Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

Vikings – Packers (13-30) : Green Bay regoûte à la victoire grâce à sa défense

temp151122-packers-vikings-becker-1-40--nfl_mezz_1280_1024Minnesota Vikings (7-3) – Green Bay Packers (7-3) : 13-30

Onze minutes à jouer. Les Vikings sont à la traîne et doivent marquer deux fois pour recoller (14-27). Lancés dans un comeback qui s’annonce tout sauf aisé, ils remontent le terrain. Adrian Peterson apporte sa contribution. Un plaquage cassé, un first down effacé, il reste sur ses jambes et continue d’avancer, mais il oublie de prendre soin du ballon. Le cuir lui saute des bras, les Packers le recouvrent. Le match est plié. Le comeback n’aura pas lieu.

La parole est à la défense

Le mercure à beau être sous zéro, les deux équipes sont chauffées à bloc. Une pénalité stupide pour commencer, puis les Vikings avancent. Lentement, mais sûrement. Jusqu’à ce que Mike Wallace décide de faire ce qu’il fait de mieux cette saison : dropper une passe. Résultat, les Violets doivent rendre le ballon. Les hommes de Mike McCarthy n’ont pas ce problème et se rapprochent rapidement de la redzone à la faveur d’un offside d’Anthony Barr sur une quatrième tentative. Le linebacker se reprend et stoppe l’avancée d’Aaron Rodgers (16/34, 212 yards et 2 touchdowns). Mason Crosby entre en scène et les visiteurs ouvrent le score (0-3). Sur la série suivante, les Vikings passent aux choses sérieuses. Une course renversante signée Adrian Peterson (11 courses, 45 yards, un touchdown et un fumble), puis une passe au poil de Teddy Bridgewater (25/37, 296 yards et un touchdown). Le quarterback dépose le ballon dans les mains de Kyle Rudolph (6 réceptions, 106 yards et un touchdown). Le tight end résiste à Micah Hyde et file dans la peinture, 47 yards plus loin. Blair Walsh a beau (une nouvelle fois) rater la conversion, les Vikings prennent l’avantage (6-3).

Sur le retour, Jeff Janis trouve une fissure dans la couverture et s’échappe jusque sur le ligne de 35 yards des locaux. Les Packers frappent déjà aux portes de la redzone. La défense sort une nouvelle fois ses biscoteaux et contraint les joueurs du Wisconsin à se contenter de trois points (6-6). Eddie Lacy (22 courses, 100 yards) retrouve ses jambes le temps d’un drive, mais pas assez pour rejoindre la endzone (6-9). La défense de Green Bay monte en puissance et les Vikings font du surplace. Les Packers les imitent rapidement et doivent punter pour la première fois. Jerick McKinnon surgit de la mêlée et effleure le ballon. Le dégagement ne dépasse pas la ligne médiane. Harassé par un front seven déchaîné, Teddy Bridgewater se fait écraser par Julius Peppers et quitte le terrain en se tenant le bras. Plus de peur que de mal. Profitant de l’indiscipline des hommes de Mike Zimmer et d’une pluie de flags, les Packers se présentent dans la redzone pour la première fois. Et cette fois-ci, ils capitalisent. Randall Cobb attrape le cuir dans la peinture et Green Bay creuse l’écart juste avant la pause (6-16).

Adrian Peterson rattrapé par ses vieux démons

Pas vraiment en réussite dans les airs, les Packers lâchent les chevaux au retour des vestiaires et avancent au sol. Mais une nouvelle fois, ils doivent se contenter d’un field goal. Mason Crosby poursuit son récital. Sans trembler (6-19). Dans une rencontre dominée par les défenses, Teddy Bridgewater prend ses responsabilités. Deux passes millimétrées pour Stefon Digges et Kyle Rudolph et Adrian Peterson signe le 92e touchdown au sol de sa carrière (13-19). Dans un fauteuil, Aaron Rodgers réplique instantanément et envoie un touchdown dans les bras de James Jones (6 réceptions, 109 yards et un touchdown) le funambule. On reprend les mêmes et on recommence pour la conversion. Les Packers reprennent le large (13-27). Abandonné par sa ligne offensive, Bridgewater passe plus de temps à terre que sur ses deux jambes. Les sacks se multiplient et voient leurs chances de retour s’envoler. Mason Crosby ajoute un field goal pour sa fantasy (13-30)

Inhabituellement indisciplinés et submergés par une défense enragée, les hommes de Mike Zimmer ont craqué en seconde période. Adrian Peterson éteint, Teddy Bridgewater a su prendre ses responsabilités, mais cela n’a pas suffi. Imprécis, Aaron Rodgers a su sortir quelques passes chirurgicales aux moments clés. Green Bay met fin à une série de trois revers et revient à hauteur en tête de la division avec un avantage d’un match en confrontation directe désormais sur son adversaire du soir. Coup d’arrêt pour les Vikings.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
15-Déc à 3:25IND2pariez1.55DEN
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:25KC1.8pariez1.7
17-Déc à 20:00CAR1.5pariez2.1GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une