Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Wild Card : les Panthers s’envolent au-dessus des Cardinals

Carolina Panthers – Arizona Cardinals : 27-16

Un vieil adage dit que si l’attaque fait gagner des matchs, la défense fait gagner des titres. Le problème avec Arizona ce soir, c’est que la défense était trop seule pour gagner quoi que ce soit. Fidèle à lui-même, le coordinateur défensif, Todd Bowles n’a pas hésité à envoyer de multiples blitz sur Cam Newton pour lui mettre la pression. Laissant parfois ses joueurs à quatre contre quatre dans le fond du terrain.

Mais l’attaque n’a pas été à la hauteur de l’événement. A l’inverse, Cam Newton et ses coéquipiers ont su accélérer quand il le fallait. Sans être exceptionnel en attaque, ils n’ont pas laissé tomber leur défense qui a elle été très bonne. Le quarterback remporte ainsi le premier match de playoffs de sa carrière.

Carolina Panthers - Arizona Cardinals Wild Card 2015

Fozzy Whittaker et toute l’équipe des Panthers sont venus à bout des Cardinals et se sont élevés au prochain tour

Le moment clé

Il reste cinq minutes à jouer dans le troisième quart-temps. Les Panthers viennent d’inscrire un touchdown pour repasser devant au score (20-14). Sur le coup d’envoi suivant, Kevin Reddick plaque Ted Ginn, le retourner, qui perd le contrôle du ballon. Le linebacker de Carolina se jette alors sur le cuir et le recouvre sur la ligne des 3 yards d’Arizona. Une position facile pour Cam Newton et l’attaque qui marque un touchdown quelques jeux plus tard et creuse un écart que les Cardinals ne combleront plus jamais (27-14).

Le film du match

Le premier quart-temps est une histoire de punts. Sur leur premier drive, les Cardinals ne font même pas dix yards et sont obligés de se dégager. Le problème, c’est que le coup de pied ne fait que 20 yards et donne une position très avantageuse aux Panthers. Cam Newton démarre donc son match sur les 40 yards adverse. Carolina en profite et score les premiers points du match (3-0). Les Cardinals récupèrent alors la balle et on assiste à un bis repetita. Pas de first down, un mauvais punt et revoilà les hommes de Ron Rivera dans la moitié de terrain d’Arizona. Cette fois-ci, ils ne s’arrêteront pas aux trois points et iront jusqu’au touchdown. C’est le joueur en forme du moment du côté des Panthers, Jonathan Stewart, qui se charge d’amener le ballon dans la end zone après une course de 13 yards (10-0). A ce moment-là, le match n’a commencé que depuis dix minutes mais on imagine mal l’attaque de Bruce Arians revenir dans le match. La suite est du même acabit puisque le drive suivant se solde par un nouveau punt. Sauf que cette fois-ci le coup de pied est plus long et surtout beaucoup plus compliqué à maitriser pour Breton Bersin. Le ballon rebondit dans les pieds du retourner est repars vers les défenseurs. Justin Bethel ne se fait pas prier et couvre le cuir sur la ligne des 30 yards.

A croire que l’odeur de la end zone a motivé les Cardinals qui se réveillent en attaque (et qui profite aussi d’une pénalité de 15 yards de Charles Johnson). Grâce à une passe d’un yard de Ryan Lindley sur une play action vers Darren Fells, Arizona inscrit son premier touchdown et revient dans la partie dès le premier jeu du deuxième quart-temps (10-7). Quelques minutes plus tard, les visiteurs vont une nouvelle fois profiter d’une erreur de l’attaque des Panthers pour scorer. Sous pression, Cam Newton (18/32, 198 yards, 2 TDs et 1 INT) envoie une passe vers Jerry Cotchery qui ne regarde même pas son quarterback. Antonio Cromartie, lui, n’a pas quitté la balle des yeux et récupère l’offrande. Le cornerback part alors en courant de l’autre côté et ne sera arrêté que 50 yards plus loin par Newton lui-même. Quatre jeux et 17 yards plus tard, le rookie running back Marion Grice plonge dans la end zone. Il est plaqué par Kawann Short qui éjecte le ballon. Roman Harper se jette dessus et pense avoir provoqué un turnover. C’est du moins ce que les arbitres signalent avant de se raviser, avec l’appui, de la vidéo et d’accorder le touchdown (10-14). Malgré un field goal peu avant la mi-temps (13-14), les Cardinals rentrent aux vestiaires en tête un peu contre le cours du jeu.

Le troisième quart-temps sera terrible pour les visiteurs. L’attaque n’y arrive toujours pas enchainant les « 3 and out ». La defense commence elle à fatiguer. Et ça se paye notamment quand Cam Newton envoi une passe pour Fozzy Whittaker qui, bénéficiant de bons blocks, slalome entre les plaquages manqués sur 39 yards jusqu’à la terre promise (20-14). C’est sur le coup d’envoi suivant que Ted Ginn fait exploser le ballon et que les Panthers inscrivent sept nouveaux points, non sans mal et l’aide d’une pénalité. Cam Newton trouve Mike Tolbert sur une play action pour un touchdown d’un yard (27-14). Pourtant, la défense n’a toujours pas dit son dernier mot. Dans le quatrième quart-temps, Sam Acho fond sur Cam Newton et provoque un nouveau fumble récupéré par Rashad Johnson. Mais à la différence de la première période, l’attaque n’arrive pas à en profiter. Dès l’action suivante, Ryan Lindley (16/28, 82yards, 1 TDs, 2 INTs) se fait intercepter par Luke Kuechly qui passe devant Larry Fitzgerald.  La fin de match sera gérée par les Panthers qui intercepteront une fois de plus Lindley et qui encaisseront même un safety volontaire dans le but d’égrainer le chrono (27-16).

Le MVP : Luke Kuechly (10 plaquages, 1 INT et 2 passes défendues)

Auteur de deux actions décisives, Luke Kuechly a pesé sur cette rencontre. Il a d’abord intercepté Ryan Lindley à quelques mètres de la end zone. Avant de s’élever quelques minutes plus tard pour envoyer une autre passe du quarterback des Cardinals dans les bras d’un de ses coéquipiers. A chaque fois, il avait pour responsabilité de défendre sur Larry Fitzgerald. Le linebacker prouve une fois de plus sa polyvalence et son importance dans le système de Ron Rivera puisqu’il ajoute à cela dix plaquages et une défense contre la course impeccable. Comme quoi, même un défenseur peut être MVP.

Le flop : Ryan Lindley (16/28, 82 yards, 1 TD, 2 INTs)

On savait que la tâche serait dure pour le jeune joueur de 25 ans. Et on ne s’était pas trompé. Le quarterback a été grandement mis en difficulté par une très bonne ligne offensive des Panthers qui l’a sacké quatre fois. Autre élément prévisible, Lindley a très peu été aidé par un jeu au sol inexistant (seulement 27 yards gagnés). A partir de là, il était difficile pour lui de se montrer à son avantage. Sa première interception coûte toutefois très chère puisqu’elle enterre définitivement les derniers espoirs de remontée des Cardinals alors que la défense avait une fois de plus fait le boulot.

La stat : 188 yards au sol pour les Panthers

Si les passes de Cam Newton ont été plutôt imprécises du côté des Panthers, le jeu au sol a quant à lui toujours mis les locaux dans le sens de la marche. D’abord grâce à Jonathan Stewart (24 courses, 123 yards et 1 TD) qui A maintenu son niveau de jeu aperçu en fin de saison régulière. Mais aussi dans le sillage de Mike Tolbert, Fozzy Whittaker et du revenant DeAngelo Williams qui a fait son apparition en fin de match. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si ce sont eux qui ont inscrit la totalité des touchdowns des Panthers…dont deux à la réception. Mais le meilleur running back de cette équipe est peut-être Cam Newton (7 courses, 35 yards). Le quarterback globalement peu en réussite dans les airs, avec des passes souvent trop longues ou trop puissantes, n’a jamais hésité à aller gagner les yards au sol. Ce ne sont pas ses récentes blessures, aux côtes par exemple, qui l’ont empêché de se jeter tête en avant pour gagner des nouvelles tentatives.

La suite

Pour les Cardinals la suite est simple. Leur objectif est de maintenir ce niveau en défense tout en renforçant leur attaque. Il faudra être attentif au niveau de santé et de jeu des joueurs de retour de blessure, ️notamment des deux quarterbacks, Carson Palmer et Drew Stanton, ainsi que du running back habituellement titulaire, Andre Ellington. L’intersaison risque aussi d’être agitée pour les dirigeants qui devront régler le cas Larry Fitzgerald et peut-être chercher un remplaçant à Todd Bowles, très demandé.

Pour les Panthers, il faudra attendre demain pour connaitre leur adversaire lors du prochain match. Si Detroit bats Dallas, Carolina affrontera Green Bay. A l’inverse, si Dallas l’emporte, Carolina affrontera le champion en titre, Seattle. Quoi qu’il en soit, ils affronteront, à l’extérieur, une équipe qui les a déjà battus en saison régulière.

La feuille de match

[box boxscore_4810_CAR-ARI]

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
12-Déc à 3:30MIA4pariez1.12NE
15-Déc à 3:25IND1.92pariez1.6DEN
16-Déc à 23:30DET1.27pariez2.8CHI
17-Déc à 3:25KC1.65pariez1.85
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une