Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

NCAA

Le journal de la NCAA – Semaine 4

une_winston_210914

La chronique NCAA est de retour sur Touchdown Actu. Cette année, elle est rédigée par nos amis de ncaa.debats-sports.com.

L’affiche de la semaine

Florida State (1) – Clemson (22)

Encore une fois, Clemson laisse échapper une rencontre pourtant à sa portée. Côté Florida State, pas de Jameis Winston, suspendu, c’est donc Sean Maguire qui était titulaire. Ce dernier commence le match assez fébrilement, en ne complétant pas ses deux premières passes. Le premier fait de match intervient après cinq minutes de jeu, lorsque le kicker de Clemson loupe largement un field goal de 23 yards, pourtant facile…

FSU ouvre le score après une réussite (50 yards) de l’un des meilleurs kickers du pays, en la personne du sophomore Roberto Aguayo (3-0). Cole Stoud, le quaterback titulaire laisse sa place après une passe manquée pour son tight end complètement seul. Il était clairement dans un mauvais jour… C’est donc Dashauwn Watson qui le remplace au pied levé et qui permet à son équipe d’avancer (enfin). Après un drive solide, Clemson ajoute trois points au tableau d’affichage dès le début du second quart-temps (3-3). Le jeu au sol des Seminoles est quasiment inexistant et laisse donc Maguire sans réel moyen de faire pression. Les Tigers vont prendre l’avantage pour la première fois dans cette rencontre après un touchdown de D.J Howard d’un petit yard (sa seule course du match). Le score est donc de 10 à 3 à la mi-temps pour Clemson, qui aurait pu prendre le large avec un peu de réussite. Florida State est dépassée.

Fort heureusement, FSU entame la deuxième mi-temps avec sept points de plus au compteur, en grande partie grâce aux pénalités infligées à Clemson (10-10). Alors que le kicker des Tigers faisait encore des siennes, les coéquipiers de Watson vont marquer un touchdown, par l’intermédiaire de ce dernier sur une course de deux yards (17-10). Il reste alors un peu plus de six minutes à jouer, FSU est derrière au score et il faut un petit exploit de Rashard Greene qui, après une bonne passe de Maguire et un cornerback qui glisse, s’en va inscrire un touchdown après une course de 74 yards (17-17) ! C’est alors que le match bascule dans un véritable « drama ». Maguire sous pression se fait intercepter, ballon Clemson… Qui fumble deux actions plus tard, Davidson relâchant la balle ! #Clemsoning time. On en reste là et c’est donc une prolongation qui devra départager les deux équipes.

Les Tigers ouvrent le bal mais Watson se fait sacker rapidement, et malgré une bonne « screen pass » n’obtient pas la conversion du third down pour un petit yard. 4th down & 1 donc, Clemson donne le ballon à Adam Choice qui… ne convertis pas. Florida State récupère la possession. Les Seminoles n’ont qu’à inscrire un field goal (ou touchdown) pour remporter ce match. Williams effectue une solide première course de 13 yards puis réédite dès l’action suivante et s’en va dans la end zone ! Victoire Florida State sur le score de 23 à 17, mais que ce fut dur…


Pour son premier match, Sean Maguire réalise une performance correcte (21/39, 305 yards, 1 TD et 2 INT) mais il ne fut pas aidé par sa Offensive Line ni par ses Running Back. Côté Clemson, Deshaun Watson vient assurément de prendre le poste de titulaire après ce match (19/28, 266 yards).

Plus tôt dans la semaine

Kansas State (20) – Auburn (5)

Pour bien commencer cette quatrième semaine de College Football, nous avons eu le droit à une opposition de choix pour ce jeudi, avec un match entre #20 Kansas State et #5 Auburn.

Auburn a eu du mal pour se sortir du piège de Kansas State, mais les Tigers ont pu compter sur un Nick Marshall présent quand il le fallait (17/31, 231 yards, 2 TD et 1 INT). Mais clairement, ce qui a fait gagner ce match, c’est la défense, et plus particulièrement la ligne arrière d’Auburn, qui a forcé des big plays, avec à la clé des turnovers provoqués. Pourtant, le match a du mal à démarrer… Un petit field goal pour les visiteurs (0-3), les défenses sont en place en atteste l’action de cette première période : Tyler Lockett, le receveur des Wildcats ne s’empare pas de la passe de son quarterback dans la end zone et cela se termine par une interception.

Il faut attendre la moitié du second quart-temps pour voir enfin un touchdown. Il est l’œuvre de DeMarcus Robinson (Kansas State), qui conclut ce drive qui a commencé par une passe déviée de son defensive end récupérée par l’équipe (7-3). Auburn répond immédiatement, avec le bon passage de Nick Marshall, qui à coups de courses et de petites passes, trouve au final sa cible préférée, Ricardo Louis, qui échappe à deux placages pour finir sa course dans la end-zone (7-10). C’est le score à la mi-temps, après le deuxième field goal raté de Jack Cantele.

Passons directement au dernier quart-temps, qui commence très fort après un touchdown sur une goaline fade attrapée par l’homme fort des Tigers sur ce match, D’haquille Williams (7-17). Sur le drive suivant, Jake Waters sous pression tente une passe compliquée, qui finit dans les mains d’un joueur d’Auburn ! Après un field goal de Daniel Carslon, le score monte à 7-20 alors qu’il reste moins de dix minutes à jouer. On sent alors que le match est plié. C’est sans compter sur le sursaut d’orgueil de Kansas State, Charles Jones en position de quarterback garde le ballon et s’en va inscrire sept points pour son équipe (14-20). Mais voilà, les 3rd down sont (enfin) complétés et Auburn gère à merveille la fin de match. Il reste deux minutes, Marshall trouve Williams pour un gain de 39 yards qui met définitivement fin aux espoirs des Wildcats. Victoire finale 20 à 14.

L’homme du match n’est autre que le D’haquille Williams (8 réceptions pour 110 yards et 1 TD). Du côté de Kansas State, le kicker Cantele n’a réussi aucun de ses field goal (0/3) et aurai pu devenir un héros…

Ailleurs en NCAA

Encore une fois, Marcus Mariota a brillé.

Encore une fois, Marcus Mariota a brillé.

Festival offensif entre Oregon (2) et Washington State ! Les Ducks l’emportent 38-31 mais les deux équipes se sont tenues à un touchdown d’écart au maximum. On a assisté à un superbe affrontement de quarterback entre Connor Holliday (43/63, 436 yards, 4 TDs) et Marcus Mariota (21/25, 329 yards, 5 TDs ; 13 portées, 58 yards).

Alabama (3) l’emporte facilement 42-21 sur Florida, sans même jouer un très bon football. Malgré les pénalités et les turnovers (3 fumbles, 1 INT), ayant conduit aux 21 points des Gators, le Crimson Tide sort l’artillerie lourde avec des performances exceptionnelles du duo Blake Sims (23/33, 445 yards, 4 TDs, INT) et Amari Cooper (10 réceptions, 201 yards, 3 TDs).

Le déplacement à West Virginia était dangereux et Oklahoma (4) s’en sort avec un succès 45-33. La défense des Sooners ressert les rangs en seconde mi-temps et empêche le show Clint Trickett (25/41, 376 yards, 2 TDs, 2 INTs) de s’étendre. Le running back Samaje Perine roule littéralement sur les Mountaineers et engrange 242 yards et 4 TDs.

Une mi-temps et puis s’en va pour Kenny Hill (16/22, 265 yards, 2 TDs, INT) et les siens. Texas A&M (6) n’a eu besoin que de deux quart-temps pour écraser SMU, score final 58-6. Ce succès marque la première fois depuis 2006 que les Aggies lancent leur saison avec un record de 4-0.

Mississippi State réalise une magnifique performance, en surprenant LSU (8) 34-29 au terme d’une rencontre menée de bout en bout. Dak Prescott (15/24, 268 yards, 2 TDs ; 22 portées, 105 yards, TD) profite de la scène nationale pour montrer toute l’étendue de son talent, bien aidé par le running back Josh Robinson (16 portées, 197 yards, TD) et les receveurs Jameon Lewis (5 réceptions, 116 yards, TD) et De’Runnya Wilson (4 réceptions, 91 yards, TD). Mississippi State efface de ce fait une série de défaites de 14 ans face aux Tigers.

Michigan State (11) s’impose facilement face à Eastern Michigan sur le score de 73 à 14. Pas grand-chose à dire tant le match était déjà plié à la mi-temps (49-0). Les Spartans font leur meilleur total de points marqués sur un match après les 76 face à Northwestern en 1989. Delton Williams a été exceptionnel (10 courses pour 103 yards et 3touchdown) alors que Connor Cook n’a lancé que six petites passes dont cinq complétées pour 83 yards et 2 touchdown. La petite statistique en plus : Eastern Michigan a effectué 19 courses pour un gain total de… 20 yards.

Du côté des blowouts/cartons, nous avons tout d’abord Georgia (13) face à Troy (66-0) mais qui perdent sur blessure le candidat au heisman trophy Todd Gurley. Wisconsin (19) n’a pas fait de détail face à Bowling Grenn (68-17). Melvin Gordon a enfin eu des ballons et s’en sort très bien, avec 13 courses pour 253 yards et 5 Touchdown ! Tanner McEvoy, son coéquipier au poste de RunningBack termine avec 11 portées pour 158 yards et 1 touchdown. Les Badgers battent le record de yards gagnés à la course sur un match, avec 644 au compteur.

South Carolina (14) a souffert sur la pelouse de Vanderbilt, mais grâce à un dernier quart-temps rondement mené, Dylan Thompson (22/34, 237 yards et 3 touchdown) and co s’imposent sur le score étriqué de 48 à 34. Notons les deux coups de pied renvoyés en touchdown pour Vandy et la 202e victoire en match de conférence pour Coach Steve Spurrier. Il est désormais deuxième dans l’histoire derrière Paul ‘Bear’ Bryant.


 Mizzou (18) fait un début de saison solide… Mais tombe face à Indiana (31-27) dans un match haletant du début à la fin. D’Angelo Roberts donne la victoire aux siens avec un touchdown alors qu’il restait à peine 22 secondes de jeu, pour au final un upset surprenant.

On le sait maintenant, l’équipe de Virginia est un poil à gratter pour les « gros ». Hier soir n’a pas dérogé à la règle face à la super-attaque de BYU (21), mais les Cougars remportent quand même le match (41-33). Comme d’habitude, BYU s’en remet à son Quarter Back / homme à tout faire Taysom Hill. Il finit le match avec un 13/23 pour 187 yards et 2 touchdown à la passe (+ 17 portées pour 72 yards set 1 touchdown).

Nebraska (24) enregistrait le retour de leur homme fort en défense Randy Gregory face à Miami et fort heureusement pour les Cornhuskers ! Ameer Abdullah a été encore une fois dantesque, avec un total de 35 courses pour 229 yards et 2 touchdown (+ 1 en réception de passe). Le Running Back vedette des Hurricanes, Duke Johnson, n’a pas été en verve sur ce match, avec seulement 93 yards à la course. Au final, le « U » s’incline sur le score de 41 à 31.

Le comeback de la soirée est à mettre à l’actif d’Arizona, qui marque 36 points lors du dernier quart-temps pour finalement s’imposer sur le score de 49 à 45 sur une hail mary en fin de match ! Le quarterback des Wildcats, Anu Solomon, termine avec un 47/72 pour 520 yards (5 TD et 2 INT).

Petite pensée pour les fans de Michigan. Incapables de mettre un pied devant l’autre, les Wolverines ont délivré une performance apathique, symbolisée par la déroute de Devin Gardner (14/27, 148 yards, 2 INTs). Les Utes d’Utah remportent les débats haut la main 26-10 au sein de la célèbre ‘Big House’.

#7 Baylor, #9 Notre Dame, #10 Ole Miss, #12 UCLA, #15 Arizona State, #16 Stanford, #17 USC, #23 Ohio State et #25 Oklahoma State au repos cette semaine.

Le show Melvin Gordon

Les matches à ne pas rater de la semaine 5

Jeudi 
Ucla (12) vs Arizona State (15)
Texas Tech vs Oklahoma State (25)

Samedi
Arkansas vs Texas A&M (6)
Missouri (18) vs South Carolina (14)
Stanford (16) vs Washington
Oregon State vs USC (17)
Ohio State (23) vs Cincinnati
Duke vs Miami

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
12-Déc à 3:30MIA4pariez1.12NE
15-Déc à 3:25IND1.85pariez1.65DEN
16-Déc à 23:30DET1.27pariez2.8CHI
17-Déc à 3:25KC1.65pariez1.85
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une