Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Course au MVP

Course au MVP – Semaine 11

Evénement dans la course au MVP ! Réclamé à cor et à cri jusqu’au sommet de la pyramide de Touchdown Actu, Aaron Rodgers détrône finalement Peyton Manning. 

En difficulté à Saint-Louis, le shérif perd une autre place au profit d’un J.J. Watt dont l’entreprise ne connaît pas la crise.

Mon nom ? Aaron Rodgers. Ma mission ? Vous détruire !

1) Aaron Rodgers (+1) Quarterback – Green Bay Packers (7-3)
2748 yards à 66,8% – 28 touchdowns pour 3 interceptions, 22 courses, 144 yards, 1 touchdown – 120,1 d’évaluation.
En tête depuis la semaine 5, Peyton Manning a finalement trouvé à qui parler. Il faut dire que Aaron Rodgers a su imposer sa patte sur cette saison, semaines après semaines. Après avoir ridiculisé les Bears la semaine passée, il a cette fois marché sur des Eagles pourtant deuxième bilan de la NFC avant ce match. Auteur de 341 yards et trois touchdowns avec seulement 22 passes complétées, il s’affirme comme le joueur le plus efficace de la ligue cette saison. Et comme si la qualité de son bras ne suffisait pas, Rodgers est aussi un athlète remarquable comme le prouve sa capacité à amasser 32 yards en trois courses face à Philadelphie.

2) J.J. Watt (+2) Defensive End – Houston Texans (5-5)
44 plaquages, 9,5 sacks, 8 passes défendues – 1 interception, 1 touchdown – 2 fumbles forcé, 4 fumbles recouverts, 1 touchdown – 2 touchdowns à la réception.
Et de deux ! J.J. Watt semble se prendre au jeu des actions offensives cette saison puisqu’il a profité du match face aux Browns pour enregistrer son deuxième touchdown offensif de la saison. Mais il le fait sans délaisser ses tâches défensives lui qui a plaqué à 5 reprises dont un sack, et un fumble forcé. Plus que jamais candidat crédible à ce titre de MVP, un véritable exploit pour un défenseur, le defensive end a désormais six semaines pour y arriver.

3) Peyton Manning (-2) Quarterback – Denver Broncos (7-3)
3301 yards à 67,1% – 30 touchdowns pour 9 interceptions, 14 courses, -6 yards – 107,1 d’évaluation.
Avec un troisième match consécutif à deux interceptions et une défaite à la clé sur le terrain de la pourtant prenable équipe des Rams, Peyton Manning ne pouvait que chuter dans ce classement. Le quarterback des Broncos est en nette perte de vitesse en ce mois de novembre et Tom Brady comme DeMarco Murray pourraient lui passer devant dès la semaine prochaine. Ses statistiques sont en pleine chute et il aura besoin d’un gros match pour ne pas sortir de la course directe au MVP.

PMANN

Une baisse de régime seulement passagère pour Peyton Manning ?

4) Tom Brady (+2) Quarterback – New England Patriots (8-2)
2649 yards à 64% – 24 touchdowns pour 5 interceptions, 19 courses, 14 yards – 102 d’évaluation.
Lors de cette première mi temps face aux Colts, on a d’abord vu le Tom Brady de début de saison (deux interceptions). Puis en deuxième mi temps, on a vu le Tom Brady candidat crédible au MVP (deux touchdowns). Il faut dire que quand on peut compter sur un coureur qui fait 201 yards et quatre touchdowns, cela permet d’être plus serein. Et avec un Rob Gronkowski plus puissant que jamais, Brady a toutes les armes pour disputer ce titre.

5)  DeMarco Murray (-2) Running-back – Dallas Cowboys (7-3)
1233 yards pour 7 touchdowns à la course, 281 yards à la réception.
Pas de match pour le meilleur coureur de la ligue cette semaine qui est la seule justification de sa chute.

6) Andrew Luck (-1) Quarterback – Indianapolis Colts (6-4)
3388 yards à 63,2% – 28 touchdowns pour 10 interceptions, 38 courses, 144 yards, 2 touchdowns – 98,4 d’évaluation.
Les Colts d’Andrew Luck ont montré leurs limites face aux Patriots cette semaine. Si Andrew Luck joue toujours aussi juste et continue sa saison de grande classe (303 yards, 2 touchdowns, une interception), il souffre clairement de l’absence de jeu au sol quand il affronte une équipe du standing d’un prétendant au titre. Et la blessure d’Ahmad Bradshaw qui va forcer Trent Richardson à prendre la majorité des courses ne va certainement pas aider Luck à brouiller les cartes. De plus la capacité de Bradshaw à bloquer pose question sur la suite de la saison du jeune quarterback.

7) Jordy Nelson (+1) Receveur – Green Bay Packers (7-3)
998 yards pour 9 touchdowns
Avoir un quarterback qui peut réussir une passe de n’importe ou, ça aide. Il n’empêche que la saison de Jordy Nelson impose le respect. Encore auteur de plus de 100 yards et d’un touchdown face aux Eagles, le receveur continue à s’affirmer comme l’un des meilleurs receveur de la saison si ce n’est le meilleur. Souvent classé parmi les joueurs sous estimés, Nelson se montre toutes les semaines et devrait enfin sortir de cette liste peu enviable.

LBell

Le’Veon Bell s’est bien amusé dans la défense des Titans.

8)  Marshawn Lynch (-1) Running-back – Seattle Seahawks (6-4)
813 yards et 9 touchdowns à la course – 247 yards et 3 touchdowns à la réception
Si il y a bien un joueur à ne pas blâmer, en tout cas sur le terrain, à Seattle, c’est bien Marshawn Lynch. Auteur encore une fois d’un match à plus de 100 yards, il a tout fait pour empêcher la défaite de son équipe à Kansas City, en vain. Il souffre tout de même de l’attaque unidimensionnelle de son équipe qui, dépourvue que de Golden Tate et Percy Harvin a bien du mal à faire marcher son jeu aérien.

9) Antonio Brown (-) Receveur – Pittsburgh Steelers (7-4)
1161 yards pour 9 touchdowns – 13 yards à la course.
L’autre grand receveur de la saison avec Jordy Nelson c’est incontestablement lui. La seule chose qui le met en dessous du receveur des Packers c’est ses 28 réceptions de plus. Mais quel que soit l’état de forme de Ben Rothlisberger il parvient à produire. Cette semaine, il s’est encore approché des 100 yards, ajoutant un nouveau touchdown. Avec Le’Veon Bell, ils forment une double menace constante qui leur profite à tout les deux. Reste à assurer une place en playoff dans une division ultra concurrentielle pour voir plus loin.

10) Le’Veon Bell (+1) Running-back – Pittsburgh Steelers (7-4)
951 yards et 2 touchdowns à la course – 484 yards et 2 touchdowns à la réception
Alors oui Le’Veon Bell n’est pas le meilleur scoreur de la saison, clairement. Mais quelle production ! Le coureur est en effet à 1435 yards totaux (course + réception) ce qui est absolument faramineux. Mieux, son duo avec Antonio Brown culmine à 2609 yards et 13 touchdowns. Pas étonnant que l’attaque des Steelers fasse peur.

Mentions spéciales :
Arian Foster (822 yards pour 7 touchdowns à la course, 229 yards pour 3 touchdowns à la réception)
Ben Roethlisberger (3270 yards, 24 touchdowns, 6 interceptions – 21 courses, 23 yards – 105,3 d’évaluation)
Chris Borland (63 plaquages, 1 sack – 5 passes défendues, 2 interceptions)
Julius Thomas (426 yards pour 12 touchdowns)
Mike Evans (794 yards et 7 touchdowns)
Von Miller (42 plaquages, 10 sacks)
Jeremy Maclin (921 yards et 9 touchdowns)
Justin Houston (42 plaquages, 12 sacks – 1 fumble forcé)
Philip Rivers (2544 yards, 21 touchdowns pour 8 interceptions – 25 courses, 71 yards – 101,2 d’évaluation)
Demaryius Thomas (1105 yards et 6 touchdowns)
Tony Romo (2244 yards, 18 touchdowns, 6 interceptions – 107,2 d’évaluation)
Jamaal Charles (692 yards pour 8 touchdowns à la course – 148 yards et 2 touchdowns à la réception)
Rob Gronkowski
(734 yards et 9 touchdowns)

 

 

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une