Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Le journal des Rookies – Semaine 6 : un vent frais souffle sur le Minnesota

stefon_diggs_vikings_21102015

Chaque mercredi, Touchdown Actu vous propose un tour d’horizon des meilleures performances des rookies de la NFL. Vous aurez donc droit au rookie offensif et défensif de la semaine, ainsi qu’à un Top 5 pour les autres débutants qui auront également brillé.

Rookie offensif de la semaine

Stefon Diggs (WR) – Minnesota Vikings : 7 réceptions, 129 yards
Avec l’absence sur blessure de Charles Johnson, les Vikings ont fait appel à Stefon Diggs pour apporter une solution supplémentaire à Teddy Bridgewater. Titularisé par Mike Zimmer, le receveur de 21 ans a parfaitement répondu aux attentes de son entraîneur. Six des sept ballons qu’il a capté pendant la courte victoire des siens contre les Chiefs ont directement engendré des premières tentatives. Alors qu’il n’a participé qu’à deux des cinq rencontres disputées par Minneapolis cette saison, le 146e choix de la Draft 2015 est la 3e cible débutante la plus prolifique (216 yards), derrière Jamison Crowder des Redskins (244) et Amari Cooper d’Oakland (386). Son compère Mike Wallace n’a d’ailleurs pas hésité à le comparer à la star Antonio Brown. Flatteur et prometteur.

Rookie défensif de la semaine

Hau’oli Kikaha (LB) – New Orleans Saints : 7 plaquages, 1 sack, 1 fumble forcé
Avant le dernier repêchage, Hau’oli Kikaha a parfois été décrit comme un élément talentueux n’ayant pas de position clairement définie sur le terrain. Un détail d’importance qui a poussé certains responsables NFL à ne pas appeler son nom. Cette crainte, les dirigeants de la Nouvelle-Orléans ne l’ont pas ressentie au moment de sélectionner le défenseur de 23 ans lors du 2e tour. Aujourd’hui, les Saints n’ont vraiment aucune raison de regretter leur décision. Depuis le début de l’exercice actuel, leur jeune pépite a déjà plaqué à 34 reprises. La pression incessante que celle-ci exerce sur les lanceurs adverses est impressionnante. Chahutés dans la nuit de jeudi à vendredi, Matt Ryan et ses Falcons peuvent en témoigner. La confirmation d’une agréable surprise en Louisiane.

Top 5 des autres rookies de la semaine

1. Eric Kendricks (LB) – Minnesota Vikings : 10 plaquages, 1 passe déviée, 1 sack
À la 45e place, Minnesota a jeté son dévolu sur Eric Kendricks, linebacker de 23 ans destiné à devenir l’un des patrons du bataillon défensif mené par le coordinateur George Edwards. Un rôle que les UCLA Bruins lui ont confié jusqu’à son départ vers l’échelon supérieur. Est-il capable de se comporter en leader au niveau professionnel ? S’il est trop tôt pour l’affirmer, les indications sont bonnes. Ce dimanche, dans le TCF Bank Stadium, le frère de Mychal (Eagles) a constamment contrarié les plans d’Andy Reid et Alex Smith. Ses aptitudes physiques et techniques lui permettent d’être extrêmement intense et productif. Une éclosion fatale à un Audie Cole dont le temps de jeu est désormais réduit à peau de chagrin.

2. Duke Johnson (RB) – Cleveland Browns : 9 courses, 38 yards + 3 réceptions, 18 yards
Todd Gurley au repos, Melvin Gordon et Ameer Abdullah décevants, David Johnson discret, leur homologue Duke Johnson n’a pas eu grand mal à se démarquer ce weekend. Au sein d’un comité de coureurs composé également de Isaiah Crowell et Robert Turbin, la prestation du running back de 22 ans a été intéressante malgré la défaite des Browns face aux Broncos. Ses entrées sont souvent convaincantes et l’ancien des Miami Hurricanes figure parmi les jouets préférés du quarterback Josh McCown. Son profil dynamique et polyvalent rappelle celui de Darren Sproles, le vétéran de Philadelphie. Un modèle de réussite à suivre du côté de Cleveland.


Browns Duke Johnson 12-yard rush par NFL-Official

3. Marcus Peters (CB) – Kansas City Chiefs : 6 plaquages, 2 passes déviées, 1 interception
Interpréter la campagne 2015 de Marcus Peters n’est pas forcément une tâche aisée. Oui, ses détracteurs signalent les six touchdowns qu’il a concédé à ses adversaires. Mais, pour son introduction dans la National Football League, le cornerback de 22 ans a dû affronter les monstres DeAndre Hopkins, Demaryius Thomas, Randall Cobb et A.J. Green. Un menu copieux, c’est le moins que l’on puisse dire. Surtout, les statistiques ne révèlent pas toujours la vérité. Membre d’une escouade aérienne de Kansas City perméable, l’ex-pensionnaire des Washington Huskies parvient à lire de façon remarquable les schémas offensifs. Mûrir pour éviter les erreurs est son prochain objectif.

4. Shaq Mason (OG) – New England Patriots
D’après les analystes de FootballOutsiders.com, les Patriots ont l’attaque terrestre la plus efficace des États-Unis. Un titre symbolique qui signale cependant le recrutement intelligent de la franchise du Massachusetts dans ce secteur, à l’image du bondissant Dion Lewis. Sur la ligne, New England a signé le centre David Andrews et les guards Tre’ Jackson et Shaq Mason, trois belles révélations. Le dernier cité surprend parce qu’il est très rapide et mobile pour son gabarit. À Indianapolis, le lineman de 22 ans formé à Georgia Tech a facilité le travail de LeGarrette Blount. Bill Belichick a eu le nez creux et la perte du tackle Nate Solder est peut-être moins préjudiciable qu’elle n’y paraît.

5. Damarious Randall (CB) – Green Bay Packers : 7 plaquages, 2 passes déviées
Plier ne signifie pas rompre, les Packers viennent de le prouver aux Chargers. Sur sa pelouse du Lambeau Field, Green Bay a accordé 503 yards à Philip Rivers, un total colossal. Pourtant, les hommes de Mike McCarthy ont préservé leur invincibilité grâce à un effort collectif effectué au moment propice. À l’approche de la end zone, dans les ultimes secondes, les visiteurs se sont échoués sur une muraille infranchissable. L’intervention salvatrice de Damarious Randall devant Danny Woodhead a clos les débats. Une action déterminante de la part d’un joueur de 23 ans qui monte en puissance à chaque sortie, comme son camarade Quinten Rollins. Encourageant et rassurant pour les fans de l’équipe du Wisconsin.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Oct à 2:25OAK2.1pariez1.5KC
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.6pariez1.33NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une