Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

NFL Semaine 17 (22h) : Peyton Manning est de retour !

peyton_manning_04012016

Les Broncos sont les patrons en AFC. Après un match marqué par le retour au jeu de Peyton Manning, Denver s’empare de la tête de la conférence américaine au dépends des Patriots. Autre équipe qualifiée en AFC Ouest : les Chiefs qui restent désormais sur 10 victoires consécutives.

La leçon du soir c’est l’énorme performance des Seahawks qui viennent briser les ailes des Cardinals dans un match à sens unique. Seattle s’annonce encore comme un poids lourd de ces playoffs à venir.

Dans les autres matches, les Panthers se sont rassurés et les Rams et les 49ers se sont presque neutralisés.

Arizona Cardinals (13-3) – Seattle Seahawks (10-6) : 6-36


Denver Broncos (12-4) – San Diego Chargers (4-12) : 27-20

Soirée complète pour les Broncos. Une victoire sur un rival de division, une première place assurée en AFC et le retour victorieux de la star locale : Peyton Manning. Denver a perdu 5 ballons, 3 à mettre au compte de Brock Osweiler. Mais les Chargers n’ont pas été capables de capitaliser sur ces erreurs, Philip Rivers gâchant à nouveau une chance de retour dans les dernières minutes par une interception. Pari gagnant pour Gary Kubiak. Avant l’épreuve redoutée des playoffs.

Ce sont les locaux qui ouvrent le score sur une passe de Brock Osweiler (14/22, 232 yards, 1 TD, 2 int, 1 fumble) pour Demaryius Thomas (5 réc, 117 yards, 1 TD) qui se joue de toute la défense de San Diego. 72 yards plus tard, cela fait 7-0. Mais les Broncos perdent quatre ballons : deux interceptions, un fumble d’Emmanuel Sanders qui s’était pourtant débarrassé d’un joueur et un autre fumble d’Osweiler. Il faut attendre le quatrième revirement des Broncos pour que San Diego convertisse par un simple field-goal dans le deuxième quart. Le score est de 7-6 à la mi-temps en faveur de Denver.

En revenant sur le terrain, les Broncos gardent les bonnes habitudes. C.J. Anderson (15 courses, 95 yards, 1 TD) relâche un ballon que San Diego reprend. Un cinquième turnover  pour Denver dans ce match. Mais cette fois-ci, San Diego convertit en touchdown grâce à l’inépuisable paire Philip Rivers(21/35, 228 yards, 2 TD, 1 int) – Antonio Gates (3 réc, 34 yards, 1 TD). Il n’en faut pas plus pour Gary Kubiak : il fait rentrer le Shériff. Peyton Manning (5/9, 69 yards) n’avait plus vu le terrain depuis la semaine 10, il amène un touchdown dès son premier drive. CJ Anderson s’y prend à deux fois mais il finit par rentrer dans l’en-but. 14-13 pour Denver. Les Chargers s’adaptent rapidement en défense et forcent Manning à ne prendre qu’un field goal sur le drive suivant.

Mais San Diego ne rend pas les armes. En récupérant le ballon, Philip Rivers trouve le rookie Tyrell Williams, seul, pour un touchdown de 80 yards qui redonne l’avantage 20-17 aux Chargers avec un quart temps à faire dans le match. Les Broncos ne prennent à nouveau qu’un field goal et le score est de 20 partout. C’est sans compter sur l’expérience de Manning. Avec moins de 5 minutes à faire, Ronnie Hilman (15 courses, 117 yards, 1 TD) prend le ballon et déchire la défense californienne pour finir dans l’en-but. 27-20, score final. Les Chargers ne réussiront par à combler le déficit. Denver prend le trône en AFC et dans sa division, reléguant les Chiefs au 5e rang.

Kansas City Chiefs (10-5) – Oakland Raiders (7-8) : 23-16

Les Raiders ont eu la balle de match pour l’emporter en fin de match mais Derek Carr (21/33, 194 yards, 1 TD, 1int) n’a pas eu le ballon à temps et le chronomètre écoule sa dernière seconde. 23-16 pour Kansas City. Les Chiefs ont mené tout le match mais se sont fait peur à la fin. Malgré cette victoire, les Chiefs se contentent d’une wild-card suite à la victoire de Denver dans l’autre match de la division.

Kansas City enchaîne bien d’entrée de jeu : deux touchdowns, un dans les airs pour Jeremy Maclin (3 réc, 54 yards, 1 TD) et un au sol pour Spencer Ware (16 courses, 76 yards, 1 TD). Les Chiefs mènent 14-0 puis 14-3 au début du deuxième quart-temps. S’ensuit une série d’interceptions, trois en trois jeux précisément. Alex Smith (14/24, 156 yarss, 2 TD, 2 int) est intercepté une première fois. Derek Carr a tout son temps pour lancer mais est également intercepté dans la end-zone sur le jeu suivant. Puis Smith perd à nouveau le ballon. Avec une conséquence plus grave puisque David Amerson retourne en touchdown. Et les Raiders reviennent à 14-10. Deux interceptions en deux lancers pour Smith, c’est autant qu’au cours de ses 12 derniers matches.

De retour des vestiaires, les Chiefs inscrivent un safety sur un punt des Raiders bloqué dans la end-zone. Derrière, Kansas City continue sa moisson de points avec un nouveau touchdown, cette fois-ci pour le tight-end Demetrius Harris qui s’élève au dessus du défenseur. 23-10 pour les Chiefs. Mais ces derniers s’embrouillent complètement sur un field goal qui pouvait leur donner 16 points d’avance. Et les Raiders capitalisent sur un touchdown de 31 yards de Carr pour Michael Crabtree (3 réc, 34 yards, 1 TD). Oakland n’est plus que 6 points derrière. Mais les Raiders manquent leur onside kick et perdent de précieuses secondes sur les derniers jeux. Fin du match 23-16 pour Kansas City qui affrontera les Texans de Houston lors du match de wild-card.

Carolina Panthers (15-1) – Tampa Bay Buccaneers (6-10) : 38-10

A un match près, les Panthers auront été parfaits cette saison. Cam Newton (21/26, 239 yards, 2 TD) aura encore assuré le show lors de cette dernière rencontre de la saison régulière bien aidé par sa défense. Les Buccaneers n’ont jamais eu l’occasion de revenir dans ce match. Pour Carolina, la suite s’annonce prometteuse : une semaine de repos, l’avantage du terrain et la plupart des titulaires en santé. Favoris ? Presque.

Cam Newton ouvre la voie pour les siens dans le deuxième quart. Le candidat au titre de MVP s’échappe de la poche et bondit par dessus un défenseur pour atterrir dans la end-zone. Cela fait 7-3 pour les Panthers. Puis 14-3 quand le coureur rookie Cameron Artis-Payne (14 courses, 44 yards, 1 TD) franchit le rideau défensif de Tampa pour finir dans l’en-but. Une première titularisation en NFL plutôt réussie. Cam Newton ne s’arrête pas en si bon chemin. Il lance une passe une belle passe de 31 yards pour Jerricho Cotchery (2 réc, 52 yards, 1 TD), ce qui amène le score à 24-3. Les Buccaneers ont deux jeux dans la red-zone à moins de dix secondes de la pause mais Winston manque Austin Sefarian-Jenkins  à chaque fois.

Dans le troisième quart, les Bucs récupèrent un punt mais celui-ci est échappé par Bobby Rainey. Newton se charge encore de convertir en plongeant sur un yard pour un deuxième touchdown dans le match pour le quarterback. Jameis Winston (29/47, 325 yards, 2 int) en serait presque jaloux. Sur le drive suivant, c’est lui qui saute bras tendus pour faire rentrer le ballon dans la end-zone. Le score reste de 31-10 pour les Panthers. Alors que le match semble scellé, Newton lance un nouveau touchdown pour Devin Funchess (7 réc, 120 yards, 1 TD), histoire de parfaire sa fiche de statistiques sûrement. Score final 38-10 et l’avantage du terrain en playoffs pour Carolina.


San Francisco 49ers (5-11) – Saint Louis Rams (7-9) : 19-16

Match serré jusqu’en prolongations entre ces deux formations de la NFC Ouest. Les Rams ont eu l’occasion de l’emporter sur un field goal mais le tir de Greg Zuerlein est bloqué. Les 49ers, eux, ne manquent pas sur le drive suivant et l’emportent. Pour l’honneur.

C’est Anquan Boldin (5 réc, 71 yards, 1 TD) qui est visé dans le deuxième quart par Blaine Gabbert (28/44, 354 yards, 1 TD, 1 int) pour lancer les hostilités. Le receveur se défait du marquage pour finir tout seul dans la end-zone. 7-3 San Francisco. Les choses se compliquent quelque peu quand Gabbert voit sa passe déviée puis récupérée par Eugene Sims qui échoue de peu devant l’en-but adverse. Finalement, c’est Tre Mason (18 courses, 44 yards, 1 TD) qui se charge de courir les 4 petits yards restants pour le touchdown. Et les Rams repassent devant 13-10. Ils mènent même 16 à 10 au moment de retourner au vestiaire.

Dans le deuxième acte, les 49ers bloquent bien le jeu offensif de St-Louis tout en remontant petit à petit avec deux field goals pour égaliser 16 partout. Les deux équipes, bien que n’ayant plus rien à jouer, ne lâchent pas un pouce de terrain. Impossible de les départager après 60 minutes de jeu, direction les prolongations. Case Keenum (22/37, 231 yards) amène son équipe à 48 yards des poteaux mais le field goal de l’hypothétique victoire est bloqué puis recouvert par San Francisco. Phil Dawson réussit du haut de ses 23 yards. Score final : 19-16 et une victoire pour sauver l’honneur de cette dernière place des 49ers en NFC Ouest.

Résumés par : Raoul Villeroy de Galhau et Nicolas Meichel

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Sep à 19:00BUF2.2pariez1.45DEN
24-Sep à 19:00CAR1.33pariez2.6NO
24-Sep à 19:00CHI3.1pariez1.22PIT
24-Sep à 19:00DET2.05pariez1.52ATL
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une