Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Declarations New York Jets

Braylon Edwards : les Jets ont « materné » Mark Sanchez

jets_logo131Mark Sanchez s’apprête à un ouvrir un nouveau chapitre de sa carrière NFL. Après des débuts prometteurs, il s’est peu à peu effondré. Et avec lui, c’est tout la franchise des Jets qui a sombré. Aujourd’hui, la blessure de Nick Foles lui offre l’opportunité de prendre un nouveau départ, plus mature. Car à en croire son ancien coéquipier Braylon Edwards, le quarterback était traité comme un enfant du côté de la Grosse Pomme. Un traitement particulier qui aurait retardé son développement selon l’ancien receveur.

« Je pense qu’au début de sa carrière, quand il était chez les Jets, il a été materné, » confiait Edwards sur les ondes de 97.5 The Fanatic, une radio de Philadelphie.

Receveur favori de Sanchez lors de deux premières saisons au cours desquelles il a hissé les Jets en finale de conférence, Braylon Edwards a un avis bien tranché sur le traitement que la franchise new-yorkaise a offert à son passeur. Dans une équipe complète, à la mécanique bien huilée reposant sur une défense de fer et un jeu au sol dévastateur et sans doublure crédible pour lui mettre la pression, Sanchez n’a jamais véritablement eu a briller. Des débuts idylliques, mais qui auraient compromis son développement à long terme.

« Nous avions une bonne équipe qui l’a empêché de grandir, en quelque sorte, » explique l’ancien receveur. « Puis les bons éléments sont partis, et c’est là que le déclin de Mark Sanchez a débuté. Rétrospectivement, je pense que les événements de ses trois dernières années avec les Jets lui ont vraiment permis de construire une carapace, prendre des coups, en tirer des enseignements. »

« Il faut se souvenir que Mark avait 20 ans quand il a été drafté, c’était un gamin, » ajoute Edwards. « Ils l’ont traité comme un enfant et ne lui ont jamais permis de murir au sein de la NFL, qui est pourtant une ligue d’hommes. »

En 2012 déjà, le receveur avait vivement reproché à la franchise de désigner Sanchez comme l’unique responsable de ses mauvais résultats, allant jusqu’à traiter les dirigeants d’« idiots ». Cette fois-ci, c’est à la mauvaise gestion de son développement qu’il s’en prend. Selon lui, les trois dernières années houleuses passées à New-York auront moins eu le mérite de permettre au quarterback d’apprendre à gérer et ignorer les critiques. Un mal pou un bien peut-être.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
15-Déc à 23:30 NYJ 3 pariez 1.27 HOU
16-Déc à 3:20 DEN 1.6 pariez 2 CLE
16-Déc à 20:00 ATL 1.17 pariez 3.75 ARI
16-Déc à 20:00 BAL 1.22 pariez 3.35 TB

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu