Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 10 (22h) : Les Broncos galopent, les Cardinals s’envolent et les Seahawks… courent !

Seattle Seahawks (6-3) – New York Giants (3-6) : 38-17

NFL: New York Giants at Seattle Seahawks

Marshawn Lynch a tranquillement inscrit 4 touchdowns ce soir. Ses propriétaires en fantasy ont du sabrer le champagne.

Fin du troisième quart-temps. Les Giants sont tout près de la end-zone de Seattle alors que le score est de 17 partout. Eli Manning (29/44, 283 yards, 1 TD, 1 int) vise Odell Beckham Junior (7 réc, 108 yards) excellent jusqu’ici. Sauf que ce dernier ne fait qu’effleurer le ballon qui finit alors dans les mains d’Earl Thomas. Les Giants manquent une grosse occasion de prendre les devants, occasion qu’ils n’auront plus jusqu’à la fin de la partie. C’est Marshawn Lynch (21 ballons, 140 yards, 4 TD) qui ouvre les hostilités en premier. Il inscrit un touchdown dès le premier drive de Seattle. Et ce ne sera pas la dernière fois du match. Les Giants parviennent à égaliser sur une réception de Preston Parker (7 réc, 79 yards, 1 TD) après avoir récupéré la balle sur une interception. En deuxième période, c’est Andre Williams (13 ballons, 33 yards, 1 TD) qui donne les devants à New York avec un touchdown au sol. Mais les Seahawks répliquent deux drives plus tard, toujours grâce à Lynch. Ce sont finalement les Giants qui ont le dernier mot avant la pause avec un field-goal dans les ultimes secondes. New York mène 17-14 à la pause.

Mais au retour des vestiaires, les Seahawks décident de se réveiller. En réalité, ils décident de réveiller leur défense et de confier l’attaque aux jambes de Marsahwn Lynch et de Russell Wilson (10/17, 172 yards, 2 interceptions + 14 ballons, 107 yards, 1 TD). Car c’est bien la seule chose qui a été efficace en attaque pour Seattle. Du côté de New York, on ne parvient plus à progresser que ce soit dans les airs ou au sol. A la fin du troisième quart-temps, Steven Hauschka égalise à 17 partout grâce à un field goal. Puis Lynch est rentré en Beast Mode dans le dernier quart. Deux drives, deux touchdowns. Aussi simple que ça. Du coup les Seahawks mènent 17-31. Russell Wilson se permet même d’ajouter un touchdown à la course, le cinquième du match. Le score restera donc de 17-38 jusqu’à la fin du match. Les Giants ont craqué dans la deuxième mi-temps, particulièrement au sol où ils ont encaissé 350 yards. Beaucoup trop pour tenter de rivaliser avec les Seahawks et Marshawn Lynch.

Arizona Cardinals (8-1) – Saint-Louis Rams (3-6) : 31-24

Entame de quatrième quart temps, les Cardinals courent après le score. Carson Palmer orchestre une remontée victorieuse quand il est envoyé au tapis par le blitz massif de la défense de Gregg Williams. Le quarterback reste au sol avant de se relever difficilement. Castanzaro rate sa tentative de coup de pied dans la foulée. Le momentum a-t-il changé de camp ? Loin de là, sous l’impulsion d’un Drew Stanton autoritaire et d’une défense survoltée les Cards renversent la vapeur.

Ce sont pourtant les Rams qui ont longtemps mené. Les défenses font la loi en début de rencontre et les punters s’échangent les coups de pied. Tavon Austin et Tre Mason jouent les dynamiteurs et Benjamin Cunningham finit le travail. Les visiteurs ouvrent la marque (0-7). Bousculé par la défense agressive des Rams, Carson Palmer (25/36, 241 yards et une interception) trouve enfin la cadence à l’amorce du deuxième quart temps. Andre Ellington parachève le travail, Chandler Catanzaro ajoute un field goal et les Cardinals prennent les devants (10-7). C’est le moment pour Jared Cook (2 réceptions, 84 yards et un touchdown) d’appuyer sur l’accélérateur et d’enfumer toute la défense des Cards sur un déboulé de 59 yards (10-14).

Même scénario qu’en début de match au retour des vestiaires. Les défenses prennent le dessus et les attaques avancent à tâtons. À force de harasser Palmer, les Rams sont récompensés et Alec Ogletree intercepte le quarterback dans la redzone. Carson Palmer blessé, Drew Stanton (3/5, 85 yards et un touchdown) prend les commandes de l’attaque des Cardinals. En trois passes autoritaires, il remonte tout le terrain et expédie John Brown (5 réceptions, 73 yards et un touchdown) dans la endzone, sur une ogive millimétrée (17-14). Le show Patrick Peterson débute. Une première interception sur Austin Davis (13/21, 175 yards, un touchdown, 2 interceptions et un fumble), puis une seconde retournée dans la endzone quelques instants plus tard. Sur la série suivante, Antonio Cromartie chipe un ballon échappé par le passeur des Rams et s’offre lui aussi un touchdown. Renversant (31-14).

Oakland Raiders (0-9) – Denver Broncos (7-2) : 17-41

On a presque eu peur pour les Broncos. Presque. Après 20 minutes de jeu, les Raiders mènent 10-6 et Peyton Manning (31/44, 340 yards, 5 TD, 2 int)) s’est déjà fait intercepter deux fois ! Puis il s’est souvenu qu’il était le meilleur marqueur de touchdowns de la NFL et à partir de là, il a enchaîné pour remporter finalement une large victoire. Les premiers points ont été inscrits au pied par les deux équipes. Les Raiders ouvrent la marque sur un field goal de Janikowski, suivis par un field goal de McManus puis un deuxième. Derek Carr (30/47, 192 yards, 2 TD, 2 int)  récupère alors la balle sur les 12 yards adverse après un interception de sa défense. Il trouve Bruce Butler deux jeux plus tard dans la end-zone et les Raiders mènent 10-6. Panique à Denver ? Pas vraiment. Parce qu’à partir de ce moment, Peyton Manning a enchaîné cinq touchdowns ! Les receveurs, dans l’ordre sont : C.J. Anderson (4 réc, 73 yards, 1 TD), Emannuels Sanders (5 réc, 67 yards, 2 TD), Julius Thomas (6 réc, 63 yars, 2 TD) deux fois, puis à nouveau Sanders. Pour mener tranquillement 41-10 au début du dernier quart-temps.

Dans le dernier quart temps, pas grand chose à signaler si ce n’est l’entrée du quarterback remplaçant pour Denver : Brock Osweiler (2/5, 13 yards). Les Broncos lèvent clairement le pied. Un peu trop d’ailleurs puisque les Raiders réussissent à inscrire un touchdown. Sur une bonne passe de Derek  Carr, Mychal Rivera (6 réc, 64 yards, 1 TD) plonge dans la end-zone pour réduire l’écart à 41-17. Cela ne changera évidemment plus rien. Les Broncos continuent de dérouler et les Raiders enregistrent une neuvième défaite de rang.

Résumés : Raoul Villeroy de Galhau et Axel Perrichet

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
21-Sep à 2:20 CLE 1.5 pariez 2.2 NYJ
23-Sep à 19:00 ATL 1.5 pariez 2.2 NO
23-Sep à 19:00 BAL 1.35 pariez 2.6 DEN
23-Sep à 19:00 CAR 1.55 pariez 2.1 CIN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une