

7) Cameron Wake (-) Defensive End – Miami Dolphins (1-0)
3 plaquages, 2 sacks, 2 fumbles forcés.
Pour une fois, JJ Watt n’est pas le premier défenseur du classement. Pour cette première semaine de compétition, c’est bien Cameron Wake qui a impressionné. Véritable figure de proue de la défense des Dolphins, Wake a prit une grande part à créer l’une des grosses surprises  de cette première semaine lorsque les Dolphins ont disposé des Patriots. Si son nombre de plaquages ne paie pas de mine, il s’est montré diablement efficace. Auteur de deux sacks et de deux fumbles forcés, il a su martyriser la ligne offensive censée protéger Tom Brady. Il semble que le départ de Logan Mankins se fasse déjà sentir dans le Massachusetts.

8) Le’Veon Bell (-) Running-back – Pittsburgh Steelers (1-0)
109 yards pour 1 touchdown à la course, 88 yards en réception.
Si les principaux observateurs attendaient plutôt Adrian Peterson ou d’autres coureurs plus flashy, c’est bien Le’Veon Bell qui a réalisé une performance de haut vol cette semaine. Parfait exemple du coureur polyvalent, Bell a multiplé les actions de grandes classes. Que ce soit à la course (109 yards) ou à la réception (88 yards), le jeune coureur des Steelers n’a cessé de se balader dans la défense sans voix des Browns. Son travail a même été recompensé par un touchdown. Si dans les prochaines semaines, le jeune coureur sera à la recherche de la confirmation, il s’agit d’une belle promesse pour une franchise de Pittsburgh toujours à la recherche du successeur du Rashard Mendenhall de la grande époque.

9) Cordarrelle Patterson (-) Receveur – Minnesota Vikings (1-0)
26 yards pour 0 touchdown – 3 courses pour 102 yards et un touchdown.
C’est l’OVNI de ce classement. Toujours trop peu impliqué dans l’attaque aérienne des Vikings, ses capacités à être un véritable couteau suisse lui ont permis de crever l’écran cette semaine. Pourtant opposé à une défense des Rams plutôt difficile à appréhender, la capacité de Patterson à courir avec le ballon a fait très mal. Auteur d’une course de 67 yards au coeur de la défense, il finit le match avec 102 yards au sol et un touchdown en seulement trois courses (!). Egalement auteur de deux retours de coups de pieds pour un total de 48 yards, il a largement participé à faire péter le verrou de la franchise de Saint-Louis. Une performance qui pourrait en appeler d’autres surtout si le staff se décide à plus impliquer dans le jeu de passe ce joueur décidément déroutant.

Cordarrelle Patterson aura dynamité la rugueuse défense des Rams.

10) Colin Kaepernick (-) Quarterback – San Francisco 49ers (1-0)
201 yards à 69,6% – 2 touchdowns pour 0 interception, 5 courses 11 yards, 125,5 d’évaluation.
Après une minute et trente secondes de possession pour l’attaque des 49ers, la franchise de San Francisco menait déjà 21-0 à Dallas. Colin Kaepernick, pas étranger à ce score, avait déjà lancé deux touchdowns dont un sur un drive assez exceptionnel de précision et de mobilité. L’essentiel du travail était alors fait pour un Kaepernick qui s’est mué en gestionnaire pour le reste de la rencontre. Il aurait surement pu faire monter encore un peu plus ses statistiques si il n’avait pas été bridé par la sévérité accrue des arbitres cette saison et à laquelle les joueurs ne se sont pas encore totalement adapté. Un début en fanfare qui peut rappeler celui qu’il avait déjà fait il y a un an face aux Packers. La suite avait été beaucoup moins réjouissante en attaque. La confirmation sera donc attendue dès la semaine prochaine face aux Bears.

Mentions Spéciales:
Andrew Luck (370 yards – 2 touchdowns, 2 interceptions – 19 yards à la course, 1 touchdown – 83,1 d’évaluation)
Vernon Davis (44 yards – 2 touchdowns)
DeAndre Levy (10 plaquages dont 2 pour perte – 1 interception)
Knowshon Moreno (134 yards à la course, 1 touchdown)
Demarco Murray (118 yards à la course, 1 touchdown – 25 yards en réception)
AJ Green (131 yards pour 1 touchdown)
Brandon Marshall (71 yards pour 1 touchdown)
Allen Hurns (110 yards pour 2 touchdowns)
Carson Palmer (304 yards – 2 touchdowns – 29 yards à la course – 108,4 d’évaluation)
Zack Ertz (77 yards pour 1 touchdown)
Matt Bryant (3/3 dont 2/2 à plus de 50 yards)

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
15-Déc à 3:25IND2pariez1.55DEN
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:25KC1.8pariez1.7
17-Déc à 20:00CAR1.35pariez2.5GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une