Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

Semaine 7 (19h): Falcons et Jets se réveillent, Chicago gagne à Londres, Houston facile

Il y à eu de l’action à Londres. Les fans européens ont pu apprécier un match plein d’action et ou les Buccaneers ont eu une chance de s’imposer jusqu’à leur dernier drive. Mais la quatrième interception de Josh Freeman a été celle de trop.

De l’autre côté de l’Atlantique, à New-York, les Jets ont remplit leur contrat en remportant à l’arrachée leur rencontre face aux Jets. Mark Sanchez et les siens restent ainsi dans la course aux playoffs.

Dans les autres matchs, les Falcons ont signé leur retour au premier plan en allant s’imposer à Detroit. Les Texans ont quant à eux marqué des points dans l’AFC Sud en piétinant littéralement les Titans. Tim Tebow a remporté son premier match de l’année en tant que titulaire.

Roddy White et Tony Gonzalez ont aidé les Falcons à s'offrir une victoire convaincante à Detroit.

Detroit Lions (5-2) – Atlanta Falcons (4-3): 16-23
Pour la première fois de la saison, les Lions n’ont jamais vraiment semblé en contrôle ou même vraiment capables de l’emporter. L’attaque a bafouillé son jeu en première mi-temps avec un Matt Stafford moyen (15/32, 183 yards, 1 TD) et seulement deux field goals inscrits. Matt Ryan (20/34, 218 yards, 1 TD, 2 int) sur un quarterback sneak puis Roddy White (5 rec, 52 yards, 1 TD) ont donné l’avantage aux Falcons 17-6 à la mi-temps. Calvin Johnson (5 rec, 115 yards, 1 TD) a ramené son équipe au contact dans le troisième quart mais Detroit a de nouveau calé dans le dernier quart avec seulement des punts et un échec sur une quatrième tentative. Les Falcons ont donc maitrisé malgré une énorme frayeur. Dans le troisième quart, la cheville de Matt Ryan a été pris sous le pied d’un de ses linemen. Le quarterback s’est tordu de douleur avant de sortir quelques instants puis de revenir. Reste à voir comment sa cheville réagira à froid lundi. Matt Stafford est également sorti sur blessure à la fin de la rencontre. Sa jambe semble touchée mais aucune indication n’a été donnée sur la gravité du bobo pour le moment.

New York Jets (4-3) – San Diego Chargers (4-2): 27-21
C’est le genre de remontée qui fait du bien au moral. Menés 21-10 à la mi-temps, les Jets n’ont pas autorisé le moindre point aux Chargers en deuxième mi-temps pendant que leur attaque reprenait enfin vie sous l’impulsion d’un Plaxico Burress (4 rec, 25 yards, 3 TDs) impossible à stopper dans la end zone. Shonn Greene (20 courses, 112 yards) a aussi redonné un peu de jus au jeu au sol. Dépassés par le retour des Jets, les Chargers ont semblé perdre les pédales. Dans le dernier quart, Philip Rivers (16/32, 179 yards, 1 TD, 2 int) a lancé deux interceptions et le dernier drive a été géré de manière catastrophique. San Diego a récupéré le ballon avec 1mn36 à jouer et besoin d’un touchdown pour s’imposer. L’attaque ayant déjà utilisé tous ses temps morts, Rivers a mené une attaque accélérée mais pas vraiment organisée, perdant de précieuses secondes entre les snaps. Pire, sur la 4e tentative manquée à 11 secondes de la fin, Rivers ne semblait pas savoir qu’il s’agissait de sa dernière chance. Dommage pour une équipe qui avait commencé fort avec notamment un touchdown défensif sur un retour de fumble dès le premier drive.

Tennessee Titans (3-3) – Houston Texans (4-3): 7-41
Les amateurs de jeu au sol se sont régalés face à la démonstration du jeu de de course des Texans. La ligne a ouvert des couloirs à Arian Foster (25 courses, 115 yards, 2 TDs) et Ben Tate (15 courses, 104 yards). Foster a été partout puisqu’il a aussi capté 5 passes pour 119 yards et 1 touchdown. Tout simplement énorme. Portés par leur coureur en état de grâce, les Texans se sont rapidement détachés jusqu’à mener 27-0 au milieu du troisième quart. La défense de Houston s’est aussi très bien débrouillée en limitant Chris Johnson à 18 yards en 10 courses ! Brice McClain a même conclu la marque en retournant la deuxième interception de Matt Hasselbeck (14/30, 104 yards, 1 TD, 2 int) pour un touchdown. Les Texans reprennent seuls la tête de l’AFC Sud.

Carolina Panthers (2-5) – Washington Redskins (3-3): 33-20
Après avoir échangé les field goal pendant une mi-temps, les deux équipes ont fini par trouver la end zone après la pause. Cam Newton (18/23, 256 yards, 1 TD) a été le premier à inscrire un touchdown, son septième au sol cette saison. John Beck (22/37, 279 yards, 1 TD, 1 int) a répliqué, lui aussi au sol. Mais finalement Jonathan Stewart (14 courses, 68 yards, 1 TD, 1 int) puis Brandon LaFell (2 rec, 39 yards, 1 TD) ont permis aux Panthers de se détacher définitivement. Steve Smith a encore signé une grosse soirée avec 143 yards parcourus après 7 réceptions. Beck a fait moins d’erreurs que Rex Grossman mais ça ne lui a pas permis de remporter la première victoire de sa carrière en tant que titulaire.

Comme souvent, la défense des Bears a eu le dernier mot.

Tampa Bay Buccaneers (4-3) – Chicago Bears (4-3): 18-24
Les Buccaneers ont eu l’occasion d’offrir au public Londonien une des remontées dont cette équipe à le secret. Mais cette fois, une interception de D.J Moore a 37 secondes de la fin a mis fin aux espoirs de Josh Freeman (29/51,, 264 yards, 2 TDs, 4 int) et sa bande. Privé de jeu au sol, le quarterback de Tampa a du beaucoup lancer, prendre beaucoup de risques et faire des erreurs. Cette rencontre a été décousue mais elle n’a pas manqué d’action. Matt Forte (25 courses, 145 yards, 1 TD) a ouvert les hostilités. Les Bucs’ ont répliqué par un safety. Roy Williams et Marion Barber ont ensuite porté le score à 21-5 au début du dernier quart. Mais, comme souvent, c’est à ce moment que les Bucs’ se sont réveillés. Après que la défense ait intercepté Jay Cutler (17/32, 226 yards, 1 TD, 2 int) pour la deuxième fois de la soirée, Freeman a trouvé Kellen Winslow puis Dezmon Briscoe pour réduire le score. Entre temps, les Bears ont aussi laissé échapper un retour de punt. Robbie Gould a donné un peu d’air à Chicago avec un field goal à 2 minutes de la fin. Ce match fou et cette remontée ne se sont donc pas terminés avec la victoire pour les Bucs. La quatrième interception de Freeman aura été de trop sur le dernier drive.

Cleveland Browns (3-3) – Seattle Seahawks (2-4): 6-3
Ou lorsque deux mauvaises attaques se rencontrent… Les Seahawks étaient déjà privés de Tarvaris Jackson et les choses ne se sont pas arrangées lorsque Marshawn Lynch s’est blessé au dos… pendant l’échauffement. Charlie Whitehurst (12/30, 97 yards) a signé un petit match et son attaque n’a gagné que 137 yards au total. C’est moins que Colt McCoy (20/35, 178 yards, 1 int) a lui-seul. Les Browns n’ont quand même pas été étincellants non plus et ce sont deux field goal de plus de 50 yards réussis par Phil Dawson qui ont fait la différence. Dawson aurait pu creuser l’écart à un peu plus de 3 minutes de la fin mais son coup de pied a été bloqué. Pas d’inquiétude toutefois puisque sur leur dernier drive, les Seahawks n’ont pu aller que de leurs propres 20 yards à… leurs propres 26 yards.

Miami Dolphins (0-6) – Denver Broncos (2-4): 15-18 (a.p.)
Ca n’a pas été joli mais les fans des Broncos et de Tim Tebow ont eu ce qu’ils attendaient. Tim Tebow a joué et il a mené Denver à la victoire. Sacké à 7 reprises, Tebow a d’abord longtemps semblé perdu et incapable d’être un vrai passeur. Mais alors que les Dolphins s’étaient détachés 15-0 dans le dernier quart, le miracle est arrivé. Tebow a mené son équipe à un premier touchdown à 2mn52 de la fin. Les Broncos ont ensuite recouvert l’onside kick et Tebow a une nouvelle fois mené son attaque dans la end zone sur une passe à Daniel Fells qui a capté ses deux seules passes du match, dont une sur un superbe plongeon, sur ce drive. C’est ensuite Tebow lui-même qui a emmené le ballon dans la end zone pour la transformation a deux points qui a offert la prolongation aux Broncos. Lors de la période supplémentaire, un fumble perdu par Matt Moore a offert une position aux Broncos et Matt Prater a inscrit le field goal de la victoire à 52 yards des poteaux. Inutile de préciser que Prater avait manqué de 49 et 43 yards au cours du match. Le miracle Tebow probablement… Les Dolphins d’un Matt Moore relativement propre (22/33, 197 yards, 1 TD) se sont encore montrés très poussifs en attaque. A Denver, Tebow a gagné mais il y a encore beaucoup de travail.

 

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une