Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Histoire

[histoire] Pourquoi les Lions et Cowboys jouent toujours à Thanksgiving ?

Bons ou mauvais, pas le choix, chaque année il faut se coltiner les Lions et les Cowboys le jour de Thanksgiving. Un incontournable de la NFL. Une tradition. Mais comment cette, ou plutôt ces traditions, car la petite histoire de chaque équipe est bien différente l’une de l’autre, ont-elles vu le jour? Réponse.

detroitlions-thanksgiving

L’aile ou la cuisse ?

1934, l’Amérique découvre les Detroits Lions

Depuis 1934, les Lions sont en uniforme le jeudi de Thanksgiving. Même en 2008, l’année de tous leurs exploits (bilan historique de 0-16), ils n’ont pas dérogé à la tradition. En 1934, la franchise de Detroit n’est encore qu’un nouveau-né. Elle vient d’ailleurs tout juste de poser ses valises du côté de Motown. Créée en 1929, l’équipe voit le jour à Portsmouth, Ohio, sous le nom de Spartans, le même que l’université de Michigan State, tiens, tiens. Charmante petite ville bâtie sur les rives de la rivière Ohio, Portsmouth et ses quelques 40 000 habitants à l’époque ne représentent pourtant pas un marché très lucratif pour une franchise de la jeune et déjà clinquante NFL. George A. Richards, directeur d’une radio de Detroit, décide alors d’acheter l’équipe et de la faire déménager un peu plus au nord, dans le Michigan.

Malgré des résultats plus qu’honorables, les Lions demeurent dans l’ombre des Tigers de Hank Greenberg qui éclaboussent la ligue de baseball de leur talent en 1934. Cette même année, la nouvelle franchise NFL de Detroit parvient à attirer 15 000 curieux tout au plus. Une affluence dérisoire. Mais le propriétaire des Lions est déterminé à attirer les projecteurs sur son bébé. Et c’est là que lui vient une idée de génie : celle de disputer une rencontre le jour de Thanksgiving. Le jour où toute l’Amérique s’arrête. Patron de l’une des plus importantes stations radio du pays (la WJR), Richards ne manque pas de contacts dans le milieu de l’audiovisuel. Faisant marcher son réseau, il parvient à convaincre NBC de radiodiffuser la rencontre sur les ondes de 94 stations partout dans le pays.

L’expérience s’avère être un succès. Face à des Bears invaincus et qui débarquent à Motor City avec l’étiquette de champion en titre collée au casque, des Lions qui n’ont connu le parfum de la défaite qu’à une reprise. Une affiche idéale. Le vainqueur prendra la tête de la Western Division de la NFC. Deux semaines avant l’affrontement, les 26 000 places du University of Detroit Stadium ont déjà trouvé preneur. On estime même que 25 000 fans supplémentaires auraient pu garnir les tribunes si la capacité de l’enceinte l’avait permis. Les Lions s’inclinent 19-16, mais ça n’est que partie remise. L’année suivante, le jour de Thanksgiving, ils disposent de leur rival de division 14-2 et s’envolent vers le titre.

Le jeudi de Thanksgiving est désormais celui des Detroit Lions. À l’exception de six saisons entre 1939 et 1944, alors que la Deuxième Guerre mondiale secoue le monde, la tradition du Thanksgiving Day n’a pas connu d’interruption.

Les Cowboys entrent dans la danse

En 1966, les Cowboys n’ont que 6 ans et leur popularité est encore à faire. Quand l’opportunité de jouer le jour de Thanksgiving se présente à la franchise de Dallas, en génie du marketing, le manager général Tex Schramm (à qui l’on doit les charmantes Dallas Cowboys Cheerleaders) saisit l’occasion. Alors que son équipe, emmenée par le jeune Tom Landry, ne brille pas vraiment, il voit là la chance de lui offrir une visibilité nationale. La NFL a beau craindre que l’affluence ne soit pas au rendez-vous, le GM ne s’en soucie guère et l’accord est conclu. Et il a raison. C’est une foule record de 80 259 fans qui envahit le Cotton Bowl pour voir les Cowboys battre les Browns 26-14. La tradition de Thanksgiving vient de se trouver une seconde terre d’accueil. Depuis 1966, la franchise de Dallas a raté le grand rendez-vous de Thanksgiving à deux reprises seulement.

Depuis 2006, jugeant que six heures de football n’étaient pas suffisantes, la NFL a décidé d’ajouter une troisième affiche, nocturne celle-ci, au calendrier. Ce jeudi, les Bears se déplacent au Ford Field pour la 31e apparition de leur histoire le jour de Thanksgiving. Dinde et football, tel sera le programme de millions de foyers américains aujourd’hui.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une