Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Le journal de la NCAA – Semaine 7 : Michigan se saborde à la dernière seconde

mich-msu

Cette saison, Touchdown Actu vous propose chaque semaine un récapitulatif complet de la semaine écoulée en NCAA. Match de la semaine, zoom sur un joueur-star du championnat, les futures rencontres à ne pas manquer… tout pour garder un œil sur les futures stars de la NFL.

Le match de la semaine

Michigan (12) – Michigan State (7) : 23-27

Une fin de match comme seul le College Football peut nous en offrir ! A la recherche d’une sixième victoire consécutive, face à son voisin et rival historique, Michigan State, Michigan a craqué dans les dernières secondes sur un cafouillage de son équipe spéciale. Une défaite qui fait mal quand on sait que les Wolverines ont toujours mené dans cette rencontre.

Les hommes de Jim Harbaugh rentrent parfaitement dans la partie, dès leur deuxième drive offensif. Le quarterback Jake Rudock (15/25, 168 yards) s’appuie sur ses cibles, A.J. Williams et Jehu Chesson, pour faire avancer le cuir de 32 yards et amener le ballon dans la zone rouge. Quelques actions plus tard, le running back Sione Houma transperce la défense de Michigan State sur 2 yards pour le premier touchdown de l’après-midi (7-0). Mais, après trois matches sans encaisser le moindre point, les Wolverines voient revenir les Spartans cinq petites minutes plus tard. Après un punt manqué par les locaux, Michigan State profite d’une faute personnelle très généreuse et de l’expulsion du linebacker Joe Bolden, accusé d’avoir ciblé le quarterback Connor Cook (18/39, 328 yards, TD). Il n’en faut pas plus au coureur LJ Scott pour remettre les équipes à égalité, sur une percée de 11 yards au sol (7-7).

Michigan a de la ressource et répond immédiatement, avec une connexion entre Jake Rudock et Jehu Chesson, pour 23 yards. Une liaison qui amène le ballon dans la moitié de terrain adverse, pour offrir un field goal de 38 yards à Kenny Allen. 10 à 7 pour Michigan à la pause.

A l’instar de la première période, les Wolverines ne perdent pas de temps pour donner le ton. Et font même appel à leur botte secrète. Habituellement safety, la star Jabril Peppers se mue en receveur pour capter une passe de 28 yards de Jake Rudock. L’autre arme secrète, de la goal line, Sione Houma, inscrit son deuxième touchdown, sur une course d’un yard, pour donner dix points d’avance aux pensionnaires d’Ann Arbor.

La réplique de Michigan State

Bien qu’en difficulté, les Spartans s’accrochent, grâce à Connor Cook. Après avoir servi Aaron Burbridge, puis R.J. Shelton, sur 40 yards, le numéro 18 s’appuie sur Macgarrett Kings pour inscrire un touchdown de 30 yards à la réception, et ramener Michigan State à 3 points (17-14). Les visiteurs se mettent encore en évidence quelques minutes plus tard. Pour répondre à deux field goals transformés par Kenny Allen, Connor Cook trouve son coureur Trevon Pendleton sur une passe-écran, pour un gain de 75 yards, qui échoue à quelques millimètres de l’en-but. Ce n’est que partie remise pour MSU, qui marque sur le jeu suivant, au terme d’une course d’un yard d’LJ Scott (23-21). Devant au tableau d’affichage, Michigan joue de manière très conservatrice en attaque, et se heurte en plus à un bon premier rideau adverse, à l’image de Lawrence Thomas ou de Malik McDowell. Une situation qui permet aux Spartans de récupérer le cuir à moins de cinq minutes de la fin du match.

Le moment d’assister au principal duel de cette rencontre, celui qui oppose le receveur de Michigan State, Aaron Burbridge (9 réceptions, 132 yards), au cornerback des Wolverines, Jourdan Lewis. Si le receveur capte une première passe de 25 yards qui amène le ballon près des 50, le défenseur est à la fête quelques actions plus tard, pour détourner un ballon dans ses 20 yards, et pousser les Spartans à une quatrième tentative, pour 19 yards à parcourir. Sur cet ultime essai, Connor Cook joue la passe profonde pour Macgarrett Kings, mais c’est un autre cornerback, Dymonte Thomas, qui coupe la liaison et provoque un turnover on downs. Plus que deux minutes à jouer, et Michigan se dirige tranquillement vers un succès mérité, d’autant que le head coach adverse, Mark Dantonio, ne dispose que d’un temps mort. Un temps mort salvateur, puisqu’en laissant filer le chrono et en n’opérant que par petites courses, les Wolverines doivent punter, à dix secondes de la fin.

Situé sur ses 45 yards, le punter Blake O’Neill n’a plus qu’à dégager le plus loin possible … mais relâche le ballon sur le long snap. Paniqué, le joueur tente de courir pour se donner de l’air, mais perd de nouveau la balle sur un contact. Présent dans les parages, Jalen Watts-Jackson récupère pour les Spartans et profitent d’une marée blanche pour éviter les plaquages et aller aplatir dans l’en-but adverse, au moment où le chrono affiche 0 seconde ! Médusés, les fans d’Ann Arbor n’en reviennent pas et assistent à un retournement de situation dantesque, digne du Auburn-Alabama de 2013, voire du Giants-Eagles de 1978.

Si Michigan State n’a pas volé sa victoire, compte tenu de ses nombreuses réactions, les derniers vainqueurs du Cotton Bowl auront eu énormément de réussite pour rester invaincus cette saison, et consever le Paul Bunyan Trophy, remis au gagnant de cette confrontation annuelle. Critiqués ces dernières semaines, après des victoires poussives, les Spartans obtiennent un succès de référence qui pourraient leur faire du bien, au niveau du classement Top 25. Cette deuxième défaite de la saison éloigne en revanche Michigan des playoffs, mais l’avenir reste intéressant pour la bande de Jim Harbaugh.

Autres principaux résultats

Enfin, les Ohio Buckeyes (1) se sont montrés à la hauteur de leur rang ! Opposés à Penn State, les coéquipiers d’Ezekiel Elliott (27 courses, 153 yards, TD) ont mené la vie dure aux Nittany Lions, pour s’imposer facilement (38-10).

Baylor (2) reste également dans le coup, notamment grâce à son quarterback Seth Russell, qui a découpé la défense de West Virginia, en cumulant 540 yards et 6 touchdowns pour la victoire des siens (62-38). Son receveur, Corey Coleman s’est aussi gavé, avec 199 yards et 3 touchdowns à la réception.

TCU (3) s’est fait moins peur que ces dernières semaines. Il faut dire que face à Iowa State, les Horned Frogs n’avaient pas un colosse à défier. Victoire tout de même des Texans (21-45), avec 190 yards et 2 TD à la réception pour Josh Doctson.

Les Utah Utes (4) sont toujours invaincus. Les joueurs de Kyle Whittingham se sont défaits d’Arizona State, 34 à 18. Le coureur Devonate Booker s’adjuge 118 yards et 2 touchdowns au sol.

LSU (6) n’a pas fini de nous surprendre. Accrochés par une vaillante équipe de Florida (8), privé de son quarterback habituel, Will Grier, les Tigers ont fait la différence sur une feinte de field goal et un touchdown inscrit à la course par le kicker Trent Domingue. Une action qui permet aux joueurs de Les Miles de s’imposer 35-28 pour rester invaincus.

On n’arrête plus Alabama (10) ! Après Georgia, le Crimson Tide est allé dicter sa loi sur le terrain de Texas A&M (9), pour une victoire logique 41 à 23. Trois des cinq touchdowns sont défensifs pour Alabama, avec les retours d’interceptions des hommes en forme, les cornerbacks Minkah Fitzpatrick et Eddie Jackson.

Rien ne va plus pour Ole Miss (13). Déjà surclassé à Florida, la fac d’Oxford s’est inclinée à la surprise générale, chez le voisin Memphis (37-24). Le quarterback des Tigers, Paxton Lynch, n’a pas déçu, avec une fiche de 39/53, 384 yards et 3 touchdowns.

Ça ne va pas mieux pour USC, battu à Notre Dame (14) sur le score de 41 à 31. Les Trojans ont notamment encaissé un 17-0 dans le dernier quart-temps pour laisser filer la victoire à South Bend.

Belle réaction d’Oklahoma (19), après sa surprenante défaite à Texas. Les Sooners ont laminé Kansas State, à l’extérieur (0-55) avec 282 yards et cinq touchdowns à la passe de Baker Mayfield.

Iowa (17) a fait un grand pas vers la finale de la conférence Big Ten. Après s’être imposé à Wisconsin, les joueurs de Kirk Ferentz ont largement dominé Northwestern (20), dans l’Illinois (40-10). Après Jordan Canzeri, c’est un autre running back, Akrum Wadley qui s’est mis en évidence pour les Hawkeyes (26 portés, 204 yards, 4 TD).

Boise State (21) n’est peut-être plus la place forte de la Moutain West en 2015. Les Broncos ont concédé huit pertes de balle, dont sept en première période, lors d’une lourde défaite à Utah State, 52 à 26.

Pour Purdue, la galère continue. Les coéquipiers d’Anthony Mahoungou ont perdu à Wisconsin, sur le score de 24-7. Pour la troisième fois cette saison, le Français a été sevré de ballon dans cette partie.

Les actions de la semaine

L’une des actions de l’année, à n’en pas douter ! Sur une combinaison très bien exécutée, Kevin Hogan trouve Francis Owusu pour un touchdown à la passe de 41 yards. Au-delà du jeu décisif, la réception du joueur de Stanford est tout bonnement spectaculaire. Un ballon que le receveur capte, en étant gêné par le défenseur de UCLA, et en prenant appui sur le dos de ce dernier, pour la victoire du Cardinal (56-35).

https://www.youtube.com/watch?v=ZSLDJyMjwb8

L’autre jeu de la semaine est à mettre au crédit d’LSU. A égalité 28-28, face à Florida, les Tigers piègent les Gators sur une feinte de field goal qui envoie le kicker Trent Domingue au touchdown. L’action de la victoire pour les locaux.

Zoom sur : Christian McCaffrey

Il est devenu le détonateur de l’attaque du Stanford Cardinal. Dans un comité fourni, Christian McCaffrey ne cesse de se distinguer dans le backfield offensif californien. Dernier exemple en date, dans la nuit de jeudi à vendredi, dans une rencontre où le coureur a mis la défense de UCLA au supplice, avec un bilan de 25 courses, pour 243 yards et 4 touchdowns. Fils d’Ed, ancien receveur et trois fois vainqueur du Superbowl, avec les 49ers et les Broncos, McCaffrey a cumulé au moins 115 yards au sol, lors de ses quatre dernières rencontres. De quoi retirer un peu de pression sur les épaules de son quarterback senior, Kevin Hogan. Battu d’entrée à Northwestern, Stanford ne cesse d’être sur la pente ascendante ces dernières semaines, avec un succès à USC ou une large victoire contre Arizona. Au vu des mésaventures des Oregon Ducks, les hommes de David Shaw font même désormais office de favori pour retrouver la finale de conférence Pac-12 qu’ils avaient disputé, et gagné, en 2012 et 2013.

mccaffrey-ucla

A ne pas manquer en semaine 8

USC – Utah (4)

Toujours dans la course, après leur victoire face à Arizona State, les Utes auront un match-test à l’extérieur, chez des USC Trojans revanchards. Les Californiens restent sur deux défaites de suite, face à Washington et Notre Dame. De plus, ils s’étaient inclinés, à la dernière seconde, l’an passé, du côte de Salt Lake City, sur un field goal.

Ole Miss (13) – Texas A&M (9)

Leur défaite respective, face à Memphis et Alabama, a redistribué les cartes, mais Rebels et Aggies font toujours partie des principaux outsiders dans la SEC Ouest, pour prétendre au moins à un bowl majeur en fin de saison. Malheur au perdant, donc !

Miami (FL) – Clemson (5)

Affiche a priori déséquilibrée, ce match s’annonce piège pour Clemson, hissé aux avant-postes du classement Top 25, mais qui s’est fait très peur à domicile, face à Notre Dame. Passés près de l’exploit à Florida State, les Hurricanes ne seraient pas contre épingler un rival de conférence, dans leur antre de Coral Gables.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Sep à 15:30JAX2.3pariez1.4BAL
24-Sep à 19:00BUF2.1pariez1.5DEN
24-Sep à 19:00CAR1.3pariez2.7NO
24-Sep à 19:00CHI3.1pariez1.22PIT
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une