Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Analyse d’avant-saison : Indianapolis Colts

une_andrew_luck_051014

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2015. Au programme aujourd’hui : les Indianapolis Colts.

En finale de conférence l’an dernier, les Colts ne visent pas moins que la victoire finale cette saison. Comment penser différemment avec l’un des meilleurs quarterbacks/leaders à la tête de leur l’attaque ? Une division au niveau (très) faible – Jaguars, Titans et Texans – devrait en tout cas leur assurer une première position et une place en playoffs assez facilement.

Toutefois, pour passer l’étape supérieure, il faudra régler quelques problèmes récurrents à Indianapolis. Des lacunes qui ont été préjudiciables en playoffs depuis deux ans, notamment au moment de passer l’obstacle Patriots. Pour sa troisième année à la tête de cette franchise, et la dernière de son contrat, Chuck Pagano va devoir se creuser la tête pour trouver des solutions.

La saison dernière : 11-5

Mouvements à l’intersaison : La trêve dans l’Indiana a été plutôt paradoxale. D’un côté, avec Andrew Luck et T.Y. Hilton (25 ans tous les deux) par exemple, les Colts ont le temps de voir venir et seront certainement compétitifs pour encore un moment. De l’autre, les dirigeants sont allés chercher des vétérans tels que Frank Gore ou Andre Johnson, à qui ils restent un ou deux ans de compétition dans les jambes, comme si le temps pressait et qu’il fallait absolument gagner le Super Bowl cette saison.luck_gore_280815

Les dirigeants ont peut-être senti qu’un regain d’expérience à certains postes aiderait les jeunes joueurs de l’équipe. Cet été, il y a eu beaucoup de mouvements du côté du groupe de receveurs d’Andrew Luck. Dans un premier temps, les Colts ont décidé de récupérer Phillip Dorsett avec le 29e choix de la draft. Une décision plutôt curieuse quand on sait à quel point cette défense a besoin d’être améliorée mais aussi quand on connait la qualité déjà présente chez les cibles du quarterback. Quand bien même, Dorsett est désormais un Colt et apparemment il impressionne.

Ensuite la franchise a choisit de laisser partir, du moins de ne pas re-signer, un joueur de légende : Reggie Wayne. Le receveur avait fait toute sa carrière en bleu et blanc d’abord à la réception des passes de Peyton Manning puis de celles d’Andrew Luck. Enfin, les dirigeants ont quand même sorti le chéquier pour T.Y. Hilton. Ils sont passés à la caisse pour le receveur et lui ont offert un contrat de 65 millions sur 5 ans.

Arrivées notables : Frank Gore (RB), Andre Johnson (WR), Nate Irving (NT), Todd Herremans (G), Kendall Langford (DE/DT), Trent Cole (DE/DT), Dwight Lowery (S)
Re-signatures : Ty Hilton (WR)
Draft : Phillip Dorsett (WR), D’Joun Smith (CB), Henry Anderson (DE), Clayton Geathers (SS), David Parry (NT), Josh Robinson (RB), Amarlo Herrera (ILB), Denzelle Good (OT).
Pertes notables : Hakeem Nicks (WR), Ahmad Bradshaw (RB), Trent Richardson (RB), Reggie Wayne (WR), Cory Redding (DE/DT), Shaun Phillips (DE/OLB), Ricky Jean-François (DE/OLB), Josh Gordy (CB), Sergio Brown (S), LaRon Landry (S).

Les points forts : L’attaque ! Et par l’attaque, il faut comprendre Andrew Luck. Depuis qu’il a été choisi en tant que numéro un de la draft 2012, le quarterback n’a cessé de progresser pour devenir l’un des meilleurs quarterbacks de la ligue. Plus que ses énormes qualités athlétiques et d’intelligence, ce sont surtout son leadership et sa capacité à toujours trouver un moyen de gagner des yards, le first down ou tout simplement le match, qui ressortent.

En signant deux vétérans de grands talents les dirigeants espèrent que Luck passera le dernier palier qui lui manque pour ne plus regarder le Super Bowl à la télé. Surtout que le quarterback n’a pas à se plaindre du casting autour de lui. Avec des joueurs comme T.Y. Hilton, Donte Moncrief, Dwayne Allen et donc les ajouts de Phillip Dorsett, Andre Johnson et Frank Gore, le lanceur devrait avoir le choix des armes.

En défense, le pass-rush pourrait faire mal cette année. Indiana devrait enregistrer le retour de Robert Mathis, blessé toute la saison en 2014. En position de linebacker extérieur (OLB) au sein d’une défense 3-4, Mathis pourrait être associé à Trent Cole arrivé tout droit de Philadelphie pendant la free-agency. Ces deux joueurs, s’ils sont en forme devraient se trouver près, voire très près, du quarterback adverse plutôt souvent.

Les points faibles : Forcément, alors que l’attaque est le point fort de cette équipe, on ne peut pas en dire autant de la défense dans son ensemble. Même avec un pass-rush plutôt attirant comme on vient de l’expliquer, ce côté du ballon reste problématique pour Chuck Pagano.

Depuis deux ans, les Colts n’ont trouvé aucune solution pour stopper la course. Si en saison régulière Andrew Luck et l’attaque arrivent (très) souvent à compenser, quand arruvent les playoffs l’histoire est différente. Lors des deux dernières années, Indiana a encaissé trois fois 40 points ou plus lors d’un match à élimination directe : 44 face aux Chiefs et 43 face aux Patriots en 2013 pour une victoire et une défaite et de nouveau 45 face aux Patriots l’an dernier. Cela ne doit plus arriver si les Colts veulent être à la hauteur de leur ambition.

Facteur(s) X : Le succès de cette équipe repose peut-être sur les épaules de son coach finalement. En effet, le topo est simple. L’attaque sera explosive mais la défense fait toujours débat car ni la draft, ni la free-agency n’ont apporté de réelles garanties. Chuck Pagano va donc devoir trouver les solutions lui-même. Un autre élément pourrait aussi peser dans la balance : l’entraîneur est dans la dernière année de son contrat. Son avenir se joue donc certainement cette saison car les dirigeants pourraient décider de faire confiance à quelqu’un d’autre si cette année se soldait sur un nouvel échec.

Calendrier : @Bills, Jets, @Titans, Jaguars, @Texans, Patriots, Saints, @Panthers, Broncos, Bye, @Falcons, Buccaneers, @Steelers, @Jaguars, Texans, @Dolphins, Titans.

En résumé : Les Colts sont clairement parmi les favoris. Beaucoup les voit remporter la division et retourner au Super Bowl après leur dernière défaite lors du « Grand Match » en 2009, face aux Saints. C’est en tout cas ce qu’indique leur courbe de progression qui, depuis l’arrivée d’Andrew Luck, les rapproche chaque années un peu plus près d’un titre. Reste maintenant à savoir si cette défense pourra tenir le choc en play-offs face à des équipes au calibre offensif qui n’est plus à prouver.

Le pronostic : 13-3

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Sep à 15:30JAX2.15pariez1.47BAL
24-Sep à 19:00BUF2.15pariez1.47DEN
24-Sep à 19:00CAR1.33pariez2.6NO
24-Sep à 19:00CHI3.1pariez1.22PIT
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une