Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 12 (22h) : Les Cardinals abattus en vol, les Dolphins et les Rams craquent en fin de match

Cela ne pouvait pas durer éternellement. Cette fois, avec la blessure de Larry Fitzgerald en plus, les Cardinals ont fini par caler en attaque. Avec la défense des Seahawks en face, c’était de toute façon compliqué.

Dans les autres matches, les Dolphins et Broncos ont failli créer la surprise, mais ils ont finalement été trop courts.

C.J. Anderson a remis Denver devant, mais son équipe a eu chaud.

C.J. Anderson a remis Denver devant, mais son équipe a eu chaud.

Denver Broncos (8-3) – Miami Dolphins (6-5) : 39-36
Les Broncos n’ont jamais mené au score avant les cinq dernières minutes du match. Sur une course de CJ Anderson (27 ballons, 167 yards, 1 TD) les Broncos prennent l’avantage 28-32. Dans la foulée, Ryan Tannehill est intercepté. Impitoyable, Peyton Manning le sanctionne avec un touchdown lancé à Wes Welker deux actions plus tard, et Denver prend le large (39-28). Les Dolphins parviennent à recoller à trois points grâce à un touchdown de Jarvis Landry, mais l’onside kick est recouvert par Denver. Fin du match.

Miami a pourtant fait la course en tête tout le match. Sur le premier drive, les Dolphins lancent Daniel Thomas (3 ballons, 19 yards, 1 TD) qui ouvre le score. Denver réplique avec un field goald de McManus, 7-3. S’ensuit alors une folle course aux touchdowns entre les deux équipes. Ryan Tannehill (26/36, 228 yards, 3 TD, 1 int) se charge d’inscrire un touchdown au sol. Peyton Manning (28/35, 257 yards, 4 TD) répond avec Deymarius Thomas (10 réc, 87 yards, 3 TD). Tannehil envoie alors Mike Wallace (4 réc, 35 yards, 1 TD). Et Manning répond avec… Deymarius Thomas juste avant la pause ! Ce qui donne un joli 21-17 à la mi-temps.

Une fois de retour sur le terrain, les Dolphins gardent le même rythme. Un touchdown de Jarvis Landry (7 réc, 50 yards, 2 TD) porte le score à 28-17. C’est alors que les Broncos repassent en mode « machine de guerre », avec le touchdown d’Anderson, l’interception de T.J. Ward et le coup fatal de Welker(4 réc, 18 yards, 1 TD). Miami s’incline 39-36 et pourra nourrir des regrets de n’avoir pas sur garder les Broncos à distance en fin de match.

Seattle Seahawks (7-4) – Arizona Cardinals (9-2) : 19-3
Legion Of Boom ! On a enfin retrouvé la défense des Seahawks de l’an passé. Véritablement écœurants, Richard Sherman et ses amis ont éteint des Cardinals privés de Larry Fitzgerald. Dès lors, un Russell Wilson inspiré s’est contenté d’assurer une victoire plus que convaincante pour Seattle (19-3). Une victoire qui redistribue également les cartes dans cette NFC Ouest.

Un bon premier drive des Seahawks leur permet d’ouvrir le score avec trois points. Les deux équipes vont ensuite se neutraliser. Les défenses prennent le pas sur les attaques et les punts s’enchaînent. Mais ce sont les coéquipiers de Russell Wilson (16/21, 204 yards, 1 TD) qui sont les plus réalistes. bien aidés par la Legion of Boom, ils inscrivent deux nouveaux coups de pied. Les Seahawks sont dominateurs sur le terrain mais ne creusent pas l’écart. La faute à la superbe ligne défensive des Cardinals. A la mi-temps, Arizona n’est mené que de six points : 9-3

On assiste à un véritable récital défensif entre ces deux franchises de la NFC Ouest. Les deux équipes imposent une pression constante sur les lanceurs et coureurs adverses. Mais dans un CenturyLink Field chauffé à blanc, ce sont les locaux qui avancent… Et ils peuvent remercier leur quarterback. Russell Wilson donne le tournis à la défense des Cardinals sur le dernier drive de la 3ème période. Un drive qui se termine par le premier touchdown du match, acrobatiquement obtenu par Cooper Helfet. 19-3 Seahawks.

Le dernier acte va voir Seattle gérer son avance. Drew Stanton (14/26, 149 yards, 1 INT), impuissant, n’y arrive absolument pas et la paire Wilson-Lynch (14 courses, 37 yards) n’a plus qu’à faire tourner l’horloge. Impressionnante victoire des Seahawks qui reviennent dans la course à la place directe en playoffs. Les Cardinals n’avaient plus perdu depuis le 5 octobre mais reste en tête de la NFC Ouest… Mais peut-être pas pour longtemps si les hommes de Pete Carroll reproduisent ce genre de match.

Aldon Smith a célébré comme il se devait le retour de RG3 sur le terrain : 2 sacks

Aldon Smith a célébré comme il se devait le retour de RG3 sur le terrain : 2 sacks !

San Francisco 49rs (7-4) – Washington Redskins (3-8) : 17-13
Ce n’est pas ce soir que Robert Griffin (11/19, 106 yards) fera taire les critiques à son encontre. Avec 2 minutes à jouer et le ballon sur ses 8 yards, le quarterback n’a pas su mener les siens à la victoire. Sur un énième sack, Griffin perd la balle dans ses 10 yards et offre la victoire aux 49ers. Côté 49ers, la défense a encore été intraitable avec 5 sacks, 8 QB Hits et 8 plaquages pour pertes. Heureusement car une fois de plus, l’attaque n’était pas au rendez-vous…

Pourtant on y a cru avec un touchdown de 30 yards d’Anquan Boldin (9rec, 137 yards, 1TD) sur le 1er drive du match pour San Francisco. Mais derrière la machine s’enraye avec 2 punts et un fumble de Carlos Hyde… Quand aux Redskins ce n’est guère mieux en attaque, il faut attendre leur cinquième drives pour voir Alfred Morris (21 courses, 125 yards, 1TD) marquer les premiers points des visiteurs (7-7). Juste avant la pause, les 49ers repassent devant sur un field goal (10-7). La reprise est à éviter pour les amoureux du jeu offensif. Incapable de faire avancer les siens, Colin Kaepernick (20/29, 256 yards, 1TD, 1INT) se fait même intercepter, mais comme les Redskins ne savent pas quoi faire de la balle en attaque, cela ne donne rien.

Après plusieurs punts, les Redskins reviennent au score (10-10) sur un field goal et passent même devant quelques drives après lorsque l’attaque transforme un fumble de Frank Gore en field goal (10-13). On se dit à ce moment que cela peut suffire pour battre ces 49ers. Mais l’attaque des locaux se réveillent enfin sur le drive suivant et entre pour la première fois du match dans les 20 yard de Washington. C’est Hyde qui finit par trouver la faille sur une course de 4 yards qui donne la victoire (17-10) aux 49ers.

San Diego Chargers (7-4) – Saint-Louis Rams (4-7) : 27-24
Shaun Hill (18/35, 198 yards, 1 TD, 2 int) a la balle de match à une minute de la fin sur les 4 yards de San Diego. Mais le quarterback est intercepté Marcus Gilchrist. Les Chargers laissent courir le chrono et remportent ce match 27-24 après s’être fait bien peur. Après 15 minutes de jeu, le score est de 3 partout. Dans le deuxième quart, Philip Rivers (29/35, 291 yards, 1 TD, 1 int) est intercepté par Janoris Jenkins qui remonte 99 yards pour marquer. Juste avant la pause, les Chargers font un joli drive pour remonter le terrain et réduire le score sur un nouveau field goal. Le score est de 10-6 à la mi-temps pour les Rams.

De retour des vestiaires, les Chargers prennent les choses en main en inscrivant deux touchdowns en 12 secondes. Le premier sur une belle course de Ryan Mathews (2 ballons, 105 yards, 1 TD), très en jambes ce soir. Le deuxième est un ballon récupéré en défense par le linebacker Andrew Gachkar qui se saisit d’un fumble et inscrit le deuxième touchdown du match. Mais ensuite, les Chargers enchaînent les bêtises. Sur un retour de punt, deux Chargers se rentrent dedans et échappent le ballon que les visiteurs récupèrent sur les 20 yards. Trop facile pour Tavon Austin (3 ballons, 17 yards, 1 TD) qui inscrit un touchdown au sol. 17-20 pour San Diego. Sur la possession suivante, Keenan Allen (6 réc, 104 yards, 1 TD) commence à s’échapper au milieu du terrain après une réception mais lâche son ballon que les Rams récupèrent. Heureusement, le jeune receveur se voit offrir une occasion de se rattraper. Sur le drive suivant, Philip Rivers lui lance un ballon et Allen transperce alors la défense adverse pour finir dans la end-zone. Les Chargers prennent une belle avance, à 8 minutes de la fin le score est de 27-17 pour les locaux.

Mais le punter Johhny Heker va nous gratifier d’une nouvelle passe sur une feinte de punt qui va amener un nouveau touchdown des Rams. Cette fois-ci Shaun Hill trouve Stedman Bailey (7 réc, 89 yards, 1 TD) et les Rams n’ont plus que trois points de retard. Ils ont la victoire à porté de main mais Hill craque au dernier moment et les Chargers s’imposent sur le fil.

Résumés : Paul Harrer, Raphaël Masmejean et Raoul Villeroy de Galhau

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une