Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Panthers – Seahawks (31-24) : Seattle a démarré trop tard et perd la NFC

cam_newton_panthers_170116

Carolina Panthers (1) – Seattle Seahawks (6) : 31-24

Auteurs d’une première mi-temps en mode rouleau compresseur, les Carolina Panthers ont réussi à se qualifier pour la finale de conférence en s’imposant 31-24 face au double champion NFC en titre. Toutefois, les hommes de Ron Rivera sont passés complètement à côté de la deuxième période et se sont fait peur en fin de match.

Du côté de Seattle, les joueurs n’ont jamais rien lâché mais sont partis d’un peu trop loin pour espérer compléter leur come-back. Dominés au niveau de la ligne de scrimmage, les Seahawks ont notamment accordé 144 yards au sol tout en ayant eu du mal à protéger correctement Russell Wilson (31/48, 366 yards, 3 TD, 2 INT), auteur cependant d’une superbe seconde mi-temps.

Le moment clé

Après seulement quelques secondes de jeu, Jonathan Stewart (19 courses, 106 yards, 2 TD) perce la défense de Seattle avec une longue course de 59 yards qui permet aux Panthers de prendre rapidement les commandes de la rencontre.

Sans aucun doute, cette action a donné le ton et mis Carolina sur les bons rails. Les Seahawks ne s’en sont jamais vraiment remis.

Le film du match

Dès le premier jeu de la rencontre, les Panthers envoient un message à Seattle à travers une course de 59 yards signée Jonathan Stewart. Ce dernier, très en jambes, ouvre ensuite le score et donne donc un touchdown d’avance aux siens (7-0). Derrière, les Seahawks tentent de rentrer dans leur match mais c’est tout le contraire qui se produit. Mis sous pression par Kawann Short, Russell Wilson se fait en effet intercepter par Luke Kuechly qui n’a plus qu’à trouver la end zone et accroître l’avance de son équipe (14-0).

A ce moment-là, Seattle semble déjà au fond du trou mais le cauchemar ne fait que commencer. Après un punt, les Seahawks se font disséquer par Cam Newton et l’attaque des Panthers, qui inscrit un troisième touchdown par Stewart suite à un drive de quinze jeux et neuf minutes (21-0). Et comme si ça ne suffisait pas, Carolina creuse encore un plus l’écart avec d’abord un field goal suite à une nouvelle interception (24-0), puis un magnifique touchdown aérien de Greg Olsen (6 réceptions, 77 yards, 1 TD) sur une passe de 19 yards (31-0). Le score en reste là jusqu’à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, les Seahawks reviennent avec de biens meilleures intentions et réduisent rapidement le score grâce à un premier touchdown de Wilson pour Jermaine Kearse (11 réceptions, 110 yards, 2 TD) (31-7), puis un second sur une passe de 33 yards vers Tyler Lockett (3 réceptions, 75 yards, 1 TD) (31-14). Derrière, les Panthers tentent de retrouver leur rythme, mais le momentum a clairement changé de camp. Heureusement pour ces derniers, la défense se réveille et parvient à remettre Wilson sous pression alors que Seattle venait pourtant de réussir une feinte de punt.

Dans le dernier quart-temps, Carolina fait tourner le temps avec des petits jeux, mais n’arrive plus à ajouter des points au tableau d’affichage. Par contre, en face, Wilson sort son costume de magicien et guide les siens en inscrivant un touchdown improbable sur une passe de trois yards pour Kearse (31-21).

Il reste alors six minutes à jouer et tout reste possible. Après un nouveau stop défensif, Seattle récupère le ballon et parvient à revenir à seulement une possession suite à un field goal de Steven Hauschka (31-24). Malheureusement pour les Seahawks, l’onside kick de ce dernier atterrit dans les mains de Thomas Davis, qui scelle ainsi la rencontre.

Le MVP : Luke Kuechly

Il était partout ! Auteur d’une interception retournée pour un touchdown en début de match, Luke Kuechly a été égal à lui-même en terminant en plus avec 11 plaquages, soit le total le plus élevé de son équipe. En fin de rencontre, il a notamment signé une action de grande classe en couverture.

Le flop : la ligne offensive des Seahawks

Critiquée en début de saison pour son incapacité à protéger Russell Wilson, la ligne offensive de Seattle a été largement dominée par le pass rush des Panthers. Le quarterback des Seahawks a notamment été sacké à cinq reprises, et il aurait pu l’être beaucoup plus s’il n’était pas aussi mobile.

La stat : 108

Avec 403 yards parcourus au total, les Seahawks ont terminé avec 108 yards de plus que leurs adversaires du jour. Comme quoi, il ne suffit pas de dominer la bataille du gagne-terrain pour remporter un match, mais il faut avant tout être opportuniste.

La suite

Après cette victoire plus ou moins convaincante, les Panthers vont recevoir les Arizona Cardinals dimanche prochain dans le but de décrocher leur place au Super Bowl 50. Quant à Seattle, il va falloir digérer cette défaite qui met fin à un règne de deux ans en NFC. De plus, des changements sont à prévoir chez les Seahawks avec notamment le départ probable de Marshawn Lynch.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Oct à 2:25OAK2pariez1.55KC
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.4pariez1.37NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une