Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Course au MVP

Course au MVP – Semaine 6

Nous voilà déjà au tiers de la saison régulière ! Pour cette semaine 6, la NFL nous en a encore mis plein les yeux avec le trio Manning-Rivers-Murray qui continue sur sa lancée impressionnante.

Seuls Andrew Luck et JJ Watt semblent capable de leur tenir la dragée haute pour l’instant.

Même Richard Sherman et sa défense sont restés impuissants face à DeMarco Murray.

1) Peyton Manning (–) Quarterback – Denver Broncos (4-1)
1530 yards à 66,5% – 15 touchdowns pour 3 interceptions, 9 courses, -7 yard – 110,5 d’évaluation.
Le shériff continue à régner en maître sur ce classement. Si il ne semble pas (pour l’instant) supérieur à Philip Rivers, il fait au moins jeu égal avec un match de moins. Cette semaine il a encore régalé tout le monde en se servant habilement des deux Thomas (Demaryus et Julius) pour mettre au supplice une défense des Jets réduite au rôle de spectatrice. Après six semaines de compétition, il demeure plus que jamais le grand favori à sa propre succession. Mais attention, il n’a pas non plus définitivement distancé quelques poursuivants aux dents longues.

2) Philip Rivers (–) Quarterback – San Diego Chargers (5-1)
1756 yards à 69,3% – 15 touchdowns pour 2 interceptions, 22 courses, 52 yards – 117,6 d’évaluation.
Le sans faute continue pour le quarterback des Chargers. Il signe, une fois de plus une performance à plus de 300 yards et trois touchdowns. Pour être honnête, il dispose de tout les atouts d’un MVP et d’un numéro 1 de ce classement. Cela dit, ses trois derniers matchs l’ont vu affronter les Jaguars, les Jets puis les Raiders, qui ne comptabilisent qu’une victoire à eux trois réunis. Pas suffisant donc pour faire mieux que cette déjà très belle deuxième place. Philip Rivers reste néanmoins le meilleur trouble fête de Peyton Manning.

3) DeMarco Murray (-1) Running-back – Dallas Cowboys (5-1)
785 yards pour 6 touchdowns à la course, 155 yards à la réception.
L’enfer était promis à DeMarco Murray la semaine dernière lorsque son équipe des Cowboys se déplaçait à Seattle. Quatre quarts temps plus tard, Murray comptabilisait 115 yards et un touchdown au sol et 31 yards à la réception. Le coureur des Cowboys a réalisé de véritables tranchées dans la défense des Seahawks, chose qu’on n’était plus habitué à voir de la part d’un running back affrontant Seattle au CenturyLink Field. La question est maintenant de savoir ou il s’arrêtera. Après avoir réalisé au moins 100 yards à chaque match et donc même contre les Seahawks, la question mérite d’être posée. Certains commencent même à évoquer la possibilité du record de yards à la course sur une saison toujours détenu par Eric Dickerson (2105 yards).

4) JJ Watt (+1) Defensive End – Houston Texans (3-3)
26 plaquages, 4 sacks, 6 passes défendues – 1 interception, 1 touchdown – 1 fumble recouvert, 1 touchdown – 1 touchdown à la réception.
Le defensive end des Texans continue son ascension. Si son équipe continue les montagnes russes en ce début de saison, Watt continue de porter sa défense. Le match face aux Colts à été l’occasion de doubler son nombre de sacks (de 2 à 4) et de passes défendues (3 à 6) sur la saison. Largement menés après un premier quart temps cauchemardesque, les Texans ne sont pas passés loin d’un come-back historique et JJ Watt n’y est surement pas étranger. Watt est déjà entré dans l’histoire cette saison en étant déjà auteur de trois touchdowns et si il ne remporte pas le titre de MVP cette saison, il ne devrait pas laisser échapper celui de défenseur de l’année.

Nouveau touchdown de JJ Watt sous les yeux d’Andrew Luck.

5) Andrew Luck (-1) Quarterback – Indianapolis Colts (4-2)
1987 yards à 66,2% – 17 touchdowns pour 7 interceptions, 26 courses, 93 yards, 2 touchdowns – 99,6 d’évaluation.
Le jeune quarterback des Colts avait décidé de faire tomber la foudre sur les Texans dès le début du match. Après un quart temps et cinq minutes de jeu dans le deuxième, le score était déjà de 24 à 0. Si les Texans ont ensuite trouvé les ressources pour entamer un retour au score, il n’y sont jamais parvenus totalement. Avec 370 yards et trois touchdowns pour une seule interception tout en offrant plus de 200 yards à TY Hilton, Luck a encore réalisé un match de grande classe et fait preuve d’une maturité étonnante pour un si jeune quarterback. Et avec cette quatrième victoire consécutive, il reste clairement dans le bon wagon pour le titre de MVP.

6) Aaron Rodgers (+1) Quarterback – Green Bay Packers (4-2)
1419 yards à 64,6% – 15 touchdowns pour 1 interception, 14 courses, 70 yards – 111,4 d’évaluation.
6 bis) Jordy Nelson (+1) Receveur – Green Bay Packers (4-2)
632 yards et 5 touchdowns.
Le duo quarterback-receveur des Packers reste inséparable. Encore une fois, leur connexion a fait très mal cette semaine. Sur les 264 yards lancés par Rodgers face aux Dolphins, 107 d’entre eux l’ont été vers Jordy Nelson, le receveur en profitant pour enregistrer son cinquième touchdown de la saison. Et le talent hors norme d’Aaron Rodgers a ensuite parlé en fin de match avec cette feinte de spike transformée en passe pour un first down qui a ensuite offert un touchdown facile de Rodgers vers Andrew Quarless. Une défaite qui risque de marquer pendant un moment les Dolphins et leurs supporters.

7) Antonio Brown (+1) Receveur – Pittsburgh Steelers (3-3)
629 yards et 5 touchdowns – 8 yards à la course.
Cette fois ci, pas de touchdown pour Antonio Brown. Mais encore une fois, il est parvenu à dépasser les 100 yards à la réception. Il a encore su faire avancer son attaque sur le terrain mais la finition n’y était pas, aussi bien pour lui, qui a raté quelques réceptions proches de l’en-but que de Ben Roethlisberger qui n’a pas réalisé un grand match à la passe. Mais quand une attaque peut compter sur un receveur à plus de 100 yards systématiquement, elle constitue un grand danger pour n’importe qui.

8) Russell Wilson (-2) Quarterback – Seattle Seahawks (3-2)
978 yards à 66,2% – 8 touchdowns pour 2 interceptions, 31 courses, 221 yards, 2 touchdowns – 99,7 d’évaluation.
C’est LA surprise de la semaine puisque les Cowboys sont venu infliger à Russell Wilson sa deuxième défaite en carrière lorsqu’il joue à domicile. Dans son jeu de passe, Wilson a clairement déçu. Seulement auteur de 128 yards sans inscrire le moindre de touchdown, il n’a pas su porter son équipe suffisamment surtout par rapport aux dernières semaines. Mais ses jambes restent exceptionnelles. Si il n’a fait que 12 yards en deux courses, il a su prendre ses jambes à son cou pour inscrire un touchdown capital. Finalement, il a clairement montré ses limites en fin de match lorsqu’il lui a fallu aller chercher la victoire. Un drive qui s’est terminé de façon très prématurée avec une interception assez moche. Le prochain match face aux Rams sera une bonne occasion pour lui de faire oublier cette défaite.

Julius Thomas continue d’enquiller les touchdowns comme des perles cette saison.

9) Arian Foster (+2) Running back – Houston Texans (3-3)
513 yards et 5 touchdowns – 131 yards à la réception.
Si les Texans ne sont pas parvenus à revenir totalement au score face aux Colts, ce n’est certainement pas de la faute d’Arian Foster. Auteur de 109 yards et de deux touchdowns face à Indianapolis, Foster s’est joué de la défense des Colts comme il a voulu et quand il l’a voulu. Il porte littéralement son attaque sur ses épaules et les Texans en ont bien besoin. Il ne peuvent décemment pas compter sur Ryan Fitzpatrick pour ça. Malheureusement pour Houston, cela rend leur attaque unidimensionnelle et auront besoin d’un autre quarterback pour ne plus se priver du talent d’Andre Johnson et de DeAndre Hopkins. Mais ces considérations n’empêchent clairement pas Arian Foster de rappeler qu’il est toujours l’un des meilleurs coureurs de la NFL.

10) Julius Thomas (+1) Tight end – Denver Broncos (4-1)
277 yards pour 9 touchdowns. 
Le meilleur tight end de la ligue, c’est lui. Si il ne totalise pas un nombre de yards fantasmagorique, loin de la, il ne cesse de scorer. Oui Julius Thomas totalise déjà neuf touchdowns cette saison, soit plus que pas mal de quarterbacks (!). Son meilleur total à ce niveau la en carrière avait été réalisé la saison dernière avec 12 touchdowns. Autant dire que, sauf blessure, il ne tiendra pas bien longtemps. Entre lui, Demaryus Thomas et Emmanuel Sanders, Peyton Manning ne peut que s’éclater.

Mentions Spéciales:
Andy Dalton (1249 yards, 6 touchdowns, 3 interceptions – 53 yards à la course – 98,4 d’évaluation)
Marshawn Lynch (367 yards et 3 touchdowns à la course 127 yards et 3 touchdowns à la réception)
DeAndre Levy (58 plaquages – 3 passes défendues, 1 safety,  1 interception)
Julio Jones (620 yards et 3 touchdowns 1 yard à la réception)
LeVeon Bell (542 yards et 1 touchdown – 251 yards à la réception)
TY Hilton (604 yards et 1 touchdown 5 yards à la course)
Giovani Bernard (384 yards et 4 touchdowns – 178 yards à la réception)
Luke Kuechly (74 plaquages, 1 sack – 3 passes défendues – 1 fumble forcé)
Malcolm Jenkins (30 plaquages – 6 passes défendues – 3 interceptions, 1 touchdown)
Joe Flacco (1596 yards, 12 touchdowns, 3 interceptions – 19 yards à la course – 97,8 d’évaluation)
Tony Romo (1510 yards, 11 touchdowns, 5 interceptions – 33 yards à la course, 1 touchdown – 100,5 d’évaluation)

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
12-Déc à 3:30MIA4.25pariez1.1NE
15-Déc à 3:25IND1.85pariez1.65DEN
16-Déc à 23:30DET1.27pariez2.8CHI
17-Déc à 3:25KC1.7pariez1.8
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une