Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Analyse d’avant-saison: St-Louis Rams

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2015. Au programme aujourd’hui : les St-Louis Rams.

Présentés commes de possibles outsiders à l’orée de la saison 2014, les Rams avaient (presque) tout perdu lorsque leur quarterback titulaire, Sam Bradford, s’était encore blessé lors de l’avant-dernier match de pré-saison. Leur début de saison façon diesel, et leur incapacité à capitaliser sur d’excellentes premières mi-temps, les avaient condamnés à regarder les playoffs à la maison, pour la 10e année de suite. Avec un effectif remanié, leurs espoirs de qualification sont de nouveau repartis à la hausse. Y arriveront-ils enfin en 2015?

La saison dernière :  6 victoires –  10 défaites.

Les fans des Rams espèrent voir Todd Gurley sur le terrain le plus vite possible

Les fans des Rams espèrent voir Todd Gurley sur le terrain le plus vite possible

Mouvements à l’intersaison : L’ère Sam Bradford, débutée en 2010, s’est donc achevée sur les bords du Mississipi, les dirigeants l’ayant envoyé chez les Eagles en échange de Nick Foles.
La ligne offensive ayant été une sorte de désastre ambulant la saison dernière, Jeff Fisher s’est particulièrement concentré sur ce point lors de la draft mais non sans omettre de sélectionner Todd Gurley avec son premier choix, peut-être le plus beau talent de toute cette cuvée, d’après de nombreux observateurs.
L’arrivée surprise de Nick Fairley renforce encore un peu plus une ligne défensive des plus féroces, une condition sine qua non pour exister dans l’ultra-compétitive NFC Ouest.

Arrivées notables : Nick Foles (QB), Case Keenum (QB), Mike Person (G), Nick Fairley (DT), Akeem Ayers (OLB).
Re-signatures : Tim Barnes (C), Lance Kendricks (WR), Kenny Britt (WR), Austin Davis (QB)
Draft :  Todd Gurley (RB), Rob Havenstein (OT), Jamon Brown (OT), Sean Mannion (QB), Andrew Donnal (OT).
Pertes notables : Sam Bradford  (QB), Shaun Hill (QB), Zac Stacy (RB), Jake Long (OT), Joseph Barksdale (OT), Davin Joseph (G), Scott Wells (C), Kendall Langford (DT).

Les points forts : S’il y a bien un secteur où les Rams n’ont pas à rougir face à qui que ce soit en NFL, c’est bien au niveau de leur défense rapprochée et de leur Front Seven. Avec des joueurs comme Robert Quinn, Aaron Donald, Chris Long, Michael Brockers et le nouvel arrivant Nick Fairley, ils vont faire extrêmement mal aux lignes offensives adverses. L’expérience de la saison dernière, où la ligne défensive n’avait réalisé qu’un sack lors des quatre premiers matches, devrait leur permettre de réaliser un excellent début de saison. Ils en auront besoin avec une première partie de calendrier difficile!

Choisi par les Rams en 10e position de la draft, Todd Gurley est un talent immense. Sa blessure aux ligaments devrait retarder ses débuts mais le joueur semble être un « can’t miss prospect » comme on n’en a plus vu à ce poste depuis Adrian Peterson. Sa puissance et sa vitesse devrait convenir parfaitement au turf du Edward Jones Stadium, même si cette surface n’est pas la meilleure pour les articulations. En attendant sa mise sur orbite, St Louis pourra s’appuyer sur Tre Mason, dont la fin de saison dernière a été extrêmement prometteuse (4,3 yards par tentative sur les 7 derniers matches).

Jeff Fisher est passé maître dans l’art de laisser ses coaches d’équipe spéciale surprendre tout le monde, y compris leurs propres joueurs. Avec un tel sens du timing et de la prise de risques, les adversaires doivent être sur leurs gardes à tout moment. Johnny Hekker, un des meilleurs punters de la ligue (4e l’an dernier au gain net), est aussi un excellent passeur sur 4th down (5/6 en 3 saisons, dont 2/2 en 2014).

Les points faibles : Si la ligne défensive est, peut-être, ce qui se fait de mieux en NFL, on ne peut pas en dire autant de la defense aérienne des Rams. Le talent du safety TJ Mc Donald ne cache pas les errances, souvent fatales, de Janoris Jenkins et Trumaine Johnson. Le « cas » Mark Barron, grand talent mais arrivé avec son bagage de problème extra-sportifs, pose question. La perte d’EJ Gaines pour la saison est également un coup dur pour cette unité qui devrait, pourtant, plus souvent récolter les fruits du travail de son Front Seven.

La ligne offensive a été totalement rebâtie du côté de St-Louis, sans que l’on sache vraiment à quoi l’on peut s’attendre. Greg Robinson est maintenant bien positionné en left tackle où sa masse devrait permettre de garder Nick Foles loin des défenseurs adverses. Néanmoins, mis à part le vétéran Rodger Saffold, les autres joueurs sont de gros points d’interrogation. Pas vraiment une bonne chose dans ce secteur…

Enfin, et malgré la bonne saison de Kenny Britt qui lui a valu de re-signer, les receveurs ne semblent pas être au niveau d’un prétendant aux playoffs. L’arrivée de Franck Cignetti, comme nouveau coordinateur offensif, pourrait aider Tavon Austin ou Stedman Bailey à enfin franchir un cap dans leur progression. Malgré tout, il semble encore manquer aux Rams ce « Go-to receiver« , capable d’aller chercher les first-downs pour garder l’attaque sur le terrain.

Facteur(s) X : Quel Nick Foles va-t-on voir dans le Missouri? Celui de 2013, dont on avait fait un possible MVP de la Ligue, après avoir marqué 26 touchdowns et lancé seulement 2 interceptions lors des 11 derniers matches de la saison, à 64% de reussite? Ou bien celui de 2014 aux stats bien moindres (13 touchdowns, 10 interceptions à 60% de reussite) et à la santé fluctuante. Sa clavicule cassée l’an passé n’a  pas empêché Les Snead, le GM des Rams, de parier sur lui et d’investir dans une ligne offensive de poids pour le protéger. Saura-t-il lui rendre sa confiance?

Calendrier : Seahawks, @Redskins, Steelers, @Cardinals, @Packers, Bye, Browns, 49ers, @Vikings, Bears, @Ravens, @Bengals, Cardinals, Lions, Buccaneers, @Seahawks, @49ers.

En résumé : Un début de saison compliqué avec la réception des doubles champions de la NFC, les Seahawks, avant des déplacements peu évidents en Arizona et à Green Bay. Si les Rams parviennent à leur bye-week (en Semaine 6) avec un bilan positif, voire équilibré, leur saison sera lancée sur d’excellents rails. Le boost apporté par Todd Gurley en attaque, pour contrôler le jeu au sol, devrait leur permettre d’enfin mettre à profit l’excellente défense dont ils disposent. En tout cas, c’est sans doute la saison de la dernière chance pour Jeff Fisher et Les Snead avant que le propriétaire ne songe à chambouler le staff, sur fond de rumeurs de déménagement à Los Angeles…

Le pronostic :  8 victoires –  8 défaites.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Sep à 2:25SF1.92pariez1.6LA
24-Sep à 15:30JAX2.3pariez1.4BAL
24-Sep à 19:00BUF2.1pariez1.5DEN
24-Sep à 19:00CAR1.3pariez2.7NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une