Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Course au MVP

Course au MVP – Semaine 2

Comme souvent, entre la semaine 1 et la semaine 2, la course au MVP est transfigurée. Ils sont finalement peu à avoir confirmé quand de nombreux joueurs ont sombré, Matt Ryan et ses Falcons en tête. Il faudra donc attendre encore un peu avant de voir un classement plus linéaire.

L’effondrement, Peyton Manning ne connaît pas puisque le MVP en titre est déjà de retour en haut du classement.

Peyton Manning, l’ultra régulier.

1) Peyton Manning (+5) Quarterback – Denver Broncos (2-0)
511 yards à 69,4% – 6 touchdowns pour 0 interception, 5 courses, -4 yards, 126,5 d’évaluation.
Le vieux est toujours la. Si il n’a pas réalisé de performances extraordinaires en ce début de saison 2014, il n’en reste pas moins méchamment régulier. Deux matchs, deux fois autour de 250 yards, deux fois à trois touchdowns et deux fois sans la moindre interception. Propre. Si les mauvaises langues diront qu’ils n’a pas fait face à des pointures de la ligue, il n’en reste pas moins que les Colts et les Chiefs ne sont pas des équipes de peintres. Bien entouré et bien protégé, ses détracteurs vont devoir se faire à l’idée que la saison du déclin n’est pas pour cette année. Son exceptionnelle évaluation de 126,5 sur les deux premiers matchs ne semble en tout cas pas amenée à baisser dans de grandes largeurs.

2) Calvin Johnson (-1) Receveur – Detroit Lions (1-1)
247 yards pour 2 touhdowns.
83 yards, c’est presque un petit match pour Calvin Johnson. Il n’en reste pas moins que son match a encore été costaud. Avec souvent deux voire trois défenseurs de la très aiguisée défense des Panthers sur sa grande carcasse, Megatron parvient encore à approcher les 100 yards en réception. Malheureusement, il n’est pas parvenu à capitaliser une réception dans la end zone ce qui a clairement manqué à Detroit pour exister un peu plus dans ce match. Sa capacité à concentrer la défense adverse pour libérer les autres cibles de l’équipe n’a pas non plus permis à son équipe de s’accrocher un peu plus. Clairement un échec pour l’attaque des Lions, pas pour Calvin Johnson qui aura fait son boulot.

3) Philip Rivers (Nouvel entrant) Quarterback – San Diego Chargers (1-1)
522 yards à 67% – 4 touchdowns pour 1 interception, 13 courses, 27 yards, 100,4 d’évaluation.
Le quarterback de la semaine c’est lui. Après un match plutôt anonyme contre Arizona en semaine 1, Philip Rivers a littéralement éclaboussé la fameuse défense des Seahawks de sa classe. Maître Sherman peut en témoigner, lui qui a vu arriver 5 ballons vers lui pour… 5 réceptions et 56 yards. Dur. Le quarterback des Chargers l’avait pourtant averti dans la semaine. Rivers a même réussi à rappeler de quel bois se chauffait le légendaire tight end, Antonio Gates que l’on avait pas vu aussi rayonnant depuis plusieurs années. Après une très belle saison 2013, c’est en tout cas la preuve que ce bon Philip est de retour au premier plan. Mais comme Matt Ryan la semaine dernière, il lui faudra confirmer dès la semaine prochaine, ce qui a souvent été le plus dur pour lui.

4) DeMarco Murray (Nouvel entrant) Running-back – Dallas Cowboys (1-1)
285 yards pour 2 touchdowns à la course, 31 yards à la réception.
Sa grosse prestation face à San Francisco en semaine 1 n’était donc pas un coup d’épée dans l’eau. Habitué aux performances en dents de scie depuis le début de sa carrière, DeMarco Murray a cette fois confirmé sur le terrain des Titans ses bonnes dispositions actuelles. Auteur de 118 yards contre une grosse défense au sol en semaine 1, il a logiquement augmenté la cadence avec 167 yards face à une défense des Titans apparue dépassée. Pour réaliser la meilleure saison de sa carrière, Murray devra tout de même gommer son pêché mignon qui est de perdre des ballons. Comme la semaine dernière, il a encore laissé échapper un ballon que la défense de la franchise du Tennessee s’est fait un plaisir de recouvrir. Mais si il continue à enchaîner les yards avec cette facilité (5 yards par course depuis le début de la saison), Jason Garrett lui pardonnera certainement, pour l’instant.

Brandon Marshall a littéralement dîné sur la tête de Jimmie Ward.

5) Brandon Marshall (Nouvel entrant) Receveur – Chicago Bears (1-1)
119 yards pour 4 touchdowns.
Brandon Marshall se transforme quasi exclusivement en menace dans la end zone en ce début de saison 2014. Gêné par une blessure face à San Francisco, Marshall s’est joué du trop petit rookie, Jimmie Ward pour capter trois touchdowns. Deux de ces touchdowns ont été inscrits dans un quatrième quart temps complètement fou qui a vu les Bears marcher sur des 49ers dépassés et indisciplinés. Si son nombre de yards reste faible en raison de cette blessure, son efficacité impressionne comme souvent. Forcément, cela donne envie de le voir en pleine possession de ses moyens.

6) Aaron Rodgers (Nouvel entrant) Quarterback – Green Bay Packers (1-1)
535 yards à 64% – 4 touchdowns pour 1 interception, 6 courses, 28 yards, 97,4 d’évaluation.
Mis en difficulté par la très affûtée défense des Seahawks en semaine 1, Aaron Rodgers a su réagir en champion qu’il est face aux Jets. Pourtant, tout avait plutôt mal commencé. Largement mené en début de match dans un Lambeau Field pantois, Rodgers n’était alors pas très bien protégé par sa ligne offensive. Mais le bonhomme à de la ressource. Bien aidé par un Jordy Nelson à plus de 200 yards, le successeur de Brett Favre a su aller chercher un joli come back pour ouvrir le compteur de victoire des Packers. Avec un Rodgers à ce niveau, il faudra compter sur Green Bay.

7) JJ Watt (Nouvel entrant) Defensive End – Houston Texans (2-0)
3 plaquages, 1 sack, 1 passe défendue, 2 fumbles forcés – 1 yard, 1 touchdown à la réception.
Un defensive end qui devient tight end pour aller marquer un touchdown c’est impossible ? Pas pour JJ Watt ! Le défenseur star des Texans a surprit tout son monde dimanche en se retrouvant à la réception d’une passe d’un yard de Ryan Fitzpatrick. Totalement oublié par la défense qui devait croire à un alignement dans la ligne offensive, Watt s’est offert un petit plaisir. Pour le reste, son match défensif est plutôt anonyme. Si sa présence sur le terrain est forcément une dissuasion énorme, il n’a pas réellement pesé sur les statistiques. Une anomalie qu’il se chargera sûrement de corriger au plus vite.

watt

Oui JJ Watt peut maintenant marquer des touchdowns en attaque !

8) Jimmy Graham (Nouvel entrant) Tight end – New Orleans Saints (0-2)
200 yards pour 2 touchdowns.
C’est l’arbre qui cache la forêt du côté de New Orleans. Véritable déception de ce début de saison, les Saints peuvent toujours compter sur l’inoxydable Jimmy Graham qui confirme son statut de top tight end année après année. Le match qu’il parvient à réaliser cette semaine malgré la défaite de son équipe contre Cleveland est très fort. Ses 118 yards et ses deux touchdowns auraient du permettre aux Saints de glaner leur première victoire mais comme la semaine dernière face aux Falcons, ils n’ont pas su donner le coup de rein pour empocher une fin de match au couteau. Avec ce Jimmy Graham la, il n’y a pas de raison que cela ne vienne pas.

9) Matthew Stafford (-4) Quarterback – Detroit Lions (1-1)
637 yards à 61,3% – 4 touchdowns pour 1 interception, 5 courses, 10 yards, 1 touchdown, 93,6 d’évaluation.
Les yards s’enchaînent pour le bras canon de Matthew Stafford. Comme souvent après un gros match, le quarterback des Lions n’a pas su répondre au challenge proposé cette fois par la grosse défense des Panthers. Si il a remarquablement distribué ces deux dernières semaines sur Calvin Johnson, Golden Tate ou Brandon Pettigrew, il n’a pas su se montrer suffisamment tueur dans la end zone. Sa capacité à enquiller les yards n’est plus à prouver, mais pour enfin amener son équipe en playoff, il lui faudra marquer des points. Le salut des Lions passe par la.

10) Julius Thomas (-7) Tight end – Denver Broncos (2-0)
143 yards pour 4 touchdowns.
Très largement moins en vue que la semaine dernière, Julius Thomas est tout de même parvenu à inscrire un nouveau touchdown avec seulement 39 yards à la réception. Si Peyton Manning s’est clairement concentré sur son corps de receveur (Demaryus Thomas – Emmanuel Sanders) face aux Chiefs, le tight end a su rester très efficace et inscrire l’un des trois touchdowns à la passe de son équipe. Pour Peyton Manning, Julius Thomas reste une cible prioritaire que l’on reverra probablement très rapidement avec plus de yards à la réception.

Mentions Spéciales:
Andrew Luck (542 yards, 5 touchdowns, 3 interceptions – 39 yards à la course, 1 touchdown – 85,5 d’évaluation)
Marshawn Lynch (146 yards, 2 touchdowns à la course – 41 yards, 1 touchdown à la réception)
DeAndre Levy (17 plaquages – 1 passe défendue,  1 interception)
Luke Kuechly (20 plaquages, 1 sack – 2 passes défendues – 1 fumble forcé)
Russell Wilson (373 yards, 4 touchdowns, 0 interception – 47 yards à la course – 114,7 d’évaluation)
LeSean McCoy (153 yards, 1 touchdown à la course – 64 yards à la réception)
Le’Veon Bell (168 yards pour 1 touchdown à la course – 136 yards à la réception)
Matt Ryan (679 yards, 4 touchdowns, 3 interceptions – 43 yards à la course – 88,2 d’évaluation)
Carson Palmer (304 yards – 2 touchdowns – 29 yards à la course – 108,4 d’évaluation)
Antonio Gates (177 yards pour 3 touchdowns)
Chandler Jones (12 plaquages, 2 sacks – 1 coup de pied contré retourné pour touchdown)

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
17-Déc à 3:30KC1.75pariez1.75
17-Déc à 20:00BUF1.45pariez2.2MIA
17-Déc à 20:00CAR1.55pariez2GB
17-Déc à 20:00CLE3pariez1.23BAL
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une