Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Le résumé complet du 2nd tour de la Draft NFL 2015

une_dorial_green_beckham_020515

Le deuxième tour de la Draft rassemble toutes sortes de joueurs : les talents du 1e tour boudés par les équipes, les joueurs valant également un 1e tour, mais blessés et d’autres ayant eu des comportements inadéquats en dehors des terrains, comme le talentueux Randy Gregory.

L’an passé, les bonnes surprises se sont avérer être Jeremy Hill, Jordan Matthews, Carlos Hyde ou encore Jarvis Landry. Cette année, Landon Collins, Dorial Green-Beckham et Randy Gregory étaient pronostiqués à un certain moment au 1e tour, mais ils auront dû attendre la deuxième soirée de la Draft pour être appelés par Roger Goodell.

33. New York Giants (via Tennessee Titans) : Landon Collins, SS, Alabama
La soirée commence fort avec un premier trade. Les Giants descendent à la 33e position pour drafter Landon Collins. Un choix très intéressant pour des Giants qui ont perdu Antrel Rolle durant la free agency qui n’ont actuellement aucun strong safety digne de ce nom. Il pourront également l’employer comme dime linebacker.

34. Tampa Bay Buccaneers : Donovan Smith, OT, Penn State
Les Bucs cherchent a protéger le 1e choix de la Draft 2015, Jameis Winston, et c’est Donovan Smith qui décroche le poste. Avec ses bras interminables et une puissance de feu, il devrait être le prochain right tackle titulaire pour les Tampa Bay Buccaneers. Il devra toutefois être un peu plus athlétique pour pouvoir jouer tackle en NFL.

35. Oakland Raiders : Mario Edwards Jr, DE, Florida State
Difficile de prévoir ce que va devenir Edwards car son poids de forme est autour des 123 kg. Le problème, c’est qu’il apparu hors de forme à 142 kg après la saison. Côté potentiel, il n’y a pas vraiment de limite pour Mario Edwards. Il a évolué dans un système pro-style à FSU et cela ne peut être que bénéfique pour lui.

36. Jacksonville Jaguars : T.J. Yeldon, RB, Alabama
Certainement le running back le plus NFL-Ready encore disponible au début de la 2e soirée. Yeldon sort d’Alabama avec d’excellentes statistiques. Ce qui est intéressant, c’est que le dernier running back drafté au 2e tour sorti d’Alabama n’est autre qu’Eddie Lacy. Yeldon aura fort à faire pour réussir aussi bien que Lacy, mais il a l’avantage de ne pas avoir une grande concurrence à Jacksonville.

37.New York Jets : Devin Smith, WR, Ohio State
Véritable menace sur les courses profondes, il localise facilement la balle et ses mains sont bonnes. Si un pro lui rassemble, il s’agit de Mike Wallace. Smith apprendra aux côtés de Brandon Marshall et Eric Decker, une bonne manière de commencer sa carrière pro.

38.Washington Redskins : Preston Smith, DE, Mississippi State
Washington a perdu Brian Orakpo durant la free agency, il fallait combler un gros trou au pass rush et les Redskins ne l’ont pas fait au 1e tour en protégeant RGIII avec Brandon Scherff. Ils sélectionnent donc Preston Smith bon à la fois contre la course et contre la passe.

39. Chicago Bears : Eddie Goldman, NT, Florida State
La question avec Eddie Goldman, c’est de savoir s’il peut jouer les 3 downs car il semblait perdre un peu de son efficacité sur le 3e downs à FSU. C’est un des raisons pour lesquelles il n’a pas été choisi au 1e tour. Malgré tout, Chicago obtient un excellent joueur pour améliorer un compartiment décevant de leur jeu en 2014, la défense contre la course.

40. Tennessee Titans (via New York Giants) : Dorial Green-Beckham, WR, Missouri/Oklahoma
Athlète incroyable, DGB aura beaucoup à prouver du côté de Nashville pour changer l’image que le monde du football à de lui. Côté potentiel, Green-Beckham n’a pas de limite. Son jeu peut être comparé à celui de Randy Moss et sa taille et sa vitesse à Calvin Johnson. Il attrapera les passes de Marcus Mariota l’an prochain, une attaque à suivre à coup sûr.

41. Carolina Panthers (via St. Louis Rams) : Devin Funchess, WR, Michigan
Apparemment, Ron Rivera aime les grands receveurs et Funchess rejoint Kelvin Benjamin à Charlotte. Il est un cauchemar pour les defensive backs car il maîtrise extrêmement bien les passes lancées derrière son épaule.

42. Atlanta Falcons : Jaelen Collins, CB, Louisiana State
Extrêmement bon en homme à homme, il sait localiser le ballon pour ensuite le dévier ou l’intercepter. Il jouera à l’opposé de Desmond Trufant à Atlanta. Un duo intéressant qui devra essayer d’arrêter Devin Funchess et Kelvin Benjamin deux fois par an.

43. Houston Texans (via Cleveland Browns) : Bernardrick McKinney, ILB, Mississippi State
Excellent athlète, il manque quelque peu de technique, mais son potentiel est immense et il jouera derrière J.J. Watt et Jadeveon Clowney. Avec les trous que ces deux derniers vont creuser, McKinney pourra certainement s’engouffrer et user de ses qualités athlétiques pour plaquer ses adversaires.

44. New Orleans Saints : Hau’oli Kikaha, DE, Washington
Leader de toute la NCAA en sacks en 2014, Kikaha vient améliorer le pass rush des Saints et s’installer aux côtés de Cameron Jordan. Il a toutefois été blessé deux fois aux ligaments du genou, ce qui l’a forcé à être drafté au 2e tour, mais c’est un talent du 1e tour.

45. Minnesota Vikings : Eric Kendricks, ILB, UCLA
Eric Kendricks a prêt à jouer en NFL et il retrouve son coéquipier de UCLA, Anthony Barr, dans le Minnesota. Sa vision de jeu est excellente et il vient renforcer une équipe jeune et talentueuse. Il aura la chance de côtoyer d’excellents vétérans tel que Chad Greenway.

46. San Francisco 49ers : Jaquiski Tartt, SS, Samford
Le salaire d’Antoine Bethea pourrait être trop élevé pour les 49ers en 2016 et ils se donnent une année pour développer Jaquiski Tartt.

47. Philadelphia Eagles (via Miami Dolphins) : Eric Rowe, CB, Utah
Rowe a joué free safety avant de passer cornerback à Utah. Il a donc une polyvalence intéressante pour Chip Kelly qui a jusque là choisi 9 des 17 joueurs qu’il a drafté dans la conférence PAC-12. Avec les joueurs recrutés au poste de cornerback durant la free agency, il ne serait pas étonnant de voir Rowe retourner au poste de safety.

48. San Diego Chargers : Denzel Perryman, ILB, Miami
Certains peuvent penser qu’il est trop petit ou trop lent, mais sa vision de jeu est si bonne qu’elle cache extrêmement bien les défauts du jeu de Denzel Perryman. De plus, l’ancien de Miami sait comment plaquer un joueur et rate rarement son coup, plutôt une bonne chose pour un linebacker.

49. Kansas City Chiefs : Mitch Morse, OT, Missouri
Capable de jouer au 5 postes de la ligne offensive, Morse aidera Andy Reid qui veut plus utiliser la passe car l’ancien de Michigan sait comment protéger un quarterback et lui construire une belle poche.

50. Buffalo Bills : Ronald Darby, CB, FSU
Encore un joueur athétique, mais assez brut techniquement. Il a l’expérience des grands matches en sortant de FSU et c’est toujours une très bonne chose pour un jeune joueur entrant dans la cours des grands.

51. Cleveland Browns (via Houston Texans) : Nate Orchard, DE, Utah
Nate Orchard va aider Danny Shelton à arrêter les Le’Veon Bell, Justin Forsett, Jeremy Hill et Giovanni Bernard l’an prochain. Les Cleveland Browns continuent de renforcer leur défense au sol après avoir investit dans leur défense aérienne l’an passé.

52. Miami Dolphins (via Philadelphia Eagles) : Jordan Philips, DT, Oklahoma
Bon à la fois contre la passe et contre la course, sa production pourrait bien être excellente l’an prochain car il évoluera à côté d’un joueur constamment pris à deux, Ndamukong Suh. Il pourra par la même occasion apprendre énormément de Suh.

53. Cincinnati Bengals : Jake Fisher, OT, Oregon
Il protégeait Marcus Mariota, il protégera Andy Dalton. Jake Fisher peut jouer des deux côtés de la ligne offensive et après avoir sélectionné le tackle Cedric Ogbuehi au 1er tour, les Bengals reviennent à la charge en renforçant leur ligne offensive.

54. Detroit Lions : Ameer Abdullah, RB, Nebraska
Avec 3 saisons à plus de 1000 yards dont deux à plus de 1600, Ameer Abdullah est extrêmement talentueux, mais il lui manque quelques centimètres. Ses mains sont petites également et c’est une des raisons pourquoi il a eu des problèmes de fumble durant sa carrière universitaire. Excellent complément pour Joique Bell.

55. Baltimore Ravens (via Arizona Cardinals) : Maxx Williams, TE, Minnesota
Voici le premier tight end de la Draft 2015. Maxx Williams a évolué proche de Kyle Rudolph durant sa carrière universitaire et leurs jeux se ressemblent. Les Ravens viennent de perdre Owen Daniels et le statut de Dennis Pitta est incertain, ils sélectionnent dont un bon athlète avec d’excellentes mains.

56. Pittsburgh Steelers : Sanquez Golson, CB, Ole Miss
Drafté par les Boston Red Sox, Golson sait comment repérer et s’emparer du ballon. il a réussi une game-winning interception contre Alabama en 2014 et semble donc ne pas fléchir dans les moments chauds.

57. St. Louis Rams (via Carolina Panthers) : Rob Havenstein, OT, Wisconsin
Rob Havenstein avait la tâche d’ouvrir des brèches pour Melvin Gordon, il aura le même rôle dans les années prochaines, mais l’homme qui courera derrière lui s’appelle Todd Gurley

58. Arizona Cardinals (via Baltimore Ravens) : Markus Golden, DE, Missouri
Avoir joué aux côtés de Shane Ray n’a peut-être pas aidé à voir toutes les qualités de Markus Golden. Extrêmement talentueux, il manque malheureusement de taille et la longueur de ses bras n’est pas assez importante pour être sélectionner au 1e tour

59. Denver Broncos : Ty Sambrailo, OT, Colorado State
Un tackle de qualité, mais qui devra devenir plus athlétique, pour protéger Peyton Manning. Il sera efficace sur les screen passes grâce à sa vitesse latérale.

60. Dallas Cowboys : Randy Gregory, DE, Nebraska
Enfin ! C’est la délivrance pour l’ancien de Nebraska. Depuis le Combine où il a été contrôlé positif à la marijuana, Gregory a dû répondre à beaucoup de questions sur le fait d’être prêt ou non à jouer chez les pros et il n’a pas impressionné grand monde, mais un homme dans cette ligue aime particulièrement prendre des risques et cet homme s’appelle Jerry Jones.

61. Tampa Bay Buccaneers (via Indianapolis Colts) : Ali Marpet, OT, Hobart
Il est le premier offensive lineman issu de 3e division drafté depuis 1996. Star du combine, il a prouvé avoir les outils pour bousculer les lignes défensives et y créer des brèches. Une addition de plus à la protection rapprochée de Jameis Winston.

62. Green Bay Packers : Quinten Rollins, CB, Miami (Ohio)
Avec une seule saison de football universitaire dans les jambes, Quinten Rollins reste un point d’interrogation, mais avec les pertes de Tramon Williams et Davon House, les Packers avaient besoin d’aide à l’arrière de la défense.

63 . Seattle Seahawks : Frank Clark, DE, Michigan
Le premier choix des Seahawks dans cette Draft 2015 se porte sur Frank Clark. Il présente beaucoup de problèmes en dehors du terrain, mais les Seahawks n’ont jamais eu peur de ce genre de chose et le potentiel du joueur est immense.

64. New England Patriots : Jordan Richards, S, Stanford
La cuisine Belichick continue avec la sélection d’un joueur n’étant pas attendu avant le 4e tour. Malgré ça, Richards est un leader et assez athlétique pour la NFL. il devra par contre améliorer sa technique, mais il a le meilleur des professeurs pour ça en la personne de Devin McCourty.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Oct à 2:25OAK2.05pariez1.52KC
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00GB2.6pariez1.33NO
22-Oct à 19:00IND2.1pariez1.5JAX
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une