Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL semaine 15 (22h) : tous les scores et résumés

packers

Beaucoup de matchs cette semaine à 22h et beaucoup d’informations à tirer pour les playoffs à venir. En s’imposant, les Bengals, Packers et Seahawks ont validé leur ticket pour les playoffs 2016 !

Côté San Diego, les Chargers ont gagné ce qui était peut-être leur dernier match au Qualcomm Stadium.

Green Bay Packers (10-4) – Oakland Raiders (6-8) : 30-20

La première mi-temps de ce match aura surtout était dictée par le jeune Derek Carr (23/47, 276 yards, 2TD, 2INT). D’abord mauvais avec deux interceptions sur ses trois premiers drives, le quarterback donne l’occasion aux Packers de prendre 14 points (14-0) d’avance après un touchdown au sol de John Kuhn et un pick-6 de Damarious Randall.

Seulement, Carr a l’avantage de ne pas douter. Derrière ces bévues, il amène par deux fois son équipes dans les 20 yards adverses. Malheureusement pour lui, la défense de Green Bay est intraitable et ne laisse les Raiders repartir qu’avec deux field goals (6-14). Sauf que comme l’attaque des Packers n’avance pas et perd même la balle, il suffit de quelques jeux de plus à Carr pour trouver Amari Cooper (6rec, 120 yards, 2TD) pour le touchdown, et ramener les siens à 14-13 à la mi-temps.

Le second acte voit les Raiders mener pour la première fois au score (17-20) après une nouvelle connexion entre Carr et Cooper. Les Packers répondent dès le drive suivant avec une passe d’Aaron Rodgers (22/39, 204 yards, 1TD, 1INT) pour James Jones (6rec, 82 yards, 1TD) et le touchdown (24-20). Une avance qu’ils confirment avec un field goal (27-20).
Les Raiders ne trouvent plus la faille dans le dernier quart alors que les Packers ajoutent des points, malgré un manque de finition inquiétant en goal situation, par l’intermédiaire de Mason Crosby (30-20).

Si une interception d’Amerson à trois minutes de la fin du match redonne espoir aux Raiders, ceux-ci pensent vite déchanter avec une 4e tentative ratée qui permet aux Packers de récupérer le cuir avec moins de deux minutes à jouer.Mais Green Bay est incapable de gagner un first down et voit son field goal bloqué et recouvert par Oakland ! Cependant le miracle n’a pas lieu pour les noirs et argents qui ne parviendront pas à marquer pour se rapprocher au score.

Cleveland Browns (3-11) – Seattle Seahawks (9-5) : 13-30

Nouvelle semaine et nouvelle victoire des Seahawks portés par un Russell Wilson toujours plus en maîtrise. Encore une fois, le quarterback sort une prestation de haute volée (1er quarterback de l’histoire avec 5 matchs de suite à +3 TD et 0 INT) avec : 21/30, 249 yards, 3 touchdowns. Forcément la victoire n’en a été que plus facile pour Seattle.

Première mi-temps plutôt agréable du côté de Seattle, avec deux premiers long drive pour commencer le match. A la surprise générale, les Browns ouvrent le score après un drive de sept minutes menés par Johnny Manziel (19/32, 161 yards, 1TD, 1INT) et conclue par une réception de Garry Barnidge, 7-0. Mais les Seahawks répondent de suite avec un drive de 8 minutes conclue sur une passe dans la end zone de Wilson pour Doug Baldwin, 7-7.

Par la suite les équipes continuent à se rendre les coups. Wilson trouve une nouvelle fois son receveur pour le touchdown (7-14) avant de voir les Browns revenir à -4 suite à un field goal (10-14). Les locaux auront tout de même le mot de la fin avant la mi-temps avec deux field goals supplémentaires (10-20) dont un alors que Seattle venait de récupérer la balle avec 16 secondes seulement à jouer.

Le second acte est plus calme avec un troisième quart-temps où les deux équipes ne marquent aucun point. Il faut attendre le début dernier quart pour voir les Seahawks prendre le large (10-27) avec un touchdown à la réception pour Tylor Lockett (5rec, 55 yards, 1TD). Les Browns répondent par un field goal (13-27) mais sont incapables de vraiment stopper les locaux qui reprennent trois points de plus avec un field goal (13-30) et qui interceptent Manziel pour clore le match.

Cincinnati Bengals (11-3) – San Francisco 49ers (4-10) : 24-14

Première titularisation et première victoire pour A.J McCarron (15/21, 192 yards, 1TD) à la tête des Bengals. Si le jeune quarterback n’a pas été brillant, il n’a en tout cas pas fait perdre son équipe et permet aux Bengals de croire à une bye week.

Le début de match a montré les difficultés pour les Bengals à jouer sans Andy Dalton… Un tas de punts et une 4&1 ratée. Il faut attendre un fumble de Blaine Gabbert (30/50, 295 yards, 1TD, 3INT) dans ses 20 yards pour lancer les Bengals. Quelques actions après, Josh Hill (19 courses, 31 yards, 2TD) trouve la faille sur une course pour permettre aux siens de mener 7-0. Le coureur doublera la mise sur le drive suivant avec un nouveau touchdown (14-0) d’un yard.

Les Bengals peuvent d’ailleurs remercier lors de ce premier acte le quarterback des 49ers. Incapable de faire avancer son équipe, le joueur a en plus était l’auteur d’un fumble et deux interceptions. La dernière donnera d’ailleurs l’occasion à A.J McCarron de s’illustrer en envoyant juste après un touchdown (21-0) à Tyler Kroft.

Le second acte voit la tendance légèrement s’inverser. Les Bengals n’avancent plus du tout en attaque en dehors d’un field goal (24-0) alors que les 49ers se mettent progressivement en ordre de match. C’est d’abord Miller qui sur une course permet à San Francisco de marquer ses premiers points (24-7). Puis à deux minutes de la fin, Gabbert trouve Anquan Boldin pour le touchdown, 24-14 après la conversion à deux points. Il est néanmoins trop tard pour voir les 49ers revenir au score.

Miami Dolphins (5-9) – San Diego Chargers (4-10) : 14-30

Si les Chargers ne savent pas encore s’ils rejoueront à San Diego l’an prochain, les joueurs ont décidé, dans le doute, d’offrir une dernière victoire à leurs supporters. Une victoire finale sur le score de 30 à 14 bien aidée par la faiblesse des Dolphins.

La première mi-temps est à sens unique du côté de San Diego. Les Chargers n’ont pas laissé une miette aux Dolphins, les forçant à punter sur chaque drive. En attaque San Diego est passé par son duo Philip Rivers (26/36, 311 yards, 3TD, 2INT) – Danny Woodhead, auteur de deux connexions pour le touchdown. Le petit couteau suisse des Chargers marque même un touchdown au sol, le premier depuis la semaine 1 pour les locaux ! A la fin de ce premier acte, les Chargers mènent donc 23 à 0 sans le moindre souci.

En seconde mi-temps, les Chargers donnent surtout le sentiment de « gérer » le match. Miami ne marque ses premiers points (7-23) qu’à la fin du 3e quart sur une course de 12 yards de Jay Ayaji et voit Woodhead continuer à se frotter les mains avec son 4e touchdowns du soir (7-30). Ryan Tannehill (20/34, 216 yards) réduit en toute fin de match l’écart avec un touchdown au sol mais l’écart est trop important (14-30) pour espérer quoique ce soit.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une