Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Actu

Vikings – Rams (21-18, a.p.) : Minnesota gagne au bout du suspense, mais perd Bridgewater

vikings-vs-rams-8-nov-2015Minnesota Vikings (6-2) – St. Louis Rams (4-4) : 21-18 (a.p.)

Une minute et 42 secondes au chrono. Avec trois points de retard, les Rams ont l’occasion d’égaliser sur le fil. De 48 yards et le vent dans le dos, Greg Zuerlein envoie le ballon à droite des poteaux. Jeu, set et match ? Non. 15 secondes, pas de first down et les Vikings rendent déjà le cuir. St. Louis aura une dernière chance. Quelques premiers essais convertis pour avancer, une 12e pénalité pour reculer et Greg Zuerlein fait de nouveau face aux poteaux. Et cette fois-ci, il fait mouche. De 53 yards. (18-18). Direction la prolongation. Les Violets gagnent le toss, mais choisissent le vent plutôt que le ballon. Choix payant. Un stop expéditif en défense, un long retour du funambule Marcus Sherels, des courses incisives de Peterson et Blair Walsh entre en scène. Le vent en poupe, il convertit son 15e coup de pied d’affilée et offre la victoire aux siens pour la deuxième fois en une semaine.

Joute défensive

Les Vikings prennent le meilleur départ dans ce duel d’avenir entre deux des trois plus jeunes effectifs de la ligue. Un rapide stop en défense et les Violets ouvrent le score sur un field goal d’un Blair Walsh à la précision retrouvée (3-0). Play action après play action, les hommes de Mike Zimmer remontent tout le terrain. Adrian Peterson (29 courses, 125 yards et un touchdown) finit le travail comme un grand et les locaux creusent l’écart sur un drive d’école (10-0). Entre deux pénalités, Nick Foles (18/33, 168 yards) parvient enfin à faire avancer son attaque et les Rams frappent aux portes de la endzone. Todd Gurley (24 courses, 89 yards et un touchdown) débloque le compteur des visiteurs en puissance, mais est renvoyé chez lui sur la tentative de conversion à deux points (10-6).

La défense violette contient bien Gurley et les Rams sont stoppés au milieu du terrain. Punt à venir ? Non. Greg Zuerlein et le vent tentent leur chance de 61 yards. Easy (10-9). Côté St. Louis aussi la défense fait le boulot et le ballon revient rapidement dans les mains de Nick Foles. Une quatrième tentative réussie, un field goal qui file entre les poteaux et les hommes de Jeff Fisher passent devant (10-12). Juste avant la pause, Zuerlein en rajoute une couche et les Rams regagnent les vestiaires avec 5 petits points d’avance dans un premier acte qui aura vu les défenses prendre le dessus (10-15).

Second acte sous haute tension

Mis sur orbite par un long retour de Cordarrelle Patterson, Teddy Bridgewater (13/21, 144 yards et une interception) rate l’occasion de recoller au score en lançant son interception hebdomadaire dans la endzone. La défense violette sort ses biscoteaux et stoppe rapidement les Rams. Tous les efforts de Trumaine Johnson pour chiper le ballon au nez et à la barbe de Stefon Diggs n’auront servi à rien. Dans le sillage de Peterson, les Vikings repartent de l’avant, un trou béant s’ouvre devant Teddy Bridgewater qui prend ses jambes à son cou et couvre en solo les 6 yards qui le séparent de la peinture. Rebelote sur la conversion. Les Violets repassent devant (18-15).

En bon disciple de Gregg Williams, Lamarcus Joyner dézingue Bridgewater en lui envoyant un coup d’épaule en pleine face alors que le quaterback glisse au sol. Mike Zimmer est fou de rage, la foule aussi. Teddy rejoint les vestiaires pour passer par le protocole commotion et laisse Shaun Hill (un ancien Ram !) prendre les commandes de l’attaque. La tension monte. Mais pas le score. La faute à des défenses survoltées et parfaitement en place. Adrian Peterson échappe le ballon deux fois de suite. Sans conséquence. Si ce n’est de contraindre les Vikings à faire du surplace. Les Rams arrachent la prolongation in extremis grâce à la botte de Zuerlein. En deux temps. (18-18)

Blair Walsh ressort son costume de héros et offre un 4e succès consécutif aux Vikings (21-18). Les hommes de Mike Zimmer ont une nouvelle fois pu compter sur une défense presque irréprochable et qui a su contenir Todd Gurley. Peterson est venu à la rescousse d’un Bridgewater une nouvelle fois emprunté. Les joueurs du Minnesota rejoignent Green Bay en tête de la NFC Nord. Coup d’arrêt pour les Rams dans la course aux playoffs.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu