Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Avant match

[Preview] NFL Semaine 13 : les divisions au combat

Seattle Seahawks strong safety Kam Chancellor (31) celebrates a hit on St. Louis Rams' Stedman Bailey in the first half of an NFL football game, Sunday, Dec. 29, 2013, in Seattle. (AP Photo/John Froschauer)

Thanksgiving étant passé, tout revient dans l’ordre. 30 équipes seront sur le pont ce week-end comme jusqu’à la fin de saison régulière. Cette semaine, la NFL nous a réservé beaucoup de matchs entre équipes de même division. Le « derby » new-yorkais, une rencontre entre deux équipes en pleine forme et pas moins de huit duels de division : voici le programme de la semaine 13.

Les matchs à ne pas manquer

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Minnesota Vikings (8-3) – Seattle Seahawks (6-5)

À Seattle, les temps changent. La défense n’y est plus depuis quelques matchs, mais c’est l’attaque qui prend le relais. Russell Wilson a sorti une grosse performance la semaine dernière dans un style peu habituel : depuis sa poche. Mais attention, la défense de Minnesota n’est pas celle des Steelers. Les Vikings manquent très peu de plaquage notamment, à l’inverse de Pittsburgh la semaine dernière. Pour les Seahawks, la perte de Jimmy Graham, même s’il est toujours triste de voir un joueur majeur terminer sa saison sur une blessure, devrait être palliée sans trop de soucis. Reste maintenant à savoir s’ils pourront limiter Adrian Peterson en feu en ce moment. Côté Minnesota, la victoire miraculeuse de Green Bay met la pression et le faux pas est interdit sous peine de repasser deuxième.

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Pittsburgh Steelers (6-5) – Indianapolis Colts (6-5)

Cam Newton n’est pas le seul quarterback invaincu de la ligue. Matt Hasselbeck fait aussi partie de cette catégorie. Quatre matchs pour autant de victoires. Bien sûr, le quarterback des Colts n’est pas au niveau d’un Newton, mais à 40 ans il maintient son équipe en tête de la division et assure un intérim plus que correct. Face aux Steelers en tout cas, c’est certainement la défense d’Indianapolis qui aura la tâche la plus dure. Même sans Le’Veon Bell, le danger peut venir de partout. Les Seahawks avaient bien muselé Antonio Brown la semaine dernière, ils ont eu le droit à Martavis Bryant et Markus Wheaton. Une équation insoluble. Attention tout de même, Ben Roethlisberger est incertain (ça en devient une habitude). Cette fois, c’est une commotion subie la semaine dernière qui le limite.

La grosse pomme coupée en deux

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Giants (5-6) – New York Jets (6-5)

Cela n’arrive que trop rarement malheureusement, mais ce week-end les deux franchises de New York vont s’affronter. Et chacune aura les play-offs en tête. Pour les locaux, ce sera la tête de la NFC Est en ligne de mire, pour les visiteurs (qui sont en fait eux aussi des locaux du coup), ce sont les places de wild-cards de la conférence AFC qui sont visées. Le match promet en tout cas d’être accroché. Toutefois, déjà en difficulté, les lignes arrières des Jets devraient souffrir face à Odell Beckham Jr. Surtout que Darrelle Revis sera certainement absent. Ryan Fitzpatrick devrait en tout cas être serein, les Jets ont l’une des meilleures lignes offensives de la ligue pendant que les Giants eux n’arrivent pas à atteindre le quarterback.

eli-manning_021115

Duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Saint Louis Rams (4-7) – Arizona Cardinals (9-2)

Il y a quelques semaines, on annonçait une nouvelle saison à 8 victoires et 8 défaites pour Jeff Fisher. Finalement, pas sûr que ce soit le cas. Les Rams ne trouvent pas de solutions en attaque, épuisent Todd Gurley, vont encore changer de quarterback et tout simplement perdent les matchs. Tout l’inverse d’Arizona qui, derrière Carolina, est l’épouvantail de cette conférence. Solide en défense, explosif en attaque, les Cardinals sont bien partis pour aller chercher la victoire dans le Missouri et blinder la division.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tampa Bay Buccaneers (5-6) – Atlanta Falcons (6-5)

Quel est le vrai visage d’Atlanta ? Celui des six victoires en sept matchs ou bien celui des quatre défaites suivantes ? Certainement un mélange des deux. Le problème c’est que la fin de saison approche et le temps presse. La victoire en Floride devient impérative pour les Falcons s’ils veulent continuer à croire aux play-offs. Surtout que Carolina est bientôt au programme… deux fois ! Autant dire que ce n’est plus le moment de perdre et pour cela la solution est toute simple. Il faut arrêter de perdre les ballons dans les zones décisives. Que ce soit dans leur 20 yards ou dans la red-zone adversaire, les Falcons commentent beaucoup de turn-overs. Forcément, ça devient dur de gagner. Pour Tampa Bay, la venue d’une équipe en mal de confiance est l’occasion de rattraper la défaite à l’extérieur la semaine dernière face aux Colts.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tennessee Titans (2-9) – Jacksonville Jaguars (4-7)

Deux jeunes quarterbacks, deux équipes explosives, mais deux mauvais bilans. L’espoir est permis pour ces deux franchises dans le futur, notamment grâce à leur lanceur respectif, mais pour l’instant les effectifs sont trop limités pour espérer quoi que ce soit. En tout cas, il y a des chances que le match soit agréable à regarder et tourné vers l’attaque. Les Jaguars devraient toutefois l’emporter à la faveur du plus grands nombres d’armes offensives dont fait grandement défaut Marcus Mariota à Nashville.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cleveland Brown (2-9) – Cincinnati Bengals (9-2)

L’adjectif le plus adéquat pour qualifier la saison de Cleveland doit certainement être « Browns ». Entre les « Kick-6 » et les quarterbacks remplaçants qui deviennent titulaires pour revenir sur le banc, on a l’impression que c’est le type d’événement qui ne peut arriver qu’aux Browns. Du coup, Austin Davis est titulaire et objectivement le mieux qui puissent leur arriver serait d’avoir le premier choix de la draft 2016. Mais en bon Browns, ils seraient capables de gagner les deux derniers matchs et de voir le « first pick » leur glisser sous le nez. En attendant, ils reçoivent le premier de la division ce week-end. Les Bengals eux pensent « play-offs ». Ils sont à la lutte à distance avec les Broncos et les Patriots pour obtenir la semaine de repos lors des wild-cards. Histoire de passer une semaine de play-offs pour une fois.

burfict-bengals

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Oakland Raiders (5-6) – Kansas City Chiefs (6-5)

Sur la dynamique toute récente, Kansas City est une des toutes meilleures équipes de la NFL. Il sera dur d’aller chercher les Broncos en tête de la division, mais la place de wild-card se rapproche de plus en plus. Une victoire à Oakland permettrait aux Chiefs d’éliminer définitivement les Raiders et de continuer leur marche en avant. La marche avant, Oakland l’a retrouvée justement la semaine dernière. Une victoire face aux Titans qui fait du bien et qui les rapproche d’un bilan équilibré. Un objectif réaliste pour une équipe qui ne cesse de progresser.

Coup d’envoi dimanche à 22h05
San Diego Chargers (3-8) – Denver Broncos (9-2)

Même si Gary Kubiak a assuré que Manning serait titulaire dès que possible, pour l’instant c’est Brock Osweiler à la manoeuvre. Et force est de constater que le lanceur mène bien sa barque. Deux victoires, dont une contre les Patriots de Bill Belichick, ça force le respect. Attention à ne pas s’enflammer toutefois, ses passes ne sont pas encore toujours très précises et le manque de timing avec ses receveurs est encore flagrant (pas vrai DeMaryius Thomas ?).  Toutefois, une position bien plus près du centre et une attaque vraiment estampillée « Kubiak » permet au jeu au sol de (re)devenir une menace crédible. Ce déplacement en Californie sera donc une nouvelle occasion de travailler ses gammes et certainement d’emmagasiner de la confiance face à une équipe des Chargers toujours autant décimée.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
New Orleans Saints (4-7) – Carolina Panthers (11-0)

Le duel des extrêmes dans la NFC Sud. D’un côté des Panthers invaincus, de l’autre des Saints abatus. Déjà que la défense était aux pâquerettes à New Orleans, c’est maintenant l’attaque qui n’y arrive plus (aucun touchdown la semaine dernière). Bon courage face à Luke Kuechly, Josh Norman et consorts dans ces cas-là. Carolina ne devrait pas trop avoir de soucis et devrait logiquement rester avec un bilan parfait.

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Washington Redskins (5-6) – Dallas Cowboys (3-8)

Il y avait bien longtemps que la NFL ne nous avait pas gratifié d’un duel entre deux équipes de cette division en prime time. Presque un mois. Et bizarrement, cela ne nous avait pas manqué. Avec le réveil d’Indianapolis et la progression de Houston dans l’AFC Sud, la NFC Est est incontestablement devenue la pire division de la ligue. Pour preuve, les Redskins en sont premiers avec un bilan négatif. Plus pour longtemps, si tout va bien. Les Cowboys sont trop limités en l’absence de Tony Romo. Dez Bryant n’est plus un facteur dominant sans son quarterback et la défense n’est pas assez bonne pour gagner les matchs à elle toute seule. Washington en revanche élève son niveau de jeu à domicile et devrait enchaîner une deuxième victoire face à un rival de division.

desean_jackson_140915

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 22h25
New England Patriots (10-1) – Philadelphie Eagles (4-7)

Qui sera le prochain blessé ce week-end pour les Patriots ? La question a le mérite d’être posé tant il semblerait que Bill Belichik perde un soldat majeur à chaque bataille. Touché la semaine dernière, Rob Gronkowski ne devrait pas participer à ce match. Il a peut-être choisi son meilleur moment, car même sans lui, New England ne devrait pas avoir beaucoup de mal à disposer de son adversaire du jour. C’était opération portes ouvertes à Philadelphie lors des deux derniers matchs et il y a des chances que les Eagles fassent le (relativement) court voyage retour les valises bien pleines. Cette semaine, on a plus parlé de Chip Kelly et du vestiaire que du terrain pour les pensionnaires de la NFC Est. Ce n’est jamais bon signe.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Miami Dolphins (4-7) – Baltimore Ravens (4-7)

La dernière fois que les Dolphins avaient limogé un membre de leur staff, la réaction ne s’était pas fait attendre et Miami avait enchaîné plusieurs victoires. Pas sûr toutefois que ce soit le cas cette fois-ci. Les lacunes sont profondes et la saison à oublier pour la franchise. Malgré tout, l’adversaire qui débarque dans le sud de la Floride reste à leur portée. Les Ravens sortent d’une victoire miraculeuse face aux Browns, mais eux aussi ont certainement hâte d’être à la saison prochaine. Le match risque d’être en tout cas serré, car Baltimore, qu’il soit gagnant ou perdant, offre toujours du spectacle et surtout du suspense à chaque rencontre.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (5-6) – Houston Texans (6-5)

Buffalo a certainement manqué une belle occasion de se rapprocher des play-offs la semaine dernière en perdant face aux Chiefs. Pendant ce temps, les Texans, toujours premiers dans leur division, continuaient leur marche en avant. On ne cesse de le dire mais la défense est retrouvée à Houston. Ainsi Brian Hoyer n’est plus obligé d’aller gagner le match. Il peut se contenter d’éviter les erreurs et de gérer le match. Le système dont rêve… Rex Ryan, leur adversaire du jour. Mais Buffalo n’arrive plus à dominer avec sa défense. Kansas City s’en est donné à coeur joie en attaque (?!!) la semaine dernière et si les Bills ne règlent pas le problème rapidement, ils pourront dire au revoir définitivement à leur place en wild-card. D’ailleurs, Houston pourrait très bien être un concurrent direct pour ce strapontin si Indianapolis venait à finir premier en AFC Sud. Le match en devient donc d’autant plus important.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Chicago Bears (5-6) – San Francisco 49ers (3-8)

Depuis que Blaine Gabbert est devenu le lanceur titulaire des 49ers, San Francisco semble avoir progressé. Les défaites continuent de s’accumuler, mais au moins elles sont serrées, d’une part, et encourageantes d’autre part. Oui, car avec 3 victoires pour 8 défaites, on s’accroche à ce qu’on peut. Autre élément non négligeable, on ne parle plus de l’extrasportif. À Chicago, après avoir mal commencé, la saison n’est finalement pas si mauvaise que cela, loin de là. Les Bears peuvent même espérer finir avec un bilan équilibré ce qui serait de bon augure pour la suite de la construction « made in John Fox ».

jeremy-langford-bears_18112015

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Giants (5-6) – New York Jets (6-5)
Saint Louis Rams (4-7) – Arizona Cardinals (9-2)
Tampa Bay Buccaneers (5-6) – Atlanta Falcons (6-5)
Minnesota Vikings (8-3) – Seattle Seahawks (6-5)
Chicago Bears (5-6) – San Francisco 49ers (3-8)
Tennessee Titans (2-9) – Jacksonville Jaguars (4-7)
Buffalo Bills (5-6) – Houston Texans (6-5)
Miami Dolphins (4-7) – Baltimore Ravens (4-7)
Cleveland Brown (2-9) – Cincinnati Bengals (9-2)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Oakland Raiders (5-6) – Kansas City Chiefs (6-5)
San Diego Chargers (3-8) – Denver Broncos (9-2)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
New England Patriots (10-1) – Philadelphie Eagles (4-7)
New Orleans Saints (4-7) – Carolina Panthers (11-0)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Pittsburgh Steelers (6-5) – Indianapolis Colts (6-5)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Washington Redskins (5-6) – Dallas Cowboys (3-8)

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
23-Nov à 19:30DET2pariez1.55MIN
23-Nov à 23:30DAL1.85pariez1.65
24-Nov à 3:30WAS1.22pariez3.1NYG
26-Nov à 20:00ATL1.17pariez3.45TB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une