Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL semaine 4 (19h) : première pour les Buccaneers, Ravens et Lions confirment

Comme d’habitude depuis le début de la saison, la série de matches de 19 heures n’a pas manqué de surprise. Laissé pour morts la semaine dernière, les Buccaneers ont finalement relevé la tête en allant chercher un succès contre les Steelers.

Steve Smith, lui, a tenu sa promesse. Il voulait faire mal aux Panthers, et il l’a fait. Pas trop de surprises par contre dans les autres matches. Les Titans sont transparents, les Jets ont un soucis de quarterback, et J.J. Watt est énorme.

Oakland Raiders (0-4) – Miami Dolphins (2-2) : 14-38

Chicago Bears (2-2) – Green Bay Packers (2-2) : 17-38

Steve-Smith-Torrey-Smith

Nombreux sont les fans des Panthers qui ont dû pleurer Steve Smith ce soir…

Baltimore Ravens (3-1) – Carolina Panthers (2-2) : 38-10
Steve Smith (7rec, 139 yards, 2TD) avait promis du sang à son ancienne équipe et il a tenu parole. Le vétéran a été exceptionnel avec deux touchdowns (7-0 et 21-7) à la réception. Au-delà du receveur, c’est toute l’équipe qui a très bien joué ce soir.

Si les Panthers ont tenu un certain temps après le touchdown (7-7) de Kelvin Benjamin (5rec, 76 yards, 1TD), les Ravens ont ensuite passé la seconde pour prendre le large. L’attaque enchaîne trois touchdowns pour mener 28 à 7 ! Tout les secteurs de jeu sont à la faite avec des points marqués par Justin Forsett (14 courses, 66 yards, 1TD), Steve Smith et Torey Smith.

Les Panthers sont KO en deuxième mi-temps et ne sont capables de mettre qu’un seul field goal (28-10) avant de voir les Ravens rajouter un touchdown (35-10) au sol par l’intermédiaire de Lorenzo Taliaferro et un field goal (38-10) de Justin Tucker. Troisième victoires de suite pour des Ravens qui semblent enfin avoir trouver le rythme en attaque. Pour les Panthers c’est une deuxième grosse défaite à la suite, l’équipe ne semble plus avoir de jus à l’image de Cam Newton (14/25, 197 yards, 1TD; 2 courses, 7 yards).

Pittsburgh Steelers (2-2) – Tampa Bay Buccaneers (1-3) : 24-27
Lovie Smith va pouvoir réfléchir longtemps à pourquoi il a préféré titulariser Josh McCown plutôt que Mike Glennon (21/42, 302 yards, 2TD, 1INT) en début de saison… Le jeune quarterback n’a pas été brillant mais a été décisif ce soir en menant en 40 secondes un drive victorieux lorsqu’il trouve Vincent Jackson dans la end zone pour le touchdown du 27 à 24 à 5 secondes de la fin du match !

Un match que les Buccaneers avaient bien débuté en menant 10 à 0 après un touchdown à la réception pour le rookie Mike Evans (4rec, 65 yards, 1TD) et un field goal. Puis l’on a pensé retrouver les Buccaneers du début de saison quand les Steelers enchaînent 17 points avec deux touchdowns pour Antonio Brown (7rec, 131 yards, 2TD) sur des passes de Ben Roethlisberger (28/39, 325 yards, 3TD) et un field goal (17-10).

Le deuxième acte sera à l’avantage des Buccaneers qui mettent 17 points avec un touchdown au sol (17-17) de Doug Martin et l’ultime réception de Jackson (27-24). Entre temps, les Steelers avaient marqué par l’intermédiaire de Heath Miller mais les Steelers ont été battus par leur indiscipline (13 pénalités) et leur incapacité à faire descendre le chrono.

Indianapolis Colts (2-2) – Tennessee Titans (1-3) : 41-17
Promenade de santé pour les Colts qui n’auront jamais été inquiétés. Andrew Luck (29/41, 393 yards, 4 TD, 1 INT) semble en régime de croisière et mène la ligue en terme de touchdowns à la passe avec 13 unités. Derrière lui c’est toute l’équipe qui tourne.

Le match commence bien pour Indy avec un touchdown à la course de Trent Richardson (20 courses, 47 yards, 1 TD). Derrière les Colts tente un onside kick, récupèrent la balle et Luck trouve Dwayne Allen (3rec, 38 yads, 1 TD) dans la end-zone pour un nouveau touchdown. Les Colts rajouteront 2 field goals pendant que les Titans marquent 1 field goal et 1 touchdown lancé par Charlie Whitehurst (12/23, 177 yards, 1 TD, 1 INT). 20 à 10 à la mi-temps pour les locaux.

Au retour des vestiaires, les Colts reprennent leur marche en avant. Andrew Luck rajoute 2 touchdowns à la passe qui sont répondus par 1 touchdown à la course de Bishop Sankey (6 courses, 40 yards, 1 TD) pour les Titans. Le dernier quart-temps verra Luck toruver Ahmad Bradshaw (9 courses, 32 yards, 2 réceptions, 20 yards, 1 TD) sur une screen pass pour le 5ème touchdown d’Indianapolis. Score final 41-17. Les Titans ont carrément fait jouer Zach Mettenberger (2/5, 17 yards, 1 INT) en fin de match.
Les Colts reprennent leur marche en avant en retrouvant un bilan de 2 victoires pour 2 défaites, la réception de Baltimore la semaine prochaine promet. Les Titans, eux, s’enfoncent et le signal d’alarme est tiré.

JJ-Watt-HOUvsBUF

JJ Watt sait (presque) tout faire

Houston Texans (3-1-) – Buffalo Bils (1-3-) : 23-17
Ce n’est pas ce soir qu’E.J Manuel (21/44, 225 yards, 2TD, 2INT) fera taire les critiques. Avec 2 minutes pour mener son équipe au touchdown de la victoire, le quarterback s’est raté en lançant une interception dans le camp des Texans. Un turnover synonyme de 3e succès pour des Texans encore portés par un énorme J.J Watt (1TD, 1INT, 9 QB hits, 5 plaquages).

Car avant l’interception pour le touchdon du defensive end (14-10), les Texans étaient en difficultés. Menés 10 à 0 après un touchdown de Sammy Watkins (4rec, 30 yards, 1TD) et un field goal, les Texans avaient du attendre 50 secondes avant l’entracte pour ouvrir leur compteur avec une réception de DeAndre Hopkins (5rec, 64 yards, 1TD) dans la end zone (10-7).

Puis la lumière vient de Watt en deuxième mi-temps. Un turnover qui galvanise son équipe qui enchaînent les field goals (20-10). Les Bills pensent revenir une première fois avec un touchdown de 80 yards de Mike Williams (20-17) mais les Texans s’assurent la victoire avec un nouveau field goal (23-17) et une interception décisive de Darryl Morris.

New-York Jets (1-3) – Détroit Lions (3-1) : 17-24
Dans un match longtemps fermé par des défenses rugueuses, les Lions ont trouvé la clé lors du second quart. Alors que le score était de 3 partout, Matthew Stafford envoie un missile de 59 yards pour Jeremy Ross (3-10) puis trouve Eric Ebron dans la end zone à 22 secondes de la mi-temps (3-17) pour le premier touchdown en NFL pour le tight end rookie.

L’un des points forts de la bande à Rex Ryan est de ne jamais abandonner. Les Jets le prouvent encore une fois avec un touchdown (10-17) d’Erick Decker sur une passe d’un Geno Smith qui a vécu une soirée bien compliquée… Le quarterback a été hué par son publique, une pression populaire qui ne s’est pas arrangée lorsque dans le dernier quart Smith se fait intercepter et provoque un fumble.

Dans le dernier quart, Stafford marque sur une course d’un yard (10-24). Chris Johnson pense ramener les siens avec un joli touchdown sur une course de 35 yards (17-24). Mais les Lions mangent le chrono au sol et remportent ce match.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
17-Déc à 20:00BUF1.4pariez2.3MIA
17-Déc à 20:00CAR1.52pariez2.05GB
17-Déc à 20:00CLE2.9pariez1.25BAL
17-Déc à 20:00JAX1.12pariez4HOU
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une