Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Cardinals – Packers (26-20, a.p.) : Arizona l’emporte au bout du suspense

larry_fitzgerald_170116

Arizona Cardinals – Green Bay Packers : 26-20, a.p.

Aaron Rodgers l’a refait. A la dernière seconde, le quarterback des Packers a réussi une passe « Hail Mary » pour le relatif inconnu Jeff Janis afin d’arracher une prolongation jusqu’ici inespérée. Mais les Cardinals en voulaient plus.

Larry Fitzgerald réceptionne pour 75 yards sur la première réception de la prolongation, et c’est lui qui finit ensuite sur une course de 5 yards dans la end-zone. Arizona avance en finale de conférence. La fameuse saison à 3 matches des Packers prend, elle, fin prématurément.

Le moment clé

Le drive de la victoire est le moment qui officialise la victoire des Cardinals. Mais c’est la dernière passe d’Aaron Rodgers que le public retiendra. Au cours du drive égalisateur, le quarterback des Packers efface une 4e tentative et 20 avec une passe direction Jeff Janis pour 60 yards. Et alors que le chrono tombe à 0 quelques secondes plus tard, Rodgers lance dans la end-zone en Hail Mary. Sa prière est entendue, Janis est encore à la réception. Les Packers arrachent la prolongation. Elle ne leur sera pas favorable, mais que ce dernier jeu fut beau et terrible à la fois pour tous les spectateurs.

Le film du match

Carson Palmer (25/41, 349 yards, 3 TD, 2 int) a connu une soirée difficile mais il a été le premier à trouver la end-zone pour son équipe. Sur une passe de 8 yards il trouve Michael Floyd (3 réc, 26 yards, 2 TD) et les Cardinals mènent 7-0 après presque 10 minutes de jeu. En face, les difficultés des Packers en attaque refont surface. Aaron Rodgers (24/44, 261 yards, 2 TD, 1 int) est presque intercepté par Patrick Peterson qui remonte 100 yards pour un touchdown défensif mais heureusement pour Green Bay, l’action est annulée par un facemask en défense. Les Packers parviennent tout de même à inscrire deux field goals pour revenir à un point des Cardinals, 7-6 à la pause.

De retour des vestiaires, les deux quarterbacks se ratent sur deux actions consécutives. Aaron Rodgers lance un ballon trop faible pour le relatif inconnu Jared Abbrederis (4 réc, 55 yards) mais sa passe atterrit dans les mains de Rashad Johnson. Carson Palmer prend le cuir mais reproduit la même erreur que son adversaire. En voulant passer à Floyd, Palmer voit Ha Ha Clinton-Dix s’élever et attraper le ballon en plein air. En revenant sur le terrain, Rodgers trouve enfin le chemin de l’en-but. C’est un autre joueur peu connu jusqu’à maintenant Jeff Janis (7 réc, 145 yards, 2 TD) qui est à la réception cette fois-ci, et Green Bay prend l’avantage pour la première fois dans ce match 13-7.

C’est là que les Packers calent. Arizona revient à 13-10 mais Palmer est vilainement intercepté. Toujours pas de points pour les visiteurs et Arizona en profite. Avec beaucoup de réussite, Palmer trouve Michael Floyd dans la end-zone alors que le ballon a d’abord rebondi sur les mains de Larry Fitzgerald (8 réc, 176 yards, 1 TD) ! Les Cardinals reprennent l’avantage 17-13. Les Packers choisissent alors une douteuse 4e tentative proche de leur en-but. C’est raté et les Cardinals en profitent pour reprendre trois points et mener 20-13 à deux minutes du terme de la rencontre. Aaron Rodgers a une dernière chance qu’il ne gâche pas. Auteur d’une nouvelle passe désespérée à la dernière seconde, il offre à Jeff Janis son heure de gloire et les deux équipes vont en prolongation.

Les Cardinals ont la possession et ils n’entendent pas la rendre. Carson Palmer envoie Larry Fitzgerald en orbite sur 75 yards. Et c’est lui qui est à la finition juste après pour donner la victoire aux Cardinals. Les Packers ont frôlé l’exploit mais se content du rôle du perdant magnifique, sans avoir eu la moindre chance de se défendre en prolongation. Comme une certaine finale de conférence l’an dernier.

MVP : Larry Fitzgerald

Ce soir, il était Larry Legend. 8 réceptions, 176 yards et le touchdown de la victoire. Il a même une passe « décisive » pour Floyd sur le deuxième touchdown. Mais c’est sa réception de 75 yards en prolongation qui lui offre ce titre de MVP du match, emmenant les siens presque à lui seul en finale de conférence. Mention spéciale à Jeff Janis des Packers qui finit avec 7 réceptions dont deux dans le fameux dernier drive, 145 yards et 2 touchdowns. Honnête pour un joueur qui n’avait que 4 réceptions en carrière avant ce match.

Le flop : le lancer de la pièce

Difficile de trouver un flop dans ce match très relevé dans les deux camps. Alors ce déshonneur échoit à l’arbitre principal de la rencontre, Clete Blakeman, qui n’a pas réussi à faire tourner la pièce en l’air au début de la prolongation. Il a fallu relancer et finalement les Cardinals ont gagné la possession.

La stat : 150 yards et plus

Larry Fitzgerald est le seul joueur de l’ère Super Bowl à avoir trois matches de playoffs avec plus de 150 yards à la réception. Il dépasse ainsi Jerry Rice et Steve Smith Sr notamment, plutôt de la belle compagnie. Ses 176 yards de ce soir sont d’ailleurs un record en playoffs pour un joueur des Cardinals depuis la fusion en 1970.

La suite

Les Packers sont encore tombés avant d’atteindre le Super Bowl. Depuis leur titre en 2010, ils ne sont jamais retournés en finale alors qu’ils font partie des favoris chaque année. Pour Aaron Rodgers et ses troupes, il faut espérer que Jordy Nelson revienne au top l’an prochain et que l’attaque retrouve sa régularité qui effrayait chaque équipe de la NFL ces dernières années. Les Cardinals atteignent la deuxième finale de conférence de leur histoire grâce à cette victoire. Ils iront jouer à Carolina si les Panthers gagnent demain mais recevront les Seahawks si ce sont eux qui l’emportent. Une finale NFC qui promet du spectacle quel que soit l’adversaire qu’ils auront à affronter. Pour peut-être un deuxième voyage au Super Bowl après la défaite concédée en 2008 face aux Steelers.

Commentaires
Advertisement

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Advertisement
Forum
Discuter entre supporters !
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Pariez sur la NFL
avec Unibet !
Créations graphiques

Sur le même thème A la une