Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Analyse d’avant-saison : Oakland Raiders

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2015. Au programme d’aujourd’hui des supporters aussi déjantés qu’à un concert de black metal et un surnom de stade stratosphérique : le Black Hole. Aujourd’hui, nous parlons des Oakland Raiders.

Pour une fois, commençons par la conclusion : cette année 2015 va être compliquée pour les Raiders. Oakland n’a plus atteint les playoffs depuis 2002. Depuis 1995, ils ont perdu plus de matches qu’ils n’en ont gagné à domicile (72 victoires contre 88 défaites). De plus, Oakland a changé la grande majorité de son staff d’entraîneur à l’intersaison et l’adaptation ne va pas forcément être simple. Malgré tout, l’effectif s’est amélioré et les Raiders montrent l’envie de retrouver la gloire qui était la leur auparavant. Tout n’est pas négatif dans la Baie cet été.

La saison dernière : 3-13 (4e en AFC Ouest)

Amari Cooper est le joueur le plus attendu du côté d'Oakland.

Amari Cooper est le joueur le plus attendu du côté d’Oakland.

Mouvements à l’intersaison : La grosse arrivée de cet été, c’est le receveur Amari Cooper au quatrième choix de la draft. Le joueur d’Alabama a explosé en 2014 en inscrivant 16 touchdowns et en gagnant 1727 yards dans les airs. Avec la bonne saison rookie de Derek Carr l’an passé, les Raiders tiennent probablement là leur meilleure option offensive. D’autant qu’un autre nom connu de la NFL est venu s’ajouter au poste de receveur : celui de Michael Crabtree. Ce dernier reste dans la baie après avoir quitté les 49ers sur une note plutôt décevante (698 yards, 4 TD pour l’exercice 2014). Au poste de coureur, Latavius Muray a connu une bonne fin de saison et ne devrait pas être trop inquiété par l’arrivée de Trent Richardson en provenance des Colts.

En défense, Khalil Mack était et sera le leader incontesté de cette équipe d’Oakland. Devant lui, l’apport le plus important à la ligne défensive est celui de Dan Williams en provenance d’Arizona. Chez les linebackers, la nouveauté que l’on attend de voir c’est Curtis Lofton, débarqué de chez les Saints. Quatrième meilleur plaqueur de la ligue l’an dernier avec 144 réalisations mais étonnement transparent dans les autres secteurs du jeu, Lofton devrait verrouiller un peu plus cette défense au sol qui commence à ressembler à quelque chose d’intéressant. Difficile d’en dire autant pour les lignes arrières. L’arrivée de Nate Allen au poste de Safety n’est pas franchement une joie quand on sait qu’il ne convenait plus aux Eagles, l’avant dernière défense contre la passe en NFL.

Autres changements notables : sur le banc de touche. Jack Del Rio, ex-head coach des Jaguars et assistant de John Fox à Denver, pose ses valises à Oakland. Son travail avec les Broncos avait été salué, notamment lorsqu’il avait du assurer l’intérim de Fox pour des pépins de santé. Mais avec Jacksonville, l’histoire avait été moins belle et plusieurs voix outre-atlantique, dont celle de l’ancien propriétaire Wayne Weaver, craignent que Del Rio n’apporte pas grand chose à la franchise. Autre souci : l’arrivée d’un nouveau coordinateur offensif, Bill Musgrave. Pour un jeune quarterback comme Derek Carr, aussi talentueux soit-il, ce n’est jamais évident.

Arrivées notables : Christian Ponder (QB), Roy Helu (RB), Trent Richardson (RB), Michael Crabtree (WR), Rodney Hudson (C), Dan Williams (DL), Malcom Smith (LB), Curtis Lofton (LB), Nate Allen (S), Trindon Holliday (KR).
Draft : Amari Cooper (WR), Mario Edwards (DE), Clive Walford (TE), Jon Feliciano (G), Ben Heeney (LB), Neiron Ball (LB), Max Valles (DE/LB)
Pertes notables : Matt Schaub (QB), Darren McFadden (RB), Maurice Jones-Drew (RB), James Jones (WR), Denarius Moore (WR), Kevin Boothe (OL), Stefen Wisniewski (C), Antonio Smith (DL), Pat Sims (DL), LaMarr Woodley (DE/LB), Tarell Brown (CB), Carlos Rogers (CB), Chimdi Chekwa (CB), Tyvon Branch (S).

Les points forts : Le point fort de cette équipe des Raiders est sans conteste sa défense contre la course. Lofton, Mack, c’est du solide au poste de linebacker. Devant, le pass-rush ne sera pas l’un des plus reluisants en NFL mais il peut aller poser quelques problèmes à une ligne offensive moyenne. Les Raiders aimeraient d’ailleurs bien que le jeune Khalil Mack oeuvre d’avantage dans ce domaine en plus de la défense au sol.

En attaque, Amari Cooper est prometteur mais il est trop tôt pour miser sur lui. Crabtree sait être un receveur explosif mais son caractère compliqué et son inconstance en font également une inconnue. Sur le papier, en tous cas, cette doublette fait presque envie. Derek Carr avait offert de belles performances l’an dernier et il est déjà une garantie pour son équipe cette année. Au sol, le départ de Darren McFadden ne devrait pas être trop compliqué à combler. Latavius Murray a connu une bonne fin de saison avec 5.2 yards parcourus par porté en moyenne sur une demi-saison.

Les points faibles : Le gros problème des Raiders, c’est leur défense aérienne. Moyenne dans cet exercice en 2014, on voit mal le safety vétéran Charles Woodson du haut de ses 39 ans couvrir les jeunes receveurs adverses. Et Nate Allen n’est pas non plus une garantie face à une attaque un peu fougueuse/explosive. Le cornerback D.J. Hayden n’a toujours pas réalisé une saison complète depuis son arrivée en 2013 et son niveau de jeu est incertain.

Autre souci, le manque de profondeur de l’effectif. Si les titulaires comme Cooper ou Crabtree se blessent, il n’y a plus personne derrière pour pallier. Même constat en défense. Et sur les phases d’équipe spéciales, les Raiders ont peiné l’an dernier là où leurs adversaires se sont souvent régalé, gagnant en moyenne 32 yards sur retour de kickoff quand Oakland n’en gagnait que 22 en moyenne.

Facteur(s) X : L’entente Carr-Cooper sera l’élément déterminant de cette année 2015. Si ces deux-là parviennent à combiner rapidement, ils seront une vraie menace offensive. Non seulement ils pourraient faire avancer l’équipe mais ils enlèveraient un peu de pression au jeu au sol et Murray serait en mesure d’équilibrer l’attaque. Malheureusement pour eux, ils seront attendus et leur inexpérience relative du haut niveau peut leur faire perdre rapidement prise si la pression s’avère trop élevée. Ou si l’un des deux se blesse.

Calendrier : BengalsRavens, @Browns, @Bears, Broncos, Bye,@Chargers, Jets,@Steelers, Vikings, @Lions, @Titans, Chiefs, @Broncos, Packers, Chargers, @Chiefs

En résumé : Les Raiders continuent de recruter et de drafter efficacement mais les résultats ne vont sans doute pas se voir dès cette année. Un nouveau coach, un quarterback en construction que l’on entoure petit à petit et une défense qui repose en grande partie sur un Khalil Mack qui peut encore progresser, cela risque d’être trop juste cette année. Mais en continuant avec cette politique de reconstruction, les Raiders pourraient finir par être un sérieux concurrent. Simplement pas en 2015.

Le pronostic : 3-13 (4e à l’Ouest)

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Sep à 2:25SF1.92pariez1.6LA
24-Sep à 15:30JAX2.3pariez1.4BAL
24-Sep à 19:00BUF2.1pariez1.5DEN
24-Sep à 19:00CAR1.3pariez2.7NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une