Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Course au MVP

Course au MVP – Semaine 15

Nous voila déjà rendus à l’antépénultième numéro de cette course au MVP version 2014. Et à ce stade très avancé de la saison, J.J. Watt n’a jamais semblé aussi proche de devenir le favori pour le titre individuel suprême.

Pourtant, malgré un match anonyme d’Aaron Rodgers, il semble que le defensive end aura besoin d’un coup de rein supplémentaire pour toucher au graal.

Aaron Rodgers avait perdu l’habitude de pouvoir rater un match.

1) Aaron Rodgers (-) Quarterback – Green Bay Packers (10-4)
3837 yards à 64% – 35 touchdowns pour 5 interceptions, 41 courses, 255 yards, 1 touchdown – 111,2 d’évaluation.
Alors oui, le quarterback des Packers a complètement sombré face à une défense aérienne des Bills qui ressemblait comme deux gouttes d’eaux à la Legion of Boom. Lui qui n’avait plus été intercepté depuis le 26 octobre dernier, cette fois, l’a été à deux reprises sans même marquer de touchdown pour la première fois de la saison. Ses 185 yards et son évaluation de 34,3 sont indigne de son statut. Mais la saison d’Aaron Rodgers n’en reste pas moins exceptionnelle. Et même les plus grands ont bien le droit à leur jour sans. En revanche, une performance de plus de la sorte lors des deux derniers matchs à disputer, et le chef de file des Packers pourrait s’acheminer vers la perte du sprint final qui l’oppose à J.J. Watt.

2) J.J. Watt (-) Defensive End – Houston Texans (7-7)
64 plaquages, 16,5 sacks, 10 passes défendues – 1 interception, 1 touchdown – 3 fumbles forcé, 5 fumbles recouverts, 1 touchdown – 3 touchdowns à la réception.
Cet homme est un véritable monstre. Alors que sa saison statistique était jusqu’à présent dominée par les fumbles forcés ou les passes contrées ainsi que les touchdowns offensifs, voila qu’il vient d’enchaîner ni plus ni moins que 5 sacks en deux matchs. A ce rythme la, il pourrait même s’approcher dangereusement du record en la matière, toujours détenu par Michael Strahan avec 22,5 unités en 2001. Au moins, si il ne finit pas MVP, il s’est assuré le titre de MVP défensif depuis déjà bien longtemps.

3) DeMarco Murray (-) Running-back – Dallas Cowboys (10-4)
1687 yards pour 11 touchdowns à la course, 395 yards à la réception.
Le leader de la course au MVP des joueurs humains, c’est lui. A deux semaines de la fin de la saison, DeMarco Murray continue d’affirmer sa volonté de ne laisser aucun doute quand à l’identité du meilleur coureur de la saison. Et comme si ses prestations excellentes sur le terrain ne suffisaient pas, il se permet même le luxe de se faire opérer de la main après un match à 81 yards et deux touchdowns tout en revenant probablement à temps pour le match suivant. Alors oui, il sera trop court pour le record de yards au sol en une saison mais qu’importe. Le cap qu’il a passé cette saison à révolutionné la franchise moribonde des Cowboys de ces dernières années. C’est bien la l’essentiel pour « l’équipe de l’Amérique ».

Qui arrêtera Rob Gronkowski ? Sûrement pas les Dolphins…

4) Tom Brady (-) Quarterback – New England Patriots (11-3)
3847yards à 64,4% – 32 touchdowns pour 8 interceptions, 27 courses, 38 yards – 99,8 d’évaluation.
Encore une fois un peu à côté de ses pompes en début de match face aux Dolphins, Tom Brady a parfaitement su se reprendre pour distancer des Dolphins dépassés. Bien aidé par l’incroyable Rob Gronkowski, le quarterback des Patriots a encore une fois signé une performance à plus de 250 yards et deux touchdowns. Il lui faudra sûrement soigner un peu plus ses entrées en matière en playoff mais ça c’est une autre histoire. En attendant, il continue à montrer qu’il restera une figure importante de cette saison NFL 2014.

5) Rob Gronkowski (-) Tight end – New England Patriots (11-3)
1093 yards et 11 touchdowns
Un match à un touchdown tout en approchant les 100 yards à la réception, cela apparaît de plus en plus comme normal pour Rob Gronkowski. C’est à se demander comment ont fait les Patriots pour se passer de lui aussi longtemps. Car au delà de son apport statistique, le tight end est capable de littéralement sortir un joueur du terrain sur un block ou de concentrer l’attention de toute une ligne arrière en faisant un tracé au coeur de la défense adverse alors que le ballon ne lui est pas destiné. Tout le monde dans la région de Boston doit espérer que la santé du Gronk tienne bon jusqu’au bout cette fois.

6) Andrew Luck (+2) Quarterback – Indianapolis Colts (10-4)
4492 yards à 61,4% – 38 touchdowns pour 14 interceptions, 63 courses, 268 yards, 3 touchdowns – 97,5 d’évaluation.
Andrew Luck a tout pour bien figurer dans cette course au MVP. Il est un vrai leader, il porte son équipe plus que de raison et il trouve toujours un moyen de les faire avancer. Se présenter face aux Texans de J.J. Watt avec un jeu au sol quasi inexistant, cela paraissait être une mission très compliqué. Et le match a été compliqué pour lui. Mais tel un prétendant au MVP, il a fini par trouver la solution pour faire gagner son équipe. Peu de quarterbacks pourraient mener cet effectif des Colts à un bilan de dix victoires en quatorze matchs et Andrew Luck en fait partie.

7) Peyton Manning (-1) Quarterback – Denver Broncos (10-3)
4143 yards à 67,1% – 37 touchdowns pour 11 interceptions, 23 courses, -19 yards – 106,4 d’évaluation.
Autant de passes tentées que la semaine dernière, autant de passes complétées que la semaine dernière mais soixante yards et un touchdown de plus, ainsi qu’une interception de moins. Oui Peyton Manning a relevé la tête face aux Chargers. Mais il reste à des années lumière du niveau qui en faisait le numéro 1 incontesté de ce classement. Il peut s’estimer heureux d’avoir un CJ Anderson en feu au sol ce qui lui permet d’en faire nettement moins sans sacrifier le bilan de son équipe. Cela dit, le sherif reste le sherif et il faudra se méfier d’un retour en force en playoff.

« Si vous cherchez le ballon, il est encore avec moi ! » Semble dire Antonio Brown à la défense des Falcons.

8) Antonio Brown (+1) Receveur – Pittsburgh Steelers (9-5)
1498 yards pour 11 touchdowns – 13 yards à la course.
Le receveur numéro 1 des Steelers continue d’enquiller les yards comme des perles. Qu’il marque des touchowns ou pas, la facilité qu’il a à faire avancer son équipe est déconcertante. Cette semaine, il semble avoir prit l’avantage sur la lutte qui l’oppose à Jordy Nelson pour le titre non officiel de meilleur receveur de la saison. Auteur de 123 yards face aux Falcons, Brown n’a jamais réceptionné autant de ballons, fait autant de yards et marqué autant de touchdowns en une saison. Vous avez dit explosion ?

9) Le’Veon Bell (+1) Running-back – Pittsburgh Steelers (8-5)
1278 yards et 7 touchdowns à la course – 765 yards et 3 touchdowns à la réception.
Aussi étonnant que cela puisse paraître, les Falcons sont parvenus à freiner Le’Veon Bell. En tout cas en terme de yards parcourus au sol. En effet, si le coureur des Steelers n’a fait que 47 yards au sol, il les a bien fait fructifier en marquant deux touchowns. Ses cinq réceptions pour 72 yards sont également impressionnantes. Au total cette saison, il a donc pour l’instant passé les 2000 yards et les 10 touchowns. Et à 22 ans, il pourrait encore progresser…

10) Tony Romo (+1) Quarterback – Dallas Cowboys (10-4)
3188 yards à 69,3% – 25 touchdowns pour 8 interceptions, 22 courses, 33 yards – 110,4 d’évaluation
A 34 ans, Tony Romo joue plus juste que jamais. Bien aidé par une ligne offensive en béton armé et un DeMarco Murray en feu, il peut s’éclater avec des cibles telles que Dez Bryant ou Jason Witten même si ce dernier est en nette perte de vitesse. Le quarterback des Cowboys parvient même à faire briller le nouveau grand blond avec une chaussure noire en la personne de Cole Beasley ou le tight end Gavin Escobar. Si il ne s’écroule pas encore une fois à ce stade de la saison, Romo réalisera même la meilleure évaluation de sa carrière sur une saison.
10 bis) Jordy Nelson (-3) Receveur – Green Bay Packers (10-4)
1320 yards pour 12 touchdowns
Si, comme toute l’attaque des Packers, Jordy Nelson a raté son match dans les grandes largeurs face aux Bills, il ne méritait pas pour autant de sortir de ce top 10. Il reste le deuxième receveur ayant enregistré le plus de yards à la réception cette saison en NFL derrière Julio Jones et a marqué plus de touchdown que n’importe quel autre joueur du même poste. Mais il a montré qu’il était bel et bien dépendant du rendement d’Aaron Rodgers, la ou un joueur comme Antonio Brown a su continuer à produire quand Ben Roethlisberger était un peu moins bien.

Mentions spéciales :
Demaryius Thomas
 (1389 yards et 11 touchdowns)
Marshawn Lynch (1133 yards et 10 touchdowns à la course – 331 yards et 4 touchdowns à la réception)
Arian Foster (1127 yards pour 8 touchdowns à la course, 294 yards pour 4 touchdowns à la réception)
Jamaal Charles (950 yards pour 9 touchdowns à la course – 235 yards et 5 touchdowns à la réception)
Russell Wilson (2897 yards, 18 touchdowns, 6 interceptions – 754 yards et 5 touchdowns à la course – 93,6 d’avaluation)
Elvis Dumervil (31 plaquages, 17 sacks, 1 passe défendue, 2 fumbles forcés)
Jeremy Maclin (1207 yards et 10 touchdowns)
Justin Houston (59 plaquages, 17 sacks – 3 fumbles forcés)
Philip Rivers (3639 yards, 27 touchdowns pour 13 interceptions – 36 courses, 100 yards – 97,3 d’évaluation)
Ben Roethlisberger (4415 yards, 29 touchdowns, 8 interceptions – 25 courses, 28 yards – 103,4 d’évaluation)
Odell Beckham (972 yards et 9 touchdowns – 35 yards à la course)
Julius Thomas (456 yards pour 12 touchdowns)

 

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Oct à 19:00BUF1.5pariez2.1TB
22-Oct à 19:00CHI2.05pariez1.52CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.4pariez1.37NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une