Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL semaine 4 (22h) : première réussie pour Teddy Bridgewater, fin d’invincibilité pour les Eagles

Il y avait beaucoup d’interrogations avant les matchs de 22h. Les principales étaient liées aux débuts de Teddy Bridgewater et Blake Bortles en tant que titulaires. Si Bortles a perdu, Bridgewater a lui connu la victoire. En tout cas les deux ont fait le show et donné plein d’espoir à leurs fans quand à leur avenir.

Sinon le choc de la soirée entre les Eagles et les 49ers a vu la victoire des 49ers qui se rassurent à la maison. Howe sweet home comme on dit !

Teddy-Bridgewater-MINvsATL

Première titularisation et première victoire pour un Bridgewater convaincant

Minnesota Vikings (2-2) – Atlanta Falcons (2-2) : 41-28

Première réussie pour Teddy Bridgewater. Pour sa première titularisation, le rookie a brillé dans une rencontre haletante. Sous la chaleur de Minneapolis, les deux attaques démarrent fort. Matt Asiata (20 courses, 78 yards et 3 touchdowns) ouvre  les hostilités avant que Roddy White (4 réceptions, 73 yards et un touchdown) ne réplique immédiatement, profitant d’une mésentente de la défense violette (7-7). Portés par un duo Asiata/McKinnon (18 courses pour 135 yards) intenable, les Vikings ajoutent deux  nouveaux touchdowns : Asiata s’offre un doublé, Teddy Bridgewater (19/30, 317 yards ; 27 yards et un touchdown au sol) signe son premier touchdown dans la NFL. Entre temps, DiMarco avait provisoirement permis aux Falcons d’égaliser. Dans la vague de leur quarterback rookie, les Violets font la course en tête (24-14).

Au retour des vestiaires, Matt Ryan (25/40, 298 yards, 3 touchdowns et une interception) poursuit sa belle performance et se connecte avec Devin Hester et ses jambes de feu (27-21). Le momentum a changé de camp et Antone Smith enfonce la défense des Vikings sur 48 yards et les Falcons prennent les commandes (27-28). En vétéran qu’il n’est pas, Bridgewater orchestre une remontée victorieuse de 80 yards, la conversion en prime (35-28). Seulement, le rookie ne sort pas indemne de cette série et doit céder sa place à Christian Ponder. Deux coups de pieds de Blair Walsh et une interception d’Harrison Smith, les Vikings l’emportent dans une rencontre spectaculaire (41-28).

San Francisco 49ers (2-2) – Philadelphia Eagles (3-1) : 26-21

Héroïque ! la défense des 49ers va résister aux assauts de Nick Foles (21/43, 195 yards, 2 INTs) et ses coéquipiers dans les dernières minutes de la rencontre. A l’image de ce match, le quarterback des Eagles, mené de 5 points, n’a pas su trouver de solution dans la redzone avant de se faire intercepter sur son dernier drive. Les coéquipiers d’un LeSean McCoy (10 courses, 17 yards) méconnaissable ne méritaient pas mieux ce soir, ils encaissent leur première défaite de la saison.

Coutumière du fait, l’attaque des Eagles dors dans le premier acte. Mais contrairement aux semaines précédentes, Nick Foles est aidé par sa défense et surtout, son équipe spéciale. Au menu : un coup de pied contré et retourné en touchdown dès le premier drive de San Francisco. Vient ensuite une interception de Malcolm Jenkins pour le pick six… Et un retour de coup de pied de 82 yards directement dans la end zone pour Darren Sproles ! En face, Colin Kaepernick (17/30, 218 yards, 2 TDs, 1 INT) combine bien avec Frank Gore (24 courses, 119 yards ; 1 récéption, 55 yards, 1 TD) et Anquan Boldin (5 réceptions, 62 yards) mais les 49ers sont tout de même menés de 8 points à la mi-temps (21-13).

Après le scénario des premiers matches, on pouvait penser que Philadelphie se réveillerait en seconde mi-temps… Mais non, rien du tout. L’attaque des Eagles, gênée par une ligne défensive infatigable, est inexistante. Colin Kaepernick joue au chat et à la souris avec les pass-rushers adverses et distribue le jeu de main de maître. San Francisco empile les points sans aucune réponse adverse. Malgré le drive de la dernière chance de Nick Foles, les hommes de Jim Harbaugh s’imposent 26-21. Une victoire capitale pour la course aux playoffs dans une NFC Ouest plus relevée que jamais.

Blake-Bortles-SDvsJAX

Il y a encore du travail pour Blake Bortles, mais il y a aussi beaucoup d’espoir

San Diego Chargers (3-1) – Jacksonville Jaguars (0-4) : 33-14

La première de Blake Bortles (27/34, 223 yards, 1TD, 2INT) ne se soldera donc pas par une victoire. Si le rookie s’est plutôt montré à son avantage, lui et les Jaguars sont surtout tombés sur un excellent Philip Rivers (29/39, 377 yards, 3TD). Le quarterback des Chargers a mené d’une main de maître son attaque.

Pourtant les Jaguars commencent bien le match en menant 14 à 10 après un touchdown au sol de Toby Gerhart et un touchdown sur réception de Nic Jacobs. Mais à quelques secondes de la mi-temps, Rivers trouve sur une passe de 43 yards Eddie Royale (5rec, 105 yards, 2TD) dans la end zone (17-14) pour la deuxième fois de la soirée.

Au retour des vestiaires, les Chargers enchaînent 16 points avec un touchdown de Malcom Floyd et trois field goals de Nick Novak (33-14). La défense participe aussi à la fête en interceptant une deuxième fois Bortles à un peu moins de 5 minutes du coup de sifflet final. Une fin de match qui arrivera sans qu’il se passe grand chose…

 

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
19-Déc à 3:30TB2.9pariez1.25ATL
23-Déc à 23:30BAL1.08pariez4.7IND
24-Déc à 20:00CHI1.23pariez3CLE
24-Déc à 20:00CIN2.25pariez1.42DET
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une