Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Cincinnati Bengals Denver Broncos Résumés

NFL Semaine 16 : les Bengals assomment les Broncos

giovanni-bernard

Cincinnati Bengals (10-4-1) – Denver Broncos (11-4) : 37-28

Enjeux de taille. Une victoire ouvrirait la porte des playoffs aux Bengals. Peyton Manning & Co s’offrirait une semaine de repos en cas de succès dans l’Ohio. Andy Dalton devra également vaincre sa malédiction des matchs en prime time (bilant de 2-5). Et une fois n’est pas coutume, le quarterback des Bengals a peiné, multipliant les mauvaises décisions et les passes imprécises. Mais heureusement pour lui, Jeremy Hill et Giovanni Bernard étaient plus affutés.

De même que la défense. Après avoir étouffé Manning durant le premier acte, l’escouade défensive des Bengals assomme définitivement les Broncos en toute fin de rencontre. À moins de 3 minutes du terme, Peyton se lance en quête de son 52e drive de la victoire. Mais l’entreprise tourne court lorsque Dre Kirkpatrick bondit au-devant de Demaryius Thomas, intercepte le ballon et file dans l’en-but, 30 yards plus loin. Jeu, set et match !

« You shall not pass ! »

Après eux séries insignifiantes, le match se lance enfin. Andy Dalton (17/26, 146 yards, 2 touchdowns et une interception) lance une passe dans les étoiles, A.J. Green tente vainement de l’attraper, mais parvient seulement à la détourner. Du pain béni pour un Aqib Talib opportuniste qui parvient à se saisir du cuir à une main. Le vétéran se relève immédiatement et comble à toutes enjambées les 33 yards qui le séparent de la endzone (0-7). Comme si cela ne suffisait pas, le violent, mais légal, coup assené par T.J. Ward sur Green semble avoir laissé des traces sur le receveur. Pas le temps de s’inquiéter, Jeremy Hill (22 courses, 147 yards, un touchdown et un fumble) enfonce la ligne, résiste à deux plaquages, navigue entre les blocks et file dans la peinture, 85 yards plus loin (7-7). Les Bengals usent et abusent de screen passes et les punters s’échangent les coups de pied.

« Pacman » Jones en profite pour faire valoir ses qualités de retourneur sur une relance longue distance. Mis sur orbites, les Bengals pilonnent la défense de Denver à coup de courses répétées au cœur de la ligne et avancent, sans parvenir pour autant à atteindre la endzone (10-7). Sur la série suivante, Peyton Manning (28/44, 311 yards, 2 touchdowns et 4 interceptions) envoie une passe vers Julius Thomas. À peine a-t-il les mains sur le ballon que Reggie Nelson vient le lui arracher, presque simultanément. Le défenseur sort vainqueur ; après visionnage vidéo, les arbitres confirment l’interception. Andy Dalton capitalise et trouve Jermaine Gresham dans le fond de la endzone (17-7). La défense des Bengals continue de neutraliser Manning & Co, Dalton d’envoyer des parpaings, mais les locaux parviennent à accroître leur avance juste avant la pause (20-7).

Les Bengals sortent les crocs

Omar Bolden sonne la révolte au retour des vestiaires sur un retour de 77 yards. Une rapide passe vers Demaryius Thomas (7 réceptions et 115 yards), une course de C.J. Anderson (129 total yards et un touchdown) et les Broncos sont à nouveau dans le match (20-14). Adam « Pacman » Jones imite Bolden et remonte le terrain sur 80 yards. Giovanni Bernard (81 total yards et un touchdown), aligné sur l’extérieur, traverse le terrain d’est en ouest, échappe au plaquage et file tranquillement dans l’en-but, en marchant (27-14). Réplique immédiate. Emmanuel Sanders (6 réceptions, 70 yards et 2 touchdowns) réalise une réception à une main digne d’Odell Beckham Jr. et permet aux Broncos de pénétrer dans la redzone. Le receveur finit le travail sur une passe courte de 4 yards (27-21). Alors que les Bengals se rapprochent dangereusement de la Terre promise, Von Miller arrache le ballon des mains de Jeremy Hill. Silence dans le Paul Brown Stadium. Un missile de 46 yards vers Demaryius Thomas, un doublé de Sanders et les Broncos reprennent l’avantage (27-28).

Comme si accumuler les yards sur les retours ne lui suffisait pas, Adam Jones s’offre une interception, récompensant un marquage impeccable sur D Thomas. Mais une pénalité pour provocation fait reculer les Bengals loin de la endzone et des poteaux et Dalton est incapable d’aligner deux passes. Les longs retours sont décidément à la mode et Brandon Tate remonte un punt sur 49 yards mettant les hommes de Marvin Lewis en position idéale. L’accès à la endzone leur est, une nouvelle fois, refusé, mais ils ajoutent tout de même trois points qui leur permettent de repasser devant (30-28). Sous une pluie devenue battante, Dre Kirkpatrick soulève la foule en interceptant Manning est scellant un succès ô combien précieux pour les joueurs de Cincinnati. L’ancien Crimson Tide a même le culot d’intercepter son éminence le Shérif une seconde fois dans une tentative de comeback désespérée des hommes de John Fox.

Les Broncos devront battre les Raiders pour s’offrir une semaine de repose. Les Bengals affronteront les Steelers en prime time, dimanche prochain, pour le titre de l’AFC Nord, avec une place en playoffs assurée en poche. Les « Who Dey ! Who Dey ! » peuvent s’élever dans la nuit pluvieuse de Cincinnati.

La feuille de match

[box boxscore_4781_CIN-DEN]

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Oct à 2:30PHI1.33pariez2.6WAS
27-Oct à 2:25BAL1.47pariez2.15MIA
29-Oct à 15:30CLE3.45pariez1.17MIN
29-Oct à 19:00BUF1.55pariez2OAK
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une