Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 3 (19h) : tous les scores, résumés et highlights

devonta-freeman_270915

Les Colts ont réussi à se sauver, pas les Ravens. C’est une partie de la morale de ce dimanche. Menés et une nouvelle fois pas aidés par un Andrew Luck doublement intercepté, Indianapolis a trouvé moyen de s’en sortir dans le Tennessee grâce à sa défense.

Les Ravens n’ont pas eu cette chance. Les Bengals leur ont pourtant laissé plusieurs chances.

Dans les autres matches, les Cowboys pleurent leurs stars, les Jets retombent sur terre et les Eagles volent enfin.

Tennessee Titans (1-2) – Indianapolis Colts (1-2) : 33-35

Baltimore Ravens (0-3) – Cincinnati Bengals (3-0) : 24-28

New York Jets (2-1) – Philadelphia Eagles (1-2) : 17-24

Dallas Cowboys (2-1) – Atlanta Falcons (3-0) : 28-39


Grâce à leur ligne, leur jeu au sol et un bon Brandon Weeden, les Cowboy y ont cru pendant un mi-temps. Mais après la pause, l’attaque des Falcons était tout simplement trop forte, et celle de Dallas a fini par caler.

Sous l’impulsion d’un toujours énorme Julio Jones (12 rec, 164 yards, 2 TDs), les Falcons ont marqué 22 points sans en prendre un seul dans la deuxième partie du match. Matt Ryan (24/36, 285 yards, 2 TDs) et Devonta Freeman (30 courses, 141 yards, 3 TDs) ont également régalé lors de ce récital.

Dallas avait pourtant pris le meilleur départ grâce aux ingrédients habituels : un touchdown de Joseph Randle (14 courses, 87 yards, 3 TDs) sur les deux premières séries de son équipe (14-0). Darren McFadden a ensuite répondu à Freeman dans le second quart (21-7). Parfait jusque là, Weeden a alors lancé une interception, rendant le ballon sur ses 23 yards et permettant à Freeman de ramener son équipe (21-14). Randle a alors triplé la mise pour maintenir son équipe devant (28-14). Mais Atlanta a réduit le score avec un field goal juste avant la pause (28-17). La deuxième mi-temps a ensuite été totalement à l’avantage des visiteurs. C’est sûrement là que les coups de génie de Tony Romo et Dez Bryant ont manqué aux Cowboys.

Saint Louis Rams (1-2) – Pittsburgh Steelers (2-1) : 6-12


Drôle de soirée à Saint Louis, où les attaques ont été à la peine. Les Steelers frappent les premiers avec un field goal, puis un touchdown de Le’Veon Bell 19 courses, 62 yards, 1 TD – 7 rec, 70 yards). Fidèles à leurs habitudes du début de saison, il tentent une conversion à deux points mais échouent. Les Rams réduisent l’écart avec un field goal et le score est de 9 à 3 à la pause.

Le fait de ce match, c’est d’abord la blessure de Ben Roethlisberger (20/24, 192 yards, 1 int) dans le troisième quart. En difficulté dans la conclusion face à une défense toujours solide, les Steelers n’arrivent pas à se détacher. Heureusement pour eux, Nick Foles (19/28, 197 yards, 1 int) et Todd Gurley (6 courses, 9 yards) ne sont pas plus inspirés. Saint Louis marque enfin un field goal pour revenir à 9-6 alors qu’il reste six minutes à jouer. La défense récupère même le ballon, mais Foles est intercepté sur l’action suivante. Les Steelers récupèrent le ballon sur les 31 yards adverses et en profitent pour ajouter un field goal (12-6). Il reste alors un peu moins de deux minutes, et les Rams échouent sur une quatrième tentative. Michael Vick (5/6, 38 yards) n’a plus qu’à poser le genou au sol. Cela n’a pas été joli, mais les Steelers ont gagné. L’important est désormais de savoir si Roethlisberger va être absent longtemps.

New England Patriots (3-0) – Jacksonville Jaguars (1-2) : 17-51


Journée de boulot tranquille pour les Patriots dans ce match sans suspense. L’attaque a marqué des points sur ses quatre séries de la première mi-temps pendant que la défense limitait Blake Bortles (17/33, 242 yards, 2 TDs, 1 int) et ses coéquipiers à trois petits points. À la pause, le score est donc déjà de 20 à 3 pour les champions en titre. Au retour des vestiaires, un field goal de plus et un touchdown de LeGarrette Blount (18 courses, 78 yards, 3 TDs) finissent de tuer le suspense (30-3).

Même lorsque Allen Hurns réduit l’écart sur un touchdown de 59 yards (30-10), Tom Brady (33/42, 358 yards, 2 TDs) répond directement en envoyant le récemment arrivé Keshawn Martin (3 rec, 33 yards, 1 TD) dans la end zone (37-10). Dans le dernier quart, Blount en remet une couche deux fois (51-10) avant que Bortles et Clay Harbor ne terminent sur une bonne note (51-17).

Les Patriots ont marqué sur leurs neuf possessions et ont limité les Jaguars à 293 yards. Rob Gronkowski a encore gagné 101 yards sur 4 réceptions, et Julian Edelman a capté 8 ballons. Tout va bien pour New England.

Carolina Panthers (3-0) – New Orleans Saints (0-3) : 27-22


Sous des conditions climatiques difficiles, les Panthers ont eu les plus grandes difficultés à se défaire de Saints combatif sous la baguette d’un Luke McCown (31/38, 310 yards, 1INT) loin d’être la catastrophe imaginée par certains fans. .

Sur leur deux premier drives, les Saints ouvrent même le score sur un field goal (3-0) puis prennent 10 longueur d’avance (10-0) avec un touchdown au sol de Mark Ingram.

Les Panthers piqués au vif, répondent sur le drive suivant avec une passe de Cam Newton (20/31, 315 yards, 2TD) pour Greg Olsen (8rec, 134 yards, 2TD) et le touchdown (10-7). Les locaux reviennent même à égalité juste avant la mi-temps sur un field goal (10-10).

Les Saints repassent devant à la reprise (16-10) sur un retour de punt converti par Marcus Murphy. Mais les Panthers appuient sur l’accélérateur dans le dernier quart. Encore une fois c’est le duo Newton-Olsen qui porte les Panthers sur une nouvelle passe pour touchdown (16-17). Un fumble provoqué par la défense permet aux Panthers d’enchaîné avec un field goal (16-20). Enfin c’est une course de 13 yards droit dans la end zone de Newton qui propulse les siens vers la victoire (16-27).

Les Saints y croiront jusqu’au bout après un touchdown de Robinson (22-27) mais la défense des Panthers tiendra bon jusqu’au bout pour obtenir leur 3e victoire de la saison !

Cleveland Browns (1-2) – Oakland Raiders (2-1) : 20-27

Les Raiders confirment ! Après un premier match aboutit face aux Ravens la semaine passée, la bande de Jack Del Rio s’offre une deuxième victoire face aux Browns.
Un match que les Raiders ont globalement maîtrisé même s’ils se sont fait peur dans le dernier quart. Les visiteurs ouvrent le score en premier sur un field goal (0-3). Après une longue phase de punts de chaque côté, Derek Carr (20/32, 314 yards, 2TD) envoie Andre Holmes dans la end zone pour le premier touchdown du match (0-10). Si les Browns marquent un field goal (3-10), ce sont bien les Raiders qui prennent le large juste avant de rentrer aux vestiaires sur un touchdown de Seth Roberts (3-17).

Les locaux sonneront la révolte une fois mené 3 à 20. Josh McCown (28/49, 341 yards, 2TD, 1INT) fait enfin avancer les siens et finit par trouver Gary Barnidge pour un touchdown de 28 yards (10-20). Mais les Raiders ne se laissent pas faire et répondent sur le drive suivant un touchdown au sol (10-27) de Latavius Murray (26 courses, 139 yards, 1TD).

Les Raiders se feront peur en fin de match en encaissant coup sur coup un field goal (13-27) puis un touchdown de Travis Benjamin (20-27). Cleveland récupérera même le cuir avec 2 minutes à jouer mais le vétéran Charles Woodson assurera la victoire d’Oakland avec une interception à 50 secondes du terme !

Minnesota Vikings (2-1) – San Diego Chargers (1-2) : 31-14


Il disait qu’il n’avait pas encore retrouvé son niveau maximum. Il ne doit plus en être très loin. Adrian Peterson a enfin eu le match digne de ses années MVP avec 126 yards et 2 touchdowns. Et heureusement pour Minnesota, car Teddy Bridgewater n’était, lui, pas au meilleur de sa forme. 13/24 à la passe, 121 yards et une interception, loin de ce que les observateurs de la NFL attendaient de lui en début de saison.

C’est d’ailleurs Peterson qui a inscrit le premier touchdown du match dans le deuxième quart-temps en passant au milieu de trois défenseurs. Mais Philip Rivers (21/34, 246 yards, 1TD, 1int) réplique avant la pause avec une passe de 34 yards pour Keenan Allen (12 réc, 133 yards, 2 TD) qui casse une double couverture pour finir en marchant dans la end-zone. 10-7 à la pause pour les locaux.

En deuxième mi-temps, Minnesota déroule au sol avec un nouveau touchdown de Peterson de 43 yards. La défense, menée par un grand Anthony Barr, continue de faire des misères aux Chargers et à Rivers qui a pris la foudre tout le match. Les Vikings inscrivent un nouveau touchdown au sol avec Zach Line, son deuxième en NFL en autant de courses.

Minnesota mène 24-7 au début du dernier quart-temps. Et le pire reste à venir pour San Diego puisque Rivers se fait intercepter par Chad Greenway qui remonte 91 yards pour marquer. 31-7, la messe est dite. Pour la forme, Kellen Clemens (5/6, 63 yards, 1 TD) qui remplace Rivers lance un dernier touchdown pour Keenan Allen à la fin du match. Score finale 31-14 pour les Vikings.

Houston Texans (1-2) – Tampa Bay Buccaneers (1-2) : 19-9

Match franchement peu attrayant aux Texas entre deux équipes pas très sereines en ce début de saison. Un match que les Texans prennent bien en main avec un compteur ouvert par DeAndre Hopkins (8rec, 101 yards, 1TD) sur une passe de Ryan Mallett (24/39, 228 yards, 1TD, 1INT) dans la end zone (7-0).

Les Buccaneers passent devant dans ce match après un field goal (7-3) et un touchdown (7-9) de Charles Sims sur une passe de Jameis Winston (17/36, 261 yards, 1TD, 1INT). Une action qui vient d’une interception sur une passe de Ryan Mallett. Les deux équipes auraient pu mettre un peu plus de points sans la maladresse de leur kickers auteur d’un field goal raté chacun avant la mi-temps.

Le second acte ne sera guère plus emballant : les Texans passent devant (10-9) après un field goal bonifiant une interception sur Jameis Winston. Les locaux prendront définitivement le large après une jolie course de 20 yards d’Alfed Blue (31 courses, 139 yards, 1TD) pour le touchdown (16-9) et un deuxième field goals (19-6) de Randy Bullock.

Une victoire facilité par le manque de précision du kicker des Buccanners, auteur de trois field goals manqués ! Les Texans enregistrent donc leur première victoire de la saison mais sans rassurer leur fan.

Résumés par : Raphael Masmejean, Raoul Villeroy, Lucas Vola, Gregory Richard, Alain Mattei

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Oct à 19:00BUF1.52pariez2.05TB
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.4pariez1.37NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une