Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

NCAA

Le journal de la NCAA – Semaine 6

UNE-Ole Miss

La chronique NCAA est de retour sur Touchdown Actu. Cette année, elle est rédigée par nos amis de ncaa.debats-sports.com.

L’affiche de la semaine

Alabama (3) – Ole Miss (11) : 17-23

Quelle fin de match entre Alabama et Ole Miss ! Un scénario palpitant, des rebondissements de partout, nous avons été servis pour cette affiche de la semaine 6.

Ce sont les Rebels chez eux qui allument la première banderille, avec un field goal (3-0) après deux bons passages en spécial team pour les deux équipes. S’en suit un duel de kicker, Adam Griffith (Alabama) loupe sa tentative, même chose pour Gary Wunderlich. C’est le score à la fin du premier quart-temps, comme prévue les deux équipes se neutralisant avec leurs bonnes défenses. C’est alors qu’intervient une action anodine, sur un screen pass, Kenyon Drake (3e Running Back du Crimson Tide) reste au sol en hurlant. Au ralenti, on voit bien son pied totalement à l’inverse du positionnement d’habitude, par respect nous ne mettrons pas la photo ici, mais c’était sale… Il sort sous les applaudissements du public et fait un signe du pouce pour dire que tout va bien, mais il risque d’en avoir pour un long moment. Revenons au jeu, Blake Sims et son équipe rentrent enfin dans la redzone des Rebels. Sur un 4th&Goal, on pense que le ballon sera pour TJ Yeldon… Mais non, magnifique play action, Sims la garde et s’en va inscrire un touchdown (3-7). Ole Miss a du mal offensivement et sur un jeu de course, le Running back perd le ballon sous la pression de Cyrus Jones, qui n’a plus qu’à le ramassé et marquer sept points de plus (14-3). Cependant, au ralenti TV, on voit que le défenseur accroche la grille de son adversaire, les arbitres auraient du siffler un facemask. Mais que nenni, au grand désarroi des fans et du coach. Terrible fin de première période pour les Rebels.

http://youtu.be/Hki1vbK9cUc?list=UUUQCT-3r-TNb4_ms7_6ZBig

Au retour des vestiaires, ce sont les locaux qui reviennent avec de meilleures intentions, montant d’un cran la pression défensive et en jouant simple offensivement. En atteste le drive impressionnant de Bo Wallace, qui en trois passes, gagnent 68 yards et un touchdown à la clé (10-14). Malgré un autre échec, le kicker de Bama redonne sept points d’avance avec une réussite longue distance (10-17). Dès ce moment-là, le match bascule…

Ce n’est plus la même physionomie de match ! Alabama ne contrôle plus le tempo, laissant même Blake Sims s’en sortir comme un grand sous la pression et de l’autre côté, nous avons une escouade d’Ole Miss qui, enfin, convertit les 3rd down. Bo Wallace parvient à trouver Vince Sanders pour le touchdown qui ramène les deux équipes à égalité alors qu’il reste un peu plus de cinq minutes (17-17). Sous l’euphorie de ce drive, sur le kickoff qui suit, Christion Jones fumble et c’est un joueur d’Ole Miss qui se saisit du ballon ! Possession Rebels, sur les 31 yards du Crimson Tide, c’est le moment où jamais d’enfoncer le clou. C’est chose faite avec encore une fois à la baguette Wallace qui trouve Jaylen Walton pour prendre l’avantage au score (23-17 car la transformation sera bloquée).

Dernière chance pour Alabama, longue passe de Sims qui trouve les mains de… Senquez Golson, le Safety d’Ole Miss, c’est une interception après un review des arbitres ! Victoire Ole Miss sur le score de 23 à 17. Le grand artisan de cette victoire s’appelle Bo Wallace, qui termine avec un 18/31 pour 251 yards et 3 touchdown. Amari Cooper n’a pas autant pesé sur la rencontre que d’habitude, avec « seulement » 91 yards en 9 réceptions…

Plus tôt dans la semaine

Les rêves de titre de Marcus Mariota en ont pris un coup.

Les rêves de titre de Marcus Mariota en ont pris un coup.

Oregon (2) – Arizona : 24-31

Pour la deuxième année consécutive, Arizona surprend Oregon (2) et l’emporte sur le score de 31 à 24. Jusque-là irréprochable, Marcus Mariota a commis un fumble qui a mis fin aux espoirs de son équipe en fin de match. Il termine quand même avec un 20/32 pour 276 yards et 2 touchdown, mais ce n’était clairement pas son meilleur match de la saison. Côté Wildcats, Amu Solomon peut lancer des passes, en atteste son 20/31 pour 287 yards, 1 touchdown et 1 interception. Arizona a construit sa victoire par le jeu au sol, avec le duo Terris Jones-Grigsby (27 courses pour 115 yards et 1 touchdown) et Nick Wilson (13 courses pour 92 yards et 2 touchdown). Première défaite de la saison pour les Ducks alors que leur adversaire du soir sont toujours invaincus.

Un vendredi noir pour BYU (18), qui en plus de la défaite face à Utah State (35-20), les Cougars ont perdus pour un moment leur Quarterback vedette, Taysom Hill ! Hill a quitté ses partenaires en fin de première période après un choc avec un défenseur. Le verdict est tombé quelques minutes plus tard : une fracture à la jambe gauche ! Sans leur fer de lance, BYU a totalement déjoué en seconde période, notamment avec le backup Quarterback Christian Stewart qui a terminé le match avec un 10/29 pour 172 yards et 3 interceptions. En son absence, le jeu des Cougars se concentrait sur le jeu au sol mais Jamaal Williams (17 courses pour 99 yards) n’a pas su tirer son épingle du jeu dans la défense de fer d’Utah State. C’est un véritable coup dur pour l’équipe, qui perd là un potentiel joueur en course pour le heisman. Taysom Hill c’était en quatre matchs 1304 yards et 13 touchdowns.

Rencontre entre équipes classées dans le top-25 de l’AP Poll

Texas A&M (6) – Mississippi State (12) : 31-48

Après leur victoire sur le terrain de LSU, Mississippi State  a de nouveau frappé. Menés par un Dak Prescott de gala (19/25 pour 259 yards et 2TDs, 77 yards à la course pour 3 TDs), les Bulldogs ont dominé Texas A&M 48 à 31. Le QB junior de Mississippi State s’invite lui aussi dans la course au Heisman. En plus d’avoir remporté son affrontement face à un candidat au trophée, il a prouvé qu’il pouvait être très difficile à arrêter alternant à merveille passes et courses.

Tout avait pourtant bien commencé pour les Aggies avec le premier drive du match qui se conclut par un TD de Josh Reynolds, son 6e de la saison. Mais la machine pourtant bien huilée de Kevin Sumlin s’est enrayée. La défense de TAMU n’a jamais su contrôler le jeu au sol du QB et des running backs de Mississippi, Brandon Holloway et Josh Robinson (289 yards à la course). Cette fixation permet à Dak Prescott de trouver plus facilement ses receveurs et a permis à De’Runnya Wilson et Fred Brown d’inscrire un TD chacun.

De l’autre côté du terrain, la domination des locaux est encore plus visible. Kenny Hill a connu le premier accroc de sa jeune carrière. Il lance trois interceptions, toutes captées par le linebacker Richie Brown. Le QB des Aggies n’a pas non plus été aidé par ses receveurs qui ont laissé échapper pas moins de 10 passes. Un baroud d’honneur en fin de match sauve l’honneur de TAMU et camoufle la domination de Mississippi State, ce qui permet à Kenny Hill de rendre une copie un peu plus propre (37/62 pour 365 yards et 4 TDs). La prestation des hommes de Dan Mullen fait de Mississippi State un candidat de plus en plus sérieux dans la SEC West. Encore non classés avant leur affrontement face à LSU, ils recevront Auburn (#5) dans un Davis Wade Stadium chauffé à blanc, avec cette nouvelle étiquette d’upset maker.

Oklahoma (4) – Texas Christian (25) : 33-37

TCU justifie sa réputation de mangeurs de Sooners avec une victoire 37-33 à la maison ! Dérangés de bout en bout, Oklahoma déjoue dans les dernières minutes avec une interception lancée par Trevor Knight (14/35, 309 yards, TD, 2 INTs) et offre ainsi un succès historique aux Horned Frogs.

TCU entame pied au plancher et inscrit un premier touchdown chanceux, Cliff Murphy recouvrant un fumble du quarterback Trevone Boykin (20/38, 318 yards, 2 TDs, INT ; 22 courses, 77 yards) dans l’en-but ! La première mi-temps se transforme en un festival offensif, les deux équipes échangeant les touchdowns. Les Sooners restent au contact des Horned Frogs grâce à une interception volée par sa défense, transformée quelques minutes plus tard en touchdown par le running back Samaje Perine (25 courses, 85 yards, 3 TDs). Les défenses prennent le pas sur les attaques avant la mi-temps. Les équipes sont à chaque fois bloquées et n’inscrivent qu’un field goal chacune, 24-24 à la mi-temps.

A la reprise du match, les Sooners prennent les devants par l’intermédiaire de Samaje Perine, courant pour la troisième fois au sein de l’en-but. Avantage qui ne dure que le temps d’un drive bien maitrisé par Trevone Boykin, lançant une passe de 29 yards vers Deante’ Gray afin de rétablir l’égalité (31-31). Mais, au début de l’ultime quart-temps, Trevor Knight enterre les siens en se faisant intercepter par Paul Dawson ! Ce dernier en profite pour retourner le ballon et inscrire un touchdown, 37-31 TCU ! L’extra point est bloqué par Jordan Phillips puis retourné pour deux points par Zack Sanchez, mais rien n’y fait, Oklahoma déchante à Fort Worth. Les 14 dernières minutes ne sont que jeux de nerfs et grosses défenses. TCU en sort vainqueur grâce à sa marque de fabrique, score final 37-33 et un upset !

Nick Marshall et Auburn ont frappé fort.

Nick Marshall et Auburn ont frappé fort.

LSU (15) – Auburn (5) : 7-41

Auburn s’est assuré une victoire facile 41-7 face à LSU au terme d’un premier quart-temps de feu. Cela marque par la même occasion le 300e succès de l’histoire du programme au sein de la SEC. Le combat entre Tigers a rapidement tourné à l’avantage du programme de l’Alabama, autant grâce à son attaque ultra-efficace qu’à sa défense de fer.

Les hommes de Gus Malzahn n’auront eu besoin que de 15 minutes pour plier la rencontre. L’attaque inscrit la bagatelle de 24 points en quatre séries, toutes supérieures à 5 jeux et 60 yards. Pendant ce temps, la défense tient en respect les visiteurs de façon spectaculaire, en n’accordant que 7 points. Ce seront les seuls points du match pour LSU. Nick Marshall (14/22, 207 yards, 2 TDs ; 16 courses, 119 yards, 2 TDs) fait le show avec son compère Sammie Coates (4 réceptions, 144 yards, TD), se connectant entre autre pour un magnifique touchdown de 56 yards. La seconde mi-temps s’est déroulé tranquillement pour les hôtes. Ils ajoutent deux touchdowns, un lors de chaque quart-temps, pour augmenter l’addition et porter le score final à un sanglant 41-7. La cause des soucis offensifs de LSU vient principalement du jeu de ses quarterbacks. Le true freshman Brandon Harris, qui disputait sa première rencontre en tant que titulaire, a vécu une journée cauchemardesque en ne complétant que 21% de ses passes (3/14) pour 58 yards. Mis sur le banc cette semaine, Anthony Jennings justifie ce choix en n’apportant rien de mieux à l’attaque. Les hommes de Les Miles terminent avec un pauvre total de 280 yards offensifs et un pitoyable 0/13 sur 3rd down.

Stanford (14) – Notre Dame (9) : 14-17

Notre Dame remporte un affrontement ultra-défensif face à Stanford sur le score de 17-14 alors que la pluie et le froid régnait sur l’Indiana. Sur 4th-and-11 dans les ultimes minutes, Everett Golson (20/43, 241 yards, 2 TDs, INT) trouve son tight end Ben Koyack (2 réceptions, 28 yards, TD) pour donner l’avantage au Fighting Irish.

Les premières bévues apparaissent dès les premières minutes : Kevin Hogan (18/36, 158 yards, 2 INTs) lance une vilaine interception lors du premier quart-temps, suivi rapidement par un fumble et une interception d’Everett Golson. Cependant, l’escouade défensive du Fighting Irish parvient à allumer une petite flamme au milieu du deuxième quart-temps en forçant un fumble. Ce turnover amène le premier touchdown des hôtes, une réception de Chris Brown de 17 yards (4 réceptions, 60 yards, TD). 7 partout à la mi-temps.

Notre Dame continue sa domination stérile lors du second acte. Bien qu’ayant bloqué un punt adverse et intercepté une seconde fois Kevin Hogan, les hommes de Brian Kelly sont incapables d’inscrire un petit point au tableau des scores. Celui-ci reste bloqué à 7-7 jusque dans le dernier quart-temps. Le Fighting Irish enfile 3 points pour prendre l’avantage… mais l’attaque de Stanford trouve la recette magique au meilleur moment en inscrivant un touchdown à 3 minutes du coup de sifflet final ! Alors mené 14-10, Everett Golson & co. n’ont plus le choix et doivent marquer un TD pour l’emporter. Sur 4th-and-11 sur les 23 yards de l’en-but, il trouve tout de même les ressources nécessaires et lance un touchdown salvateur ! Notre Dame l’emporte 17-14 au bout du suspense et justifie sa présence dans l’élite du College Football !

Michigan State (10) – Nebraska (5) : 27-22

Michigan State a senti un vent glacial soufflé dans son cou en fin de match. Les Spartans l’emportant 27-22 aux dépends de Nebraska  mais ces derniers ont inscrit pas moins de 19 points dans l’ultime quart-temps. La défense de Michigan State a dominé de la tête et des épaules les Cornhuskers pendant les trois premiers quart-temps ; elle finit le boulot en interceptant Tommy Armstrong (20/43, 273 yards, 2 INTs), instigateur de ce comeback fou, par l’intermédiaire de Trae Waynes. Le running back star de Nebraska, Ameer Abdullah, n’a pu exister de la rencontre en ne totalisant seulement 45 yards en 24 courses.

Ailleurs en NCAA

Pas de soucis pour Todd Gurley et Georgia.

Pas de soucis pour Todd Gurley et Georgia.

Florida State (1) se débarrasse facilement de Wake Forest en l’emportant 43-3. Jameis Winston et ses amis ont vécu une journée tranquille et dominent les Demon Deacons sans grande difficulté. Le kicker Roberto Aguayo est la star du jour avec ses 5 field goals réussis et ses 19 points marqués.

Le quarterback Bryce Petty n’a pas mené une attaque resplendissante ce samedi. Mais Baylor (7) s’impose tout de même 28-7 face aux Longhorns de Texas. Le running back Shock Linwood (28 courses, 148 yards, TD) mènent les Bears au succès avec un touchdown salvateur dans le dernier quart-temps.

UCLA (8) ouvrait son compteur de match de conférence avec la réception de la solide équipe d’Utah. Solide, c’est le moins que l’on puisse dire tant les Utes ont dominé les Bruins tout au long du match. Malgré une première période délicate, les coéquipiers de Brett Hundley (16/21, 269 yards, 2 touchdown et 1 interception) ont su se remobiliser, surtout lors du dernier quart-temps en infligeant un 16-4. Mais cela n’est pas suffisant et c’est un joli upset ! Victoire Utah sur le score de 30 à 28.

On devrait donner immédiatement le Heisman Trophy à Todd Gurley. Georgia (13) s’impose aisément face à Vanderbilt 44-17 mais la véritable attraction du jour fut le running back junior. Il totalise 163 yards et 2 touchdowns en 25 portées… ainsi qu’une passe de 50 yards adressée au tight end Jeb Blazevich ! On le savait capable de courir comme nul autre, Todd Gurley se met désormais à lancer (avec succès) le ballon. Un monstre !

Arizona State renverse USC (16) 38-34 grâce à une Hail Mary sur le gong final ! Une autre sensation que l’on peut ajouter à cette journée folle ! Mike Bercovici (27/45, 510 yards, 5 TDs) éteint le Coliseum de Los Angeles avec un touchdown désespéré de 46 yards vers Jaelen Strong (10 réceptions, 202 yards, 3 TDs) et offre une victoire inespérée aux Sun Devils ! A l’instar de ce scénario hollywoodien, les deux équipes nous ont offert un spectacle magnifique, échangeant touchdown sur touchdown dans l’ultime quart-temps.

Y’a-t-il un problème du côté de Wisconsin (17) ? C’est la question que l’on peut se poser après un deuxième revers en cinq matchs, cette fois-ci face à Northwestern (20 à 14). Certes, Melvin Gordon a été encore étincelant (27 courses pour 259 yards et 1 touchdown) mais il semble que le joueur n’est pas la pleine confiance de son coaching staff, le laissant peu porter la balle dans la redzone adverse… Il faut dire aussi que le jeu de passe a été catastrophique, autant pour Tanner McEvoy le titulaire (4/10, 24 yards pour 1 interceptions) que pour son backup Joel Stave (8/19, 114 yards pour 1 touchdown et 3 interceptions)… Pour Nortwestern, on peut noter le bon match au sol de Justin Jackson, qui avec 33 portées à totaliser 162 yards.

L’équipe de Maryland est une énigme, alternant le bon et surtout le moins bon. Hier soir, c’était vraiment le moins bon, surtout offensivement. Au final, les Buckeyes d’Ohio State (20) l’emportent comme prévu sur le score de 52 à 24. J.T Barrett termine avec un 18/23 à la passe pour 267 yards et 4 TD (+ 17 course pour 93 yards et 1 TD). Il fut bien suppléé par Ezekiel Elliott avec ses 24 portées pour 139 yards.

Après une première période étriquée, Oklahoma State (21) est venu à bout d’Iowa State sur le score de 37 à 20. Dax Garman, le leader offensif des Cowboys, n’a pas été en verve avec un 26/41 pour 271 yards et 1 touchdown mais 2 interceptions… C’est Desmond Roland qui permet à son équipe de l’emporter avec notamment deux touchdown au sol (19 portées pour 95 yards).

Shane Carden for the heisman, voilà ce que l’on peut lire sur twitter après son incroyable performance face à la faible équipe de SMU. East Carolina (22) s’impose sur le score de 45 à 24 avec un Carden à plus de 400 yards ! (31/41, 410 yards pour 4 touchdown puis 7 courses pour 47 yards). Notons aussi le bon match de Justin Hardy avec 8 réceptions pour 120 yards et 3 touchdown.

Kansas State (23) dispose largement des Red Raiders de Texas Tech sur le score de 45-13, capitalisant notamment sur les 4 interceptions de Davis Webb. Le quarterback des Wildcats, Jake Waters, sort une performance de haut niveau en lançant pour 290 yards et 4 touchdowns, ainsi qu’en courant pour 105 yards et un touchdown.

Un petit shoutout pour Clemson face à NC State (41-0) avec un match correcte de Deshaun Watson, le true freshman (17/29, 267 yards et 2 touchdown). Toujours au sein de l’ACC, Georgia Tech garde son record inviolé (5-0, 2-0 ACC) en surpassant les Hurricanes de Miami sur le solide score de 28-17 ; attention, les Yellow Jackets sont dangereux cette année. Horreur malheur : South Carolina (3-3) s’est fait battre par Kentucky 45-38, Dylan Thompson lançant une interception retourné pour le touchdown de la gagne à 2 minutes du coup de sifflet final ! Florida ne va toujours pas bien, à l’image de son quaterback Jeff Driskel (11/23, 59 yards et 3 interceptions) mais va finalement remporter son match face à Tennessee (10 à 9) ; c’est la dixième victoire des Gators face aux Vols. Michigan continue sa descente aux enfers et enchaine avec une troisième défaite consécutive, celle-ci face à Rutgers. Enfin, comment finir ce résumé de la semaine écoulée sans ne parler que du traditionnel match entre la Navy et Air Force. Emmené par un très bon Kale Pearson (11/6, 112 yards et 3 touchdown), ce sont ces derniers qui l’emportent sur le score de 30 à 21 !

Les Highlights



http://youtu.be/pmydnz2fi8k?list=UUwNqHDsnBCKT-olwJwIFyfg

http://youtu.be/dKu4eMapl_I?list=UUwNqHDsnBCKT-olwJwIFyfg

http://youtu.be/zsILdz8vQzo


http://youtu.be/rvEc5kVwPE0?list=UUUQCT-3r-TNb4_ms7_6ZBig

Le programme de la semaine prochaine

Vendredi : Stanford (14) vs Washington State

Samedi : Texas vs Oklahoma (4) sur Ma Chaine Sport

Mais aussi : Oregon (2) vs UCLA / Alabama (3) vs Arkansas / Auburn (5) vs Misissippi State (12) / Ole Miss vs TAMU (6) / TCU (25) vs Baylor (7) / Georgia (13) vs Missouri / LSU (15) vs Florida / USC (16) vs Arizona.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:30KC1.75pariez1.75
17-Déc à 20:00BUF1.47pariez2.15MIA
17-Déc à 20:00CAR1.55pariez2GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une