Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

Semaine 3 (19h): Soirée folle ! Buffalo bat les Pats’, les Saints et Lions au finish, les Eagles battus

Quel début de soirée complètement de fou ! La série de match de 19 heures a été le théâtre de plusieurs remontées sensationnelles et de beaucoup d’action.

Le plus gros évènement de ces matchs, c’est la victoire des Bills sur les Patriots suite à un improbable comeback marqué par 4 interceptions de Tom Brady.

Les Saints et les Lions ont aussi eu les nerfs solides pour se sortir victorieux de leurs matchs. Michael Vick n’a pas eu cette chance. Ses Eagles ont concédé leur deuxième défaite de suite et lui sa deuxième blessure consécutive.

Drayton Florence a mis sa pierre à l'édifice en retournant une interception de Tom Brady pour un touchdown.

Buffalo Bills (3-0) – New England Patriots (2-1): 34-31
Ils l’ont fait ! Énorme exploit des Bills qui ont surpris les Patriots. Et avec la manière ! Au milieu du second quart, Buffalo était mené 21-0 et la machine New England semblait encore lancée pour une grande soirée. Mais la tendance a commencé à s’inverser lorsque Ryan Fitzpatrick (27/40, 369 yards, 2 TDs, 2 int) a enfin trouvé Steve Johnson (8 rec, 94 yards, 1 TD)  dans la end zone puis que Tom Brady (30/45, 386 yards, 4 TDs, 4 int) a lancé sa première interception. Au retour des vestiaires, les Bills recollent à 17-21 et Brady continue de lancer des interceptions. Après un field goal de Gostkowski, tout s’emballe dans le dernier quart. Fred Jackson (12 courses, 74 yards, 1 TD et 5 rec pour 87 yards) égalise avant que Drayton Florence ne fasse passer son équipe devant sur la 4e interception lancée par Tom Brady. Tout en sang froid, les Pats’ égalisent tout de même à 3mn33 de la fin. Mais les Bills ne se démontent pas. Ils remontent de leurs 20 yards jusqu’aux 1 yard adverses. Fred Jackson semble avoir franchi la ligne mais les arbitres estiment qu’il s’est arrêté à 1 yard de la end zone. Intelligemment, les Bills décident de manger le chrono pour ne pas redonner le ballon à Brady. Une pénalité concédé par les Pats’ leur permet de faire descendre le chrono jusqu’à 2 secondes du coup de sifflet final. C’est à ce moment là que Ryan Lindell transforme un field goal de 28 yards qui donne la victoire à son équipe.
Les énormes performances de Wes Welker (16 rec, 216 yards, 2 TDs) et Rob Gronkowski (7 rec, 109 yards, 2 TDs) n’ont servi à rien. Chad Ochocinco a encore été discret (2 rec, 28 yards) et a surtout laissé échapper un ballon de touchdown.
Les Bills mettent fin à une série de 15 défaites consécutives contre les Patriots. Surtout, ils prennent la tête de la division AFC Est. Y’a de la joie à Buffalo ce soir !

New Orleans Saints (2-1) – Houston Texans (2-1): 40-33
Les Texans sont retombés dans leurs travers. Alors qu’ils avaient le match en main face à une grosse cylindrée, ils ont laissé filer la victoire. Houston a bien pris le match en main en frappant d’abord sur un touchdown d’Owen Daniels (5 rec, 76 yards, 1 TD). Mais les Saints n’ont jamais lâché. Et alors que New Orleans était repassé devant 26-24 dans le dernier quart, Matt Schaub a lancé une coûteuse interception dans sa partie de terrain. Quelques actions plus tard, Drew Brees et les siens creusaient l’écart. Les fans des Texans y ont cru lorsque Schaub a trouvé Walter pour égaliser à 4mn21 de la fin. Mais la défense Texanne a laissé les noir et or  remonter de leurs 7 yards jusqu’à la end zone pour repasser devant à 2mn42 du terme. Houston a récupéré le ballon avec une occasion d’aller égaliser mais une pénalité, un sack et deux passes manquées plus tard, les Saints tenaient leur victoire.
New Orleans avait bien besoin de cette victoire pour rester en haut de la NFC Sud. Les Texans restent aussi en tête de leur division mais ils ont encore du travail à faire avant de dominer les meilleurs.

Minnesota Vikings (0-3) – Detroit Lions (3-0): 23-26 (a.p.)
Les Vikings n’y arrivent pas. L’équipe du Minnesota menait pourtant 20-0 à la mi-temps. Donovan McNabb semblait enfin réveillé (22/36, 211 yards, 1 TD), Adrian Peterson (17 courses, 78 yards, 1 TD) était égal à lui même et la défense mettait la pression sur le quarterback adverse (5 sacks). Oui mais après la pause, plus rien ou presque. Les Lions sont revenus comme des boulets de canon grâce au bras de Matt Stafford (32/46, 378 yards, 2 TDs) et les super pouvoirs de Calvin Johnson (7 rec, 108 yards, 2 TDs). Ce dernier a multiplié les réceptions de très très haut niveau et fait étalage de son incroyable talent. Jason Hanson a donné l’avantage 23-20 à son équipe à 2mn35 de la fin. Dans un sursaut offensif, les Vikings ont arraché la prolongation à 1mn16 de la fin sur un coup de pied de 49 yards. Mais ça n’était qu’un sursis. Les Lions ont gagné le tirage au sort de la prolongation et n’ont pas laissé passer l’occasion. Après une passe de 40 yards de Stafford pour Johnson captée tout en maitrise du bout des doigts, Hanson a réussi le coup de pied de la victoire à 32 yards des poteaux. Les Lions confirment les espoirs placés en eux en alignant leur troisième victoire en autant de matchs.

Nouvelle soirée difficile pour Michael Vick qui a encore dû quitter le terrain sur blessure pour voir son équipe perdre.

Philadelphia Eagles (1-2) – New York Giants (2-1): 16-29
Match en forme de montagnes russes pour les Eagles. Menés 14-0 après un quart-temps, les hommes d’Andy Reid sont ensuite repassés devant 16-13 dans le troisième quart. Mais les choses ont à nouveau tourné à l’avantage des Giants lorsque Michael Vick (16/23, 176 yards, 1 int) a quitté le match avec la main droit cassée. Mike Kafka a été intercepté deux fois pendant que Victor Cruz (3 rec, 110 yards, 2 TDs) et Ahmad Bradshaw (15 courses, 86 yards et 5 rec pour 53 yards et 1 TD) ont porté leur équipe à la victoire. Cruz, qui avait brillé l’an dernier en pré-saison, a été la star de la soirée. La défense des Giants a fait le boulot et Eli Manning (16/23, 254 yards, 4 TDs) a fait un match plus que propre. Les Giants sont désormais devant la Dream Team de Philadelphie au classement de la NFC Est. La Dream Team est loin d’afficher une santé de rêve.

Carolina Panthers (1-2) – Jacksonville Jaguars (0-3): 16-10
La carrière NFL de Blaine Gabbert a commencé avec un safety. Mais le jeune quarterback des Jaguars s’est bien rattrapé. Sous un véritable déluge, Gabbert (12/21, 139 yards, 1 TD, 1 int) a trouvé Mike Thomas (4 rec, 55 yards, 1 TD) pour un touchdown sur la dernière action de la première mi-temps. Mais malgré l’aide de Maurice Jones-Drew (24 courses, 122 yards et 3 rec, 45 yards), Gabbert n’a pas pu mener son équipe à la victoire. Cam Newton (18/34, 158 yards, 1 TD) a fait la différence en trouvant Greg Olsen (7 rec, 57 yards, 1 TD) à 4mn27 de la fin pour le touchdown de la victoire. En panne d’attaque après la pause, les Jags’ ont terminé tous leurs drives de la deuxième mi-temps par un punt. Le terrain gorgé d’eau n’a pas aidé les joueurs à développer un jeu de qualité.

Cincinnati Bengals (1-2) – San Francisco 49ers (2-1): 8-13
Il y a une justice. Après s’être fait refuser un touchdown sur une superbe réception de Michael Crabtree sous pretexte que le receveur était sortie du terrain alors qu’il ne l’était visiblement pas, les 49ers ont fini par l’emporter. La rencontre a été fermée et marqué à la fois par quelques erreurs et le manque de réalisme des deux équipes. Les équipes se sont échangé les field goal jusqu’à ce qu’un touchdown du rookie Kendall Hunter (9 courses, 26 yards, 1 TD) ne débloque l’affaire dans le dernier quart. Un coup de pied de 53 yards de David Akers a fait passer l’écart à 13-6 à 2mn21 du terme. Suffisant à San Francisco pour l’emporter.

Cleveland Browns (2-1) – Miami Dolphins (0-3): 17-16
Le sort du match s’est joué à 21 secondes de la fin lorsque les Dolphins ont fait face à une 4e et 10. Ils doivent alors réussir à gagner un first down pour se mettre en position de tenter un field goal de la victoire. Loupé. La passe de Chad Henne termine dans les mains d’un défenseur adverse ce qui assure la victoire des Browns. Les deux équipes se sont rendu coup pour coup tout au long du match. Devin Thomas (23 courses, 95 yards) a frappé le premier pour Miami mais Josh Cribbs (3 rec, 49 yards, 1 TD) a répliqué avec une superbe réception dans la end zone. Les Dolphins ont ensuite manqué d’efficacité dans la zone rouge alors que les Browns on gardé leur sang froid jusqu’à inscrire le touchdown de la victoire à 48 secondes de la fin sur une superbe réception de Mohammed Massaquoi (2 rec, 26 yards, 1 TD).

Tennessee Titans (2-1) – Denver Broncos (1-2): 17-14
Matt Hasselbeck continue de mener l’attaque des Titans avec efficacité. Car Chris Johnson, lui, est toujours aux abonnés absent. Le coureur n’a cumulé que 21 yards en 13 courses. Hasselbeck a signé un nouveau match de haut niveau (27/36, 311 yards, 2 TDs) malgré la blessure au genou de Kenny Britt en cours de match. Alors que Denver avait l’avantage, les Titans sont repassés devant à 4mn28 de la fin sur une passe d’Hasselbeck pour Daniel Graham dans la end zone. Le drive suivant s’est terminé par une interception de Kyle Orton (24/39, 173 yards, 2 TDs, 2 int) qui a assuré la victoire de Tennessee.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Nov à 19:30 DET 2.4 pariez 1.42 CHI
22-Nov à 23:30 DAL 1.23 pariez 3.25 WAS
23-Nov à 3:20 NO 1.1 pariez 4.7 ATL
25-Nov à 20:00 BAL 1.13 pariez 4.2 OAK

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une