Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

Semaine 5 (19h): Les Raiders pour Davis, Philadelphie s’enfonce, les Giants surpris

Les Raiders n’ont pas manqué l’occasion de rendre hommage à Al Davis. Avec une victoire décidée sur la dernière action du match, les joueurs d’Oakland ont offert un sommet de suspense pour une victoire forcément riche en émotion. Même s’ils ont été dominés pendant une bonne partie du match, ils ont su réussir les actions décisives et ainsi justifier le « Just win baby », une des phrases fétiches de leur ancien propriétaire.

Gagner, les Eagles n’y arrivent plus. Michael Vick et ses coéquipiers ont enregistré leur quatrième revers de suite contre Buffalo après une prestation maillée d’erreurs. Ls Saints se sont fait peur mais ont battu les Panthers. Victoires faciles des Steelers et Vikings. La surprise de la soirée est la victoire des Seahawks à New York face aux Giants.

Georges Wilson est un des Bills qui ont intercepté Michael Vick et du même coup enfoncé les Eagles dans leurs doutes.

Buffalo Bills (4-1) – Philadelphia Eagles (1-4): 31-24
Le rêve imaginé par les Eagles en début de saison tourne de plus en plus au cauchemar. Jamais devant dans ce match, Philadelphie a gâché ses occasion à coup de grandes erreurs. Michael Vick (26/40, 315 yards, 2 TDs, 4 int) a été intercepté 4 fois et Jason Avant a perdu un fumble pour porter le total de ballons perdus par les hommes d’Andy Reid à 5. Le comble, c’est que les Eagles ont échoué sur un drive qui aurait pu leur donner l’égalisation mais qu’ils ont ensuite forcé les Bills à une 4e et 1 yard à 1mn23 de la fin. Buffalo a tenté le coup en essayant de mettre la défense hors jeu… Pari gagnant ! La défense de Philadelphie s’est fait prendre, offrant ainsi le first down de la victoire aux Bills.
Dans cette rencontre, c’est Buffalo qui a frappé d’abord grâce à l’énorme Fred Jackson (26 courses, 111 yards, 1 TD et 6 rec pour 85 yards). Jeremy Maclin a égalisé mais Buffalo a enchainé 21 points pour se détacher, notamment grâce à une interception retournée pour un touchdown par Nick Barnett. Les Eagles sont revenus et ils ont un temps laissé penser qu’une renaissance était possible. Mais Michael Vick a lancé sa quatrième interception alors qu’il était sur les 25 yards de Buffalo à 2 minutes de la fin. Buffalo a donc ensuite réussit à manger le chrono.
C’est la quatrième défaite consécutive des Eagles. Rien ne va plus à Philadelphie. Les Bills, eux, ont montré que leur début de saison réussi n’était pas un accident. A noter que Michael Vick est devenu au cours de ce match le quarterback ayant gagné le plus de yards au sol dans l’histoire de la NFL.

Houston Texans (3-2) – Oakland Raiders (3-2): 20-25
Just win baby ! Au lendemain du décès du propriétaire de l’équipe Al Davis, les Raiders ont fait honneur à sa philosophie en arrachant la victoire à la dernière seconde de ce match fou. Avec 7 secondes à jouer et 5 points d’avance pour Oakland, les Texans avaient la balle sur les 5 yards de leur adversaire avec l’occasion de gagner. Matt Schaub a reculé, il a cherché, cru qu’il pouvait y aller au sol avant de tenter de jeter le ballon à Jacoby Ford… mais Michael Huff a intercepté cette passe et assuré la victoire des Raiders. Oakland semblait mal embarqué lorsque les Texans ont pris l’avantage 14-3 en début de match. Mais Darius Heyward-Bey (7 rec, 99 yards, 1 TD) a sonné la révolte avant la mi-temps. Sebastian Janikowski a fait le boulot avec trois coups de pieds réussis dont un de 54 yards. Chad Schilens a redonné l’avantage aux Raiders au tout début du dernier quart sur une passe de Jason Campbell (15/35, 190 yards, 2 TDs, 1 int). Les Raiders se sont ensuite accroché à leur avantage et profité d’une nouvelle incapacité des Texans à aller chercher une victoire serrée avec leur attaque. Le duel annoncé des coureurs a tourné court puisque Darren McFadden (16 courses, 51 yards) et Arian Foster (22 courses, 68 yards) ont été plutôt bien contenus.

Carolina Panthers (1-4) – New Orleans Saints (4-1): 27-30
Les Panthers ont encore fait une belle frayeur à un favoris mais ils se sont encore une fois inclinés. Cam Newton (16/31, 224 yards, 2 TDs, 1 int – 7 courses, 27 yards, 1 TD) et son attaque ont récupéré le ballon à 50 secondes de la fin pour tenter d’égaliser mais les passes désespérées depuis leurs 49 yards n’auront rien donné. Un holding n’a pas aidé la progression de ce dernier drive. Juste avant ce drive, Pierre Thomas avait inscrit le touchdown de la victoire des Saints. Les Panthers pourront regretter longtemps une décision stupide prise juste avant la mi-temps. Alors que les Saints tentaient de grappiller quelques points avant la pause et ne disposaient plus de temps mort, Carolina a appelé un temps mort à 2 secondes de la fin, ce qui a donné le temps à John Kasay de réussir un field goal qu’il n’aurait pas pu tenter sans le temps mort des Panthers. Une décision inexplicable qui fait bien les affaires des Saints puisque ces trois points sont la différence qui donne ce match à Drew Brees et aux siens. Malgré une interception, Drew Brees (32/45, 359 yards, 2 TDs, 1 int) a mené une attaque encore une fois très productive. La défense a par contre eu du mal à contenir un DeAngelo Williams (9 courses, 115 yards, 1 TD) de plus en plus à l’aise. Steve Smith (3 rec, 79 yards, 1 TD) a encore décroché un ballon dans les étoiles pour aller inscrire un touchdown. Même s’ils ne gagnent pas, les Panthers sont bien un des agitateurs de ce début de saison.

La tête des mauvais jours pour Eli Manning après un match ou les Giants sont retombés dans leurs travers.

New York Giants (3-2) – Seattle Seahawks (2-3): 25-36
Quand les Giants ne perdent pas de ballons, le plus souvent, ils gagnent. Sinon… Les G-Men sont retombés dans leurs travers avec des ballons déviés menant à des interceptions et des fumbles qui ont permis aux Seahawks de l’emporter. L’équipe de Seattle est surtout celle qui a eu les nerfs les plus solides. A 4mn49 de la fin, Charlie Whitehurst (11/19, 149 yards, 1 TD), rentré après la blessure de Tarvaris Jackson (15/22, 166 yards, 1 TD, 1 int), a mené un drive de 80 yards avant de trouver Doug Baldwin (8 rec, 136 yards, 1 TD) pour un touchdown qui a redonné l’avantage 29-25 aux Seahawks. Sur le drive suivant, les Giants sont remontés jusqu’aux 10 yards de Seattle mais Victor Cruz (8 rec, 161 yards, 1 TD) a alors dévié une passe d’Eli Manning (24/39, 420 yards, 3 TDs, 3 int) dans les mains de Brandon Browner qui l’a retourné pour un touchdown qui a scellé la victoire des Seahawks. Le drive suivant s’est aussi terminé par une interception de Manning. Les Giants ont manqué une belle occasion de profiter de la défaite des Eagles pour prendre le large dans la NFC Est. Les Seahawks ont su se montrer opportunistes dans un match ou ils ont notamment réussi un safety sur une action ou les Giants avaient pourtant tenté une course au centre depuis leurs 5 yards. Une belle preuve de la bonne agressivité des Seahawks ce dimanche. L’équipe de Pete Carroll va devoir par contre espérer que la blessure pectorale de Tarvaris Jackson n’est pas trop grave.

Pittsburgh Steelers (3-2) – Tennessee Titans (3-2): 38-17
Ben Roethlisberger et les Steelers sont toujours là. Alors qu’ils arrivaient avec le dos au mur, les vice champions ont livré un gros match pour facilement s’imposer. Malgré un pied douloureux, Big Ben (24/34, 228 yards, 5 TDs, 1 int) s’est montré tranchant dès l’entame du match avec trois touchdowns à la passe en première mi-temps. Mike Tomlin s’est même permis un peu d’audace avec une feinte de punt pour une passe de 33 yards. Grâce à une bonne prestation du duo Jonathan Dwyer (11 courses, 107 yards) – Isaac Redman (15 courses, 49 yards), les Steelers n’ont même pas eu à utiliser Rashard Mendenhall qui était pourtant en tenue sur le bord du terrain. Chris Johnson(14 courses, 51 yards, 1 TD) et les siens se sont réveillés trop tard pour inquiéter Pittsburgh. Les Titans avaient eu l’occasion de frapper les premiers mais Nate Washington a lâché une passe dans la end zone dans le premier quart et son équipe s’est contentée d’un field goal pour ouvrir le score. Les Steelers ont donc mis le turbo dans les minutes suivantes pour se détacher rapidement et définitivement. Ils ont ensuite assuré leur large victoire dans le dernier quart avec un dernier touchdown de Mike Wallace (6 rec, 82 yards, 1 TD). Cette victoire remet les Steelers sur la bonne voie.

Indianapolis Colts (0-5) – Kansas City Chiefs (2-3): 24-28
Pendant une mi-temps, les Colts ont semblé se diriger droit vers leur premier succès. Curtis Painter (15/27, 277 yards, 2 TDs) a débuté le match sur les chapeaux de roue en trouvant deux fois Pierre Garçon (5 rec, 125 yards, 2 TDs) pour des touchdowns permettant à leur équipe de rapidement mener 17-0. Mais Dwayne Bowe (7 rec, 128 yards, 2 TDs) puis Steve Breaston (4 rec, 50 yards, 2 TDs) ont réduit le score à 24-14 pour les Colts à la mi-temps. Après la pause, l’attaque d’Indianapolis, toujours privée d’un jeu au sol qui aurait été utile pour manger le chrono, a disparu. Pendant ce temps, Bowe, Breaston et Matt Cassel (21/29, 257 yards, 4 TDs) ont continué leur festival avec un touchdown de plus pour chacun des receveurs. Bowe a inscrit son deuxième touchdown sur une réception ou il a jonglé avec le ballon tout en gardant l’équilibre d’une manière hallucinante. Une fois repassés devant à 5mn21 de la fin, les Chiefs ont bien défendu et mangé le chrono grâce aux courses de Jackie Battle (19 courses, 119 yards).

Jacksonville Jaguars (1-4) – Cincinnati Bengals (3-2): 20-30
Blaine Gabbert a laissé échappé une victoire potentielle comme il a laissé échapper le ballon sur un snap qu’il n’attendait pas à un peu plus d’une minute de la fin. Les Jaguars étaient alors en train de remonter le terrain pour tenter d’égaliser ou de gagner mais sur une troisième et un yard, le snap est parti avant que Gabbert (15/28, 197 yards, 1 TD) soit prêt et le quarterback n’a pas réussi à empêcher la défense de s’en emparer. Cincinnati n’a alors plus eu qu’à manger l’horloge jusqu’à 7 secondes du terme. Affront ultime pour les Jags’, leur dernière action désespérée s’est terminée par un fumble et un dernier touchdown des Bengals. Les deux équipes étaient à égalité dans ce match avant le dernier quart. Les Floridiens sont passé devant sur un touchdown de 74 yards de Jason Hill (5 rec, 126 yards, 1 TD) mais Bernard Scott a remis Cincinnati devant à 2 minutes de la fin et sa défense a donc gardé cet avantage. Andy Dalton (21/33, 179 yards, 2 TDs, 1 int) a donc remporté le duel des quarterbacks rookies.

Minnesota Vikings (1-4) – Arizona Cardinals (1-4): 34-10
Cette fois, les Vikings n’ont pas laissé filer leur avance. Au commandes dès le début du match avec quatre touchdowns (dont trois d’Adrian Peterson) dans le premier quart, les hommes du Minnesota ont ensuite tranquillement déroulé leur football. La défense a bien neutralisé Kevin Kolb (21/42, 232 yards, 2 int) qu’elle a intercepté deux fois, sacké quatre fois et forcé à perdre un ballon. Beanie Wells a inscrit un touchdown pour sauver l’honneur mais Ryan Longwell a mis quelques coups de pied pour ne laisser aucun espoirs aux Cards’. Donovan McNabb (10/21, 169 yards) n’a encore une fois pas été sensationnel mais la prestation de Peterson (29 courses, 122 yards, 3 TDs) était bien suffisante.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une