Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Atlanta Falcons Green Bay Packers Résumés

NFL Semaine 14 (lundi) : Les Packers résistent à la remontée des Falcons

Eddie Lacy

Green Bay Packers (10-3) – Atlanta Falcons (5-8) : 43-37

Un peu plus de deux minutes à jouer. Atlanta est en train de réussir l’opération « remontée fantastique ». Matt Bosher tente alors un onside kick mais celui-ci part bien trop loin pour ses coéquipiers. Green Bay récupère et grâce notamment à une superbe course de James Starks le long de la touche, Green Bay mange le chronomètre et s’adjuge la victoire. Les Falcons auront fait une très grosse impression en attaque pendant la deuxième mi-temps. Mais Green Bay avait pris trop d’avance au cours d’un deuxième quart-temps à sens unique.

Démarrage à froid

Comme souvent avec les Packers, pas besoin d’attendre la fin du match pour voir des points inscrits. Dès le premier drive, James Starks (10 ballons, 75 yards, 1 TD) prend le ballon pour marquer le premier touchdown du match. Réponse immédiate des Falcons avec un touchdown de Steven Jackson (16 ballons, 50 yards, 1 TD) sur le drive suivant, 7-7 après une moitié de quart-temps. Mais dans la deuxième période, Green Bay s’envole au score. C’est Eddie Lacy (13 ballons, 73 yards, 1 TD) qui double la mise pour son équipe sur le premier jeu du quart-temps. Puis ça enchaîne : un field goal de 38 yards de Mason Crosby ajoute trois points pour faire 17-7. Matt Ryan (24/39, 375 yards, 4 TD, 1 int) a alors la mauvaise idée de se faire intercepter par Morgan Burnett, ce dernier rend la balle à Green Bay sur les 15 yards adverses. Facile pour Aaron Rodgers (24/36, 327 yards, 3 TD) qui trouve Lacy, encore décisif dans la end-zone mais cette fois-ci dans les airs. Les Packers mènent déjà 24-7.

Sur la possession suivante, Ryan manque de se faire intercepter une deuxième fois. Mais la passe est finalement jugée incomplète. Ce n’est que reculer l’échéance puisque les Falcons ne parviennent pas à conserver le ballon. Et avec 2 minutes 35 à jouer, les Packers convertissent une nouvelle munition. Rodgers trouve Jordy Nelson (8 réc, 146 yards, 2 TD) dans la end-zone à 24 secondes de la pause. Les Falcons vont tenter de réduire l’écart avec un field-goad de 53 yards mais celui-ci est bloqué. Le score est de 31-7 à la mi-temps.

L’envol, puis la chute

De retour du vestaire, les Falcons ne vont pas baisser les bras, au contraire. Sur la première action de la deuxième mi-temps, Matt Ryan lance à Julio Jones (11 réc, 259 yards, 1 TD), auteur d’un deuxième moitié de match de fou. Ce dernier se joue de la défense adverse sur presque tout le terrain avant de se faire plaquer sur les 3 yards adverses, une superbe passe de 79 yards. Mais les Falcons ont tout de même besoin d’une 4e tentative pour convertir par un touchdown d’Eric Weems (1 réc, 5 yards, 1 TD) sur une passe de Ryan. Les Falcons récupèrent très vite le ballon et inscrivent trois points de plus sur un field goal de Matt Bryant de 50 yards. Les Packers sont à la peine alors que les Falcons remontent petit à petit, le score est de 31-17. Et même en attaque, on commence à caler du côté de Green Bay, les Packers doivent se contenter d’un field goal sur la possession suivante. Le tableau affiche 34-17 à l’entame de la dernière période.

Julio Jones est à nouveau décisif dans ce dernier quart-temps. Matt Ryan, à court de solution, se tourne vers son meilleur receveur dans le coin de la end-zone. Jones réceptionne sur un pied avant de tomber dans l’en-but. Et les Falcons n’ont plus que 10 points de retard. Mais c’est au moment où l’on enterre les Packers que ceux-ci se rappellent – cruellement – à votre bon souvenir. Aaron Rodger lance une bombe dans les mains de Jordy Nelson qui n’a qu’à ouvrir les mains pour recevoir le ballon avant de finir sa course dans la end-zone. Les « MVP, MVP » commencent à résonner à Lambeau. Seul point noir, l’extra point est bloqué. 24-40 pour Green Bay. Atlanta revient à la charge avec un nouveau touchdown, cette fois-ci pour Roddy White (3 réc, 42 yards, 1 TD). Les Falcons tentent une conversion à deux points qui échoue. Puis tentent un onside kick recouvert par Green Bay. Les Packers ne parviennent qu’à convertir en field goal de 53 yards pour creuser un peu plus l’écart, 43-30.

Et les Falcons continuent de courir après le score. Une fois de plus. Sur la possession suivante, Atlanta remonte le terrain pour inscrire un nouveau touchdown sur une quatrième tentative grâce à une passe de Ryan pour Harry Douglas (2 réc, 11 yards, 1 TD). Les Falcons ne sont plus qu’à six petites unités de Green Bay, 43-37. Mais Bosher va rater son deuxième onside kick de la soirée pour permettre à Green Bay de remporter son dixième succès de la saison et concurrencer Arizona en tête de la NFC. Avec cette nouvelle victoire, Mike McCarthy, le coach des Packers, a désormais autant de victoires à son actif que le légendaire Vince Lombardi n’en a eu avec cette équipe : 98.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Oct à 19:00BUF1.5pariez2.1TB
22-Oct à 19:00CHI2.05pariez1.52CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.3pariez1.4NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu