Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Avant match

[preview] NFL Semaine 17 : début d’année, fin de saison

aaron_rodgers_27115

Derniers matches avant les playoffs ! C’est un mélange de joie et de tristesse au moment d’écrire ces lignes. D’un côté, les plus beaux matches arrivent, de l’autre la fin approche avec de moins en moins de rencontres à regarder. Cette semaine sera l’occasion pour certains fans de voir leur équipe favorite pour la dernière fois avant la saison prochaine. Pour les autres, elle servira essentiellement à définir les rencontres de playoffs. On connait déjà toutes les équipes qui joueront la post-saison dans la NFC. Il ne manque plus que leur classement. Même schéma, ou presque, dans l’AFC où le dernier ticket pour les playoffs se jouera à distance entre New York et Pittsburgh. Un titre de division en jeu, des franchises qui doivent assurer, d’autres qui espèrent un coup de pouce du destin : voici le dernier programme de la saison, celui de la semaine 17.

La suprématie en NFC Nord

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Green Bay Packers (10-5) – Minnesota Vikings (10-5)

C’est le seul match avec une implication directe des deux équipes et une première place de division en jeu. Le gagnant sera sacré champion de la NFC Nord. C’est pour cela que la NFL a décidé de placer ce match en prime time dimanche. Mais la situation est délicate. Si la logique est respectée, c’est-à-dire que Seattle perd en Arizona, alors le vainqueur de ce duel entre les Packers et les Vikings recevra les Seahawks en playoffs. À  l’inverse, le perdant se déplacera… pour jouer les Redskins. En résumé, le perdant pourrait (potentiellement) affronter un adversaire plus abordable. De là à calculer ? Pas sûr, surtout que propriétaire, joueurs et supporters préfèrent certainement un match à domicile. Mais c’est en tout cas bien d’avoir la situation en tête avant d’aborder le match. Pour ce qui est de la rencontre en elle-même, la défense des Vikings est revenue en pleine santé et à son meilleur niveau. De quoi inquiéter Aaron Rodgers, martyrisé par les Cardinals. Les Packers ne sont plus aussi dominants à domicile. Une chance pour Minnesota.

Ils ont simplement besoin d’une victoire

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (7-8) – New York Jets (10-5)

Grâce à la défaite de Pittsburgh face à Baltimore, les Jets ont de nouveau leur destin entre leurs mains. Une victoire à Buffalo et les playoffs sont assurés. Sur le papier, l’opposition est abordable pour New York. L’équipe sort d’une superbe victoire face aux champions en titre, New England, la défense impressionne et l’attaque joue avec une envie presque inégalée en NFL en ce moment. À  l’image de Ryan Fitzpatrick et Brandon Marshall qui n’ont jamais vu la post-saison et qui comptent bien y participer cette année. Seulement voilà, même si en face l’équipe déçoit depuis quelque temps, elle est dirigée par Rex Ryan. Le coach aura certainement à cœur de briser les rêves de playoffs de l’équipe qui l’a viré l’an dernier. Et on connait tous Rex Ryan, malgré tous ses défauts, on peut compter sur lui pour motiver ses troupes.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Miami Dolphins (5-10) – New England Patriots (12-3)

Sur les deux derniers matches, New England n’avait besoin que d’une victoire pour s’assurer l’avantage du terrain jusqu’au Super Bowl. La défaite de la semaine dernière n’a que peu de conséquences, car ce succès devrait arriver ce week-end. Au classement du moins, car sur le terrain on va voir comment les Patriots vont réagir. Bien qu’à l’extérieur, le match ne devrait pas être très compliqué. L’objectif est de remporter ce match et surtout de ne pas enregistrer de nouveau blessé. Les Patriots entreront ensuite dans leur semaine de repos, histoire de panser leurs plaies et de bien préparer le « divisionnal round ».

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Houston Texans (8-7) – Jacksonville Jaguars (5-10)

L’histoire retiendra que c’est grâce à Brandon Weeden que les Texans vont voir les playoffs. Ou pas. En tout cas, le coach, Bill O’Brian, a utilisé quatre quarterbacks cette année (Ryan Mallet, Brian Hoyer, T.J. Yates et Brandon Weeden). Ce qui ne va pas empêcher Houston de continuer en janvier. Le conditionnel n’est pas de mise ici car même en cas de défaite, il faudrait neuf autres résultats négatifs au Texans pour être éliminés. Autant dire que c’est (quasiment) fait. Le match face au Jaguars en devient anecdotique. Il sera intéressant de voir en tout cas si la défense des Texans pourra éteindre l’attaque de Jacksonville.

jadeveon_clowney_151115

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Denver Broncos (11-4) – San Diego Chargers (4-11)

Denver aurait pu être dans la catégorie en dessous, celle des équipes qui espèrent un faux pas de l’adversaire. En effet, en cas de défaite de New England, les Broncos pourraient devenir l’équipe numéro 1 en AFC. Toutefois, on voit mal le champion en titre tombé en Floride. Du coup, Denver regarde derrière. Et là, c’est beaucoup plus chaud. Une défaite pourrait faire passer les joueurs de Gary Kubiak de la deuxième place à la cinquième place. En effet, Bengals, Chiefs et Jets peuvent tous passer devant les Broncos. La victoire est donc impérative. Pour cela, Kubiak a fait confiance à Osweiler qui sera une fois de plus titulaire. Face à la défense des Chargers, cela devrait passer. Mais attention, Denver a tendance à se relâcher face à des adversaires plus abordables.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Carolina Panthers (14-1) – Tampa Bay Buccaneers (6-9)

Pour Ron Rivera, perdre la semaine dernière face aux Falcons était une bonne chose. La pression de la saison parfaite en moins, les Panthers abordent donc ce dernier match de la saison l’esprit léger. Attention toutefois à ne pas se relâcher. Car, aussi fou que cela puisse paraître, une défaite face à Tampa pourrait leur faire perdre leur place de numéro un en NFC. Sur le papier, les Buccaneers sont bien inférieurs à Carolina. Mais Jameis Winston est les siens peuvent poser des problèmes à cette équipe des Panthers. C’est en tout cas un match qui est loin d’être gagné d’avance. Surtout qu’Atlanta a désormais montré la marche à suivre pour battre l’épouvantail (même si tout le monde n’a pas la chance d’avoir un Julio Jones dans son équipe).

Ils comptent sur un faux pas adverse

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Indianapolis Colts (7-8) – Tennessee Titans (3-12)

Plus qu’un faux pas, c’est un miracle qu’il faudrait aux Colts pour voir les playoffs. En plus de leur victoire, neuf autres résultats sont nécessaires à Indianapolis pour se qualifier. 0.03 % de chance. Autant parier sur une invasion de sauterelles ou une gastro généralisée chez toutes les équipes qui doivent perdre pour Chuck Pagano. En tout cas, la réception des Titans est certainement le dernier match pour Chuck Pagano dans l’Indiana. Le technicien devrait être licencié à la fin de la saison. Un nouveau coach sera alors engagé, tout comme Tennessee qui est à la recherche d’un nouveau maître à bord. Avec Marcus Mariota comme quarterback, le nom de Chip Kelly circule beaucoup. En attendant, les Titans sont dans un duel à distance avec les Browns… pour le premier choix de la draft.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cleveland Browns (3-12) – Pittsburgh Steelers (9-6)

Annoncés comme très dangereux en AFC, les Steelers ont tout fait foirer la semaine dernière en chutant face aux Ravens. Alors que le match était totalement à sa portée, Pittsburgh doit désormais espérer une défaite des Jets pour se qualifier en playoffs. Dans le même temps, il leur faudra battre les Browns dans l’Ohio. Cleveland qui jouera d’ailleurs avec Austin Davis et qui ne vise pas grand-chose de plus que le premier choix de la draft 2016 (cf : Tennessee Titans). Le match ne devrait pas être très compliqué pour Big Ben, mais on parie que la plupart des yeux et des oreilles des Steelers seront tournés vers Buffalo pour se tenir au courant de ce qu’il s’y passe.

ryan-shazier

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cincinnati Bengals (11-4) – Baltimore Ravens (5-10)

Même avec une défaite la semaine dernière, Cincinnati s’est assuré le titre de l’AFC Nord. Merci Baltimore. Une première place de la division qui lui permet d’aborder ce match sereinement. En effet, quoi qu’il arrive, les Bengals recevront en wild card. Mais les Oranges et Noirs espèrent plus. Ils comptent sur une victoire des Chargers sur Denver pour récupérer la place de numéro 2 de la conférence. Pour cela, il faudra aussi gagner contre les Ravens. Et si John Harbaugh et les siens leur ont fait un beau cadeau de Noël en faisant tomber les Steelers la semaine dernière, on doute qu’ils laissent filer ce match. Il faudra donc se battre pour les Bengals qui alignent une fois de plus AJ McCarron.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Kansas City Chiefs (10-5) – Oakland Raiders (7-8)

Certes, le calendrier était clément, mais les Chiefs restent tout de même sur une série de neuf victoires consécutives. La réception d’Oakland pourrait leur permettre d’attaquer la postsaison avec 10 succès de suite. Impensable en début d’année quand Kansas affiché un bilan d’une victoire pour cinq défaites. Cette semaine, ils pourraient même devenir champions de l’AFC Ouest en cas de défaite des Broncos. Mais avant de penser à cela, il faut battre Oakland à domicile. Abordable, mais pas facile. La confiance pourrait faire la différence dans ce match entre une équipe à 10-5 et une autre qui vise le bilan équilibré cette saison. Ce qui serait d’ailleurs une belle progression pour les Raiders qui ont un avenir radieux devant eux.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Arizona Cardinals (13-2) – Seattle Seahawks (9-6)

Est-ce qu’Arizona ne serait pas la meilleure équipe de la NFL ? Les supporters des Panthers, fiers de leurs 14 victoires cette saison, sont certainement choqués à la lecture de cette question, mais les faits sont là. Les Cardinals jouent très bien des deux côtés du ballon. Carson Palmer est de plus en plus cité dans les discussions du MVP. La semaine dernière, Arizona a livré une véritable démonstration face aux Packers. Seul (petit) point faible depuis le début de la saison, le pass-rush, s’est réveillé la semaine dernière. Aaron Rodgers peut en témoigner. Si, la défense ajoute cette arme à son arsenal, les équipes adverses pourraient n’avoir aucune solution. À  commencer par les Seahawks qui ont beaucoup de mal quand leur adversaire arrive à mettre la pression sans utiliser le blitz comme les Rams la semaine dernière. Les hommes de Pete Carroll viseront en tout cas la victoire pour éviter Green Bay ou Minnesota et aller jouer à Washington. Les Cardinals eux comptent sur une nouvelle contre-performance des Panthers pour leur piquer la place de numéro 1 de la NFC sur le fil.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Atlanta Falcons (8-7) – New Orleans Saints (6-9)

Le début de saison d’Atlanta avait laissé présager de grandes choses, finalement les Falcons n’enregistrent que huit ou neuf victoires. Mais ce bilan constitue tout de même une forte progression pour les joueurs de Georgie. Ce dernier match devrait permettre à Dan Quinn de travailler pour bien préparer la saison prochaine. À  l’inverse, les Saints eux rentrent dans l’inconnue après ce match. Drew Brees et Sean Payton resteront-ils ? Le quarterback sera-t-il tradé ? L’entraîneur viré ? Autant de questions qui devraient se faire de plus en plus insistantes durant l’intersaison.

benjamin_watson_saints_16102015

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Chicago Bears (6-9) – Detroit Lions (6-9)

Un même bilan pour deux impressions totalement différentes. Pour les Lions, c’est la déception et le sentiment de saison inachevée qui priment. Alors que les Bears devraient être satisfaits de leur parcours, annoncé comme chaotique, et qui fut à l’inverse plein d’espoirs. Ce match est l’occasion pour chacune des deux équipes d’engranger une nouvelle victoire ce qui n’est jamais anodin. Ensuite, les coordinateurs offensifs de ces deux franchises devraient faire parler d’eux. Dans l’Illinois, Adam Gase est le coordinateur dont on parle beaucoup pour récupérer un poste de head coach quelque part. À Detroit, Jim Bob Cooter a réussi à redonner vie à une attaque en perte de vitesse. Résultat, le staff pourrait être renouvelé, à l’exception de JBC qui pourrait rester en place.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Giants (6-9) – Philadelphia Eagles (6-9)

Les Eagles n’ont même pas attendu la fin de la saison pour licencier Chip Kelly. Et déjà, les déclarations de soulagement s’élèvent à Philadelphie. Toutefois, ce match compte un peu pour du beurre quand on sait que le coach ne sera pas le même la saison prochaine, sans parler du quarterback qui pourrait faire les frais de ce changement. Chez les Giants, l’entraîneur est toujours en place. Mais pour combien de temps ? Pas sûr que Tom Coughlin soit reconduit une année de plus dans la grosse pomme.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Dallas Cowboys (4-11) – Washington Redskins (8-7)

Les Redskins sont les seuls qui rien ne peut bouger cette semaine. Ils sont qualifiés en tant que quatrièmes vainqueurs de division et y resteront quoiqu’ils arrivent. Seul leur adversaire changera selon les résultats. On ne serait alors pas surpris que Jay Gruden ménage un peu ses joueurs contre Dallas. Kirk Cousins, en forme en ce moment, pourrait ne pas jouer tout le match histoire de bien aborder le match de wild card. Pour les Cowboys, c’est tout simplement une saison à oublier.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
San Francisco 49ers (4-11) – Saint Louis Rams (7-8)

C’est toujours la même histoire à Saint Louis : la saison est décevante puis on aperçoit quelques motifs d’espoirs comme la défense qui peut être effrayante ou Todd Gurley et Tavon Austin qui ont de belles années devant eux. Finalement, les Rams terminent à 8 victoires pour 8 défaites et le propriétaire décide de garder Jeff Fisher en se disant que ce n’est pas le moment de tout reconstruire. Cette saison, on y est. Une victoire à San Francisco et le bilan sera de nouveau à l’équilibre pour Saint Louis. Jeff Fisher devrait rester et on parie sur le même schéma l’an prochain. Côté 49ers en revanche, il pourrait y avoir du changement dans les bureaux et au poste d’entraîneur.

todd-gurley_02115

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (7-8) – New York Jets (10-5)
Miami Dolphins (5-10) – New England Patriots (12-3)
Atlanta Falcons (8-7) – New Orleans Saints (6-9)
Chicago Bears (6-9) – Detroit Lions (6-9)
New York Giants (6-9) – Philadelphia Eagles (6-9)
Dallas Cowboys (4-11) – Washington Redskins (8-7)
Indianapolis Colts (7-8) – Tennessee Titans (3-12)
Houston Texans (8-7) – Jacksonville Jaguars (5-10)
Cincinnati Bengals (11-4) – Baltimore Ravens (5-10)
Cleveland Browns (3-12) – Pittsburgh Steelers (9-6)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Kansas City Chiefs (10-5) – Oakland Raiders (7-8)
Denver Broncos (11-4) – San Diego Chargers (4-11)
Carolina Panthers (14-1) – Tampa Bay Buccaneers (6-9)
Arizona Cardinals (13-2) – Seattle Seahawks (9-6)
San Francisco 49ers (4-11) – Saint Louis Rams (7-8)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Green Bay Packers (10-5) – Minnesota Vikings (10-5)

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Oct à 2:30PHI1.33pariez2.6WAS
27-Oct à 2:25BAL1.47pariez2.15MIA
29-Oct à 15:30CLE3.45pariez1.17MIN
29-Oct à 19:00BUF1.55pariez2OAK
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une