Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Analyse d’avant-saison : Chicago Bears

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2015. Aujourd’hui, direction Windy City et les grands lacs du Nord. Aujourd’hui, nous parlons des Chicago Bears.

La dernière saison des Bears était pour le moins compliquée. L’ambiance tendu dans le vestiaire faisait plus souvent la une que les performances des joueurs sur le terrain et l’entraîneur Marc Trestman n’arrivait visiblement plus à contrôler son effectif. Résultat : la porte pour le coach et le manager général Phil Emery. Pour le remplacer, la direction a fait venir Ryan Pace, le plus jeune GM de la NFL à 37 ans. Et le néo-manager a recruté un entraîneur d’expérience : John Fox, auteur de quatre bonnes saisons à Denver (4 titres de divisions en 4 ans !). Prometteur ? Oui. Suffisant pour espérer jouer les playoffs ? Difficilement.

La saison dernière : 5-11 (4e NFC Nord)

Kevin White et ses dreds sont très attendus à Chicago mais la blessure du jeune receveur va retarder son éclosion.

Kevin White et ses dreds sont très attendus à Chicago mais la blessure du jeune receveur va retarder son début de carrière.

Mouvements à l’intersaison : Commençons par les mauvaises nouvelles : le départ de Brandon Marshall. Certes, le receveur de 31 ans a connu l’une de ses pires saisons avec 721 yards, la 1e fois depuis 2007 qu’il est sous les 1000 yards. Mais il a tout de même inscrit 8 touchdowns en 13 matches et était l’une des cibles préférées de Cutler dans la end-zone. Pour pallier son départ, les Bears ont fait venir Eddie Royal qui avait déjà joué à Denver avec Cutler. D’autant que le choix du premier tour des Bears Kevin White s’est blessé au tibia et pourrait ne pas être prêt pour le premier match de la saison.

La ligne offensive va avoir un nouvel homme au centre : Will Montgomery, débarqué des Broncos. Il n’était pas particulièrement éblouissant à Denver mais il a l’avantage de connaître le nouveau coordinateur offensif Adam Gase et il est bien entouré par Kyle Long et Matt Slauson. Jay Cutler devrait être un peu plus tranquille que l’an dernier.

En défense, les Bears veulent passer à un schéma 3-4 cette année et ils ont fait le bon recrutement pour ça : Pernell McPhee, ancienne doublure de Dumervil et Suggs à Baltimore, est attendu comme un pass-rusher mais aussi comme un défenseur plus complet. La question est de savoir s’il parviendra à être aussi pressant sur le quarterback adverse en jouant quasiment tous les snaps. Plusieurs joueurs de l’effectif comme Jay Ratliff ou Lamarr Houston sont familiers avec ce schéma en 3-4 donc la transition devrait se faire en douceur.

Pour les lignes arrières, les départs de Chris Conte et Charles Tillman au poste de cornerbacks seront compensés par la profondeurs du banc. Pour le poste de safety, les Bears ont frappé fort en faisant venir le triple Pro Bowler Antrel Rolle. Le vétéran, ex-joueur des Giants, n’a plus sa forme d’antan mais il est capable de couvrir la passe comme la course et peut apporter son expérience à un effectif encore jeune. Jeune mais surtout moins fourni que pour les cornerbacks. Il ne faudrait pas que trop de titulaires se blessent.

Arrivées notables : Jacquizz Rodgers (RB), Eddie Royal (WR), Bear Pascoe (TE), Vlad Ducasse (G), Will Montgomery (C), Jarvis Jenkins (DE), Pernell McPhee (DE/LB), Sam Acho (DE/LB), Mason Foster (LB), Alan Ball (CB), Antrel Rolle (S).
Draft : Kevin White (WR), Eddie Goldman (DE), Hroniss Grasu (C), Jeremy Langford (RB), Adrian Amos (S).
Pertes notables : Brandon Marshall (WR), Roberto Garza (C), Brian De La Puente (C), Ray McDonald (DE), Stephen Paea (DE), Lance Briggs (LB), D.J. Williams (LB), Charles Tillman (CB), Chris Conte (S), Danny McCray (S).

Les points forts : L’escouade offensive est tout de même plus qu’honorable sur le papier. Malgré le départ de Marhsall, il reste des receveurs de qualité (Jeffery, Bennett, White, Royal) et Matt Forte est encore l’un des coureurs les plus performants de cette ligue. D’autant plus que sa versatilité course/passe offre de belles possibilités en attaque. L’an dernier, il était le joueur avec le plus de réceptions (102 pour 808 yards) de l’effectif. Les Bears pourraient être une très belle attaque. Si…

Les points faibles : … ils n’avaient pas Jay Cutler à la baguette. Depuis son arrivée en 2009, Cutler n’a jamais fait l’unanimité à Chicago. L’an dernier, il a même fait craquer certains de ses coéquipiers. Son attitude, au mieux blasée, fait grincer des dents sur le terrain et dans les tribunes. Pourtant, le garçon n’est pas un mauvais joueur. Il n’est pas toujours très bien protégé (38 sacks) mais parvient tout de même à lancer 3800 yards et 28 touchdowns. Malheureusement, son temps semble révolu à Windy City et n’en serait son contrat faramineux (126 millions jusqu’en 2020), il serait sans doute déjà sorti par la petite porte. Les Bears attendent sans doute la prochaine draft pour faire venir leur futur meneur de jeu.

Facteur(s) X : L’adaptation de la défense au nouveau schéma de jeu peut faire la différence en 2015. L’arrivée de Vic Fangio au poste de coordinateur défensif et de son schéma en 3-4 peut restaurer le rideau de fer qu’était la défense des Bears du temps de Lovie Smith. Si certains joueurs ont déjà connu ce format, d’autres vétérans vont peut-être avoir besoin d’un temps d’adaptation. Jared Allen, par exemple, est peut-être déjà trop vieux pour vouloir apprendre tout un nouveau système. Si l’ensemble de la défense se met au diapason rapidement, les Bears pourraient surprendre plus d’une attaque en début de saison.

Calendrier : Packers, Cardinals, @Seahawks, Raiders, @Chiefs, @Lions, Bye week, Vikings, @Chargers, @Rams, Broncos, @Packers, 49ers, Redskins, @Vikings, @Buccaneers, Lions

En résumé : Les Bears ont entamé la première étape d’une reconstruction nécessaire après une saison à l’atmosphère étouffante : le changement de staff. Fox et son équipe devrait relancer une équipe de Chicago à la peine depuis deux ans, notamment sur le plan défensif. Mais il va manquer encore un élément clé pour pouvoir prétendre atteindre les hautes sphères de la NFL : un quarterback. Ou en tous cas, un quarterback motivé. Car si Cutler ne se réveille pas cette saison, ce sera sans aucun doute la fin que certains lui promettaient déjà cet été. Il s’est vu offrir une nouvelle chance, espérons pour lui et pour son équipe, qu’il sache la saisir cette année.

Le pronostic : 6-10

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Oct à 2:25OAK2.1pariez1.5KC
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.6pariez1.33NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une