Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Dallas Cowboys New York Giants Résumés

NFL Semaine 12 (2h30) : les Cowboys renversent les Giants

New York Giants (3-8) – Dallas Cowboys (8-3) : 28-31

Eli Manning vs Tony Romo. Épisode 15. Martyrisés par Marshawn Lynch il y a deux semaines, les Giants ont longtemps su contenir, tant bien que mal, les assauts de DeMarco Murray. Dans une première mi-temps aux allures d’Odell Beckham Jr. Show, Eli Manning récite sa partition à la perfection et les G-Men prennent le large (21-10). Mais au retour des vestiaires, les Cowboys musellent le receveur new-yorkais et renversent la vapeur grâce à une attaque retrouvée.

À une minute du terme d’une rencontre indécise jusqu’au bout, Dez Bryant enfile son costume de héros. Avec trois minutes au chrono et 4 points de retard, les hommes de Jason Garrett doivent parcourir 80 yards. Tony Romo s’exécute, distribue les passes avec application et les Texans se retrouvent dans la redzone. Romo fait du Romo, prolonge le jeu au maximum malgré la pression et permet à Bryant de se démarquer dans le coin de l’en-but. Le receveur attrape le cuir et donne la victoire aux siens. Renversant.

odell-beckham-jr-snf-vs-dal

« Catch of the year »? Certainement. « Best catch ever »? Peut-être.

Le show Odell Beckham Jr.

Pourtant au coup d’envoi, les Giants sont les plus affamés, et ils frappent d’entrée. Eli Manning (29/40, 338 yards, 3 touchdowns et une interception) récite son football et remonte rapidement le terrain. Odell Beckham Jr. (10 réceptions, 146 yards et 2 touchdowns), l’homme en forme des Giants, conclut le travail. Vite fait, bien fait (7-0). Quelques passes bien ajustées, un stop de la défense new-yorkaise et 3 petits points de Dan Bailey plus tard, vient le moment de l’acrobatie hebdomadaire d’Odell Beckham. Un catch spectaculaire, pour s’échauffer. Histoire de clore en beauté un premier quart-temps expéditif (7-3). Et le meilleur est à venir.

Sur le premier jeu du deuxième quart-temps, Eli Manning expédie un missile vers le rookie, direction la endzone. Pris par un marquage serré, le receveur résiste à Brandon Carr en bord de terrain, se propulse en arrière, presque à l’horizontale, étend son bras, attrape le ballon du bout de sa main droite et retombe dans la peinture bleue. Phénoménal. Odell Beckham vient de réaliser l’un des jeux les plus spectaculaires de ces dernières années. Et peut-être plus encore. La clameur s’échappe de la foule du Metlife à chaque ralenti. Les Giants prennent le large (14-3). Loin d’être assommés par l’exploit personnel de l’ancien Tiger de LSU, les Cowboys trouvent le chemin de la endzone et Jason Witten permet aux Texans de recoller au terme d’un drive d’école (14-10). Le rythme ne tombe pas et Andre Williams file en Terre promise après une nouvelle démonstration d’Eli Manning (21-10). Le premier acte se conclut sur un combo sack-fumble, recouvert par Jason Pierre-Paul.

Chassé-croisé

Au retour des vestiaires, les défenses prennent le pas, le tempo ralentit et les punters s’échangent les coups de pied. Jusqu’à ce qu’un lutin à la tignasse blonde n’appuie sur l’accélérateur. Cole Beasley se saisit d’une passe de Tony Romo (18/26, 275 yards et 4 touchdowns), écrase le champignon et file dans la endzone, 45 yards plus loin (21-17). Dans la foulée, Barry Church profite d’une passe détournée du bout des doigts par Preston Parker pour intercepter Manning devant l’en-but texan. Le momentum vient de changer de camp. Les Cowboys capitalisent et Romo envoie Dez Bryant (7 réceptions, 86 yards et 2 touchdowns) dans la endzone sur une passe de 31 yards (21-24).

Temporairement privée d’Odell Beckham, rentré au vestiaire après un choc, l’attaque des G-men ne parvient plus à progresser. Malgré un DeMarco Murray (24 courses et 121 yards) plus remuant que jamais, celle des Cowboys marque à son tour le pas. Rashad Jennings joue les dynamiteurs et le tight end Adrien Robinson se retrouve dans la endzone. Les Giants reprennent l’avantage à cinq minutes de la fin (28-24). Un avantage de courte durée. Les Texans remontent le terrain à toute allure et Dez Bryant scelle l’issue de la rencontre (28-31). Dallas rejoint Philly en tête de la NFC Est.

La feuille du match

[box boxscore_4765_NYG-DAL]

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Nov à 3:20 SEA 1.6 pariez 2 GB
18-Nov à 20:00 ATL 1.48 pariez 2.25 DAL
18-Nov à 20:00 DET 2.4 pariez 1.42 CAR
18-Nov à 20:00 IND 1.65 pariez 1.95 TEN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une