Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Course au MVP

Course au MVP – Semaine 3

Aujourd’hui c’est jeudi, et le jeudi c’est la course au MVP ! La semaine 3 a clairement offert des tendances qu’il était impossible de définir entre la semaine 1 et la semaine 2. Ceux qui seront les stars de cette saison commencent vraiment à se découvrir.

Pourtant, l’incertitude continue à régner sur une grande partie de ce classement. Matt Ryan prouve que les irréguliers ont encore leur mot à dire. Avec un quart de la saison derrière nous la semaine prochaine, la clarté devrait être encore plus grande.

Jusqu’ou ira DeMarco Murray ?

1) Peyton Manning (-) Quarterback – Denver Broncos (2-1)
814 yards à 66,7% – 8 touchdowns pour 1 interception, 6 courses, -5 yard – 108,5 d’évaluation.
Oui le Sheriff a perdu pour la première fois de la saison. Pourtant, sans son exceptionnelle capacité à remonter le terrain en deux temps, trois mouvements (un sacré exploit à Seattle), les Broncos auraient salement mordu la poussière sans vivre cette palpitante prolongation. Si Peyton Manning a connu sa première interception de la saison, il a aussi passé pour la première fois en 2014 la barre des 300 yards en un match. Malheureusement pour lui et son attaque, l’incapacité de sa défense à stopper les Seahawks ne lui auront pas permis de revenir sur le terrain après cette exceptionnelle série offensive. Un léger accroc qui ne devrait pas freiner la marche en avant de Manning et de ses Broncos.

2) Philip Rivers (+1) Quarterback – San Diego Chargers (2-1)
778 yards à 68,4% – 6 touchdowns pour 1 interception, 14 courses, 36 yards – 108,3 d’évaluation.
Oui Philip Rivers vient d’enchaîner trois matchs d’un acabit semblable. Une régularité qui renforce l’efficacité de toute son équipe. Sous son leadership, les Chargers semblent s’affirmer comme une place forte de la conférence AFC. A nouveau au delà des 200 yards face à des Bills invaincus avant la rencontre, Rivers est parvenu à enregistrer deux nouveaux touchdowns sans la moindre interception. Et comme sa défense tient bien la baraque, le quarterback des Chargers n’a pas besoin de forcer sur son bras outre mesure. Une parfaite alchimie attaque-défense qui pourrait permettre aux Chargers de voir loin cette saison.

3) DeMarco Murray (+1) Running-back – Dallas Cowboys (2-1)
385 yards pour 3 touchdowns à la course, 62 yards à la réception.
DeMarco Murray continue son impeccable début de saison. Avec au moins 100 yards au sol à chaque match, il est clairement le coureur le plus efficace de la NFL en ce début de saison. Le bémol émit la semaine dernière est toujours de mise puisqu’il a encore perdu un fumble comme lors des deux premières semaines. Mais il continue à porter l’attaque des Cowboys sur ses épaules ce qui enlève un vrai poids des épaules fragiles de Tony Romo. Murray est enfin en mesure de répondre aux immenses attentes placées en lui depuis son arrivée à Dallas. Si la santé reste de son côté, il sera intéressant de voir jusqu’ou il pourra aller.

4) Russell Wilson (+7) Quarterback – Seattle Seahawks (2-1)
651 yards à 69% – 6 touchdowns pour 1 interception, 18 courses, 87 yards – 108,9 d’évaluation.
Il était réclamé à cor et à cri par certains, le voilà enfin dans le classement. Il faut dire que sa régularité est de plus en plus impressionnante. Il semble même monter en puissance. Après avoir lancé pour 191 yards en semaine 1, 202 yards en semaine 2, le voici crédité de 258 yards en semaine 3 face au dernier finaliste du Super Bowl qui plus est. Il détient en plus le meilleur pourcentage et la meilleure évaluation parmi les quarterbacks. En terme d’impression visuelle, le jeune quarterback des Seahawks a toujours l’air aussi serein, rien ne semblant pouvoir le faire paniquer. Si il est vrai qu’il se laisse porter par le schéma ultra désarmant pour les adversaires de Pete Carroll et de ses assesseurs, il n’en reste pas moins très fiable. En témoigne sa passe de 39 yards pour un touchdown de Ricardo Lockette.

Matt Ryan fait briller Julio Jones en ce début de saison.

5) Matt Ryan (+6) Quarterback – Atlanta Falcons (2-1)
965 yards à 68,5% – 7 touchdowns pour 3 interceptions, 7 courses, 45 yards – 105,1 d’évaluation.
Les montagnes russes réinventées par Matt Ryan se poursuivent. Après le meilleur match d’un quarterback des Falcons dans l’histoire de la franchise en semaine 1, il était parvenu à sombrer en semaine 2. Mais en semaine 3, la magie est revenue. Les Buccaneers, qui ne sont toujours pas sorti du trou dans lequel ils sont parti se fourrer après le match peuvent en témoigner. La connexion Matt Ryan-Julio Jones, responsable à elle seule de 161 yards et 2 touchdowns a littéralement tué le match. Il s’agira, une fois de plus pour Matt Ryan, de trouver la régularité pour permettre aux Falcons de réellement penser aux playoffs.

6) Andrew Luck (+5) Quarterback – Indianapolis Colts (1-2)
912 yards à 68,3% – 9 touchdowns pour 3 interceptions, 12 courses, 54 yards, 1 touchdown – 103 d’évaluation.
Le compteur de victoire d’Andrew Luck et des siens est enfin débloqué. Et il était temps pour ne pas basculer dans une saison difficile. Il faut dire qu’avec neuf touchdowns en trois matchs, le jeune quarterback des Colts a mis toute les chances de son côté. Avec « seulement » 31 passes complétées, Luck a réussi à passer 370 yards à des Jaguars qui sont apparu dépassés. Son évaluation de 140,9 sur ce match témoigne de l’efficacité qu’il a fait preuve. Il faudra maintenant répéter ce genre de performances contre des équipes plus huppées pour continuer à rêver.

7) JJ Watt (-1) Defensive End – Houston Texans (2-1)
10 plaquages, 2 sacks, 2 passe défendue, 1 touchdown à la réception.
Le defensive end des Texans continue de faire souffrir les attaques adverse avec la même application. Les Giants n’ont pas échappé au carnivore puis qu’ils ont encaissés 7 plaquages, Eli Manning se retrouvant même sacké à une reprise. Comme d’habitude, JJ Watt y est aussi allé de sa passe défendue hebdomadaire. Si son apport n’a pas suffit pour battre des Giants retrouvés, il est clairement une valeur sûre de ce classement qu’on devrait retrouver très régulièrement.

8) Julio Jones (Nouvel entrant) Receveur – Atlanta Falcons (2-1)
365 yards et 3 touchdowns.
Julio Jones a définitivement sorti sa saison de l’anonymat jeudi dernier. Même si les stats étaient déjà la (116 yards contre les Saints, 88 yards et un touchdown contre les Bengals), son retour à la compétition se faisait dans l’ombre de l’omnipotent Calvin Johnson. Une ombre dont il est définitivement sorti en semaine 3 avec 161 yards et deux touchdowns. Une performance qui a suffit à écarter de pâles Buccaneers. Comme de nombreux autres joueurs, l’aspect santé sera à surveiller, mais si elle tient, il pourrait devenir l’un des hommes forts de cette saison 2014.

téléchargement

Luke Kuechly s’apprête à faire des misères à Le’Veon Bell.

9) Le’Veon Bell (+2) Running-back – Pittsburgh Steelers (2-1)
315 yards pour 1 touchdown à la course, 146 yards à la réception.
Le jeune coureur des Steelers continue d’impressionner en ce début de saison. Sa facilité à percer les défenses est véritablement déconcertante, la défense acérée des Panthers peut en témoigner. Les tatillons râleront sur le fait qu’il ne fini pas ses grosses actions par un touchdown (un seul inscrit cette saison). Un léger accroc que Ben Roethlisberger et Antonio Brown entre autres se font un plaisir de corriger. Avec cette attaque, qui n’est désormais plus unidimensionnelle, les Steelers reviennent clairement aux affaires.

10) Luke Kuechly (+1) Linebacker – Carolina Panthers (2-1)
34 plaquages, 1 sack, 2 passe défendue, 1 fumble forcé.
Rookie défensif de l’année 2012, joueur défensif de l’année 2013 et maintenant MVP en 2014 ? Si le chemin est encore long pour arriver à ce palmarès fantasmagorique, le linebacker des Panthers fait enfin son entrée dans le classement de cette course au MVP. Il faut dire qu’il s’y impose de lui même. Avec pas moins de 14 plaquages contre les seuls Steelers pour un total de 34 (!) sur les trois premiers matchs de la saison, Kuechly continue son exceptionnel abattement dans une défense des Panthers qui lui doit beaucoup de sa solidité. Si cette solidité à été mis à mal par Pittsburgh, le linebacker n’a pas baissé son activité. Reste à savoir jusqu’où il pourra monter dans ce classement.

Mentions Spéciales:
Andy Dalton (722 yards, 2 touchdowns, 1 interception – 12 yards à la course – 95,4 d’évaluation)
Marshawn Lynch (234 yards, 3 touchdowns à la course – 81 yards, 2 touchdowns à la réception)
DeAndre Levy (27 plaquages – 3 passes défendues, 1 safety,  1 interception)
Calvin Jonhson (329 yards et 2 touchdowns)
Nick Foles (978 yards, 6 touchdowns, 2 interceptions – 34 yards à la course – 95,5 d’évaluation)
Julius Thomas (160 yards et 5 touchdowns)
Brandon Marshall (125 yards et 4 touchdowns)
Kirk Cousins (677 yards, 5 touchdowns, 1 interception – 4 yards à la course – 105,8 d’évaluation)
Aaron Rodgers (697 yards – 5 touchdowns, 1 interception – 28 yards à la course – 95,1 d’évaluation)
Jordy Nelson (351 yards et 1 touchdown)
Chandler Jones (14 plaquages, 2 sacks, 2 passes défendues – 1 coup de pied contré retourné pour touchdown)

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
15-Déc à 3:25IND2pariez1.55DEN
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:25KC1.8pariez1.7
17-Déc à 20:00CAR1.35pariez2.5GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une