Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Analyse d’avant-saison : Kansas City Chiefs

maclin-kcSuite de la présentation équipe par équipe de la saison 2015. Au programme aujourd’hui : les Kansas City Chiefs.

Le mot d’ordre est simple : Stabilité ! Sorti aux portes des playoffs l’an passé, la bande d’Andy Reid a procédé par petites retouches pour renforcer son roster pendant l’intersaison. Beaucoup plus réguliers depuis l’arrivée de l’ancien coach des Eagles, les Chiefs aspirent à devenir l’une des places fortes de la conférence américaine, avec pas mal de bonnes nouvelles pendant l’été.

La saison dernière : 9 victoires – 7 défaites.

Mouvements à l’intersaison : Deux des plus belles opérations des Chiefs concernent deux joueurs qui faisaient déjà partie du roster l’an passé. Avec la prolongation de Justin Houston, et le retour d’Eric Berry, après de graves problèmes de santé, la franchise du Missouri pourra compter sur ses deux playmakers stars pour consolider une défense assez fiable depuis deux ans. La question de l’attaque n’a pas été oubliée non plus, notamment au poste de receveur. Jeremy Maclin retrouve Andy Reid pour renforcer une escouade très décriée en 2014, avec aucun touchdown inscrit par un receveur. Comme souvent, la ligne offensive a également dû faire face à certains départs, comme celui de Rodney Hudson, suppléés entre autres par la signature de Ben Grubbs, en provenance des Saints.

Un poste considéré aussi par le biais de la draft, avec l’ancien lineman de Missouri, Mitch Morse, qui pourrait vite jouer des coudes en tant que centre titulaire. Par ailleurs, la draft de KC fait la part belle au jeu aérien, avec l’arrivée de Chris Conley au poste de receveur, et surtout les renforts de Steven Nelson et du facétieux Marcus Peters pour contrecarrer les Peyton Manning, Philip Rivers et autres Derek Carr au sein de l’AFC Ouest.

Arrivées notables : Jeremy Maclin (WR), Ben Grubbs (G), Tyvon Branch (S).
Re-signatures :
Jason Avant (WR), Junior Hemingway (WR), Josh Mauga (LB), Justin Houston (LB), Ron Parker (DB).
Draft : Marcus Peters (CB), Mitch Morse (OL), Chris Conley (WR), Steven Nelson (CB), Ramik Wilson (LB), D.J. Alexander (LB), James O’Shaughnessy (TE), Rakeem Nunez-Roches (DT), Da’Ron Brown (WR).
Pertes notables : Dwayne Bowe (WR), Jeff Linkenbach (G), Rodney Hudson (OL), Joe Mays (LB), Kurt Coleman (S).

Les points forts : Indéniablement, les Chiefs possèdent un des meilleurs running backs de la ligue, avec Jamaal Charles. Une superstar qui peut même compter sur l’efficacité d’un Knile Davis pour le laisser souffler un peu. En 2014, les hommes en rouge ont été la troisième meilleure équipe de la ligue, en termes de touchdowns inscrits au sol. De l’autre côté du ballon, les Chefs ne sont pas mal non plus dans ce domaine. Derrière Dontari Poe, l’escouade de Bob Sutton a dû attendre la douzième semaine de saison régulière avant de concéder un TD à la course, l’année dernière, et ce sans star majeur au poste de linebacker intérieur, et avec un Derrick Johnson rapidement out pour la saison. Enfin, comment évoquer les points forts de Kansas City sans parler du pass rush, l’un des atouts majeurs de l’ère Reid. Le duo Houston-Hali est à prendre au sérieux, et l’émergence de Dee Ford, premier tour de draft 2014, est espérée sur place.

Les points faibles : La ligne offensive a donc perdu une nouvelle pièce maîtresse avec Rodney Hudson, quelques mois après Branden Albert et Jon Asamoah. Andy Reid fait confiance à ses hommes, quel que soit leur expérience, une confiance nécessaire, car hormis l’espoir Eric Fisher, et le vieillissant Ben Grubbs, les références manquent au sein de cette escouade.

Facteur(s) X : Alex Smith. S’il montre de meilleures choses au sein de la ligue, depuis l’arrivée de Jim Harbaugh aux 49ers, Smith peine encore à devenir le vrai taulier de cette équipe, malgré le luxe d’avoir Jamaal Charles juste derrière lui. Les receveurs ont été régulièrement pointés du doigt l’an passé, mais l’ancienne vedette d’Utah a sans doute aussi sa responsabilité sur cette connexion déplorable. 2015 pourrait déjà être une année charnière pour l’intéressé, sous peine de voir Andy Reid perdre patience …

Calendrier : @ Texans, Broncos, @ Packers, @ Bengals, Bears, @ Vikings, Steelers, Lions, @ Broncos, @ Chargers, Bills, @ Raiders, Chargers, @ Ravens, Browns, Raiders

En résumé : A n’en pas douter, les Chiefs vont en ennuyer plus d’un cette saison, et si les pépins physiques les épargnent suffisamment (Houston, Charles, Hali en 2013 face aux Colts, Johnson et Berry la saison dernière), une place en playoffs serait tout sauf une surprise. Reste que le niveau de l’AFC devient homogène, et avec peu de mouvements, et une ligne offensive qui pose question, voir les Chiefs à plus de 9 ou 10 victoires s’apparente pour l’instant à du fantasme.

Le pronostic : 9 victoires – 7 défaites

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Sep à 15:30JAX2.3pariez1.4BAL
24-Sep à 19:00BUF2.15pariez1.47DEN
24-Sep à 19:00CAR1.3pariez2.7NO
24-Sep à 19:00CHI3.1pariez1.22PIT
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une