Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Course au MVP

Course au MVP – Semaine 10

Déjà dix semaines de compétition dans cette saison NFL qui passe à vitesse grand « V ». Et à sept semaines de la fin de la saison régulière, le classement continue d’évoluer.

En affrontant des Raiders toujours démunis de victoire, Peyton Manning garde la tête. Mais attention, la meute de loups affamés menée par Aaron Rodgers et DeMarco Murray n’est pas loin.

Après un temps d’adaptation, Peyton Manning a fini par désosser les Raiders, comme prévu.

1) Peyton Manning (-) Quarterback – Denver Broncos (7-2)
2912 yards à 67,7% – 29 touchdowns pour 7 interceptions, 13 courses, -5 yards – 112 d’évaluation.
Contre toute attente, Peyton Manning a d’abord galèré face aux Raiders avec deux interceptions en début de match. Mais un shérif blessé est encore plus dangereux. Les Raiders ont donc du rapidement oublier leurs rêves de première victoire de prestige et observer le chef d’orchestre des Broncos les détruire. Avec 340 yards, cinq touchdowns et deux interceptions, Manning a su parfaitement se sortir d’un début de match compliqué pour conserver des statistiques de MVP en puissance.

2) Aaron Rodgers (+2) Quarterback – Green Bay Packers (6-3)
2407 yards à 67,5% – 25 touchdowns pour 3 interceptions, 19 courses, 112 yards, 1 touchdown – 120,1 d’évaluation.
Si les quatres premières semaines de la saison ne comptaient pas, Rodgers serait surement MVP, et de loin. Il est littéralement innarêtable en ce moment et les Bears en ont fait les frais. En effet, le quarterback des Packers a surement infligé aux Bears l’une des première mi temps les plus déséquilibrée de l’histoire. Il finit avec une fiche de statistiques affichant 315 yards et 6 touchdowns en n’ayant complété que 18 passes (!) sur un temps de jeu d’un peu plus d’une mi temps. Bref en terme d’efficacité, on touche à la perfection.

3) DeMarco Murray (-1) Running-back – Dallas Cowboys (7-3)
1233 yards pour 7 touchdowns à la course, 281 yards à la réception.
Un match à moins de 100 yards et puis repart. L’opposition était la pour l’y aider mais quand même. Murray continue sa saison impressionnante avec plus de 1500 total yards. En continuant ses matchs au de la des 100 yards au sol, Murray peut encore courir derrière le record de yards au sol en une saison tellement sa ligne offensive continue à lui ouvrir des portes, match après match. Il faut désormais veiller à rester en bonne santé.

4) J.J. Watt (-1) Defensive End – Houston Texans (4-5)
39 plaquages, 8,5 sacks, 7 passes défendues – 1 interception, 1 touchdown – 1 fumble forcé, 1 fumble recouvert, 1 touchdown – 1 touchdown à la réception.
Pas de match cette semaine pour le meilleur joueur défensif de la ligue qui perd tout de même une place à cause de l’ascension irrésistible d’Aaron Rodgers. En se rendant à Cleveland, il aura surement à coeur de continuer sa moisson de statistiques en tout genre.

5) Andrew Luck (-1) Quarterback – Indianapolis Colts (6-3)
3085 yards à 63,6% – 26 touchdowns pour 9 interceptions, 35 courses, 129 yards, 2 touchdowns – 100,3 d’évaluation.
Pas de match non plus pour Luck et les Colts cette semaine. Il perd une place pour la même raison que J.J. Watt.

Quannd Beast Mode ne veut pas aller au sol, il ne va pas au sol !

6) Tom Brady (-) Quarterback – New England Patriots (7-2)
2392 yards à 64,1% – 22 touchdowns pour 3 interceptions, 17 courses, 16 yards – 103,5 d’évaluation.
Le classement est décidément durement touché par les semaines de repos cette semaine puisque Tom Brady était lui aussi au repos forcé.

7) Marshawn Lynch (+4) Running-back – Seattle Seahawks (6-3)
689 yards et 9 touchdowns à la course – 246 yards et 3 touchdowns à la réception
C’est LA grosse performance individuelle de la semaine. Auteur de 140 yards et quatre touchdowns au sol, il a montré que Beast Mode n’était pas encore en fin de parcours aux Seahawks. Mieux, avec un Lynch à ce niveau, Seattle se replace dans une course aux playoffs qui s’annonce totalement folle en NFC West et même dans toute la NFC. En se rendant à Kansas City, Lynch aura une belle opposition pour prouver qu’il est bien de retour à son meilleur niveau.

8) Jordy Nelson (+3) Receveur – Green Bay Packers (6-3)
889 yards pour 8 touchdowns
Jordy Nelson est le grand bénéficiaire de la forme étincelante d’Aaron Rodgers. Cible prioritaire numéro 1 de son quarterback, Nelson en profite à plein pour accumuler les yards et les touchdowns. Ce dimanche, il s’est amusé dans la ligne arrière des Bears pour inscrire deux nouveaux touchdowns longue distance et terminer avec une fiche de statistiques impressionnante (6 réceptions, 152 yards, 2 touchdowns). Comme Rodgers, Nelson est sorti dès le début du troisième quart temps sans quoi il aurait sûrement pu passer dans l’exceptionnel.

9) Antonio Brown (-2) Receveur – Pittsburgh Steelers (6-4)
1070 yards pour 8 touchdowns – 13 yards à la course.
Difficile pour un receveur de rester performant lorsque son quarterback performe moins bien. C’est ce qu’à eu le malheur de découvrir Antonio Brown en semaine 10. Malgré tout, la cible prioritaire de Ben Roethlisberger a réalisé un match honorable au milieu du marasme de son équipe avec 74 yards en 8 réceptions. Brown reste un atout majeur qui devrait permettre à l’attaque des Steelers de se relever de ce nouveau faux pas décidément systématique lorsque l’équipe semble aller mieux.

NelsonLeap

Jordy Nelson multiplie les Lambeau Leap cette saison.

10) Julius Thomas (+1) Tight end – Denver Broncos (7-2)
423 yards pour 12 touchdowns.
Alors évidemment, Julius Thomas n’est pas du genre à enquiller un nombre de yards impressionnant. Mais quel scoreur hors pair ! Le tight end des Broncos en est maintenant à 12 touchdowns cette saison en 38 réceptions. Ce qui fait à peu de choses près, un ratio d’un touchdown toute les trois réceptions (!). Bien qu’il profite à plein de son gabarit, de ses mains de basketteur et du talent hors norme de Peyton Manning, la performance est exceptionnelle. Face à Oakland, ses 63 yards en 6 réceptions pour deux touchdowns confirment son ratio dingue.

Mentions spéciales :
Arian Foster (822 yards pour 7 touchdowns à la course, 229 yards pour 3 touchdowns à la réception)
Ben Roethlisberger (3063 yards, 23 touchdowns, 5 interceptions – 18 courses, 21 yards – 107,3 d’évaluation)
DeAndre Levy (86 plaquages, 0,5 sack – 5 passes défendues, 1 interception, 1 safety)
Le’Veon Bell (747 yards et 1 touchdown à la course – 466 yards et 2 touchdowns à la réception)
T.Y. Hilton (937 yards et 3 touchdowns – 5 yards à la course)
Von Miller (37 plaquages, 9 sacks)
Jeremy Maclin (828 yards et 8 touchdowns)
Justin Houston (37 plaquages, 12 sacks – 1 fumble forcé)
Philip Rivers (2351 yards, 20 touchdowns pour 8 interceptions – 24 courses, 72 yards – 102,6 d’évaluation)
Demaryius Thomas (1002 yards et 6 touchdowns)
Tony Romo (2244 yards, 18 touchdowns, 6 interceptions – 107,2 d’évaluation)
Russell Wilson (1841 yards, 11 touchdowns pour 5 interceptions – 66 courses, 500 yards, 4 touchdowns – 89,9 d’évaluation)

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
[unibet_short]
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une