Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

NCAA

Le journal de la NCAA – Semaine 5

La chronique NCAA est de retour sur Touchdown Actu. Cette année, elle est rédigée par nos amis de ncaa.debats-sports.com.

L’affiche de la semaine

Arkansas – Texas A&M (6)

Ce match face à Arkansas et son duo de Runningback de feu étaient un bon test pour les Aggies et le moins que l’on puisse dire, c’est que le match a été passionnant comme prévu. Texas A&M a remonté un déficit de 14 points lors du quatrième quart-temps pour s’imposer après prolongation sur le score de 35 à 28.

En ce début de match, les attaques prennent le pas sur les défenses et dès le premier drive, TAMU marque un touchdown après une course de 13 yards de Brandon Williams (7-0). Les Razorbacks répondent immédiatement avec Jonathan Williams, qui termine sa course dans la end-zone (7-7). La défense des Aggies force un fumble mais ne profite pas de l’occasion de reprendre l’avantage au score. Chose que va faire Arkansas par l’intermédiaire de son deuxième Runningback dans la depth chart, Alex Collins. Le joueur nous sort une course pleine axe, casse deux plaquages et 50 yards plus tard, ajoute sept points de plus pour son équipe (7-14). On le sait, le Running Game des Razorbacks est l’un (si ce n’est le) meilleur du pays et ils le prouvent encore sur ce match. Kenny Hill connaît un début de match difficile, étant mis sous pression par le front seven adverse. Cependant, il va permettre aux Aggies de revenir dur les talons de leur adversaire du soir avec une belle connexion avec Edward Pope qui nous sort un catch acrobatique (14-14). Fort heureusement car sur l’action juste avant, Hill avait inscrit un touchdown après un play action mais il fut refusé à cause d’un lineman offensif sortant trop loin de la ligne de scrimmage.

TAMU continue sur sa lancée et Kenny Hill semble bien mieux. Malgré les moufles de Reynolds, qui n’arrive pas à attraper une magnifique passe, l’équipe peut prendre l’avantage sur un field goal mais le Kicker connaît là son premier échec de la saison ! S’ensuit l’action du match, vraiment. 4th&10 pour Arkansas qui a du mal sur ce drive, on décide donc de taper au pied… Mais c’est un fake et le punter (oui, un punter) va effectuer une course de 51 yards et inscrire un touchdown (14-21) ! C’est le score à la mi-temps.

Le troisième quart-temps est assez terne jusqu’à l’éclair de génie d’Allen qui trouve A.J Derby pour 44 yards et sept points de plus pour Arkansas (14-28). On se dit alors que TAMU va devoir vite marquée pour pouvoir encore espérer remporter ce match… Chose faite avec Hill qui trouve son receveur vedette sur ce match Pope sur un touchdown de 86 yards (21-28) ! Les Razorbacks ont l’occasion de tuer le match alors qu’il reste un peu plus de deux minutes à jouer, mais le field goal de 44 yards ne passe pas. Dernier drive pour Texas A&M, Kenny Hill trouve Reynolds (qui jusque-là n’a pas fait un match monumental…), il brise un plaquage et s’en va dans la end-zone ! Les deux équipes sont à égalité 28 partout et quel comeback de TAMU.

Lors de la prolongation, c’est Texas A&M qui ouvre le score en premier et oblige donc Arkansas à inscrire un touchdown sur son drive sinon le match est plié. 4th&1, Alex Collins s’élance mais est arrêté immédiatement, victoire des Aggies sur le score de 35 à 28 ! Au niveau des statistiques, le duo Kenny Hill (21/41, 386 yards, 4TD et 1INT)-Edward pope (4 réceptions pour 151 yards et 2TD) a été très productif pour TAMU. Côté Arkansas, Alex Collins (21 portées pour 131 yards et 1TD) ainsi que Jonathan Williams (18 portées pour 95 yards et 1TD) n’ont pas pesé comme d’habitude…

 

Plus tôt dans la semaine

UCLA (11) – Arizona State (15)

 

Tout commence parfaitement pour ASU ! Quelques secondes après l’entame du second quart-temps, les Sun Devils mènent 17-6 et l’ambiance dans le stade est électrique ! Une attaque qui inflige une leçon d’exécution aux Bruins avec deux superbes touchdowns (plus un FG) et une défense qui contient correctement les visiteurs à deux FGs. Ce rapide constat est aussi surprenant que bienvenu, en considérant que le QB titulaire Taylor Kelly était OUT pour une blessure au pied droit et remplacé par Mike Bercovici, redshirt sophomore voyant ses premiers snaps en tant que titulaire. Mais le second quart-temps a purement et simplement tué la rencontre pour ASU. Premier ‘big play’ de la soirée pour UCLA avec une passe (et trois plaquages manqués…) de 80 yards pour un touchdown. Drive suivant, Anthony Jefferson réalise une magnifique interception dans les mains même de Jaelen Strong. Quelques minutes plus tard, les Bruins prenaient la tête de la rencontre grâce à un nouveau touchdown. La défense des Sun Devils a une nouvelle fois été à côté de la plaque, incapable de stopper l’attaque bleue et jaune. 20-17 UCLA. Mike Bercovici menait son attaque bon train dans les deux dernières minutes de la mi-temps, dans les 30 yards des Bruins, à portée de field goal. Todd Graham choisit alors de lancer une dernière fois la panse, à 15 secondes de la fin de l’horloge… Pick-six UCLA. Ishmael Adams retourne son interception pour 6 points. Les Bruins infligent un coup de casque monumental aux Sun Devils lors du retour aux vestiaires, scellant l’issue du match avant que l’on ne le sache vraiment.

Sur le tout premier jeu du second acte, touchdown de 80 yards pour UCLA. Brett Hundley pour une passe de 80 yards vers Jordan Payton et une avance de 17 points accumulée en l’espace de quelques minutes (34-17). ASU redonne un peu confiance à ses supporters sur la série suivante et inscrivant un field goal. Rien n’était fini… jusqu’au retour de kickoff d’Ishmael Adams, le bourreau du soir. 100 yards pour le touchdown, en cassant les chevilles de nombreux Sun Devils. 41-20, la confrontation tourne à l’humiliation. Les erreurs sur équipes spéciales, présentes toute la soirée, ont été résumées en un seul jeu. Mike Bercovici lâche le ballon à 23 yards de sa end-zone quelques secondes plus tard pour offrir un field goal aux Bruins. Ce dernier est définitivement plié, UCLA jetant une chape de plomb et offrant un moment de honte national à ASU. La défense, incapable de plaquer toute la soirée et laissant les receveurs adverses attraper n’importe quel ballon, continue son désastre lors du dernier quart-temps. Les Bruins marquent deux touchdowns supplémentaires, ‘big plays’ en pagaille, pour clore la débâcle sur le score terrible et sans appel de 62-27.

Ailleurs en NCAA

Florida State (1) se sort de l’embuscade tendue par NC State grâce au talent et à la force mentale de son groupe. Mené en fin de troisième quart-temps 28-38, les Seminoles trouvent alors les ressources nécessaires pour inverser la tendance et l’emportent finalement 56-41. Ils ont dû combattre un Wolfpack entreprenant, symbolisé par la réussite étourdissante de son quarterback Jacoby Brissett (32/48, 359 yards, 3 TDs), homme du match malgré la défaite.

Louisiana Tech n’a pas fait le poids longtemps face à Auburn (5). Les Tigers ont déroulé ce qu’ils savent faire de mieux pour conclure la rencontre sur le large score de 45-17.

Malgré une petite frayeur lors d’un premier quart-temps sans points, Notre Dame (8) s’impose 31-15 face à Syracuse au sein du MetLife Stadium de New York. Everett Golson (32/39, 362 yards, 4 TDs, 2 INTs) sort une performance remarquable, complétant 25 passes consécutives pour inscrire son nom dans le livre des records du Fighting Irish.

Michigan State (9) dispose de Wyoming sans grandes difficultés, 56-14. Les Spartans inscrivent pas moins de 533 yards offensifs au total et réalisent pour la première fois depuis 1978 deux performances de suite à plus de 50 points.

Il semble qu’Ole Miss (10) avait déjà la tête à la semaine prochaine. Les Rebels se sont faits quelques sueurs froides face à Memphis. ce samedi. Ils ne se sont assurés un succès 24-3 que lors de l’ultime période. La défense a de nouveau réalisé une copie proche de la perfection, réparant les erreurs de leur quarterback Bo Wallace (2 interceptions, 1 fumble).

Oregon (2), Alabama (3), Oklahoma (4), Mississippi State (14), BYU (20) et East Carolina (23) ont été au repos cette semaine.

Georgia (12) peut remercier Todd Gurley et ses 208 yards à la course (record de carrière) et deux touchdown. C’est le 16e match à plus de 100 yards pour le joueur qui par la même occasion se replace dans la course au heisman. Mais que ce fut dur face à Tennessee avec une victoire sur le fil 35 à 32.

Upset alert pour South Carolina (13) qui s’incline sur sa pelouse face à Missouri (20-21). Malgré un Maty Mauk muselé (12/34, 132 yards), Mizzou s’en est remis à son jeu au sol, avec notamment Russell Hansbrough et ses trois touchdown. Du côté de SC, Mike Davis (22 portées pour 104 yards et 1 touchdown) a été bien seul…

Stanford (16) peut remercier sa défense qui a limité l’attaque des Huskies à seulement 179 yards ! Washington n’a marqué que sur des pertes de balles des Cardinals. Ces derniers s’imposent sur le score de 20 à 13, grâce notamment à un Ty Montgomery toujours aussi efficace en special team.

LSU (17) n’a pas fait dans le détail face à New Mexico State (63-7) avec un bon duo de freshman Brandon Harris (11/14, 178 yards et 3 touchdown) – Leonard Fournette (18 portées pour 122 yards et 2 touchdown). Rien à dire de plus sur ce match…

USC (18) inflige la première défaite de la saison à Oregon State (35-10). Les Trojans peuvent remercier encore une fois Cody Kessler (24/32, 261 yards et 2 touchdowns).

Wisconsin (19) était en mode diesel face à South Florida. Après une période catastrophique, Melvin Gordon s’est bien repris (32 courses pour 181 yards et 2 touchdown). Malgré une défense très intéressante, USF n’a pas pesé bien lourd offensivement. Victoire des Badgers 27-10.

710 : c’est le nombre de yards en attaque pour Ohio State (22) face à Cincinnati. J.T Barrett a été au four et au moulin, que ce soit à la passe (26/36, 330 yards et 4 touchdown) ou au sol (14 portées pour 79 yards). Au final, une victoire des Buckeyes sur le score de 50 à 28.

Enfin, Kansas State (25) a bien réagi face à UTEP, avec notamment un 31-0 à la mi-temps. Au final, une victoire de trente points (58-28) avec trois touchdown du Runningback Charles Jones. Jake Waters a été propre, en complétant dix passes sur quinze pour 209 yards et 1 touchdown.

Quelques Highlights

 


https://www.youtube.com/watch?v=TUjCqmfjLZo

https://www.youtube.com/watch?v=-vBlOycD20Y
Le plaquage de la semaine pour le préparateur physique d’Ohio State !

 

 

Les matches de la semaine 6 à ne pas rater

 

Jeudi : Arizona vs Oregon

Vendredi : Utah State vs (20) BYU

Samedi : (3) Alabama vs (10) Ole Miss / (4) Oklahoma vs TCU / (17) LSU vs (5) Auburn / (6) Texas A&M vs (14) Mississippi State / (7) Baylor vs Texas / (16) Stanford vs (8) Notre Dame / (21) Nebraska vs (9) Michigan State / Utah vs (11) UCLA / (15) Arizona State vs (16) USC.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une