Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

[Preview] NFL Semaine 16 : on ne se fait pas de cadeaux en NFL

NFL-Larry-Fitzgerald-Cardinals

Entre les fêtes, rien de mieux qu’un peu de football pour digérer. En tout cas en NFL, pas de repos ni de cadeaux. Les matchs continuent et deviennent de plus en plus importants. L’avant-dernière semaine de la saison va peut-être nous permettre de décanter quelques situations et d’y voir plus clair dans la course aux play-offs… ou pas ! Deux matchs entre sérieux prétendants, une nouvelle rencontre samedi soir, un combat à distance entre trois franchises pour deux places en wild cards et trois nouveaux duels de division : voici le programme de la semaine 16.

Les matchs à ne pas manquer

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Arizona Cardinals (12-2) – Green Bay Packers (10-4)

C’est un peu « quitte ou double » pour les Packers cette semaine. D’un côté, une victoire leur permettrait de se rapprocher de leurs adversaires du jour et donc de la semaine de repos en play-offs. De l’autre, une défaite donnerait la possibilité aux Vikings de revenir en tête de la division avant leur duel la semaine prochaine. Une rencontre cruciale donc pour une équipe qui n’arrive toujours pas à trouver son rythme en attaque. En face en revanche, les Cardinals se régalent et Carson Palmer est toujours aussi bon. Arizona a toutefois subi un gros coup dur la semaine dernière en perdant Tyrann Mathieu pour la fin de saison. Le safety/corner/linebacker/leader/entraîneur/gardien du stade a impressionné cette année par sa polyvalence. Il sera difficile de remplacer un joueur de la sorte en défense même si l’effectif de Bruce Arians est profond. Les premiers éléments de réponse seront en tout cas donnés dimanche.

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Denver Broncos (10-4) – Cincinnati Bengals (11-3)

Brock Osweiler vs. AJ McCarron. Dit comme ça, le duel ne fait pas forcément rêver. Toutefois, ces deux franchises ont d’autres atouts qui font de ce match l’un des plus beaux de la semaine. Pas étonnant d’ailleurs que la ligue l’ait déplacé en prime time. Les Bengals ont réussi à gagner la semaine dernière sans Andy Dalton, mais grâce à leur formidable effectif. Que ce soit les sept joueurs de devants ou les options offensives, Cincinnati a assez d’armes pour surmonter la perte de son lanceur titulaire (au moins en saison régulière). À Denver, depuis le début de la saison c’est la défense qui est la meilleure escouade. Mis en difficulté la semaine dernière face à ce qui est peut-être la meilleure attaque de la ligue (Pittsburgh), les défenseurs des Broncos seront certainement remontés à bloc. Le duel devrait cette fois être (un peu) plus facile pour eux. Osweiler devra toutefois éviter les erreurs en attaque et surtout DeMaryius Thomas et Vernon Davis devront arrêter de lâcher des ballons cruciaux dans les moments chauds du match.La fièvre du samedi soir

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h25
Philadelphia Eagles (6-8) – Washington Redskins (7-7)

Génial… un nouveau match de la NFC Est en prime time. Cette fois, c’est samedi que ça se passe et les Redskins pourraient mettre un terme au suspense en remportant ce match. Toutefois, il semble que cette division soit vouée à ne donner son verdict que durant l’ultime semaine. Un scénario qui ne serait pas pour déplaire les fans qui attendent du suspense. Surtout que si Washington est impérial à domicile, c’est une équipe totalement différente à l’extérieur. En tout cas, à l’inverse des Giants, ces deux équipes ont leur destin entre les mains puisque les Eagles affronteront New York la semaine prochaine. Sont-ils capables d’enchaîner deux victoires consécutives ? Rien n’est moins sûr, mais dans cette division nous ne sommes plus à une surprise près.

Jordan Reed

Deux places pour trois en AFC

C’est dans l’AFC que la course aux play-offs sera la plus serrée cette semaine avec trois franchises avec un bilan similaire qui se disputeront seulement deux places en wild-cards. Kansas City, Pittsburgh et New York jouent donc gros ce dimanche. Ces trois équipes jouent d’ailleurs à 19h.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Baltimore Ravens (4-10) – Pittsburgh Steelers (9-5)

Autant l’opposition face à la défense de Denver avait de quoi faire peur à Ben Roethlisberger, autant les jaunes et noirs devraient être sereins cette semaine. Baltimore possède l’une des plus mauvaises défenses aériennes de la ligue. Cela tombe mal car les airs sont le domaine des Steelers depuis que Big Ben est revenu. Le danger peut venir de partout. Même quand il est surveillé de (très) près par l’un des meilleurs cornerbacks de la ligue en la personne de Chris Harris Jr., Antonio Brown se permet de sortir des performances immenses (16 réceptions, 189 yards et 2 TDs). Imaginez ce qu’il peut faire face à des lignes adverses en lambeaux. Les Ravens n’auront même pas la possibilité de mettre la pression sur la défense de Pittsburgh, car, que ce soit avec Jimmy Clausen ou Matt Schaub, l’attaque de Baltimore n’avance pas.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Kansas City Chiefs (9-5) – Cleveland Browns (3-11)

Cette opposition aussi est déséquilibrée. Même si le retour en tant que titulaire de Johnny Manziel a apporté quelques belles actions et une (petite) base sur laquelle travailler pour l’an prochain, les Browns sont toujours loin d’avoir un niveau correct. À l’inverse des Chiefs qui sont eux sur huit victoires consécutives et lorgnent sur une neuvième à leur portée. En revanche, à l’inverse des Steelers, Kansas City n’explose pas son adversaire en attaque. Il se contente de l’étouffer en défense et de faire le travail de l’autre côté du ballon en évitant les erreurs. Suffisant toutefois pour enchaîner les victoires. D’ailleurs, on parle de wild card, mais les hommes d’Andy Reid peuvent toujours accrocher la première place de leur division, aussi fou que cela puisse paraître. Ils sont à un match derrière Denver.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Jets (9-5) – New England Patriots (12-2)

New York hérite du match le plus difficile de la semaine par rapport à ses deux concurrents directs. Ce sont carrément les champions en titre qui débarquent dans la grosse pomme. Souvent, les matchs entre ces deux équipes sont accrochés et, disons-le, plutôt moches. C’est d’ailleurs certainement le style que les Jets aimeraient imposer à ce match, car il difficile de rivaliser si la rencontre tourne au feu d’artifice. Ryan Fitzpatrick devra gérer le tempo du match comme il le fait bien depuis quelques semaines et la défense devra limiter une attaque des Patriots qui n’a pas grand-chose à voir avec celle qu’ils avaient rencontrée en début de saison. Un match que les Jets auraient pu remporter. Côté New England, la semaine de repos est assurée et les deux prochains matchs comptent (quasiment) pour du beurre. Pas sûr toutefois que Bill Belichick lâche un match face aux Jets.

Rob Gronkowski

Duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Atlanta Falcons (7-7) – Carolina Panthers (14-0)

Ces deux équipes se sont déjà rencontrées, pas plus tard qu’il y a deux semaines. Résultat : 38-0 pour Carolina. Certes, cette fois-ci, le match se passe en Géorgie. Difficile toutefois d’imaginer une issue différente. Les Falcons ont de nouveau gagné la semaine dernière, histoire de croire jusqu’au bout aux play-offs. Mais Carolina est lancée sur l’autoroute de la saison parfaite et on voit mal comment Atlanta pourrait l’en empêcher. Les Panthers sont costauds dans tous les compartiments du jeu et une victoire des joueurs de Dan Quinn serait un exploit, même à domicile. Après Odell Beckham Jr., Josh Norman va retrouver Julio Jones. Un nouveau gros client à défendre. Pas sûr d’ailleurs que celui-ci sorte de son match aussi facilement que le Giant.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tennessee Titans (3-11) – Houston Texans (7-7)

La victoire de la semaine dernière des Texans est certainement la plus importante de la saison. Mais elle n’est rien si Houston ne fait pas le travail lors des deux derniers matchs de la saison. Le premier est dans le Tennessee. Une rencontre plus qu’abordable même si Brandon Weeden venait à être le quarterback. Les Texans ont assez d’armes, surtout défensives, pour arrêter l’attaque des Titans. Surtout qu’eux aussi ne disposeront pas de leur quarterback titulaire puisque Marcus Mariota est « out » pour la fin de saison. Pas un cadeau pour Zach Mettenberger qui pourrait se faire châtier par Watt, Clowney et consorts.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Seattle Seahawks (9-5) – Saint Louis Rams (6-8)

Il y a presque quatre mois, en ouverture de la saison les Rams faisaient chuter les derniers finalistes du Super Bowl 2014 et champions 2013. Une victoire qui annonçait enfin le déclic pour Saint Louis et peut-être le déclin pour les Seahawks. Quatorze matchs plus tard, on est bien loin des prédictions initiales. Les joueurs de Jeff Fisher peuvent espérer, au mieux, une nouvelle saison à 8-8 alors que Russell Wilson et ses coéquipiers joueront une nouvelle fois les play-offs avec toutes les chances d’aller au bout. Ce match reste toutefois indécis tant les Rams posent souvent des problèmes aux joueurs de Seattle. Une franchise qui aura d’ailleurs à cœur de laver l’affront du premier de la saison, surtout à domicile.

aaron donald

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Detroit Lions (5-9) – San Francisco 49ers (4-10)

Cette rencontre est la définition même du match sans enjeu. Les deux équipes n’ont plus rien à espérer. On parle souvent de « travailler pour la saison prochaine » dans ces cas-là, mais au sein de ces deux franchises peu de monde est assuré de son avenir. Les Lions recherchent un nouveau général manager qui pourrait installer un nouveau staff. Les 49ers eux viennent de changer d’entraîneur, mais la saison n’a pas été très convaincante et pourrait aller dans une autre direction aussi. Pas sûr non plus qu’ils décident de continuer avec Blaine Gabbert ou Colin Kaepernick. En tout cas, à Detroit, l’arrivée de Jim Bob Cooter au poste de coordinateur offensif a quelque peu redonné vie à l’attaque. Matt Stafford en est ravi et pourrait continuer d’empiler les stats face aux Californiens.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (6-8) – Dallas Cowboys (4-10)

Les voix contre Rex Ryan commencent à s’élever au sein du vestiaire de Buffalo. Ce n’est jamais bon signe pour un entraîneur. Il faut dire que les Bills ont déçu. Tout comme les Cowboys d’ailleurs même si pour eux la blessure de Tony Romo explique une grande partie des contre-performances. En tout cas, ce match ne porte que très peu d’intérêts. Les Bills aimeraient au moins finir avec un bilan équilibré.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tampa Bay Buccaneers (6-8) – Chicago Bears (5-9)

Ces deux franchises ont dépassé les attentes placées en elles cette année. Six victoires d’un côté, cinq de l’autre, le bilan n’est pas mauvais. Surtout, le meilleur motif d’espoir pour les Bucs est que leur choix numéro 1 de la draft a apporté satisfaction. Il lui reste encore beaucoup de travail, mais les qualités et le talent sont là. D’ailleurs, Jameis Winston est certainement la seule attraction de ce match. Remportera-t-il le trophée de rookie offensif de l’année ? À la lutte avec Todd Gurley et pourquoi pas Amari Cooper, il reste deux matchs aux quarterback pour remporter sa première récompense dans la grande ligue. Pour cela, il faudra être bon face à Chicago.

Bucs-Jameis-Winston

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Miami Dolphins (5-9) – Indianapolis Colts (6-8)

Les Colts ont laissé passer leur chance de play-offs la semaine dernière. Certes, il leur est toujours possible mathématiquement de gagner la division, mais dans les faits c’est bien plus compliqué. Non pas que l’adversaire de dimanche soit un épouvantail -Miami n’y est plus du tout cette saison et pourrait tout faire sauter à l’intersaison (même Ryan Tannehill). Mais c’est surtout que rien ne va à Indianapolis. Les résultats ne suivent pas et les joueurs critiquent ouvertement le coach. D’ailleurs, la défaite face à Houston la semaine dernière a possiblement scellé l’avenir de Chuck Pagano. Toujours est-il qu’il faudra tout de même s’imposer en Floride. Au cas où.

Coup d’envoi dimanche à 22h05
New Orleans Saints (5-9) – Jacksonville Jaguars (5-9)

Même avec un bilan médiocre de cinq victoires pour neuf défaites, Jacksonville peut encore remporter l’AFC Sud. Toutefois, il faudrait un énorme concours de circonstances. Mais Jacksonville peut se servir de cette motivation pour continuer à progresser lors des deux derniers matchs. En Louisiane, l’attaque devrait une nouvelle fois empiler les points, mais la défense sera probablement en souffrance, comme d’habitude. À cet égard, les deux franchises possèdent beaucoup de similitudes. Côté New Orleans en revanche, on ne sait pas si Drew Brees sera présent. Le quarterback est blessé au pied. Si le lanceur est titulaire, il faut s’attendre à un match excitant avec beaucoup de points. À l’inverse, si Matt Flynn mène les Saints… Bon courage !

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Minnesota Vikings (9-5) – New York Giants (6-8)

La mauvaise nouvelle est tombée dans la semaine pour les Giants : malgré son appel, Odell Beckham Jr. est bien suspendu pour ce match. À  l’inverse, Anthony Barr, Linval Joseph et Harrison Smith devraient prendre part à cette rencontre. Alors que l’opposition semblait déséquilibrée, ces retours et cette absence ajoutent un avantage certain pour les locaux. Des Vikings pour qui ce match pourrait être encore plus crucial si les Packers venaient à chuter à Phoenix. Une défaite de Green Bay couplée à une victoire de Minnesota et les deux équipes se retrouveront en tête de la NFC Nord alors qu’elles se rencontrent en semaine 17. En revanche, New York attendra impatiemment le résultat du match entre Philadelphie et Washington samedi soir. Car, une victoire des Redskins les éliminerait de la course aux play-offs.

Anthony Barr

 

Les affiches

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h25
Philadelphia Eagles (6-8) – Washington Redskins (7-7)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Detroit Lions (5-9) – San Francisco 49ers (4-10)
Baltimore Ravens (4-10) – Pittsburgh Steelers (9-5)
Buffalo Bills (6-8) – Dallas Cowboys (4-10)
Tampa Bay Buccaneers (6-8) – Chicago Bears (5-9)
Atlanta Falcons (7-7) – Carolina Panthers (14-0)
Miami Dolphins (5-9) – Indianapolis Colts (6-8)
New York Jets (9-5) – New England Patriots (12-2)
Tennessee Titans (3-11) – Houston Texans (7-7)
Kansas City Chiefs (9-5) – Cleveland Browns (3-11)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
New Orleans Saints (5-9) – Jacksonville Jaguars (5-9)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Arizona Cardinals (12-2) – Green Bay Packers (10-4)
Seattle Seahawks (9-5) – Saint Louis Rams (6-8)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Minnesota Vikings (9-5) – New York Giants (6-8)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Denver Broncos (10-4) – Cincinnati Bengals (11-3)

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Oct à 2:25OAK2pariez1.55KC
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.4pariez1.37NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une