Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 17 (22h) : les Seahawks, Packers et Broncos gagnent une semaine de repos

une_def_291214

Les favoris ont passé une soirée tranquille pour leur dernière sortie de la saison régulière. Les Seahawks, Packers et Broncos se sont tous imposés relativement facilement pour s’assurer de démarrer les playoffs avec une semaine de repos.

Dans le match couperet de la semaine, ce sont les Panthers qui ont largement pris le meilleur sur les Falcons pour valider leur billet pour les playoffs.

Enfin, avant un possible départ vers Michigan, Jim Harbaugh s’est offert une dernière victoire avec les 49ers.

Atlanta Falcons (6-10) – Carolina Panthers (7-8-1) : 3-34 – Lire le résumé

Seattle Seahawks (12-4) – Saint Louis Rams (6-10) : 20-6
Quand deux des meilleures défenses de la ligue se rencontrent, il ne faut parfois qu’un ou deux touchdowns pour l’emporter.

Les Seahawks et les Rams se sont tenu tête pendant trois quart-temps, avec deux field goal chacun, jusqu’à ce que Seattle passer la seconde dans la dernière période. Sur la première action du quatrième quart, les champions interceptent Shaun Hill (26/37, 243 yards, 2 int). Sur la série suivante, la ligne ouvre un boulevard pour Marshawn Lynch (15 courses, 64 yards, 1 TD), qui va au touchdown sur une course de 9 yards (13-6). Sur le drive suivant, même punition pour Hill, sauf que Bruce Irvin prend en plus le temps de retourner lui-même le cuir jusqu’à la end zone 49 yards plus loin afin d’inscrire le touchdown (20-6). En cinq minutes, les Seahawks ont tué le match.

Et même lorsque Benny Cunningham arrive à quelques centimètres de la end zone sur le drive suivant, Earl Thomas enlève le ballon de la main adverse pour éviter le touchdown. Non, personne ne visitera la end zone des champions ce dimanche. Un stop de plus sur une quatrième tentative, et Seattle boucle sa saison avec une victoire sans encaisser de touchdown.

Les Seahawks seront la tête de série numéro un des playoffs dans la NFC. Il faudra donc essayer de venir gagner à Seattle.

Green Bay Packers (12-4) – Detroit Lions (11-5) : 30-20
Même avec un seul mollet, Aaron Rodgers (17/22, 226 yards, 2 TDs) est imprenable ! Sorti pendant quelques séries en milieu de match, le quarterback des Packers est revenu en jeu au cours du troisième quart pour porter son équipe à la victoire. C’est même lui qui est allé chercher le touchdown de la gagne dans le quatrième quart sur un quarterback sneak.

Rodgers est le baromètre des Packers, et cela n’a pas été dur à vérifier. Après un touchdown sur un retour de punt dans le premier quart, Green Bay prend l’avantage 14-0 lorsque le numéro 12 trouve Randall Cobb (4 rec, 80 yards, 2 TDs) dans la end zone au cours du second quart. Mais sur cette action, Rodgers reste au sol, avec une blessure au mollet qui s’est visiblement aggravée. Il est évacué sur une voiturette et la foule tremble. Pendant ce temps, les Lions sortent de leur torpeur, et Matt Stafford (20/41, 217 yards, 3 TDs) trouve Calvin Johnson (4 rec, 39 yards, 2 TDs) pour un touchdown juste avant la mi-temps (14-7). Après la pause, Matt Flynn est aux commandes pour la première série, et il ne glane même pas un first down. Dans la foulée, Stafford et Johnson frappent encore pour l’égalisation (14-14).

Sauf que Rodgers est revenu avec ses coéquipiers. Il repart sur le terrain dès la série suivante, et le résultat est immédiat. Sur une passe de 13 yards, il trouve de nouveau Cobb pour remettre les siens devant (21-14). Comme par magie, la défense se réveille aussi et force un punt. Le field goal de Mason Crosby est contré, mais Joique Bell se fait arracher le ballon dès l’action suivante ! Même si ses déplacements sont clairement diminués, Rodgers distribue à nouveau, et il entre dans la end zone lui-même sur un quarterback sneak à neuf minutes du terme (28-14). La défense enfonce même le clou en provoquant un intentional grounding de Stafford dans sa end zone, synonyme de safety (30-14).

Detroit inscrit un touchdown à un peu moins de deux minutes du terme (30-20), mais la conversion à deux points est manquée, tout comme l’onside kick suivant.

Avec cette victoire, les Packers décrochent le titre NFC Nord et la tête de série numéro 2 dans la NFC. Ils seront donc au repos la semaine prochaine.

La défense de Denver a bien contenu l'attaque d'Oakland.

La défense de Denver a bien contenu l’attaque d’Oakland.

Denver Broncos (12-4) – Oakland Raiders (3-13) : 47-14
Peyton Manning (21/37, 273 yards) n’a pas été exceptionnel, mais ce n’était pas nécessaire ce dimanche. Les Broncos ont tranquillement muselé l’attaque des Raiders le temps de construire leur avance. Après un field goal, C.J. Anderson (13 courses, 87 yards, 3 TDs) a inscrit le premier touchdown du match avant que les Raiders ne réduisent l’écart sur un fumble retourné pour un touchdown. Anderson a ensuite doublé, puis triplé la mise afin de mettre Denver à l’abris à l’entame du dernier quart (27-7).

Derek Carr a bien lancé un touchdown pour réduire l’écart (27-14), mais les Broncos n’ont jamais été inquiétés, et ils ont même ajoutés quelques points pour s’assurer une fin de match tranquille au cours de laquelle même Brock Osweiler (2/2, 39 yards, 1 TD) a eu du temps de jeu. Cette victoire leur assure d’être la tête de série numéro deux dans l’AFC. La semaine prochaine sera donc consacrée au repos.

San Francisco 49ers (8-8) – Arizona Cardinals (11-5) : 20-17
Si Jim Harbaugh s’en va, il part sur une victoire dans l’esprit de celles qu’il a décroché au fil des quatre années qu’il a passé à San Francisco. Grâce à un gros jeu au sol, un Colin Kaepernick (15/26, 204 yards, 2 TDs) suffisamment inspiré et une bonne défense pour boucler l’affaire, les 49ers ont privé les Cardinals d’une bonne position pour les playoffs.

La rencontre a démarré pied au plancher, avec une passe de 20 yards de Ryan Lindley (23/39, 316 yards, 2 TDs, 3 int) pour un touchdown de Michael Floyd (8 rec, 153 yards, 2 TDs), puis une connexion de 76 yards entre Kaepernick et Anquan Boldin pour l’égalisation (7-7). Après deux field goal pour San Francisco (13-7) et un pour Arizona (13-10), c’est Lindley et Floyd qui frappent de nouveau avant la pause, avec un touchdown de 41 yards (13-17).

Sous l’impulsion d’un excellent Frank Gore (25 courses, 144 yards), San Francisco revient dans le troisième quart. Kaepernick trouve Bruce Miller pour le touchdown (20-17) dans le troisième quart. Les quinze dernières minutes sont fermées, et la dernière tentative de Lindley se solde par une interception.

Les Niners partent donc sur une bonne note. Pour les Cardinals, les playoffs risquent d’être compliqués sans un véritable quarterback expérimenté.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Oct à 2:30PHI1.33pariez2.6WAS
27-Oct à 2:25BAL1.47pariez2.15MIA
29-Oct à 15:30CLE3.45pariez1.17MIN
29-Oct à 19:00BUF1.55pariez2OAK
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une