Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Course au MVP

Course au MVP – Semaine 7 : Tom Brady ne prend pas de repos

 

cam-newton_261015

Le jeudi c’est Course au MVP ! En cette semaine de repos pour ses deux principaux concurrents, Tom Brady en a profité pour creuser l’écart face aux Jets. Si les unités défensives dans leur totalité étaient éligibles, celle des Broncos serait un concurrent coriace pour le lanceur des Patriots. Cela dit, la moitié de la saison n’interviendra que la semaine prochaine et beaucoup de surprises nous attendent encore.

1) Tom Brady (-) Quarterback – New England Patriots (6-0)
2054 yards à 70,6% – 16 touchdowns pour 1 interception, 18 courses, 19 yards, 2 touchdowns, 3 fumbles – 113,2 d’évaluation.
D’abord très bien limité voire même carrément stoppé par une bonne défense des Jets, l’éclatant niveau de Tom Brady a fini par s’exprimer. Avec un nouveau match à plus de 300 yards et deux touchdowns sans le moindre ballon rendu encore une fois, le quarterback des Patriots a déjà effacé la barre des 2000 yards bien avant la mi saison et en ayant déjà purgé sa semaine de repos. Et comme si ça ne suffisait pas, « Tom Terrific » a aussi tenu à rappeler qu’il était bien le grand spécialiste du QB sneak.

2) Aaron Rodgers (-) Quarterback – Green Bay Packers (6-0)
1491 yards à 68,1% – 15 touchdowns pour 2 interceptions, 29 courses, 160 yards – 115,9 d’évaluation.
Repos bien mérité cette semaine pour Aaron Rodgers et les Packers.

3) Andy Dalton (-) Quarterback – Cincinnati Bengals (6-0)
1761 yards à 67,4% – 14 touchdowns pour 2 interceptions, 27 courses, 53 yards, 2 touchdowns, 1 fumble – 116,1 d’évaluation.
Andy Dalton et les Bengals étaient eux aussi au repos cette semaine.

4) Devonta Freeman (-) Running back – Atlanta Falcons (6-1)
131 courses, 621 yards et 9 touchdowns – 34 réceptions et 310 yards et 1 touchdown
Devonta Freeman nous a tellement habitué à des chiffres surréalistes ces derniers temps qu’un match à 116 yards au sol sans le moindre touchdown paraîtrait presque comme un mauvais match. Pourtant, dans un match plus que cadenassé face aux Titans, Freeman a su se démener pour faire en sorte que son équipe puisse s’imposer en ne marquant que dix points.

5) Carson Palmer (+1) Quarterback – Arizona Carinals (5-2)
2012 yards à 65,3% – 16 touchdowns pour 5 interceptions, 12 courses, 12 yards, 3 fumbles – 108,9 d’évaluation.
A 35 ans, Carson Palmer semble être comme le bon vin, il se bonifie avec le temps. Auteur d’une nouvelle performance de grande classe face aux Ravens, les quarterback des Cardinals a confirme semaines après semaines qu’il fait bien partie des lanceurs qui comptent dans cette ligue. Ce qu’il réaliste avec les moyens dont il dispose est en tout cas impressionnant pour un quarterback à peine considéré comme un titulaire il y a moins de trois ans.

6) Julio Jones (+3) Receveur – Atlanta Falcons (6-1)
58 réceptions, 730 yards et 5 touchdowns
Avec Devonta Freeman, Julio Jones est l’autre grand bonhomme de la (très) difficile victoire des Falcons face aux Titans. Dans ce match verrouillé à double tour, les neuf réceptions de Jones ont fait merveille pour donner de l’air au jeu offensif géorgien. Son touchdown, le seul du match a lui aussi été salvateur. Et ce très bon match du receveur des Falcons marque son retour au premier plan après quelques semaines perturbées par des soucis physiques.

7) Rob Gronkowski (+1) Tight End – New England Patriots (6-0)
34 réceptions, 533 yards et 6 touchdowns
Acculé par une défense des Jets dominatrice, Tom Brady se devait de revenir aux bases. Et la première des bases des Patriots lorsqu’il s’agit du jeu offensif, c’est bien sur Rob Gronkowski. Avec un nouveau match à plus de 100 yards et un touchdown, le Gronk a prouvé qu’il restait la cible la plus dangereuse à disposition de Tom Brady. Et comme son quarterback, Gronkowski est clairement dans les clous pour réaliser la meilleure saison de sa carrière.

8) Cam Newton (-3) Quarterback – Carolina Panthers (6-0)
1275 yards à 55,8% – 9 touchdowns pour 7 interceptions, 54 courses, 245 yards, 4 touchdowns, 1 fumble – 78,4 d’évaluation.
En jetant un coup d’oeil sur les statistiques de Cam Newton, l’envie de passer son chemin peut être très forte. Pourtant, lorsque l’on s’intéresse réellement à ses prestations et au bilant qu’il permet à son équipe d’avoir avec un panel de cibles très limité, il devient beaucoup plus intéressant. Il est évident qu’il est problématique pour un lanceur d’avoir une balance touchdowns/interception à peine positive mais lorsque cela compte vraiment, Newton sait se montrer impérial et faire gagner son équipe. Après tout c’est bien ce qu’on demande à un candidat au titre de MVP.

9) Larry Fitzgerald (-3) Receveur – Arizona Cardinals (5-2)
46 réceptions, 622 yards et 6 touchdowns
Encore une fois en difficulté face à Baltimore, Larry Fitzgerald semble marquer le pas à l’approche de la mi saison. Il faut aussi avouer que Carson Palmer a clairement considéré l’option John Brown de manière plus importante et que Chris Johnson prend de l’importance au sol. Cela dit, ses trois maigres réceptions pour un total de 39 yards sont indignes d’un joueur de ce niveau. Sa première moitié de saison n’en reste pas moins des plus abouties et il lui reste encore un match pour faire mieux.

10) Le’Veon Bell (+1) Running back – Pittsburgh Steelers (4-3)
103 courses, 511 yards et 3 touchdowns – 22 réceptions, 123 yards
Avec deux matchs de suspension purgée, les statistiques de Le’Veon Bell ne traduisent pas vraiment l’impact du joueur sur son équipe. Et en l’absence de Ben Roethlisberger, cela est encore plus flagrant. D’ailleurs, il affiche la meilleure moyenne de yards gagnés par course de sa carrière jusqu’à présent cette saison avec cinq unités. Forcément avec un coureur de ce niveau, c’est plus facile pour le lanceur. Ce qui n’a pas empêché Landry Jones de se planter. Mais ça, c’est une autre histoire.

Mentions spéciales :
Clay Matthews (25 plaquages, 4,5 sacks, 1 passe défendue, 1 interception)
J.J. Watt (35 plaquages, 6 sacks, 5 passes défendues)
Brandon Marshall (578 yards et 4 touchdowns à la réception)
Antonio Brown (671 yards et 2 touchdowns, 6 yards à la course)
A.J. Green (531 yards et 3 touchdowns)
Chris Ivory (501 yards et 4 touchdowns à la course – 74 yards et 1 touchdown à la réception)
DeAndre Hopkins (776 yards et 5 touchdowns)
Philip Rivers (2452 yards et 15 touchdowns pour 7 interceptions, 4 courses, 2 yards, 2 fumbles – 99,2 d’évaluation)
Greg Olsen (439 yards et 3 touchdowns)
Josh Norman (24 plaquages – 1 fumble forcé – 10 passes défendues, 4 interceptions, 2 touchdowns)
Sean Lee (50 plaquages, 1 sack, 3 passes défendues, 1 interception)

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
27-Oct à 2:25BAL1.47pariez2.15MIA
29-Oct à 15:30CLE3.45pariez1.17MIN
29-Oct à 19:00BUF1.55pariez2OAK
29-Oct à 19:00CIN1.12pariez4IND
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une