Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 2 (19h) : tous les scores et résumés

Le thème de la semaine était de confirmer ou de se relancer, et la première série de match a déjà offert les deux cas de figure.

Vainqueurs surprise des Bears la semaine dernière, les Bills ont confirmé avec une nouvelle victoire, cette fois contre les Dolphins. Dans le Minnesota, les Patriots se sont quant à eux relancés avec une victoire sur les Vikings.

Du côté des Giants, on a confirmé… les difficultés de l’attaque. Toujours dans la NFC Est, les Cowboys et Redskins se sont imposés. Ces derniers ont par contre perdu Robert Griffin III en cours de route.

Cleveland Browns (1-1) – New Orleans Saints (0-2) : 26-24

Sammy Watkins et son équipe sont en tête de leur division.

Sammy Watkins et son équipe sont en tête de leur division.

Buffalo Bills (2-0) – Miami Dolphins (1-1) : 29-10
La défense des Bills ne souffre finalement pas tant que ça, et l’attaque des Dolphins est toujours aussi irrégulière. En première mi-temps, Buffalo a complètement verrouillé le match. Le problème, c’est que l’attaque d’E.J. Maniel (16/26, 202 yards, 1 TD) n’a pas fait mieux que trois field goal pour prendre l’avantage 9-0 à la pause.

Heureusement, après un field goal des Dolphins (9-3), C.J. Spiller a explosé sur un retour de 102 yards pour le premier touchdown du match (16-3). Mike Wallace (5 rec, 56 yards, 1 TD) répond alors avec une superbe réception à main pour un touchdown (16-10), mais C.J. Spiller remet une course de 47 yards et Sammy Watkins (8 rec, 117 yards, 1 TD) boucle le drive à la réception d’une passe de 12 yards dans la end zone pour couper tout de suite les espoirs de relance de Miami (23-10).

Le dernier quart est marqué par trois échecs de Miami sur des quatrièmes tentatives tentées. La dernière est même interceptée. Pendant ce temps, Dan Carpenter a encore ajouté deux field goal (29-10) pour offrir une belle victoire à son équipe. Les Bills sont en tête de l’AFC Est ! Mauvaise nouvelle supplémentaire pour les Dolphins, Knowshon Moreno est sorti avec une très vilaine blessure au coude.

Carolina Panthers (2-0) – Detroit Lions (1-1) : 24-7
Au début du 4e quart-temps, les Lions peuvent reprendre l’avantage au score. Matthew Stafford (27/48, 291 yards, 1 TD, 1 int) vise Calvin Johnson (6 réc, 83 yards) au loin mais Le ballon atterrit presque miraculeusement dans les mains du cornerback Melvin White. Detroit vient de rater le coche et laisse Carolina l’emporter dans un match où les défenses ont eu la part belle. Malgré cinq sacks subis, Cam Newton (22/34, 281 yards, 1 TD) sort un gros match pour son premier match de la saison.

Il aura fallu attendre 22 minutes pour voir le compteur s’ouvrir pour Carolina. Un field-goal de Graham Gano donne l’avantage 3-0 aux Panthers. Après avoir bloqué les Lions, les locaux doublent la mise au pied sur la possession suivante. On a bien cru à un touchdown de Megatron mais la balle a touché le sol dans la end-zone à 30 secondes de la pause.

Le match s’emballe au retour des vestiaires. Ce sont les Lions qui inscrivent le premier touchdown grâce à une passe de Stafford pour Jed Collins. Mais Cam Newton ne l’entend pas de cette oreille. Il trouve Jason Avant (5 réc, 54 yards, 1 TD) dans la end-zone pour reprendre les devants 13-7. Les Panthers ne s’arrêtent pas là. Jonathan Stewart (15 ballons, 37 yards, 1 TD) marque un nouveau touchdown à la course au milieu du 4e quart-temps. Ils s’offrent même le luxe d’une conversion à deux points, 21-7. Les choses sont mal embarquées pour les Lions, elles deviennent impossibles quand, sur le retour suivant, Jeremy Ross fait un fumble qui est récupéré par Graham Gano. Le kicker rajoute trois points au pied pour Caroline, scellant l’issue du match. Score final 24-7 pour les Panthers.

Cincinnati Bengals (2-0) – Atlanta Falcons (1-1) : 24-10
La semaine dernière, l’attaque des Falcons a affolé les compteurs et battu des records de la franchise. Ce dimanche, les Bengals se sont occupés de calmer tout ça.

Après un field goal marqué dans le premier quart, Atlanta n’a gagné qu’un seul first down en trois séries dans le second quart pendant que Giovanni Bernard (27 courses, 90 yards, 1 TD) mettait son équipe devant (10-7). Dans le troisième, Matt Ryan (24/44, 231 yards, 1 TD, 3 int) a carrément lancé deux interceptions pendant qu’un touchdown de 76 yards de Mohammed Sanu et une course de Jeremy Hill dans la end zone mettaient Cincinnati et Andy Dalton (15/23, 252 yards, 1 TD) à l’abris (24-3).

Ryan a du attendre la dernière période pour débloquer son compteur avec une passe de touchdown de 14 yards pour Julio Jones (7 rec, 88 yards, 1 TD). Trop tard. Les deux derniers drives d’Atlanta se terminent par un punt et une troisième interception pour Ryan. Une journée à oublier pour Atlanta avec seulement 309 yards en attaque, un match de référence pour Cincinnati, toujours aussi complet.

Perdre deux fois de suite, ça ne se fait pas du côté de New England.

Perdre deux fois de suite, ça ne se fait pas du côté de New England.

Minnesota Vikings (1-1) vs New England Patriots (1-1) : 7-30
Objectif confirmation pour Minnesota. Opération rachat pour New England. Orphelins d’Adrian Peterson, les Vikings démarrent la rencontre pied au plancher. Au terme d’une première série impressionnante de maîtrise, Matt Cassel (19/36, 202 yards, un touchdown et 4 interceptions) envoie Matt Asiata (13 courses, 36 yards, 5 réceptions, 48 yards et un touchdown) dans la endzone (7-0). Et puis… C’est le drame. Rapidement la belle machine s’enraye.

Sous les coups de boutoir d’une défense des Patriots plus déterminée que jamais, Cassel perd les pédales. Stevan Ridley (25 courses, 101 yards et un touchdown) égalise et les visiteurs prennent rapidement les devants. Cassel lance deux interceptions, Tom Brady (15/22, 149 yards et un touchdown) capitalise et se connecte avec Julian Edelman. Juste avant la pause, Chandler Jones retourne un field goal bloqué jusqu’en terre promise et assomment une fois de plus les Vikings. Fin du premier acte. Il n’y a qu’une équipe sur le terrain (24-7).

Au retour des vestiaires, même refrain. Matt Cassel patauge et lance une troisième interception. Brady et les Patriots gèrent tranquillement. Le pass rush des Vikings est littéralement étouffé. La défense Violette impuissante. Pas de Teddy Bridgewater à l’horizon. Au terme d’un second acte morne, où Matt Cassel ajoute une interception à sa collection, les visiteurs s’imposent aisément et repartent de l’avant, portés par une ligne offensive retrouvée (30-7). C’est la 200e victoire de Bill Belichick en saison régulière.

New York Giants (0-2) – Arizona Cardinals (2-0) : 14-25
Dure soirée encore une fois pour les Giants. En l’espace de quelques minutes dans le dernier quart, les locaux ont complètement craqué. Tout commence par un énorme drop de Victor Cruz (5rec, 60 yards) sur une 3&6. Derrière les Giants puntent mais Ted Ginn retourne le punt en touchdown, les Cardinals passent alors devant 19 à 14. Sur le coup d’envoie, Quiton Demps perd la balle et offre un field goal aux Cardinals (14-22). Les Giants espèrent revenir en atteignant les 15 yards des Cardinals mais c’est le moment choisi par Rashad Jennings (18 courses, 64 yards, 4 rec, 45 yards, 1 fumble) pour perdre la balle. Derrière ce nouveau turnover les Cardinals ajoutent un field goal (14-25) et ont même le plaisir d’intercepter une dernière fois Eli Manning (26/39, 277 yards, 2TD, 2INT).

Les Cardinals se sont fait pourtant peur dans ce match. Malgré avoir intercepté et forcé un fumble de Manning, les visiteurs ne mettent que 10 points grâce à un touchdown au sol de Jonathan Dwyer (9 courses, 31 yards, 1TD). Pire, ils voient les Giants revenir à leur hauteur avec un touchdown sur réception de Rueben Rnadle (7-10) juste avant la mi-temps. Au retour des vestiaires, les locaux prennent même l’avantage après une réception de la end zone de Daniel Fells (14-10). On se dit alors que l’attaque des Giants a enfin trouvé son rythme. Sauf que le dernier acte voit la défense accumuler les pénalités, les receveurs droppés … Il y a encore beaucoup de travail pour New-York. Pour les Cardinals, remporter un match avec Drew Stanton (14/29, 167 yards) aux commandes est important pour ne pas perdre le rythme dans la NFC Ouest.

Dallas Cowboys (1-1) – Tennessee Titans (1-1) : 26 – 10
Victoire facile pour les Cowboys qui ont su mêler belle performance défensive et offensive. Souvent décriée durant l’intersaison, la défense des Cowboys a surpris à l’image du revenant Rolando McClain auteur d’un gros match avec 7 plaquages, 1 sack et 1 interception. En attaque, les stars étaient au rendez-vous avec un Dez Bryant (10, 103 yards, 1TD) et DeMarco Murray (29 courses, 167 yards, 1TD) intraitables.

Les Cowboys ont très vite mis la main sur le match en menant 16-0 à la pause. Un touchdown au sol de Murray et trois field goals de Dan Bailey pour les détails. Les Titans se réveillent lors du troisième quart suite à un field goal et une sublime réception-touchdown de 61 yards de Delanie Walker (10rec, 142yards, 1TD) sur une passe de Jack Locker (18/34, 234 yards, 1TD, 2INT) (16-10).

Les cowboys se redonnent de l’air lorsque l’inévitable Dez Bryant réceptionne dans la end zone une passe de Tony Romo (19/29, 176 yards , 1TD) (23-10). Derrière la défense verrouille les Titans et Bailey conclue par un nouveau field goal (26-10).

Washington Redskins (1-1) – Jacksonville Jaguars (0-2) : 41-10
Malgré la sortie sur blessure de Robert Griffin III, les Redskins n’ont pas vraiment tremblé dans ce match. Au contraire ! Deux snaps après la sortie de Griffin, Kirk Cousins (22/33, 250 yards, 2 TDs) lance le ballon à Darrel Young (2 rec, 27 yards, 1 TD) pour un touchdown de 20 yards ! Et comme l’attaque des Jaguars n’arrive pas à glaner le moindre first down sur ses quatre premiers drives, Cousins a le temps de mener les siens à deux nouveaux touchdowns, avec à chaque fois une course d’un yard d’Alfred Morris (22 courses, 85 yards, 2 TDs) pour terminer le drive (21-0).

Un symbole de la déroute de l’escouade de Chad Henne ? Les 10 sacks encaissés par le quarterback ! Le seul éclair ? Une passe de 63 yards pour un touchdown de Marcedes Lewis dans le second quart (21-7). Mais pour le reste, Jacksonville n’a pas fait le poids. Menés en permanence, les floridiens n’ont jamais pu mettre en place leur jeu au sol (25 yards au total).

Les Redskins n’ont eu qu’à gérer tranquillement la deuxième partie du match pour décrocher leur premier succès de la saison. Cousins a même ajouté un touchdown sur une passe dans la end zone pour Niles Paul (8 rec, 99 yards, 1 TD), la belle surprise de cette soirée (31-7). Le rookie Silas Reed (8 courses, 41 yards, 1 TD) en a même ajouté un dernier pour la route. Reste maintenant à savoir combien de temps Cousins va rester aux commandes de l’attaque. À noter que DeSean Jackson a également quitté ce match en première mi-temps. Il souffre de l’épaule.

Résumés par : Raphael Masmejean, Axel Perrichet, Raoul Villeroy et Alain Mattei.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:30KC1.8pariez1.7
17-Déc à 20:00BUF1.47pariez2.15MIA
17-Déc à 20:00CAR1.55pariez2GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une