Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 4 (2h30) : les Cowboys surclassent les Saints

Dallas Cowboys (3-1) – New Orleans Saints (1-3) : 38 – 17

Décevants sur l’ensemble des trois premiers matchs, les New Orleans Saints avaient à cœur de définitivement lancer leur saison dans le Texas. Mais en face, les Dallas Cowboys voulaient continuer sur leur bonne dynamique, eux qui restaient sur deux succès consécutifs.

Auteur d’une première période quasiment parfaite, Dallas n’a laissé aucune chance à New Orleans. Dépassés dans la plupart des compartiments du jeu, les Saints n’ont jamais vraiment vu le jour dans le Texas.

Encore une fois énorme, DeMarco Murray a confirmé son superbe début de saison face aux Saints

Encore une fois énorme, DeMarco Murray a confirmé son superbe début de saison face aux Saints.

Une première mi-temps à sens unique

Tony Romo (22/29, 262 yards, 3 touchdowns) et Dallas commencent le match du bon pied, avec un superbe drive initial long de plus de sept minutes. Le quarterback texan réalise un parfait 7/7 à la passe, pour 66 yards. Il trouve son receveur Terrance Williams (6 réceptions, 77 yards, 2 touchdowns) dans la end zone des Saints, donnant ainsi le premier avantage du match aux Cowboys (7-0). New Orleans tente de répondre directement, mais la défense de Dallas parvient à stopper l’attaque menée par Drew Brees (32/44, 340 yards, 2 touchdowns, 1 interception). Très bon depuis le début de saison, DeMarco Murray (24 courses, 149 yards, 2 touchdowns) réalise quant à lui un premier quart-temps solide, en continuant d’apporter un gros soutien à Tony Romo, beaucoup moins sous pression.

Dans le second quart-temps, Drew Brees et les Saints trouvent le bon rythme. Ils remontent bien le terrain grâce à des réceptions de Khiry Robinson (8 courses, 87 yards + 2 réceptions, 18 yards), Brandin Crooks (5 réceptions, 31 yards) et Marques Colston (5 réceptions, 50 yards). Cependant, New Orleans n’est pas récompensé car le kicker Shayne Graham (1/2 au field goal) manque son field goal de 41 yards. Du côté de Dallas, on ne laisse pas passer la chance de mettre des points au tableau d’affichage. Sur le drive qui suit, les Cowboys continuent de bien alterner entre la course et la passe, ce qui leur permet de se retrouver en position d’ajouter trois points de plus. Dan Bailey (1/1 au field goal) ne se rate pas et transforme son long field goal de 51 yards (10-0).

Efficace en attaque depuis le début de la rencontre, Dallas va même faire la différence par sa défense. Sur une deuxième tentative avec deux yards à parcourir, Drew Brees est intercepté par Justin Durant (8 plaquages, 2 passes défendues, 1 interception), après une déviation de Bruce Carter (6 plaquages, 2 passes défendues). Les Cowboys récupèrent le ballon sur la ligne des 39 yards de New Orleans, leur donnant ainsi une bonne opportunité d’enfoncer encore un peu plus leur adversaire du soir. Une opportunité que ne laissera pas passer l’attaque texane, qui s’en va inscrire un nouveau touchdown, par l’intermédiaire d’une course de 15 yards de DeMarco Murray (17-0). Sur un nuage, Dallas a décidé de ne pas s’arrêter en si bon chemin. Après un nouveau stop défensif, Tony Romo continue son match parfait en guidant son attaque vers un nouveau touchdown. Il lance une véritable offrande pour Terrance Williams, qui fait le reste en inscrivant son second touchdown de la soirée, long de 23 yards (24-0). C’est sur ce score que les deux équipes retrouvent les vestiaires, et le match semble déjà plié à la pause. Mais n’oublions pas qu’avec Dallas, tout est possible.

New Orleans tente de revenir, mais part de trop loin

Forcément, on attend une réaction de la part de New Orleans en seconde période. Les Saints parviennent enfin à mettre en place leur jeu de passe, ce qui leur permet d’inscrire leurs premiers points de la rencontre grâce à un field goal de 30 yards (24-3). Mais si l’attaque a retrouvé des couleurs, ce n’est pas le cas de la défense, toujours encore dominée par la ligne offensive texane. La preuve, Tony Romo réalise sa plus longue course en carrière, alors que DeMarco Murray enfonce les Saints avec un nouveau touchdown sur une course de 28 yards (31-3). Si l’issue de la rencontre ne fait quasiment plus aucun doute, la soirée cauchemar va se prolonger encore un peu pour les Saints. Suite à un joli drive, le tight end Jimmy Graham (8 réceptions, 86 yards, 1 touchdown) réalise un fumble dans la red zone adverse, après une réception de 16 yards.

Cependant, dans le dernier quart-temps, les Saints retrouvent un peu de vie, même s’ils partent de très loin. Drew Brees trouve d’abord Josh Hill (1 réception, 12 yards, 1 touchdown) pour le premier touchdown du match de la part de New Orleans (31-10), puis sert Jimmy Graham pour recoller à deux possessions d’écart (31-17) à dix minutes de la fin. Mettant leurs dernières forces dans la bataille, les Saints tentent même un fake punt, qui malheureusement pour eux ne fonctionnera pas. Les Cowboys gèrent la fin de match, et inscrivent même un dernier touchdown sur une passe de Tony Romo pour Dez Bryant (3 réceptions, 44 yards, 1 touchdown), portant la marque à 38-17. Il reste alors un peu moins de quatre minutes à jouer, et le score ne bougera plus.

Dallas enchaîne donc une troisième victoire consécutive et rejoint ainsi les Eagles en tête de la division NFC East. Les Saints par contre sont plus que jamais plongés dans le doute.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:30KC1.75pariez1.75
17-Déc à 20:00BUF1.47pariez2.15MIA
17-Déc à 20:00CAR1.55pariez2GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une